Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteLeçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 238
Inscription le : 17/07/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Sam 23 Jan 2010 - 19:29

Pour une fois, il faisait un temps de chien, même un raï ne serait pas sorti de sa grotte pour un sou, même affamé. Myra regardait dehors, les plaines étaient triste avec un temps pareil. Elle adorait le soleil et la lumière, alors voir ainsi les magnifiques plaines la rendait un peu triste. Heureusement il n'y avait pas que du négatif, car elle avait prévu de donner un cours un peu spéciale à ses élèves. Il y aurait Enelyë et Loeva. Elle n'avait pas demandé à Dan de venir car il était novice, alors que les autres étaient des initiés. Il avait plus d'expérience et elle lui réservait autre chose, à Lohan également. La pluie qui coulait sur la vitre lui rappela qu'elle devait y aller si elle ne voulait pas être en retard à son propre cours. La dessinatrice commenca à marcher en direction de la salle de dessin, elle aurait pu faire un pas sur le côté, mais elle pensait qu'un peu d'exercices lui ferait du bien. Toujours se déplacer avec un pas sur le côté devenait un peu lassant au bout d'un moment. Elle tourna un dernier angle et apperçu la fameuse porte de la salle de dessin. *Je devrais peut-être reamènager la salle et aussi donner mes cours dans des endroits différents, il faut qu'ils s'habituent à tout. Tiens, dans les plaines, se serait une bonne idée ?* pensa-t-elle en fronçant les sourcils. Myra ouvrit la porte et malheureusement elle était bel et bien en retard. Ses deux élèves était déjà là et l'attendaient depuis presque quinzes bonnes minutes, finalement elle aurait peut-être dû faire un pas sur le côté. Quand elle était entrée les deux jeunes filles avaient tourné la tête et l'avait regardé. Elles avait d'ailleurs toujours les yeux fixés sur elle. Myra prit consience qu'elles attendaient qu'elle commence son cours. Elle arbora son plus beau sourire et commença à parler :

- Bonjour les filles ! Tout d'abord, j'aimerais m'excuser pour se retard impardonnable.

Elle fit une pause, pour pouvoir rejoindre Loeva et Enelyë.

- Alors, pour aujourd'hui j'ai prévu quelque chose d'un peu spécial, car les cours que je vous donne ne sont que théorie. Le cours d'aujourd'hui vous sera plus utile en-dehors de cette école, car ne croyez pas qu'avec des cours où je vous parle pendant une heure, voir plus, vous sera de grand besoin. Donc aujourd'hui nous allons procéder à un cours de combat par le dessin.

Après les quelques premier mots qu'elle avait prononcé, elle c'était déjà éloigné vers la fenêtre. La jeune femme avait eu l'idée de ce cours à la suite de sa rencontre avec ce Valen. Depuis qu'elle savait que les mercenaires avait l'Académie, elle n'arrêtait pas de penser que ses élèves n'étaient pas prêts si la résistance externe procédait à une attaque et que les mercenaires riposteraient. Elle avait donc prit la décision de donner ce cours, deux élèves à la fois. Pour voir ce qu'ils valaient vraiment dans le feu de l'action, bien sûr elle était là pour intervenir si cela devenait dangereux.

- Je vais vous expliquer le déroulement du cours : vous allez faire une sorte de duel, mais une condition devra s'appliquer à la lettre, pas de lames ou d'objets dans le genre. Faites tout de même marcher votre imagination, tout est permis mis à part se que je viens de vous citer et n'oubliez surtout pas que je suis là pour intervenir en cas de besoin.

Un temps d'arrêt, Myra recula jusqu'au mur, se retourna, puis elle reprit avec un grand sourire :

- Si vous n'avez aucune questions, commencez quand le coeur vous en dit.


_______________
Ne fuyez pas la MAGIE...


avatar

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Sam 23 Jan 2010 - 23:03

[Là ça te vas ? Pas trop en retard pour une fois ^^]

Loeva s’avançait peu à peu dans les couloirs. Les frôlant, dos contre le mur, comme si elle fuyait une menace invisible. Il n’y en avait aucune pourtant. Du moins, il ne devait y en avoir aucune dans un lieu tel que l’Académie de Merwyn, école réputée pour ses nombreux enseignements. La Lotra avançait donc à pas de chats, du moins, tentait d’avancer de cette manière. Elle n’était pas le moins du monde discrète et semblait plutôt ridicule qu’autre chose.

Vêtue de cet affreux uniforme grisâtre - Hestia et elle n’avait pas encore eu le temps de proposer le nouveau qu’elles avaient créées à Jehan - Loeva avançait donc d’une façon pour le moins originale. Au bout d’une centaine de mètres, elle arrêta son cirque et se remit à marcher normalement. La Salle de Dessin n’était pas loin, il lui suffisait de descendre quelques étages et elle y serait. Comment réagirait Myra et Enelyë si elles la voyaient ainsi ? Ridicule comme elle seule pouvait l’être.

Ses yeux verts étincelaient dans la pénombre qui régnait dans les couloirs du troisième étage. Chose étrange car, en temps normal, et surtout à cette heure, les couloirs et autres escaliers de l’Académie étaient toujours éclairé. L’obscurité n’était pas maître, mais ce n’était pas non plus le cas de la lumière. Les boucles blondes de la jeune dessinatrice dégringolaient en cascade dans son dos. Aucune coiffure originale cette fois. Simplement ses jolies boucles blondes laissées en liberté.

La liberté... Quel joli mot était-ce. Loeva y avait parfois gouté. Toujours de façon fugace. Jamais complètement. Elle n’était pas marchombre. Simplement une dessinatrice initiée. Elle ne comprendrait peut-être jamais ce que pouvait signifier ce mot et, pour tout dire, les différentes formes de liberté qu’elle connaissait déjà lui suffisaient amplement. Pour une fois, elle n’était pas difficile. Chose, particulièrement étrange venant de sa part.

Pas un bruit ne perçait. Ou presque. Seuls ses pas martelant doucettement le sol du couloir et quelques bruits aux alentours étaient audibles. Ou plutôt non, on entendait un autre martèlement. Celui de la pluie. La pluie sur les vitres. Bruit qui imposait le silence. Silence que Loeva ne respectait pas, simplement en marchant. Elle tentait pourtant de faire le moins de bruit possible mais, en toute bonne adolescente presqu’ordinaire qu’elle était, elle n’y arrivait pas.

Il pleuvait donc. Et pas qu’un peu. Cela ne semblait pas vouloir s’arrêter. Encore une fois, Loeva s’en fichait. Tant qu’elle ne devait pas sortir et que la pluie ne la décoiffait pas, il n’y avait pas le moindre problème. Sans plus penser à tous ses détails, Loeva s’aventura dans les escaliers. Rapidement elle arriva au deuxième étage puis, enfin, au premier. Les couloirs étaient déserts. Sans tenter d’agir comme précédemment Loeva se dirigea vers la Salle de Dessin.

Son dernier cours ne datait pas, pourtant il avait été tellement abrégé que Loeva avait hâte d’arriver à celui-là et ne voulais surtout pas être en retard. Elle se retrouva donc en avance. De peu, il est vrai, mais en avance tout de même. Enelyë, la Corbac aux allures de misanthrope - tiens, étrange pour une Corbac... - ne tarda pas. Ce n’était pas le cas de Myra, le professeur, qui fut en retard. Au moins cette fois, Loeva était sur de n’avoir rien manqué du cours et de ne pas être arrivée en retard.

La porte s’ouvrit alors que le silence régnait en maître. Myra apparut. Elle les salua puis s’excusa et finalement s’avança. Enfin, elle commença son cours. Ou du moins c’est ce que Loeva pensa au début, ce n’était pas tout à fait le cas. Elle commença par prévenir qu’elle avait prévu quelque chose d’un peu spécial - que signifiait exactement ce mot pour elle ? - ajoutant que les cours qu’elle donnait n’étaient que théorie. C’était exact et Loeva ne dit mot.

Myra continua donc son monologue. Avançant que ce cours-ci serait utile en-dehors des murs de l’Académie. Cela signifiait donc que les autres étaient inutiles ? Puis, enfin, le dénouement. C’était donc un cours de combat par le dessin. De combat ?! A ce mot les battements du cœur de Loeva s’accélérèrent. La jeune Lotra était loin d’être une combattante émérite. D’être une combattante tout court.

Son dernier souvenir du moment où elle avait tenu une arme autre qu’un poignard ou un arc était inscrit sur son ventre. Et sans doute à jamais. Longue cicatrice. Souvenir d’un moment où elle avait voulu attirer le regard de son frère. Où elle avait frôlé la mort. Cet épisode datait de plus d’une demi-douzaine d’années. Il restait bien présent dans son esprit. Autant Loeva se montrait être une bonne archère. Autant, armé même d’un simple poignard elle ne savait que se couper elle-même.

Atteindre les autres atteignait la limite de l’impossible. Non, Loeva n’aimait pas combattre de près. La taille de la salle ne lui laissait pas la possibilité d’un quelconque combat éloigné. Elle n’avait de toute façon plus d’arc. Le ‘sien’ ayant été emprunté à son frère, elle l’avait laissé chez elle en partant pour l’Académie. Loeva se rassura en se rappelant les mots qui avaient suivis. Un combat, certes, mais un combat par le Dessin. C’était tout de suite bien différent.

La jeune Lotra se concentra donc sur les paroles de son professeur. Pas de lame. Dans ce cas, Loeva pouvait s’en sortir. Et elles devaient faire appel à leur imagination. Ainsi qu’à leur Imagination, cela allait de soi. Dans ce cas, cela changeait tout. La jeune Lotra n’avait beau être qu’une initiée, elle savait qu’elle se débrouillait plutôt bien pour quelqu’un de son âge. Contre quelqu’un de son niveau, elle avait des chances. Il suffisait qu’elle cherche un moyen de la surprendre.

Elle pouvait attaquer immédiatement, cela lui laissait une certaine marge de surprise étant donné la spontanéité de l’attaque. Mais peu de marge par rapport aux choix qu’elle avait d’attaquer. Elle laissa donc de côté cette possibilité. Elle aurait pensé, auparavant, à un moyen d’attaquer, elle aurait pu faire cela. Mais ce n’était pas le cas cette fois-ci. Cessant de tergiverser Loeva se lança dans les Spires, fouillant dans tous les possibles à sa portée ce qu’elle pouvait bien utiliser...

Elle y resta un certain temps, espérant qu’Enelyë n’attaque pas avant elle, dans ce cas c’était elle qui serait surprise, et non l’inverse. Puis, finalement, elle trouva. Avant que la moindre attaque ait eu lieu. Modifiant la réalité, de telle façon qu’elle n’avait pas encore essayé - elle n’était donc pas sure de réussir - elle rendit à la pièce son obscurité d’origine puis, fit naitre des lumières autour de la Corbac. Ainsi, celle-ci était visible contrairement à la Lotra.

Restait à découvrir ce qu’elle pouvait faire désormais. Pas de lames ou d’objet dans ce genre. Dans ce cas que pouvait-elle bien faire. Elle retourna dans les Spires dans l’espoir de trouver une réponse à ses questions. Enelyë ne tarderait pas à agir, il ne lui restait plus beaucoup de temps. Et bien, désormais qu’elle avait utilisé l’ombre et la lumière, qu’au dernier cours ils avaient vu le feu. Il lui restait l’Air, l’Eau et la Terre.

L’Air restait bien complexe. Et puis, que pouvait-elle bien en faire ? Elle n’en avait aucune idée et laissa donc les vents de côté. Restait l’Eau et la Terre. Une flaque naquit, entourant la Corbac, une flaque savonnée, de telle façon que si elle avançait, elle glisserait. Cela ne servirait peut-être pas à grand-chose, tout dépendait des réflexes de la Corbac. Il restait la Terre, mais, là encore, Loeva ne savait que faire...



_______________
Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Dessinatrice
Messages : 602
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Lun 25 Jan 2010 - 19:29

Enelyë regardait la pluie tomber, telle les larmes du ciel, privé du Soleil. Les nuages, ou plutôt LE nuage, était gris, plus ou moins foncé. La dessinatrice se rendit alors compte du silence qui régnait dans l'Académie d'habitude si animée, et que seul le bruit de la pluie brisait. Et dans tout ça, elle faillit en oublier le cours.

Enelyë s'arracha difficilement à sa comptemplation et alla donc à son cours. Le son de ses pas était doux et s'accordait parfaitement à celui de la pluie. Dans son uniforme, elle frissonnait. Il ne faisait pas froid, mais elle gelait intérieurement. Marcher la réchauffait peu à peu.

Au bout d'un moment, venant d'un autre couloir, elle vit Loeva devant elle. La Corbac voyait bien qu'elle n'aimait pas briser le silence qu'imposait la pluie, mais elle fit comme si de rien n'était, lui adressant un bonjour d'un hochement de tête. Elle ne voulait pas parler, aujourd'hui. La pluie lui donnait un sentiment d'impuissance.

Myra n'arrivait pas. Enelyë passait ses mains dans ses boucles noires, jouait avec ses mèches. Elle pensait à quoi pouvait être consacré le cours d'aujourd'hui. La dernière fois, c'était le feu. Mais la Corbac doutait que Myra ait décidé de leur faire jouer avec tout les élèments à tour de rôle.
Myra arriva finalement, ouvrant la porte, vraiment pas discrètement. Enelyë avait tourné la tête lorsqu'elle avait entendu le bruit de la porte. Etrangement, la salle semblait insonorisé. Ou alors, la pluie avait cessé.

Myra s'excusa de son retard et commença à expliquer le principe du cours. Un cours qui leur sera plus utile au-dehors de l'école qu'à l'intérieur... Du Dessin de combat. Combat. Loeva et elle n'étaient pas venus pour prendre des cours de combat ! Et puis, pour elle, il y avait déjà Varsgorn...

Pas de lames. Enelyë lança un imperceptible soupir. Elle se mit face à Loeva, et attendit qu'elle attaque en première. Dans sa tête, tout était déjà calculé.

Loeva priva la salle de lumière, tout en entourant la Corbac de boules lumineuses. Enelyë ne pouvait donc pas voir Loeva, alors qu'elle-même était visible.

*Intelligent...*

Enelyë se plongea dans les Spires, et fit apparaître un peu de lumière dans la direction où était censée être Loeva. Elle avait vu juste, apparemment, car les boucles blondes de la Lotra lui apparaissaient désormais clairement. Enelyë voulut s'approcher d'elle, mais elle n'avait pas vu la flaque savonneuse à ses pieds. Elle glissa sur quelques centimètres, mais depuis bien longtemps elle avait appris à maîtriser ses glissades.

Enelyë se rejetta dans les Spires, à la recherche d'une idée. Aucune ne lui vint à l'idée, et elle subissait de légères attaques de Loeva. Soudain, elle eut une idée. Elle matérialisa une boule, en terre. Puis une autre. Elles les fit rétrécir et les jeta aux pieds de Loeva. Si elle continuait à bouger dans tous les sens comme elle était en train de le faire, elle tomberait. Enelyë savait par avance que si Loeva tombait, elle aurait également droit à une bonne douche, gratuitement !


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

avatar

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Mar 26 Jan 2010 - 18:03

[Je te pique ton tour Myra, j'espère que ça ne te dérange pas. J'étais vraiment très inspirée pour une réponse et Jeudi et Vendredi je ne serais pas là alors...]

Enelyë réagit plus vite que Loeva n’aurait pu le penser. Elle déjoua tranquillement tous ses pièges. La jeune Lotra réfléchissait à la vitesse de la lumière. Silencieusement, l’idée lui vint. Elle se doutait de ce que la Corbac allait faire ensuite il lui fallait... Un leur ! Un simple leur avec ses boucles blondes. Mais pour que cela fasse plus réel... Une marionnette. Un bête petit pantin. Loeva glissa silencieusement sur le côté, créant au dernier moment son pantin alors qu’Enelyë faisait naître de la lumière à ses côtés.

Elle avait eu raison ! Une vague de victoire trop vite arrivée déferla en elle. La dessinatrice se rasséréna. Elle n’avait pas encore terminé. Le leur ne durerait pas éternellement. Si les lumières baissaient quelques peu, Enelyë remarquerait que le corps de celle qui devait être Loeva s’arrêtait brusquement. Qu’il flottait dans les airs. La jeune Lotra ne devait pas non plus se déplacer. Si Enelyë entendait un bruit suspect elle saura que ce n’était pas Loeva qu’éclairait ses lumières. Mais un simple petit pantin.

Et puis, elle ne tiendrait pas éternellement. Il fallait qu’elle trouve autre chose. En attendant, elle tirait encore les fils de son pantin. La faisant s’agiter n’importe comment. La Lotra se retint de pouffer. En duel son vrai soi n’agirait jamais ainsi. Elle sentit soudain un dessin naître. Regardant à l’endroit où elle devait se trouver Loeva aperçut des boules, sans doute en terre. En terre ? Qu’était-ce ses boules ? A quoi pouvait-elle bien servir ? La jeune dessinatrice n’en savait fichtre rien. Elle n’avait pas non plus l’intention de se rapprocher de cet endroit.

Il fallait qu’elle se déplace. Peu importait le bruit qu’elle faisait désormais. Son leur ne durerait plus. Alors autant se déplacer avant. Elle tenta de s’approprier le dessin de son adversaire. Sans résultat. Elle dessina donc de simples bouts de tissus dont elle recouvrit les sources lumineuses. Avant de faire disparaitre le pantin, elle le rapprocha du sol pour qu’il fasse du bruit et active le piège que renfermaient sans doute les boules de terre de la Corbac. Ainsi, le bruit masquerait peut-être celui qu’elle ne manquerait pas de faire en se déplaçant.

Elle commença donc à partir, évitant les murs cette fois, pour se placer derrière Enelyë, tentant de faire le moins de bruit possible. Il fallait désormais qu’elle trouve une idée. Quelque chose à faire. La Corbac se rendrait sans doute bientôt compte du leur. Loeva n’était pas assez idiote pour sous-estimer son adversaire. Elle réfléchit un instant. Comptant sur le temps de réaction d’Enelyë, puis se maudit encore une fois. Dans un véritable duel elle devrait s’attendre à tous. Il faudrait réellement qu’elle réfléchisse à plusieurs façons d’agir...

L’eau savonnée n’avait pas fonctionné. Et elle doutait que Myra accepte qu’elles sortent de la salle. Elle devait donc se débrouiller avec ce qui l’entourait. Laissant de côté toute lame ou autre. Elle s’octroya une courte pause pour entendre la pluie tomber. Seulement... Elle ne l’entendait plus... Ou à peine. Un certain silence régnait. Un silence qu’elle pouvait mettre à profit ou bien tout simplement briser. Comme elle le désirait et dans la limite de ses pouvoirs. Le silence... Ou alors il restait la pluie. L’ombre et la lumière.

Il y avait tant de possibilités. Autant que de chemins qui parcouraient ses Spires. Elle ne devait pas non plus compter sur une quelconque et subite perte de sang-froid de son adversaire. Non, elle considérait Enelyë comme bien trop intelligente pour cela. Mais que pouvait-elle donc faire... Soudain, l’idée lui vint. Alors qu’elle avait mis un certain temps avant de remarquer l’insonorisation de la pièce Enelyë, prêtresse suprême du silence devait l’avoir remarqué dès son entrée dans la salle. Le bruit de la pluie risquait fort de l’importuner.

Elle savait qu’elle avait du mal à dessiner seulement des sons. Dans le coin opposé de la pièce, près des fenêtres par lesquelles ne passaient plus aucune lumière, elle créa un ingénieux système - bien qu’assez simple au final - de fontaine infinie. L’eau tombait au goutte à goutte, recréant synthétiquement le bruit de la pluie. Elle se souvenait d’une fontaine qui se trouvait chez elle. Juste à côté de la chambre de son frère. Elle l’avait souvent admiré. Mais, contrairement à celle qu’elle venait de dessiner, l’eau ne coulait pas en boucle...

L’ouïe, c’était fait. La vue, également. Les possibilités que lui laissaient les cinq sens émerveillaient l’adolescente. Elle les supprimerait, les unes après les autres. Elle devait désormais passer à l’odorat. L’odorat... Encore une fois, créer une senteur lui était difficile. Elle tenta tout de même, sans grand succès. Puis, décidant finalement de créer un objet diffusant une odeur, elle se jeta dans les Spires. Restait à trouver une odeur. Assez forte si possible. Que pouvait-elle prendre ? Elle se souvint encore une fois de son chez soi.

Sa mère faisait parfois, pour les grandes occasions, un gâteau aux senteurs exquises et, il fallait l’avouer, assez forte. Dessinant une réplique miniature, mais l’odeur amplifiée, en forme de disque percé, elle le posa là où se trouvait avant l’eau savonneuse. Puis, elle renouvela ses lumières qui n’allaient pas tarder à s’éteindre. L’odorat, c’était fait. Elle laissa le gout de côté pour l’instant. Ne voyant pas bien à quoi cela pourrait lui servir de supprimer ce sens. Supprimer n’était en réalité pas un bon terme, mais cela résumait plutôt bien ses intentions.

Il restait à Enelyë la possibilité du toucher. Loeva retourna finalement vers le gout. Faisant apparaître du chocolat inutile dans les mains de la Corbac, ajouté d’un morceau de papier où était simplement inscrit : Cadeau. La Corbac ne savait pas forcément lire, mais peu importait ce détail pour l’instant. Étrangement la Lotra doutait qu’Enelyë accepte son ‘cadeau’, le chocolat était plus symbolique qu’autre chose. Désormais, la Corbac ne tarderait sans doute plus à contr’attaquer.

Même si elle avait pu être quelques peu perturbée par les agissements de Loeva, elle ne resterait sans doute pas très longtemps sans réagir. Abasourdie. Avant cela, la Lotra prit le risque de se déplacer de nouveau - elle était restée trop longtemps au même endroit et Enelyë risquait de s’en apercevoir au bout du compte. Elle espérait secrètement que le bruit synthétique de la pluie cacherait celui de ses mouvements... La Corbac se trouvait encore en plein milieu de la grande salle de Dessin...



_______________
Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 238
Inscription le : 17/07/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Sam 6 Fév 2010 - 21:17

[ C'est pas grave, tant que tu ne m'pique pas mes répliques XD ]


L'imagination de Enelyë et Loeva étonna Myra. Elle avait eu l'idée de se cours pour voir de quoi elles étaient capable, et finalement elles ne se débrouillaient pas trop mal. Il y avait du chemin à faire, mais le plus dur était fait. L'imagination elles en avaient. Ce dernier, on ne le possède pas toujours et surtout pas tous. Cela ne s'apprend pas facilement, voir pas du tout. Mais en tout cas elle pouvait en être sûr, ces deux-là en avait à revendre.

Enlevant la lumière, Loeva avait tenté d'utiliser les éléments, vu que tout objets qui étaient suseptible de blesser avait été bannis. Elle avait tenté le feu, qui avait été l'objet du cours précédent, et qui apparement avait passablement marché. Les flammes qu'elle avait crée n'éclairaient que Enelyë au milieu de la pièce, rien d'autre aux alentours. Loeva pouvait donc la voir, mais son amie pas. C'était très astucieux. Ensuite elle avait invoqué l'eau, dont elle avait fait une flaque en dessous de la Corbac, peut-être pour qu'elle glisserait si elle bougeait. Pour le malheur de Myra, Loeva n'avait pas essayé l'air et la terre, elle aurait bien voulu voir comment elle se serait prise.

Enelyë avait eu la bonne idée de matérialiser des boules de terres sous les pieds de la lotra car comme elle bougeait elle n'allait pas tarder à se ramasser la tête la première par terre. Seulement, ce n'était pas Loeva, ce n'était qu'un pantin. C'était bien vu de la part de la jeune fille. Enelyë n'avait pas encore remarqué ce détail mais ça n'allait pas tarder.

Loeva se donnait à fond dans l'exercice essayant de ne donner aucune chances à son adversaire. Elle avait l'air d'avoir vraiment envie de réussir son premier cours de duel par le dessin et ça faisait réelement plaisir à Myra. Avoir des élèves qui se démènent pour réussir était l'une des choses qui comptait le plus aux yeux de la dessinatrice. Elle, elle n'avait pas eu la chance d'avoir des professeurs qui se souciaient autant d'elle, heureusement qu'elle aimait les spires, l'Imagination et surtout le dessin. Elle avait une passion débordante pour le dessin et voulait transmettre tout son savoir à de jeunes personnes qui en avait besoin ou envie.

La pluie c'était soudainement arrêtée, mais un bruit d'eau vint aux oreilles de la dessinatrice au bout d'un certain temps. Cela devait être une de ses élèves. Puis, une odeur exquise envahie la pièce et elle vint chatouiller les narines de Myra. Cette dernière devina vaguement de qui cela venait. Loeva, sans doute. Après avoir testé les éléments elle devait sûrement essayer les cinq sens. C'était une assez bonne idée, il fallait l'avouer, enlever les cinq sens de quelqu'un pouvait devenir déstabilisant et surtout l'occuper un moment, le temps de trouver une autre idée.

Enelyë avait l'air de ne pas bouger, pourtant elle lui avait semblé qu'elle devait être une personne qui aime cela, les duels. Ou les choses dans ce genre là. Elle avait l'air de ne pas savoir quoi faire, se qui dérangeait un peu Myra, elle pensait plutôt que ça aurait été le contraire. Qu'elle aurait eu pleins d'idées lumineuses et qu'elle aurait attaqué son amie avec plus d'efforts, mais ce n'était pas du tout se à quoi elle avait pensé. Peut-être allait-elle passer à l'action plus tard et qu'elle voulait laisser Loeva s'épuiser. En attendant, Enelyë n'avait toujours pas bouger du centre de la salle.

Myra devait corcer les choses, même si elle c'était promie de ne pas intervenir sur se plan là. Cela devenait trop lent, il fallait qu'elles se dépêchent. Dans d'autres circonstances elles n'auraient pas autant de temps pour un duel comme celui-ci bien qu'il ne soit pas comme ceux que l'on fait à l'extérieur de cette salle. Elle devait trouver quelque chose.Trouver un moyen de les encourager à aller plus vite et trouver des solutions plus rapidement. Un objet, n'importe quoi, mais quelque chose qui soit utile et efficace. Elle cherchait, cherchait, en vain. Aucune idée jaillie dans son esprit. Aucune. Soudain, une idée traversa son esprit. Simple, drolle, complétement stupide, mais c'était sûr que c'était efficace pour qu'elles se bougent.

Elle se lança alors dans les spires, appercevant au passage ses deux élèves qui cherchaient. Elle les dépassa dans les spires pour aller plus haut qu'elles. Elle prenait des tas de chemins, son idée prenait forme. En une seconde, un panneau lumineux apparu sur le mur de la pièce. Sur ce panneau , des chiffres étaient inscrits. 00:10:00. Dix minutes.

- Alors les filles, vous avez dix minutes, ...

Myra s'intérompit deux fractions de secondes, une pour se taire et l'autre pour créer deux clochettes. Une accroché à la ceinture de Enelyë, l'autre à celle de Loeva.

- pour récupérer la clochette qui est accroché à la ceinture de votre adversaire. Le compte à rebours commence maintenant.

Les chiffres commencèrent à défiler. C'en était déjà à 00:09:56. La dessinatrice espairait que les deux jeunes filles feraient tout pour y arriver.


_______________
Ne fuyez pas la MAGIE...


avatar

Dessinatrice
Messages : 602
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Lun 8 Fév 2010 - 16:49

[Le pantin... digust ]

Un piège ! Un simple piège dans lequel la Corbac s'était laissée tomber. La Lotra recouvrit les boules lumineuses de tissus, pendant qu'Enelyë bougeait pour se mettre au centre de la pièce. Elle laissait Loeva la toucher, jouer avec ses sens, pour lui donner un faux sentiment de puissance.

La Corbac aurait pu à tout moment arrêter son amie, car elle sentait chacun de ses pas dans les Spires. Et au moment où elle allait tout de même réagir, elle sentit Myra monter dans les Spires pendant qu'elle en sortait.

Un panneau lumineux apparut sur le mur, orné d'un 10:00:00. Myra leur expliqua rapidement le but du jeu. Récupérer, en dix minutes, la clochette de "l'adversaire".

Pas question d'attendre, cette fois-ci. C'était à elle de jouer. Elle fit naître une flamme qui éclaira toute la pièce, et avant de refaire naître l'obscurité, elle apposa autour Loeva de petites lumières. Ainsi, elle pourrait la repérer et retournait ainsi le propre dessin de Loeva contre elle-même.

Enelyë s'approchait discrètement de la Lotra, avançant dans le bruit que la pluie inexistante faisait encore. Elle se trouvait assez près pour attraper la clochette mais... Ce n'était pas drôle, voyons. Non, la Corbac forcerait, dans les limites du possible, Loeva à lui donner elle-même sa clochette. Le bruit... La clochette. Loeva avait-elle bougé ? Elle n'avait pas écouté. Elle n'avait pas entendu.


Non, autrement, les lumières se seraient mises à bouger. Que faisait-elle ? Pressentant un piège, Enelyë se plongea dans les Spires. Elle s'y serait replongée même si ce n'avait pas été le cas. Les billes en terre n'avaient pas fonctionné. Il fallait donc que la Corbac trouve quelque chose de nouveau, mais qui marcherait. Que n'avait-elle prise la clochette qui était à portée de main !

Un regard au panneau, qui affichait 07:56:24. Très bien.

Enelyë resta dans les Spires, cherchant désespérément une idée. Illumination.

Une pelote de laine apparut sur le sol de la salle. Exactement identique à la pelote de laine que Loeva avait fait apparaître pour le chaton de la dessinatrice lors de leur première rencontre.

Elle se déroulait, se déroulait, se déroulait... Et arriva aux pieds de l'adversaire de la Corbac. Le fil de laine commença à monter le long de sa jambe.


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

avatar

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Lun 8 Fév 2010 - 17:59

[Post court, je sais. Et oui Pantin =) Je devais le mettre, c’est tout à fait normal venant de moi.]

Et Myra prit la parole. Elle devait sans doute trouver que l’exercice devenait trop long, qu’il fallait le corser un peu. Il était vrai que dans un véritable duel, d’une les armes ne seraient pas interdites, de deux tout cela irait beaucoup plus vite, bien plus vite. Les adolescentes n’étaient que des débutantes mais cela n’excusait rien... La jeune Lotra sentit son professeur se glisser dans les Spires et ses dessins naitre. Soudainement, et surtout parce qu’elle était habituée à la légèreté de ses tenues, Loeva sentit un nouveau poids sur sa ceinture.

Ce n’était que Myra. Pas Enelÿe, celle-ci ne pouvait de toute façon pas encore savoir où elle était exactement. C’était impossible. Dans quelques secondes, soit, au moment même nom. C’était une clochette. Une simple clochette. Une toute petite et minuscule clochette. Une clochette qui pesait de tout son poids vers le sol. Une clochette qui faisait un léger son lorsqu’elle bougeait. Un léger son qui résonnerait dans toute la salle, à peine masqué pas le bruit lamentablement imité de l’eau. Myra s’expliqua rapidement.

Elles avaient dix minutes pour attraper la clochette accrochée à la ceinture de leur adversaire. Un panneau lumineux leur indiquait le temps restant. Et cette fois-ci ce fut Enelÿe qui agit la première. Elle avait démasqué le leur de Loeva et savait désormais où elle se trouvait. Réutilisant la technique de la Lotra contre elle avant que celle-ci n’est le temps de réagir elle créa des boules lumineuses autour de la chevelure blonde de la véritable Loeva cette fois... La Lotra ragea contre elle-même. La situation se retournait brusquement.

Intérieurement, Loeva jura. Toujours dans les Spires elle sentit le dessin d’Enelÿe naître avant même de réagir. Elle reconnut avec étonnement le dessin que la Lotra avait créé lors de leur première rencontre. La pelote de laine qu’elle avait fait apparaître pour le chaton d’Enelÿe. Seulement cette fois, il n’aurait pas du tout la même utilité. S’emparant du dessin de son adversaire - sans savoir alors si elle en serait capable - elle changea la laine qui s’enroulait autour de ses longues et jolies jambes fuselées en un ramassis inerte à ses pieds.

Et Loeva agit enfin. Elle savait exactement que faire. Tout à l’heure elle s’était servie des éléments. Mais seulement de deux sur quatre. Restait la Terre et l’Air. La jeune Lotra y avait quelque peu réfléchit. Recréer le vent promettait d’être un exercice difficile, la terre semblait plus simple. S’appropriant l’idée de son adversaire elle créa deux boules de terre, reliée par un fils assez épais, et les fit tournoyer autour des jambes d’Enelÿe. Il lui suffirait ensuite de les resserrer pour pouvoir faire tomber la Corbac.

Puis, elle attaquerait le quatrième élément. Créant un souffle d’air, elle devrait réussir - sans s’approcher de son adversaire - à arracher la clochette à la ceinture d’Enelÿe et à la faire atterrir jusque dans sa main. Alors que son idée prenait forme elle fit disparaître ses dessins des cinq sens. Recréant celui du son en un bruissement de clochette qui provenait de tous les coins de la salle et éteignant le lumières d’Enelÿe - sachant désormais qu’elle arrivait à s’emparer de ses dessins. Mais Enelÿe allait-elle se laisser prendre au piège ?

Ce ne serait sans doute pas le cas, pourtant Loeva se devait d’essayer. De tenter cette technique, si idiote puisse-t-elle paraître. Si Enelÿe la surestimait, ou l’estimait de façon suffisamment juste, elle ne comprendrait pas pourquoi la Lotra agissait ainsi, croyant donc à un piège, et se laissant ainsi tomber dans le piège initial, particulièrement bien visible. Mais la Lotra devait trouver une autre idée. Une idée de secours. Elle retourna dans les Spires, espérant trouver son illumination. Tout en faisant particulièrement attention à ce qui l’entourait...



_______________
Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 238
Inscription le : 17/07/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Mar 23 Fév 2010 - 18:14

[ Veuillez me pardonner de la courte durée de mon message, mais je ne sais point quoi écrire. Je pourrais mieux poster quand vous aurez fini de vous créper le chignon . Bref, à vous de jouer ]


Les deux élèves se donnaient à fond et leurs interventions était plus rapides qu'avant l'apparition du panneau lumineux. Ce fut Enelyë qui réagit la première en placant cette fois des boules de feu autour de la vrai Loeva. Pas autour d'un pantin né de l'Imagination. Ensuite elle matérialisa une pelote de laine dont la lotra prit rapidement le contrôle.

Loeva s'était ensuite attaqué aux éléments restant qu'elle n'avait pas essayé de créer. Cela fit naître un léger sourire sur les lèvres de Myra, elle allait voir jusqu'où elle allait aller pour recréer ces deux dernier. Tout d'abord, la terre. De simples boules de terres reliées à un fin fil, la dessinatrice voulait savoir comment elle allait les utiliser, car la lotra les laissa choir aux pieds de son amie. Enfin, l'air. Un souffle entra dans la salle et presque à la seconde près, les dessins des cinq sens qu'elle avait crée avaient disparus.

Myra avait essayé cet exercice une seule fois avec des élèves qu'elle avait eu en cours privé, à Al-Jeit, mais ils n'avaient pas été aussi brillants. Ils mettaient longtemps à trouver des idées et presque à chaques tentatives cela échouait. Enelyë et Loeva se donnaient à coeur joie dans cet exercice, les idées fusaient dans leurs esprits et les dessins dans la réalité. Durant dix minutes, elles avaient à elles seules fait autant de dessins que ses élèves d'Al-Jeit avaient fait en une heure. La dessinatrice avait devant elle des jeunes gens qui voulaient essayer, réussir et s'amuser. Elles avaient toutes deux un sourire, petit soit-il.
La jeune femme allait avoir des cours passionnant avec ses deux élèves-çi.


_______________
Ne fuyez pas la MAGIE...


avatar

Dessinatrice
Messages : 602
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Sam 27 Fév 2010 - 12:57

Enelyë se mordit la lèvre. Loeva avait réussi à s'emparer de ses dessins. Elle rejetta en arrière une mèche noire qui s'était échappé de sa couette et se reconcentra, se jetant dès qu'elle le put dans les Spires, après avoir jeté un coup d'oeil au panneau où les secondes s'égrenaient à toute vitesse. Plus que 2 minutes. Elle était persuadée qu'elle pouvait attraper la clochette de Loeva. Enelyë possédait des ressources qu'elle n'utilisait que très rarement. Elle n'en prenait pas vraiment conscience, se sentant toujours un peu plus stupide lorsqu'elle y repensait après. Ce qui était faux, mais elle ne parvenait pas à se défaire de cette sentation désagréable.

Elle sentit soudain la Lotra qui dessinait et la Corbac parvint à esquiver son dessin de peu. Les boules de terre reliées entre elles par un fil fin mais apparemment très solide ne se resserreraient pas sur ses jambes. Enelyë recréa une pelote de laine qu'elle laissa tomber en un petit tas sans le faire exprès. Alors que la jeune femme aux cheveux noirs de jais reprenait peu à peu le contrôle de sa pelote de laine, elle sentit un souffle d'air. Un rapide coup d'oeil au panneau. 1 minute.

La Corbac porta automatiquement la main à sa ceinture pour tenter de retenir la clochette, tout en contrôlant son fil qui arrivait à la clochette de la Lotra. Elle réussit à la décrocher à l'exact moment où le vent de Loeva la délestait de la sienne. Ce fut alors une course pour récupérer les clochettes. Le fil d'Enelyë serpentait la salle afin d'arriver à elle, tandis que le vent de Loeva se tournait vers elle afin de lui porter la clochette de l'autre dessinatrice.

Les dessinatrices brandirent les clochettes dorés au même moment, les faisant sonner involontairement.

Enelyë sourit puis éclata de rire. Un rire fin et cristallin, comme celui d'une petite fille. Cela lui semblait tellement comique. Aucune d'elles n'avaient gagné, alors. Mais la Corbac s'était bien amusé. Elle adressa un sourire à Loeva et ouvrit la bouche pour la première fois depuis qu'elle était entrée dans la salle.


- Ex aquo, il me semble.

Enelyë tourna un regard interrogateur vers Myra, comme pour lui demander si elle avait raison ou si quelque chose lui avait échappé. Puis la Corbac se rendit compte que tous leurs dessins s'étaient effacés, refaisant place à la pièce d'origine.

Enelyë s'était beaucoup amusé avec cet exercice, et la jeune femme qui ne connaissait pas la compétition avait goûté à cela.Un goût nouveau, mais pas désagréable.

[Lo, la dernière phrase est de toi, dans une des Chr =D]


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

avatar

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Dim 28 Fév 2010 - 10:58

[Ouiiii !! Je reconnais =) Je dirais même que c’est celle du mercredi 10 février. Sinon c’est du lendemain, mais j’pense que c’est mercredi quand même.]

Et la Lotra ne bougea pas d’un pas.

Elle soupira. Toujours dans les Spires elle cherchait une idée. Une illumination soudaine. La flamme de son imagination. Quelque chose qui ne sorte pas de l’ordinaire. Qui soit réellement originale. Et surtout qui change totalement des cinq sens et des éléments. Sinon elle se piégerait elle-même. Elle n’avait que trop usé de ces idées. Si elle dessinait encore quelque chose en rapport avec cela, Enelyë la doublerait surement. Loeva n’avait déjà pas l’avantage, il ne fallait pas qu’elle se laisse distancer, et son manque d’idée devait déjà se faire sentir. Ou alors cela ne tarderait guère.

Elle devait se concentrer. Elle devait se reprendre. Elle devait trouver l’idée. L’Idée avec un « i » majuscule. L’Illumination soudaine. Celle qui lui permettrait de récupérer cette foutue clochette. Ce satané truc sonore à la ceinture d’Enelyë. Elle se devait d’y arriver. Car après tout, si elle n’arrivait pas un simple exercice tel celui-ci, que pourrait-elle bien réussir d’autre ? Pas grand-chose sans doute. Loeva dramatisait. Encore et toujours. A croire qu’elle ne pouvait s’en empêcher. Si elle n’arrivait pas un exercice tel celui-ci ce n’était pas si dramatique, et pourtant...

Et elle recommençait à douter. Comme avant. Comme dans cette vie qui n’était plus la sienne. Comme elle avait douté de l’amour de son frère jusqu’au jour où elle avait frôlé la mort. Comme une idiote. Comme l’idiote qu’elle était alors, et dont il restait une part non négligeable en elle. Comme elle doutait encore. Elle devait arrêter cela où elle n’arriverait à rien, la Lotra avait beau le savoir parfaitement elle ne pouvait s’en empêcher. Telle une phalène attirée par les flammes, elle était attirée par le doute d’elle-même et des autres. C’était dans sa nature.

Elle avança, recula aussitôt.

Une légère brise continuait de souffler. Sa brise. Estomaquée Loeva ne bougea plus. Pétrifiée elle sentit sa clochette se détacher en même temps qu’elle comprit que son dessin avait fonctionné. Et la course continua. Les clochettes sonnaient en cœur, comme si elles ne voulaient départager les deux jeunes dessinatrices. Comme si elles voulaient absolument qu’elles soient ex-æquo. Tandis que sa brise portait courageusement la clochette de son adversaire vers la Lotra celle-ci fit disparaître ses précédents dessins, ils ne serviraient désormais plus à rien.

Et la brise s’éteignit enfin. Arrêtant cette interminable attente, Loeva brandit la clochette d’Enelyë la faisant ainsi sonner, exactement de la même manière que la Corbac avec la sienne au même instant. Elles sonnèrent en cœur, comme liées par une force invisible. Loeva vit la Corbac sourire puis rire. Elle l’avait vu pleurer, mais rire jamais. Et son rire cristallin devint vite contagieux. Puis lorsqu’elles s’arrêtèrent toutes les deux, Enelyë sourit à la Lotra. Comme si la Corbac avait retrouvé une certaine joie. Loeva qui ne la connaissait pas depuis longtemps ne l’avait jamais vu ainsi.

Enelyë parla même, elle semblait s’être épanouie durant cet exercice. Et Loeva ne pouvait être qu’heureuse pour elle. Imitant sa camarade, elle se tourna vers Myra. Elle pensait, comme Enelyë, qu’elles avaient été ex-æquo, mais Myra devait tout de même confirmer cela. Attendant la prise de parole de leur professeur, Loeva en profita pour observer Enelyë du coin de l’œil. Celle-ci semblait véritablement transformée. Comme si la compétition lui permettait de goûter au bonheur. Bien que Loeva trouvait cette idée étrange, elle n’en était pas moins heureuse pour son amie...


[J’ai placé ma phalène attirée par les flammes !! Youpi !!]



_______________
Marmotte Ménestrel Merveilleuse à votre service !
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 238
Inscription le : 17/07/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Mar 6 Avr 2010 - 16:55

[ Alors je suis vraiment vraiment désolé pour ce grand retard que j'ai, mais j'ai eu des problèmes d'ordinateur et autre. Encore désolé. ]

Pendant ce combat, les deux élèves avaient, d'une certaine manière, grandies, muries. Elles avaient toutes deux eu l'occasion, peut-être pour la première fois, de faire un vrai combat. Ce n'était pas un de ces cours où l'on devait écouter parler le professeur, créer des objets inutiles ou en transformer. C'était un cours qui préparait les élèves à l'avenir, quand elles sortiront de l'Académie, elles ne devront pas créer de petits objets pour le plaisir des beau yeux des passants. Il y avait beaucoup plus que ça, peut-être voudront-elles devenir sentinelles, peut-être que Myra était en train de former de futurs sentinelles ou peut-être pas. Mais si c'était le cas, il fallait les préparer à des situations de ce genre là.

Myra était fière de ce cours car elle le voyait dans les yeux d'Enelyë et de Loeva, elles avaient grandies. Elles se sentaient sans doute plus grande et elles avaient raison. La dessinatrice avaient assisté en silence à l'affrontement et avait été impressionnée par l'assurance qu'elles avaient déjà, même si il y avait des choses qui clochaient.

Myra s'avanca du mur pour se planter devant elles et les regarda tour à tour. Elle prit enfin la parole :

- Effectivement, vous êtes ex aquo. Je vous félicite.

Sa dernière phrase était accompagnée d'un grand sourire qui en fit naître deux sur le visage de ses élèves. Elles étaient indépartageable, car les clochettes avaient touchées leur paume chacune en même temps et Myra avait un grand sens de l'observation donc pas de doute, elles étaient bien ex aquo. La dessinatrice remarqua qu'il n'y avait plus de bruit de pluie, regarda par la fenêtre et vit un rayon de soleil traverser la pièce. Il arriva jusqu'à ses pieds, elle l'avait suivi du regard et le remonta ensuite vers les filles.

- Parfait les filles. Vous vous débrouillez pas mal pour un début, même si quelques petites choses clochent. Vos techniques sont bien, suffisante pour une amie mais pas à éliminer un adversaire qui veut votre mort. Il faudra travailler ça. Ensuite, vous avez une assez bonne créativité, donc je ne m'en fait pas de ce côté là.

La jeune femme se dirigea alors vers une commode, ouvrit un tiroire et en sortie deux carnets blanc. Elle referma le tiroire et se retourna. Tout en marchant vers Loeva et Enelyë, elle commenca à leur expliquer.

- J'aimerais que pendant une semaine vous écriviez dans ce carnet toutes les idées qui vous passent par la tête par rapport au dessin. Les plus infimes, les plus incongrues, les plus immenses, les plus délirantes, mais toutes les idées que vous avez. Même celles qui n'ont rien à voir avec le cours. Vous l'apporterez au prochain cours de duel et vous verrez.

Myra les regarda droit dans les yeux avec une pointe de dureté et leur dit en accentuant les derniers mots :

- J'aimerais vraiment que vous le fassiez avec soin et sérieux.

Son visage doux et serein revint alors avec un grand sourire. Elle s'approcha des filles et leur confia un carnet chacune.

- Et si vous n'avez pas de questions, le cours est fini pour aujourd'hui.


_______________
Ne fuyez pas la MAGIE...


avatar

Dessinatrice
Messages : 602
Inscription le : 06/08/2009
Age IRL : 23


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   Ven 9 Avr 2010 - 14:42

Les deux dessinatrices étaient effectivement ex aquo. Elles reçurent les félicitations de dame Ril'Otrin, qui était tout sourire. Cela fit également sourire Enelyë, elle d'habitude si neutre, si... inexpressive. La pluie avait laissé place au Soleil, et un rayon arrivait aux pieds du professeur de Dessin.

Myra Ril'Otrin leur expliqua que pour un début, c'était bien. Mais que dans un véritable combat, elles seraient très mal. Enelyë pensa que dans un vrai combat, elle pourrait créer des armes. Elle allait le dire mais se ravisa en voyant que le professeur n'avait pas fini de parler.

La Corbac regarda Myra se diriger vers une armoire et y prendre deux carnets blancs. Elle en donna un à Enelyë et un à Loeva. Dame Ril'Otrin leur demanda d'écrire leurs idées, toutes leurs idées dans ce carnet pendant une semaine, et de l'amener au prochain cours. Le professeur de Dessin insista sur le fait que les jeunes femmes devaient en prendre soin et le remplir avec sérieux.

Finalement, Myra annonça la fin du cours, si elles n'avaient pas de questions. La Corbac, serrant son carnet contre elle, sortit de la salle.

- Au revoir, dame Ril'Otrin.

Sur le chemin de son retour à sa salle commune, un sourire illuminait son visage. Son chat, sa petite boule de poils, vint rapidement la rejoindre.

=> RP terminé


_______________



    Papillon Princesse à votre service ! o/

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]   



 
Leçon n°1, cours de duel avec le dessin [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Cours d'espagnol avec Katsumi Kanamori
» Premier cours d'anglais avec la 3E [classe 3E]
» Dilapidation des fonds de Pétrocaraibe en préparation
» Cours de combat avec les Trois Drôles de Dames
» 1er cours de sport avec les 4 ème !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Aile est de l'Académie :: Le premier étage :: La salle de Dessin-