Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteUn voyage débordant de remords [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Un voyage débordant de remords [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Lun 1 Fév 2010 - 19:29

Un homme gît sur le sol des restes d’une maison carbonisée. Son visage n’a pas eut le temps de brûler entièrement et la chair est encore à vif. Une plaie barre son dos. Il avait du mettre longtemps avant de mourir. Autour, les meubles brûlés sont encore chauds, les fenêtres cassées, la porte défoncée, on aperçoit des traces d’un combat récent.
Une image.
Un souvenir.

Ehena, installée sur le dos de Zaley, revint à la réalité. La marchombre retraça les récents évènements dans sa tête. Elle avait mit des semaines à retrouver les assassins de son père adoptif, mais il lui semblait que tout était allé très vite. Le souvenir d’Elvon, mort, sur le sol de ce qui avait autrefois été sa maison, occupait son esprit. Elle n’était plus triste et pourtant elle peinait à refouler cette image. Le douloureux souvenir hantait maintenant ses nuits et chacun de ses moments de la journée. Le village où elle avait découvert la dépouille d’Elvon se trouvait près de Fériane, aussi elle avait poursuivi les assassins du marchombre vers le nord, car elle supposait que des Mercenaires du Chaos n’approcherait pas trop d’Al-Jeit en petit nombre. Elle avait retrouvé le groupe et les avait tués. Tous. Et tout ça lui avait ouvert l’esprit : une vengeance ne servait à rien. Enfin… Cette affirmation n’est pas vraie pour tout le monde. Certain prenne plaisir à utiliser le moindre petit prétexte pour pourvoir dire « Je me vengerais ! ». Ehena trouvait cela idiot. Peut-être même pire…

La marchombre soupira. A ce moment précis, son souhait le plus chère aurait été d’être avec Halm et Jena. Les deux marchombres avaient une sorte de don pour l’apaiser et elle avait un besoin urgent de compagnie. En fait elle espérait, grâce à eux, réussir à chasser ce foutu souvenir de son esprit. Quelque chose la dérangeait. Pas le fait d’avoir tué trois Mercenaire pour se venger, ça elle avait comprit… Juste ça : c’était la suite de plusieurs évènements qui avaient causé la mort d’Elvon. Il lui arrivait de penser que si il ne l’avait pas guidée, il serait peut-être encore en vie…Et il ne l’aurait pas guidée sur la voie si elle n’avait pas accepté son enseignement. Encore pire, l’incendie de sa maison s’était propagé, et six avaient perdu la vie… parce qu’elle avait accepté l’enseignement d’Elvon. Une tempête avait lieu dans sa tête à cause de cela.

Un jour, elle pensait que ce n’était pas de sa faute, un autre jour elle changeait d’avis :

*Ca c’est bien moi ! ‘Faut toujours que je me fasse porter le chapeau ! Comment aurais-je pu deviner que sept morts était le prix à payer pour devenir marchombre ? Impossible. Elvon savait ce qui l’attendait et il n’a pas hésité. Il a choisi son destin… Mais il ne se doutait sans doute pas que sa mort en entraînerait six autres et la tristesse de six familles. Et ce qui est fait, est fait, je ne peux rien y changer et ce n’est pas en m’accusant que j’aurai la paix*

*Mais j’aurais pu avoir un brin de logique ! Il m’avait raconté son histoire, celle de mon père par la même occasion, et je n’ai jamais pensé que… Quelle idiote ! J’ai toujours cru que je raisonnais bien, alors pourquoi cette qualité m’a-t-elle fait défaut à ce moment là ? J’aurais du comprendre !!*

Bref, Ehena n’était pas dans ses meilleurs jours, et son côté pessimiste lui criait qu’elle ne sortirait pas de cet état. C’était faux bien sûr ! Elle allait s’en sortir et elle le savait mais cette certitude était enfouie tout au fond de son esprit. La marchombre se dirigeait vers Al-Poll. Durant son apprentissage, elle n’avait pas vraiment travaillé au nord de Gwendalavir, aussi elle ne s’y était rendue que par deux fois. Avant de commencer le long voyage vers cette ville, elle avait fait un détour au lac Chen pour disperser les cendres d’Elvon dedans. Il avait toujours adoré ce lieu et Ehena n’avait pas trouvé pas d’endroit mieux approprié que celui-ci. Ce qu’elle avait fait la dégoûtait : elle avait gardé la boîte remplie de cendre dans son sac pendant plusieurs semaines, le temps de tuer les Mercenaires du Chaos, avant de vider son contenu dans le lac Chen. Ehena grimaça à ce souvenir.

Elle regarda d’un air distrait le paysage. Elle se trouvait à deux heures d’Al-Poll. Elle avait prit la direction du nord, après son passage au lac Chen, traversant le Gour et remontant le Pollimage. Dans quatre heures elle arriverait à la ville, tombant à pic pour le déjeuner. Elle pensait trouver une bonne auberge pour y passer une journée ou deux, puis elle partirait. Ce n’était pas qu’elle n’avait pas envie de rester, c’était le fait de dormir plus de deux jours au même endroit qui ne lui plaisait pas.



Al-Poll était exactement comme dans ses souvenirs. La Chaîne du Poll surplombait la ville et les rues étaient les mêmes à quelques détails près. Ehena sentit son estomac gargouiller. Il était temps de prendre un bon déjeuner ! Elle avait très peu mangé ce matin et l’idée de prendre un bon repas était alléchante. Elle parcourut quelques rues à la recherche d’une auberge à l’air accueillant et qui dégageait une odeur convenable. Un peu exigeante en matière auberge, la marchombre ne trouva pas son bonheur et dû se rapatrier sur une auberge nommée « L’auberge du Siffleur ». Ne connaissant pas très bien Al-Poll elle ne savait pas que cette auberge était fréquentée par les Mercenaires du Chaos et elle confia donc Zaley à l’aubergiste. Puis Ehena pénétra dans le bâtiment. L’odeur provenant des cuisines était convenable mais le bruit et l’état de l’auberge laissaient à désirer.

La jeune femme s’installa à une table et se mit à l’aise. Il y avait du bruit dans la salle, mais Ehena entendit très bien le léger grincement que produisait la porte lorsqu’on l’ouvrait. Une jeune fille d’à peine seize ans entra dans l’Auberge. La marchombre avait la mauvaise habitude de détaillée chaque nouvelle personne qui entrait dans une pièce après elle. C’est ce qu’elle fit donc avec la nouvelle venue. Elle était assez grande et mince, avait de longs cheveux blonds tombant en cascade dans son dos. Ehena n’arrivait pas à voir la couleur de ses yeux et l’inconnue avait la peau assez pâle.

Ehena se demanda ce que cette fille allait faire …

avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Mer 3 Fév 2010 - 14:41

Le Soleil brillait, les oiseaux voletaient gaiement, les papillons gazouillaient tranquillement dans les hautes branches des arbres (ou l'inverse), bref, une merveilleuse journée commençait. D'autant plus qu'Hestia avait ce jour-là reçut une missive de Servan.

Spoiler:
 

Evidemment qu'elle viendrait. Servan, son tout premier maître de combat, celui qui lui avait appris à lire, celui qui l'avait sauvé ce jour d'été... En plus, il apporterait peut-être des nouvelles de sa famille. Elle l'espérait.


Ainsi, en fin d'après-midi, la Lotra se retrouva à pousser la porte de l'auberge. Elle avait voulu arranger ses cheveux, mais elle savait très bien que Servan ne résisterait pas à l'envie de les détacher. Le visage d'Hestia s'assombrit lorsqu'elle se rendit compte que Servan n'était pas là.

Elle se mit presque à fouiller l'auberge, et finalement, se laissa tomber sur une chaise, limite dégoûtée de la vie avant de se rendre compte que cette table était déjà occupée. Une femme la dévisageait de ses yeux bleus océan. De longs cheveux bruns encadraient le beau visage de l'inconnue.

Loin de s'en aller, Hestia continua à la regarder. Le bruit ambiant aurait caché un éventuel murmure, mais la Lotra ne tenait pas particulièrement à parler.Toutefois, si elle voulait rester là, à se taper l'incruste, il serait peut-être de bon goût de s'excuser. Surtout que la femme n'avait pas l'air d'être de très bonne humeur.

- Bonjour ! Je suis désolée de vous déranger... Je peux m'asseoir ?

Hestia était déjà assise depuis environ cinq minutes, et elle pensait que si elle gênait la femme, elle lui aurait déjà demandé de partir. Sauf si elle n'attendait personne. Sauf si elle ne voulait pas parler... Bref. Hestia fixa ses grands yeux verts sur ceux de la femme. Ce bleu rappelait la couleur des yeux de Servan. Un rire amer lui vint. Il n'était pas là. Il n'était pas venu. Pour une fois, elle ne se soucia pas de son visage. Elle ne se soucia pas du regard des autres. Pour une fois, elle tourna son regard vers le sol, et remua ses sombres pensées.

Elle serait resté ainsi si un événement ne l'avait pas dérangé dans son remuage de souvenirs.

avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Jeu 4 Fév 2010 - 18:44

Ehena regarda la jeune fille s’asseoir, l’air de rien. A priori, elle n’avait pas vu la marchombre. La jeune femme put enfin voir les yeux de l’inconnue. Ils étaient d’un très beau vert. Ehena murmura une vague salutation histoire de ne pas être au maximum de l’impoli mais la jeune fille ne parut pas l’entendre. Cela ne dérangea pas la marchombre. Du moment qu’elle se tenait tranquille et qu’elle la laissait manger en paix, elle était la bienvenue. Ehena se dit qu’elle avait peut-être tord et qu’un peu de compagnie lui ferait du bien. Aussi, elle s’apprêta à débuter la conversation sur un ton qu’elle s’efforcerait de rendre léger et aimable quand la fille parut se rendre compte qu’elle aurait au moins pu demander l’autorisation avant se s’asseoir.

- Bonjour ! Je suis désolée de vous déranger... Je peux m'asseoir ?

Ehena sourit. De toute évidence, elle semblait avoir déjà comprit que sa présence ne dérangeait pas la jeune femme qui lui faisait face. Ehena lui lança un sourire lui évitant ainsi de répondre. Il fallait du temps pour avoir la confiance de la marchombre mais Ehena devinait que cette fille ne lui voulait rien de mal. Non, elle paraissait déçut, un peu triste même. Elle ne savait pas ce qui c’était passé et il serait mal vu qu’elle cherche à en savoir d’avantage. La jeune fille se mit à scruter ses pieds en agitant ses sombres pensées. Trois personnes entrèrent dans la salle.

*Mais sortez de là ! Vous voyez bien qu’il n’y a plus de place !*

Les trois personnes s’installèrent à une table déjà pleine, rajoutant du bruit dans la salle et non sans avoir été complètement examinés par Ehena. La marchombre se décida enfin à parler. Etant donné que la fille allait sans doute manger avec elle, il fallait tout de même que la marchombre connaisse au moins son prénom.

-Comment t’appelles-tu ?

Ehena avait remarqué que la jeune fille la vouvoyait. La marchombre en aurait fait de même si l’inconnue avait été plus âgée. Mais pour le moment, elle restait l’aînée et il lui semblait étrange de vouvoyer une jeune fille qui semblait avoir environ 16 ans. La marchombre la détailla de nouveau, cherchant plus en profondeur. Bien qu’elle n’ait pas le physique d’une combattante mais Ehena sentait le potentiel d’une telle personne. Cinq autres personnes entrèrent l’Auberge dont l’ambiance devenait à la limite du supportable. Ehena n’était pas prête de revenir… Elle préférait le calme et la solitude au bruit et à la foule. C’est accompagné d’un soupire qu’elle posa cette question :

-Peux tu me dire quelle particularité a cette auberge pour attirer tant de monde ?

Elle eut un moment de réflexion qui fut troublé par un souvenir qu’elle ne connaissait que trop bien. Quand cette chose arrêterait-elle de la harceler ? Elle pensait s’en être débarrasser au lac Chen après sa rencontre avec Shawna mais elle s’était trompée. Sa méditation fut interrompue par la réponse de la jeune fille.

avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Sam 6 Fév 2010 - 16:44

Les trois personnes firent énormément de bruit en entrant. Une honte. Ils s'installèrent à une table déjà remplie, semblant ne pas se rendre compte qu'ils dérangeait les personnes déjà assises. Hestia les regarda, les observant silencieusement.

La voix de la femme s'ouvrit parmi les bruits. Elle lui demanda son nom.

- Je m'appelle Hestia. Et vous ?

Hestia sentait que la femme en face d'elle l'examinait. La Lotra aurait fait pareil si elle n'avait pas été aussi déçue par l'absence de son ancien maître de combat.

Cinq nouvelles personnes entrèrent. Mais contrairement aux trois autres, elles ne s'installèrent pas à une table où il n'y avait pas de place. Elles se contentèrent de rester debouts, parlant fort, remplissant la salle d'autre voix, d'autres bruits.

La femme posa une question à laquelle Hestia n'avait pas la réponse.

- Je ne sais pas. C'est la première fois que je viens ici.

Ca se voyait, en vérité. Rien n'était devant elle, contrairement à ceux qui semblaient être des habitués, avec plusieurs choppes devant eux. De plus, la table où elle était assise était plus ou moins dans l'ombre et assez proche de la porte.

Hestia se rendit soudain compte que la femme était très discrète, très silencieuse, et que c'était à peine si la Lotra sentait sa présence. Elle allait lui demander si par hasard, elle n'était pas Marchombre, lorsque la porte s'ouvrit. Une personne entra. Une personne qu'elle avait déjà rencontré. Zéphyr.

avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Sam 6 Fév 2010 - 17:12

Zéphyr avait entendu parler de cette auberge, en sortant de ses cours de chantelame. Il aimait beaucoup son professeur de cet Ordre, mais il aimait aussi se détendre. Et aujourd'hui il allait s'amuser dans l'auberge la plus réputée d'Al-Poll à cause de sa chaleur et de sa familliaritée. Il s'était débarassé de ses vêtements académiques pour revêtir son armure de cuir, ainsi que sa cape verte. Il passa néamoins sa bague de Lupus à son doigt. Il prit ensuite ses deux sabres et les passa à sa ceinture. On ne sait jamais, et prudence était la mère de surêté.

Il alla à l'auberge, deumerant dans une totale discrétion; il devenait une ombre dans la nuit, une ombre indétectable. Une simple face mouvante invisble qui se rendit à l'auberge. Il l'ouvrit la porte. La première chose qui le surpris était le bruit. Un bruit sourd et pourtant chaleureux. Celui des hommes noyant leurs soucis dans la bierre, celle des serveuses prenant les commandes et attirant les souard par leurs formes mais ce qui l'attira ce fut le silence qui se dégageait d'une des tables occupés par deux jeunes femmes.

La première était une jeune femme blonde que le Frontalier appréciait beaucoup. Hestia et celle qui lui faisait face dégageait une puissance que Zéphyr avait déjà vu auparavant, à la Citadelle. Celle des Marchombres. Le jeune homme alla sur leurs table, et fit une bise amicale, et douce sur la joue d'Hestia.

-Bonsoir Hestia, tu va bien? Pourquoi est tu ici?

Puis Zéphyr se reconcentra sur la jeune femme qui faisait face à son amie.

-Bonjour, mademoiselle, pourrais -je savoir votre nom, je me nomme Zéphyr, et je suis à l'académie comme la jeune femme en face de vous.

avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Sam 6 Fév 2010 - 18:38

Ehena avait attendu la réponse d’Hestia. C’était un très joli nom et la marchombre se dit qu’il allait très bien à la jeune fille. Elle lui annonça qu’elle n’était jamais venue dans cet établissement. Cela se voyait un peu… Ehena se demanda pourquoi y était-elle allé aujourd’hui… Peut-être attendait-elle quelqu’un. Dans ce cas, la marchombre ferait mieux de partir. Elle n’avait pas envie de s’incruster dans un repas entre amis, même si c’était Hestia qui s’était incrustée la première. De plus, rester avec une bande d’adolescents ne la tentait pas. Elle avait envie de solitude… Non ! Pour une fois qu’elle ferait peut-être plusieurs rencontres dans une même journée, elle n’allait pas partir. A moins que Hestia n’attende personne… C’était peut-être à cause de cela qu’elle avait l’air déçue. Peut-être que quelqu’un lui avait posé un lapin… De toutes manières, ce n’était que des hypothèses et Ehena n’avait aucun moyen de connaître la vérité. Sauf si bien sûr elle demandait confirmation à Hestia mais la marchombre n’avait pas envie de s’occuper de la vie privée de la jeune fille.

Soudain la porte s’ouvrit de nouveau sur un jeune homme. Il était vêtu d’une tenue de cuir et d’une cape verte et Ehena avisa deux sabres qui pendaient à sa ceinture. Il avait la peau foncée et Ehena était certaine qu’il avait une ascendance Faëlle. Il avait des cheveux blancs et lisses et ses yeux (Ehena arriva à les voir d’où elle était cette fois ci) étaient faits d’améthyste. Un combattant. Sa façon de marcher et sa musculature indiquaient clairement un combattant.

Son regard traversa la pièce pour s’arrêter sur la table que partageait Hestia et la marchombre. Peut-être était-ce l’éventuel ami que la jeune fille attendait. Ehena sentit un sentiment joyeux émanent d’Hestia et il était clair que les deux jeunes se connaissaient. Pour preuve, il se planta devant la jeune fille et lui donna une bise amicale sur la joue avant de demander :

-Bonsoir Hestia, tu vas bien? Pourquoi es tu ici ?

Ehena s’était trompée, il n'était pas censé déjeuner avec Hestia. Elle se rasséréna quelques peu, soulagée de savoir que la jeune fille ne s’était pas installée à sa table dans le but qu’elle parte pour y accueillir des amis… Sauf que maintenant, le jeune homme allait sûrement s’installer à la table. Son regard croisa les beaux yeux bleus d’Ehena :

-Bonjour, mademoiselle, pourrais-je savoir votre nom, je me nomme Zéphyr, et je suis à l'académie comme la jeune femme en face de vous.

Ehena nota qu’il avait une manière très polie de s’exprimer et son statut de noble fut mit à découvert. Ehena avait vaguement entendu parler de l’Académie à laquelle il faisait référence. Il s’agissait d’un lieu où des professeurs entraînaient des élèves à devenir des Dessinateurs, des combattants et des marchombres, entres autres. Ehena trouvait cela très étrange. Pour devenir marchombre, il fallait avoir un certain potentiel. Et là, n’importe quelle personne postulant pour devenir marchombre pouvait bénéficier d’un enseignement… C’était étrange et pourtant, des maîtres marchombres acceptaient d’enseigner la voie à ceux qui le demandaient. Mais peut-être que cela ce passait autrement et que la marchombre faisait erreur. C’était tout à fait possible car Ehena n’en savait que très peu sur cette Académie. Aussi, elle répondit avec son regard bleu fiché dans celui de Zéphyr. On lui avait posé deux fois la même question sans qu’elle ait pris le temps de répondre et cette phrase profiterait au deux.

-Enchantée Zéphyr. Toi aussi Hestia. Moi, on m’appelle Ehena. Puis-je savoir ce qu’est exactement cette Académie ?

Soudain, elle se sentit bien. Cette conversation était prometteuse et pour une fois elle mangerait avec d'autres personnes que Halm et Jena...

avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Lun 8 Fév 2010 - 15:41

Zéphyr s'approcha de leur table et Hestia sourit. Elle voyait que lui aussi s'était débarassé de son uniforme. La Lotra portait une simple robe blanche, de la même couleur en vérité que le ruban qui tenait ses cheveux. Zéphyr portait une armure de cuir et sa cape verte qu'Hestia avait déjà eu sur les épaules quelques jours auparavant.
Le Lupus s'avança vers elle et lui déposa une bise sur la joue, avant de lui demander ce qu'elle faisait ici.

- J'étais sensée voir quelqu'un... Qui n'est pas venu.

Puis il demanda à la femme qui était en face d'elle quel était son nom, comme la Lotra l'avait fait quelques instants plus tôt.

Ehena... C'était un joli nom. Elle demanda ce qu'était exactement l'Académie. Hestia sourit, et prit une inspiration avant de répondre.

- L'Académie a été fondé par Merwyn Ril'Avalon. Il l'a créé après avoir défait le verrou Ts'Liche, pour former ceux qui souhaitaient apprendre et défendre l'Empire. L'Académie possède quatre maisons, où les élèves sont répartis selon leur caractère : Corbac, Felixia, Lupus et Lotra. Ils existent plusieurs enseignement, le combat par exemple ou l'art Marchombre, ou encore le Dessin, qui sont les principaux enseignements.

Hestia se tut. Parler des Mercenaires qui contrôlaient l'Académie ne serait sûrement pas une bonne idée, ici, de plus, elle ne connaissaient pas vraiment les deux personnes à ses côtés. Si Zéphyr avait quelque chose à rajouter, il le ferait, mais après. Un serveur venait d'arriver à leur table.

"-Excusez-moi, nous avons beaucoup de monde, ce soir. Puis-je prendre vos commandes ?"

La Lotra laissa les deux autres parler avant de répondre. Non, elle n'avait pas faim, et elle commanderait simplement un verre.

"-Ce sera tout ?"

avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Mar 9 Fév 2010 - 16:48

Tandis qu'Hestia racontait l'histoire de l'académie à Ehena, Zéphyr, lui observait la "faune" locale tout en écoutant son amie. Hestia parlait de l'histoire de l'académie. Comment Merwyn après avoir brisé le verrou Ts'liche, puis décrivit les quatres maisons ainsi que l'enseignement qu'on y donnait. Mais Zéphyr le savait, il s'était documenté avant d'aller à l'académie, quand il était encore à la citadelle.

Les plus dangereux selon lui, étaient les gros clients. Charpentés comme des armoires à glasse, la peau rouge, l'air à moitié abruti, c'était des braves hommes, certes, mais l'acool les rendaient faibles d'esprit. Zéphyr revint ensuite à sa table. Un serveur était arrivé, prêt à prendre leurs commandes. Tandis qu'Hestia commendait un verre, Zéphyr lui prit juste un repas à base de siffleur ainsi qu'un verre de vin doux. Il attendit la commande d'Ehena, mais ses oreilles affinées de demi- Faël entendirent un morceau de conversation.

"Vous voyez la table du fond? Dés qu'ils ont fini de manger, on s'fait les demoiselles et on massacre le jeunot"

Zéphyr sourit, les pauvres, s'ils savaient.

avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Mar 9 Fév 2010 - 19:09

La marchombre vit une de ses hypothèses concernant Hestia confirmée. On avait posé un faux rendez-vous à la jeune fille et son air déçut était amplement justifié. La moindre des choses, lorsqu’on invite quelqu’un à déjeuner était d’être présent. Ou présente. Hestia avait semblé heureuse lorsque Zéphyr était arrivé. Cela se comprenait. Ehena savait que sa présence pouvait être gênante, à cause du peu de paroles qui sortait de sa bouche. Une des rares personnes à lui avoir fait remarquer son silence était Shawna et son incroyable caractère. Ehena écouta avec attention ce qu’Hestia lui raconta sur l’Académie. La marchombre savait déjà qui était son créateur, mais elle ne connaissait pas son fonctionnement. Elle apprit donc que l’Académie était divisée en quatre maisons et le nom des principaux enseignements. L’enseignement marchombre était parmi eux. C’était étrange car il y avait une quantité respectable de maîtres marchombres mais il était impossible que la plupart d’entre eux enseignent à cette Académie. Conclusion, pour satisfaire tous les apprentis marchombre, les maîtres devaient surement prendre plusieurs apprentis en même temps… La brève description de cette Académie faite par Hestia ne répondait pas à toutes ses questions mais elle préféra éloigner le sujet. La marchombre n’avait pas trop envie de s’étendre dessus, mais elle se demanda pourtant à quelle maison les deux jeunes gens qui lui faisaient face pouvaient bien appartenir. Ce système de « maison »… Ehena trouvait aussi cela étrange. Les élèves étaient classés en fonction de leur caractère. Dans ce cas, il faudrait autant de maisons que d’élèves car chaque caractère est unique. Impossible de les répartir dans « quatre » maisons différentes… C’était du moins les pensées de la marchombre.

Soudain, elle se tendit. Elle sentait de mauvaises pensées… Bien sûr, dans cette Auberge, beaucoup de personnes avaient de mauvaises pensées mais là, c’était différent. Elle se sentait visée… Elle détestait ce sentiment aussi elle fit ce qu’elle pouvait pour savoir. Marchombre, elle était habituée à écouter. Comprendre des conversations au milieu du bruit ne devrait pas lui poser problème.. Elle entendit à la table qui était juste derrière elle.

« Tu savais que mon père… »

Ehena passa. Elle n’aimait pas s’introduire dans la vie privée des gens. A la table suivante, une personne qui n’était plus toute jeune, racontait à une petite fille :

« Mon fils vient de tomber malade, il… »

Ehena changea de table.

« Eh, regarde ce qui est écrit sur la table ! »

Interruption. Un serveur venait d’arriver demandant aux trois occupants de la table ce qu’il voulait manger. Hestia ne commanda qu’un verre, tandis que Zéphyr un repas à base de siffleur. Ehena fit de même. Elle adorait cette viande. Puis le sentiment qu’on parlait d’elle revint. Suivit de la sensation que procurait une personne quand elle vous regarde… Ehena tourna la tête, cherchant l’œil indiscret qui l’observait. Elle tomba sur trois hommes en pleine digestion et bourré l’alcool. Elle retint une grimace, se concentra sur leurs paroles.

« Vous voyez la table du fond? Dés qu'ils ont fini de manger, on s'fait les demoiselles et on massacre le jeunot ! ‘tention la grande nous r’garde ! Faites comme si vous l’voyez pas. »

Ehena sourit. Si ce n’était que cela… Ils auraient une mauvaise surprise ces trois là. Tout d’abord parce que « se faire les demoiselles » serait très difficile. Et ensuite parce que « massacrer le jeunot » était tout sauf prometteur pour leur état de santé. La marchombre vit Zéphyr sourire. Pourquoi souriait-il ? La table était silencieuse. Soudain la réponse se fraya un chemin jusqu’à sa conscience. Zéphyr avait sans doute une ascendance Faëlle et donc un bonne ouïe. Il avait entendu.

-Un peu prétentieux ces trois là, tu ne trouves pas ?

Elle attendit sa réponse, un sourire énigmatique sur les lèvres et une pensée pour Hestia qui devait se demander ce qu’il se passait.



[Voilà. Edit à volonté !]

avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Mar 9 Fév 2010 - 20:26

Depuis un moment, elle observaient les gens aux tables. Des jeunes et des vieux, des femmes et des hommes... Quelques-uns d'entre eux, cependant, l'intriguait : grands, forts, totalement ivres, ils regardaient sa table. Ils n'étaient pas, mais alors pas du tout discrets. Ou alors, à force d'étudier les caractères humains, elle le voyait. Au choix.

La Lotra reporta son attention sur les occupants de sa table. Zéphyr et Ehena se regardait, échangeaient un sourire entendu. La marchombre brisa le silence, trouvant des gens "prétentieux". Là, Hestia n'avait pas tout compris. Et elle détestait cette sensation. Ou alors, ils se moquaient d'elle ? Non, quand même pas. Ils n'avaient pas le sourire narquois des gens qui se moquent. C'était le sourire de ceux qui savent quelque chose que les autres ne savent pas.

- Qu'est-ce qu'il y a ?

Ils n'eurent pas le temps de répondre, le serveur apportant déjà leurs commandes.

"- Bon appétit !"

Hestia le regarda s'éloigner puis posason regard émeraude sur ses compagnons. Elle attendait leur réponse, buvant son verre à petites gorgées. La Lotra leur lançait des regards suspicieux.

Puis elle se retourna. Des pas s'étaient approchés d'elle. Des pas trop rapides pour une marche, mais trop lents pour une course. Elle tenta de s'écarter mais un homme avait attrapé son bras. Elle avait été trop lente.

- Lâchez-moi. Tout de suite.

Ses yeux brillaient. Son poignard était caché dans une de ses bottes, et s'il le fallait, elle s'en servirait.

Les trois hommes riaient. Et ses compagnons réagirent.

avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Mer 10 Fév 2010 - 17:48

Quand Zéphyr allait répondre à Ehena, car il avait compris que la marchombre connaissait l'insignifiant danger que représentait les ivrognes, l'un d'entre eux se saisit du bras d'Hestia. La plus grosse erreur de sa vie. Zéphyr se leva et son sang ne fit qu'un tour. Délicatement, presque avec une douceur certaine, il enleva la grosse main de l'homme, il dégagea Hestia de son etreinte, et il le frappa.
Du poing au nez, et lui flanqua deux atémis dans les cotês. De plus, son pied arriva jusqu'à l'épaule du mastodonte pour carrément le mettre à terre. Tout en pivotant, il frappas encore du poing à la cage Thoracique des deux autres qui s'arrêtérent net.

Du coin de l'oeil, le pied sur le dos de premier assaillant, Zéphyr avait dégainé ses sabres. Une étincelle de rage furieuse, animait son regard. Il compta les hommes qui restaient. Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept. Ils étaient plus de septs mastodontes, tout aussi facile à abbatre que des mouches. Sa fureur le rendait pourtant calme, tel une petite brise prête à se transformer en un effroyable typhon.

-Chaqun pour soit.

avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Jeu 11 Fév 2010 - 14:03

Ehena avait été tentée de répondre à la question de Hestia mais un serveur l’avait coupée. Elle aurait très bien pu répondre après mais à quoi bon ? Hestia serait très bientôt mise au courant des intentions des trois hommes et la marchombre avait envie de voir comment elle allait réagir. Quand ils auraient terminé leur repas, les trois hommes viendraient à leur rencontre et auraient une drôle de surprise… Seulement les choses furent un peu accélérées. Les trois mastodontes étaient apparemment trop impatients pour attendre et ils attrapèrent le bras d’Hestia.

- Lâchez-moi. Tout de suite.

Ehena avait vu le groupe arrivé mais n’avait prévenu personne. Pourquoi ? Elle n’en savait rien mais il lui était difficile de penser qu’elle aurait pu crier à travers la salle « Attention ! » étant donné qu’il n’y avait aucun danger… Un sourire étira les lèvres d’Ehena. De l’action ! Cela faisait assez longtemps qu’elle n’avait pas remit en place un groupe d’ivrognes. Les pauvres… C’était tout de même un peu cruel de la part de la marchombre de prendre plaisir à ce genre de choses… Mais cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas livré un combat, aussi insignifiant et aussi facile soit-il. L’idée de se dégourdir un peu les muscles de ses bras et de ses jambes était tentante mais Ehena ne se servirait pas de ses poignards. Hors de question qu’il y est du sang, étant donné le nombre d’enfants qui mangeaient tranquillement. Non, il n’y aurait que des os cassés.

Soudain, désireux d’aider son amie, Zéphyr se leva et la dégagea de l’étreinte de l’homme avec une grande efficacité Mais la marchombre fut surprise par la rage qui animait son regard. Si son expression était très calme, ses yeux d’améthyste reflétaient une rage certaine. Pourquoi ? S’énerver ne servait à rien. Ehena se leva, contourna la table, se prépara à frapper et… s’immobilisa. Zéphyr venait d’envoyé le premier homme au tapis et de frapper les deux autres à leur cage thoracique. Ce n’était pas cela qui la dérangeait… C’était le fait que Zéphyr venait de sortir ses sabres.

-Chacun pour soit.

-Zéphyr, s’il-te-plaît arrête ! Il y a des enfants ici, évite le bain de sang, tu n’as pas besoin d’armes pour mettre hors d'état de nuire ces gars !

Elle n’eut pas le temps de savoir si le garçon l’avait écoutée car, cinq autres hommes arrivèrent et les deux que le jeune homme venait de frapper à la cage thoracique reprirent leurs esprits. Les cinq autres hommes devaient être des amis des trois premiers et apparemment, ils étaient déçut que ces derniers ne les aient pas invité à participer à leur projet. Ehena trouva qu’ils étaient idiots. Ils avaient vu ce dont Zéphyr était capable et pourtant, ils voulaient tenter leur chance. Dans l’Auberge, tous les regards étaient tournés vers leur table, une lueur paniquée dans les yeux. Les enfants y compris. Ils avaient peut-être déjà vu d’insignifiants combats entre ivrognes mais celui qui se préparait promettait d’être plus dangereux et plus douloureux… pour les mastodontes évidement.

Ehena évita souplement un poing qui était censé la toucher au ventre, glissa le long du bras de son adversaire pour lui infliger un coup de poing dans les cotes. Puis elle se recula pour le contourner, lui crocheter les jambes, et lorsqu’il tombait lui asséner un coup du tranchant de sa main sur sa nuque. Puis elle pivota sur ses hanches pour faire face à un nouvel ivrogne qui était plus grand que celui qu’elle venait d’assommer. La marchombre lui régla son compte aussi facilement qu’elle avait régler le compte du précédent. Elle ne savait pas où en était Zéphyr et Hestia mais en tout cas, des sept, il n’en restait pas plus de cinq. Elle s’abaissa pour éviter un poing et repris son combat, gardant toujours un œil sur Hestia qui se débrouillait plutôt bien.

avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Jeu 11 Fév 2010 - 16:56

L'ivrogne ne l'avait pas écouté. Elle avait préparé son poing lorsque Zéphyr la libéra en douceur de l'étreinte. Ses yeux violet reflétaient une rage certaine. Pourquoi ? La Lotra ouvrit de grands yeux lorsque Zéphyr mit à terre l'armoire à glace.

Un instant pétrifiée, Hestia se remit bien vite, car un autre ivrogne arrivait sur elle. Elle frappa de son poing dans la tête de l'ivrogne, n'hésita pas à lui mettre un coup de genoux dans le ventre. Elle ne regardait pas autour d'elle. Les coups pleuvaient, autant sur elle que sur son agresseur. Mais la Lotra n'était pas ivre, et elle était beaucoup plus agile que l'homme. Il tomba à terre lorsqu'elle lui mit un autre coup de poing en pleine tête.

La voix d'Ehena. Mais Hestia ne comprenait pas les mots. Un ivrogne venait de cogner sur sa tête.

- Espèce d'abruti !

Cri, murmure ? A vrai dire, elle n'en savait rien. Mais ce coup lui donna des forces inestimées. Il se retrouva par terre après s'être pris quelques coups bien placés.

Et une énième armoire à glace arrivait sur elle. Hestia s'en approcha vite, comme elle s'était approché des autres. Et elle sentit une vive douleur dans son bras. Un liquide qui coulait. Une lame. Du sang. L'ivrogne semblait étonné que la Lotra n'ait aucune autre réaction que de regarder couler son propre sang, qui peu à peu salissait le plancher.

Hestia regardait sa robe blanche se teindre de rouge. Et elle regarda celui qui avait osé faire ça. Un homme brun, aux yeux verts. Il aurait pu ressembler à Servan, s'il n'avait eu cet éclair dans les yeux. Il aurait pu lui ressembler, s'il avait été plus petit. Il aurait pu lui ressembler, si Hestia ne lui avait pas fait comprendre qu'on ne s'attaquait pas à une fille à l'apparence fragile.

Après le coup qu'elle avait porté à l'ivrogne, sa tête se mit à tourner. La dernière chose qu'elle vit avant de fermer les yeux fut le visage de Zéphyr. Et ses yeux violets.

Et le combat continuait.

[Hestia : Out. Elle s'est évanouie, c'est rien de très très grave, rassurez-vous.]

avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Sam 13 Fév 2010 - 11:47

Dés que le sang d'Hestia coula, celui de Zéphyr bouillona, comme un volcan en éruption. Depuis le début, il ne faisait que claquer les mastodontes avec le plat de ses sabres. Mais la sa rage, sa haine fut attisé par le macabre spectacle de la jeune femme en robe immaculée baignant dans son sang. Zéphyr éclata sur place le mastodonte, lui brisant le bras et une jambe sur le coup.

Il fit traverser au mastondonte, le mur, et fracassant des tables au passage. Il était complétement enragé, tel un fauve qu'on venaît de libérer de sa cage. Il tabassa encore deux ivrognes, en leur causant des cicatrices avec le parfait tranchant de ses lames. Il était complétement devenu fou.

Lorsqu'il arriva prêt d'Hestia, celui qui lui avait causé cette blessure était en train de se réveiller. Il voulait s'enfuir. Zéphyr s'approcha en souplesse et lui cassa la jambe. L'homme hurla. De sa botte, Zéphyr lui écrasa la main. Il s'occuperait du reste après. Il s'agenouilla aux côtés d'Hestia, parfaitement calme.

-Y aurait t-il un rêveur, ici? C'est une urgence.

avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Dim 14 Fév 2010 - 10:55

Le sang d’Ehena ne fit qu’un tour. Hestia, son sang… Et Zéphyr qui était passé au niveau supérieur. Elle qui voulait éviter qu’un combat sanglant est lieu… Le jeune homme avait mis hors combat les derniers ivrognes. Hestia en avait assommé deux, Ehena trois et Zéphyr deux plus un qui s’étaient relevés avec peine. C’était d’ailleurs ce qu’un des hommes qu’Hestia avait frappé était en train de faire. Il s’accrocha au bras de la marchombre pour ne pas tomber et lui jeta un regard suppliant. Faisant un énorme effort de volonté pour ne pas lui briser les côtes, elle l’aida à s’assoir sur une chaise et se dégagea vivement. Même si elle ne connaissait Hestia que depuis une petite heure, elle estimait que personne n’avait le droit de s’en prendre à une jeune fille aussi jolie soit-elle. Quand elle se retourna vers la blessée, Zéphyr était agenouillé à ses côtés.

-Y aurait t-il un rêveur, ici? C'est une urgence.

Ehena comprit alors que Zéphyr et Hestia s’aimaient beaucoup… Cela se lisait dans leurs regards et dans leurs gestes. L’attitude du jeune homme avait sans doute parue démesurée pour les personnes qui regardait la scène mais pas à une personne qui connaissait l’amitié qui les unissait… Mais c’était vrai qu’il en avait un peu trop fait. Peut-être que la blessure d’Hestia serait un évènement décisif dans leur relation, et que cette relation en question finirait en relation amoureuse. La marchombre secoua la tête ce n’était pas le moment de penser à ça. Hestia était blessée au bras et elle avait besoin d’aide. La phrase de Zéphyr avait été prononcée avec calme mais Ehena savait qu’il était très inquiet. La phrase de Zéphyr avait été prononcée avec calme et dans le calme. Plus personne ne parlait, plus personne n’osait faire un geste, tout le monde avait les yeux fixés sur le sang qui s’échappait de la plaie d’Hestia ou les hommes qui pleuraient leurs membres cassés. Enfin… Ceux qui n’étaient pas inconscients… C’était pitoyable. Pleurer, eux, des hommes? Cela prouvait que des hommes pouvaient être des mauviettes.

Ehena s’agenouilla à son tour devant Hestia et demanda à Zéphyr d’appuyer sur la plaie afin qu’elle perdre le moins de sang possible. La blessure était profonde et l’ivrogne avait tremblé en la frappant, ce qui avait fait que la plaie était plus large qu’elle ne devrait l’être. Si, un rêveur ou quelqu’un d’autre n’intervenait pas, Hestia risquait de… Ah non ! La marchombre se leva, une lueur farouche dans son regard, et reposa la question de Zéphyr. Les gens étaient trop pétrifiés par le spectacle qu’ils n’avaient sans doute pas entendu le jeune homme. Cependant la marchombre avait parlé avec force et détermination. Son ton était calme mais personne ne doutait qu’elle n’hésiterait pas à faire le tour de la salle en posant cette question droit dans les yeux, avec une lueur à l’intérieur qui ferait trembler un guerrier. En détaillant plus les gens, Ehena remarqua que certains n’étaient pas si affectés que les autres. Sans doute des gens habitués au sang et aux blessés… Des guerriers. Ou des rêveurs. D’ailleurs, pourquoi personne ne venait ? Il y avait forcément un rêveur ici !!

Ehena reposa la question deux nouvelles fois avant de se ruer en dehors de l’Auberge. Si il n’y en avait pas à l’intérieur, des rêveurs devaient sûrement visiter Al-Poll. Elle l’espérait… Elle posa deux nouvelle fois sa question, avec calme et pourtant sa jolie voix se fit très bien entendre à travers le bruit de la rue. Personne ne vint… La marchombre commençait à désespéré, à se dire que personne, aucun rêveur ne viendrait. Puis soudain, elle vit une petite fille qui pleurait, une main sur son bras qui était cassé. Et une femme qui arrivait vers elle et qui… déroulait un rêve ! Un élan de joie souleva le cœur de la marchombre qui traversa la rue avec rapidité et souplesse arrivant devant la rêveuse. Elle lui expliqua avec des mots brefs la situation et la jeune femme hocha la tête. Ehena la conduit dans l’Auberge ou Hestia était en mauvaise posture. Zéphyr émit un soupir de soulagement quand il vit la rêveuse qui se penchait sur Hestia, pas le moins du monde intimidée par le sang qui l’entourait. Elle posa sa main droit sur le front de la jeune fille blessée et l’autre sur la blessure. Elle déroula son rêve… Hestia perdit sa grimace de douleur et elle semblait sur le point de dormir. La rêveuse se tourna alors vers la marchombre.

-Vous avez eu de la chance que je passe devant cette Auberge. Personne à part un rêveur ou quelqu’un de qualifié n’aurait pu la soigner et elle n’aurait peut-être pas supporter un déplacement. Je m’avance peut-être car je ne sais pas si elle est résistante mais un voyage aurait été le malvenu. Enfin, voilà. Je l’ai soignée et tout va bien.

-Merci beaucoup. Mais j’ai surtout eu de la chance que vous soignez cette petite fille… Sans ça je n’aurait jamais deviné que vous étiez une rêveuse.

La jeune femme éclata de rire.

-Oui, la pauvre fille. Je ne sais pas ce qu’il lui ait arrivé mais elle hurlait à s’en déchirer les poumons.

Puis elle jeta un regard aux sept hommes qui étaient soit inconscients, soit en train de gémir.

-Je dois les soigner aussi ?

Ehena hocha la tête. Ces hommes s’étaient peut-être mal conduit mais ce n’était pas les premiers et ils ne méritaient pas de telles blessures bien qu’ils avaient bien mérité quelques coup de poings… Laissant la rêveuse faire son travail et la remerciant une dernière fois, elle s’accroupit à côté d’Hestia qui s’était assise, sous l’œil attentif de Zéphyr qui semblait penser que guérir ces ivrognes n’était pas une bonne idée. Puis la marchombre posa une question indispensable au jeune homme


-Tu vas mieux ?


avatar

Apprenti Chantelame
Messages : 75
Inscription le : 30/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Dim 14 Fév 2010 - 15:48

Zéphyr n'avait plus envie de sourire. Il savait en voyant la pétrification qu'il avait causé. Il s'était emporté. C'était une conclusion simple et pourtant si vraie. Zéphyr avait faillit tuer ces hommes, sous l'injonction de la colére, de sa haine. Pourquoi avait t-il explosé, juste en voyant Hestia se faire blésée? Quand il était avec les Frontaliers, jamais il n'avait été aussi sanglant, aussi fort. Sa colére lui donnait donc une force immense, à ce point. Mais il se souvenait aussi de la sauvagerie animale qui l'avait envahie. Il falait qu'il se calme, sinon il n'atteindrait jamais son but.

Sans Ehena, Hestia seraît morte. La marchombre était partie chercher une rêveuse, le jeune homme émit un soupir de soulagement. Qaund la rêveuse déroula son rêve sur la jeune femme, Hestia passa de la tristesse à une expression endormie. Zéphyr retrouva le sourire et se permit même d'embrasser la jeune Lotra sur le front. Il était soulagé. Mais il vit que la rêveuse commença à soigner les ivrognes, il perdit très vite son sourire. Pourquoi soigner des gens qui avaient voulu commêttre le mal. Pourquoi?

Puis Ehena vint vers le Demi faël. Le jeune homme serrait les lévres, il se rendit compte que sa rage l'aveuglait encore, il respira profondément. Puis Ehena lui demanda s'il allait mieux.

-Oui, je suis calmé. Désolé, je ne sais pas ce qui m'a pris.

avatar

Bois
Messages : 130
Inscription le : 13/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Dim 14 Fév 2010 - 22:42

Hestia se trouvait dans une immensité de lumière. Elle ne voyait rien. Ses longs cheveux blonds grandissaient autour d'elle, l'emprisonnant comme une fleur qui refermerait ses pétales. Mais elle ressentait toujours l'intense douleur dans son bras.

Mais d'un coup, la douleur disparut. La lumière s'obscurcit et elle sentit ses traits se détendre. Elle ouvrit alors les yeux, doucement. Elle vit Ehena, accroupie à ses côtés. Hestia prit appui sur son bras pour s'asseoir, et elle se rendit compte qu'il ne faudrait plus le faire pendant un moment. Elle regarda autour d'elle, cherchant Zéphyr du regard.

Ehena prononça quelques mots que la Lotra n'intégra pas. Tant pis, elle retrouverait sûrement la compréhension quelques minutes plus tard.

Promenant son regard sur la taverne plus ou moins dérangée, elle observa une jeune femme aux cheveux noirs de jais qui soignaient les ivrognes décidément bien amochés. Hestia, tremblant légèrement, se leva et s'approcha d'elle.

- Me... Merci...

La jeune Rêveuse sourit et se tourna vers elle.

- C'est normal, voyons. Mais rassied-toi, tu trembles.

Hestia s'asseya sur une chaise près d'elle. Elle tourna son regard vers ses compagnons, leur adressant un grand "Merci" dans son sourire encore assez pâle. Elle n'avait pas tout à fait la force, ni l'envie de parler.

Les gens, autour d'eux, commençaient à remettre l'auberge en état. Quelques enfants se mirent à jouer aux pieds d'Hestia, qui sourit. Ils levaient vers elle des grands yeux inquiets.

- Ca va, je vais bien...

avatar

Marchombre
Messages : 26
Inscription le : 30/12/2009

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   Mar 23 Fév 2010 - 18:45

[Vraiment désolée pour ce retard, je n’ai pas d’excuse valable sinon que j’ai pas d’inspiration et que donc je ne suis pas entièrement satisfaite de ce Rp. C’est trop petit et pas assez développé à mon goût comparé à ceux que je fais d’habitude… J'ai le même bug que j'ai signalé dans le rp au lac Chen avec ShawmaTrès joli avatar Zéphyr, j’adore =)]

-Oui, je suis calmé. Désolé, je ne sais pas ce qui m'a pris.

Ehena fut satisfaite de sa réponse. Il avait comprit et était sincère, c’était ce qui comptait. S’énerver ne servait à rien. Elle se trouva soudain bien prétentieuse, elle qui se tend dès que quelqu’un lui manque de respect. Elle ne changerait sûrement pas, elle était née comme cela. Puis Hestia sembla reprendre ses esprits et elle se leva pour aller voir la jeune rêveuse. Même si elle ne semblait pas l’être, Ehena était sur le qui-vive, prête à la rattraper si elle sombrait dans l’inconscience. Un moment qui n’arriva pas. Apparemment, la marchombre avait sous-estimé la jeune fille : elle était plus résistante qu’elle n’en avait l’air. Puis Hestia s’assit et envoya un petit sourire à la marchombre, ainsi qu’à Zéphyr. Ehena respecta son silence, et s’assit à son tour sur une chaise qui semblait en bon état. Qu’allaient-ils faire maintenant ? C’était raté pour manger ici et ce n’était pas plus mal. Les ivrognes ne tarderaient pas à se réveiller et ils partiraient avec un air effrayé… Ou alors ils chercheront une revanche ce qui prouverait que ce sont des idiots complets… Mais Ehena trouva sa première hypothèse plus probable.

Ils pourraient… Non pas ils ! Elle. Pourquoi fallait-il que Zéphyr et Hestia entre dans cette réflexion ? La marchombre ne connaissait pas la réponse à cette question. Comme beaucoup d’autres d’ailleurs. Ils avaient déjà commandé mais leur repas n’arriverait pas avant un certain temps, et Ehena n’aimait pas attendre. Hestia et Zéphyr pourraient rester mangé ici si il en avait envie mais une chose était sûre, la marchombre partait. Aussi silencieuse qu’une ombre, elle se glissa jusqu’aux cuisines pour annuler sa commande. Comme elle s’en doutait, les cuisiniers n’avaient pas encore commencé à préparer son repas et elle se dépêcha de les prévenir qu’elle partait. Puis Ehena retourna vers Hestia et Zéphyr. La jeune fille était toujours sur sa chaise et rassurait les enfants qui jouaient à ses pieds. L’auberge se remettait doucement en état. Cela ne prendrait pas beaucoup de temps et Ehena ne vit pas la raison qui la poussait à rester d’avantage. Un des enfants qui s’amusaient tomba, et la marchombre le remit debout avant de s’adresser à Hestia, la fixant de ses yeux bleus et avec un sourire aux lèvres.


-Je vais y aller. Je n’ai pas vraiment envie de rester ici pour manger, surtout au milieu de ton sang. J’ai faim mais il n’est pas trop tard pour un pique nique !

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un voyage débordant de remords [Terminé]   



 
Un voyage débordant de remords [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Hermione Granger ( terminée)
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» Un long voyage jusque dans tes bras [Sarah - Terminé]
» Les gens du voyage
» Voyage de Bougainville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Les jardins-