Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteRencontre et découverte [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Rencontre et découverte [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Rencontre et découverte [Terminé]   Sam 26 Déc 2009 - 23:35

Lya courait. L'idée lui était venu ealors qu'elle se baladait dans les jardins. Elle s'amusait à observer ce qui l'entourait quand un groupe d'élèves, sûrement des guerriers qui s'entraînaient, étaient passés devant elle en courant. Depuis son arrivée à l'académie, Lya n'avait pas vraiment eu le temps de se dépenser et voir ces élèves passer en trombe devant elle lui avait donné envie de les imiter. Elle s'était donc rendue dans les dortoirs de sa maison pour se changer, puis après être retournée dans les jardins, elle se mit à courir, d'abord lentement pour s'échauffer puis plus rapidement.

Le soleil d'hiver éclairait les jardins d'une lumière blanche et lumineuse et un nuage de vapeur se formait chaque fois que la jeune fille expirait. Elle aimait courir. Cela l'apaisait et la rendait plus attentive à ce qui l'entourait. Des mèches de ses cheveux cinglaient son visage, ses pieds martelaient le sol à intervalles
régulièrs et ses joues rougissaient au fur et à mesure que le temps passait. Il faisait froid, mais la course réchauffait son corps. L'étendue des parcs l'impressionnait. Elle avançait au hasard, découvrant, pendant sa promenade, des endroits qui attisaient sa curiosité. Elle en connaissait certains, comme la fontaine qui lui avait tenu compagnie le jour de son arrivée à l'académie, et elle en découvrait d'autres. Par exemple ce petit bois dans lequel elle se promit de passer à la fin de son footing ou ce chemin entouré de fleurs gelées qui devaient être magnifiques en plein été. Lya s'aperçut alors qu'elle prenait le même sentier que le groupe de guerriers qui était passé devant elle un peu avant. Cela lui déplut et la jeune fille bifurqua. Elle longea une salle d'entraînement, écoutant au passage les cris et les clameurs de ceux et celles qui s'y battaient malgré l'heure matinale, puis louvoya entre les quelques personnes qui étaient devant elle.

Cela faisait environ une heure que Lya courait lorsqu'elle décida de traverser le petit bois aperçu plus tôt. Elle changea de direction, et entra dans le bois. L'atmosphère se transforma immédiatement: il faisait plus sombre, le soleil ne pouvant pas traverser les épaisses frondaisons des arbres. Le bruit de ses pas était étouffé par les feuilles mortes qui parsemaient le sol et tout était silencieux, hormis quelques branches que le gel faisait craquer. La jeune fille se fichait royalement de ce silencieux silence =) et continuait tout naturellement à courir lorsqu'une personne apparut soudainement devant elle. Surprise, Lya porta la main à son avant bras et dégaina son poignard. Elle n'avait pas peur, car elle s'était déjà retrouvée dans des situations semblables à celle-ci, mais elle était très étonnée: comment la femme qui se trouvait en face d'elle avait pu apparaître comme ça devant son nez ? Sans faire un seul bruit !

*Bon ... le tout est de savoir ce qu'elle me veut, pensa Lya. Elle m'a surprise, mais si je veux garder le contrôle de la situation, je dois me montrer sûre de moi.

Sur ce, Lya releva le menton et fixa ses yeux dans ceux de la femme qui n'avait toujours pas dit un seul mot. La jeune fille se força de ne pas détourner son regard. Quelque chose dans les yeux violet de la femme l'obligeait à regarder ailleurs, mais Lya tint bon. Elle la détailla, admirant ses longs cheveux roux et son visage gracile. Elle ne la trouvait pas spécialement belle, mais pleine de grâce, ce qui faisait toute sa beauté. Son attitude montrait qu'elle était attentive à tout ce qui l'entourait. Déstabilisée et, comme d'habitude, curieuse, Lya lança:

-Que me voulez-vous?








_______________
 
avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Dim 27 Déc 2009 - 19:45

Elle était surprenante.

Cela faisait près d’une heure qu’Elera l’observait. Au début, Elera n’était qu’une silhouette en équilibre en haut de la Tour Marchombre. Elle s’était plongée dans la gestuelle marchombre puis, laissant le vent plus fort à cette hauteur essayer de la délogée de son perchoir, elle l’avait écouté, ses mains jouant avec les courants d’air, cherchant à savoir ce qui se passait loin de l’Académie. Pour pouvoir oublier ce qui se passait tout près. Pour pouvoir oublier le garde sur le rempart qui l’observait de loin. Pour pouvoir oublier les plaintes tortueuses, et laisser un vent de liberté souffler dans ses cheveux. Pour pouvoir s’imprégner de sa Voie, et rester Marchombre au cœur du Chaos… Elle s’était ensuite accrochée à la paroi, pour pouvoir observer, invisible, le monde qui grouillait en bas.

Et c’est alors qu’elle l’avait vu.

Elle aurait pu n’être qu’une simple jeune fille se promenant dans les jardins, une simple élève comme tant d’autres, mais Elera avait été intriguée par la manière dont elle observait tout ce qui l’entourait, s’approchant des fleurs gelées, écoutant les gens avant de continuer son chemin et de tourner sa curiosité vers une nouvelle merveille. Et puis la fille s’était mise à courir, et Elera n’avait plus réussi à décrocher ses yeux. Parce que la fille n’avait pas besoin de courir. Parce qu’on ne lui avait pas demandé de s’entraîner. Parce qu’elle n’était visiblement pas une guerrière. Parce que dans l’air hivernal et avec les températures glaçantes, la plupart préférait rester à l’intérieur, près du feu chaleureux de la Grande Salle. Parce qu’à chacun de ses pas, Elera pouvait sentir la joie dans ses mouvements. Parce qu’elle courrait par envie, sans s’inquiéter de ce que pouvait penser les autres, eux qui n’aimaient pas courir et ne le faisaient pas, le devaient parce que leur maitre le leurs avait ordonné, ou s’y sentaient obligés pour garder leur corps en forme. La fille courait parce qu’elle voulait courir. Simplement.

C’était quelque chose qu’Elera faisait souvent… Avant, c’était vers les montagnes que ses pas la menaient instinctivement. A présent que ce lieu leur était interdit, ils foulaient le sol des jardins, de la cour, du clos d’entraînement, des remparts et des toits parfois, mais la simple joie de sentir ses pieds l’un devant l’autre et l’air se précipiter dans ses poumons, alors que les battements de son cœur devenaient audibles et qu’une sueur bénéfique couvrait son front, devenait de plus en plus rare… Elle n’aimait pas tourner en rond. Elle aimait courir sur de nouveaux chemins, découvrir de nouveaux endroits au passage, se perdre et rester dehors beaucoup plus longtemps qu’elle ne comptait le faire en essayant de retrouver son chemin. Alors elle ne courrait presque plus, maintenant, connaissant chacune des pierres qui formaient l’enceinte de l’Académie… Mais en voyant la jeune fille courir au gré de ses envies, libre et heureuse, quelque chose éclata au cœur de la Marchombre. Elle l’observa encore longtemps, la perdant de vue lorsqu’elle passait derrière un bâtiment pour la retrouver au coin suivant. La Felixia ne semblait jamais vouloir s’arrêter, sa volonté inépuisable, et au lieu d’apporter la fatigue, chaque pas semblait la rendre plus légère encore… Elera sourit en la voyant bifurquer, formant son propre chemin autour de l’Académie au lieu de suivre celui utilisé par les guerriers qui s’entraînaient ; eux longeaient les remparts, elle créait une nouvelle voie entre les bâtiments, passant sous un portique, longeant la salle d’entraînement, tournant autour de la fontaine, revenant vers les jardins…

Elera descendit de son perchoir, ses mains glissant sur la paroi jusqu’à ce que l’oiseau retrouve la sensation réconfortante de la terre ferme sous ses pieds. La fille passa devant elle sans la voir, concentrée qu’elle était sur l’euphorie de la course, et Elera demanda à l’un des élèves Felixia qui discutait avec ses amis, assis sur un banc et le nez caché sous une grosse écharpe :

- Excuse-moi, est-ce que tu sais qui c’est ?
- Elle ? Juste Lya… Elle est nouvelle. J’crois qu’elle veut être marchombre, mais elle n’a pas encore de maitre.
- Merci.

Et la marchombre devint ombre, suivant les traces de la jeune fille alors qu’elle aussi se lançait dans la course. Lorsque la jeune fille entra dans l’un des bosquets du jardin, Elera se glissa entre les arbres. Lya. Deux syllabes qui ne brisaient pas le silence, mais emplissaient l’air de manière harmonieuse… Suivant son instinct qui la poussait à parler à la jeune fille, à faire sa connaissance, Elera apparut devant elle. Surprise et méfiante, la Felixia sortir un poignard. Elera ne bougea pas. Elle observait les yeux nocturnes et fiers de la jeune fille qui refusait de regarder ailleurs, ses muscles tendus alors qu’elle se préparait à tout, les mèches de cheveux collés sur son front, sa respiration qu’elle maitrisait parfaitement après sa course, et puis cette pointe de curiosité qu’elle n’avait pas pu effacer dans sa voix… Que lui voulait-elle ? Elle n’était pas sure d’en connaitre la réponse elle-même. Elle avait voulu savoir, savoir qui elle était, et elle savait, à présent. La Felixia pourrait devenir Marchombre, si elle le souhaitait… Tellement de potentiel qui n’attendait qu’un maître pour se montrer au grand jour.

Peut-être pourrait-elle être ce maitre. Non. Elle avait déjà échoué avec Kirfdéin. Elle était prisonnière du Chaos. Elle n’avait pas avancé assez loin sur la Voie pour guider un apprenti, quoiqu’en pense le Conseil… Et pourtant. Etait-ce de l’envie qui vibrait en elle et formait une vague d’énergie qui crépitait jusqu’au bout de ses doigts ? L’envie de guider, et de partager sa Voie… Elera parla enfin, faisant un signe vers le poignard.

- Tu n’en auras pas besoin. J’aimerai simplement te poser une question…

Elera n’avait aucune raison de cacher qui elle était. Alors elle posa sa question, claire, celle sur laquelle la décision qu’elle s’apprêtait à prendre allait grandement dépendre, sans s’inquiéter de ce qu’en penserait la jeune fille.

- Pourquoi veux-tu devenir Marchombre, Lya ?

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Dim 27 Déc 2009 - 23:37

- Tu n’en auras pas besoin. J’aimerai simplement te poser une question…


En disant ces mots, la femme qui lui faisait face avait désigné son poignard. Méfiante, Lya ne lui avait pas obéi immédiatement. Après tout, ce n'était qu'une inconnue qui venait d'interrompre sa petite balade matinale et qui lui donnait des ordres. Or, Lya n'aimait pas du tout qu'on lui donne des ordres. Puis elle avait observé la femme plus attentivement et sans savoir pourquoi, elle lui avait fait confiance.
Le poignard disparut.
C'était ce que l'inconnue attendait, car elle continua:

- Pourquoi veux-tu devenir Marchombre, Lya ?

*Comment connait-elle mon nom? Et comment sait-elle ce que je souhaite devenir?*

La question avait totalement déstabilisé la jeune fille, qui avait failli ressortir son poignard. Mais elle ne l'avait pas fait. Cette soudaine confiance accordée à l'inconnue l'en avait empêché. Elle détourna ses yeux de ceux de la femme puis elle réfléchit à ce qu'elle allait lui répondre. C'était dur de choisir ses mots. Des mots auxquels elle avait pourtant songé des centaines de fois, voire des milliers. Des mots qu'elle avait rêvés de dire le jour où on lui poserait une question semblable à celle de l'inconnue qui ne la quittait pas des yeux. Des mots dont la force n'avait jamais fait douter la jeune femme. Et là, les mots ne venaient pas. Elle n'arrivait pas à les retrouver. Ils ne voulaient pas sortir de sa bouche. Pleine de rage envers elle-même et de détresse, Lya se força à se calmer. Elle obligea sa respiration à redevenir régulière, ses genoux à arrêter de trembler et son cœur à battre à une vitesse normale. Elle réfléchit à nouveau.
Il lui manquait quelque chose. Elle ne savait pas quoi, mais Lya sentait qu'il lui manquait quelque chose. Et soudain elle comprit. Comme dans un rêve, elle plongea son regard dans celui de l'inconnue. Qui n'était plus une inconnue. Comme dans un rêve, elle sentit un frisson parcourir son corps alors qu'elle puisait sa force dans le regard
améthyste qui l'absorbait.
Entièrement.
Ce n'était pas un rêve.

-
Je souhaite être libre. Je souhaite vivre la liberté et la sentir battre en moi, comme mon cœur. Je souhaite que cette liberté devienne un organe vital pour moi et je souhaite venger mes parent en possédant cette liberté qui leur a été volée en même temps que leurs vies. Voila pourquoi je souhaite être marchombre.

Lya avait répondu à la question. Et maintenant elle se sentait vidée de toutes ses forces. Elle sentit monter des larmes dans ses yeux mais les retint. Malgré ce qui l'avait liée pendant quelques minutes à celle qu'elle avait compris être une marchombre, elle ne voulait pas lui montrer sa fatigue soudaine et attendit avec peur, impatience et aussi avec un certain malaise sa réponse




_______________
 
avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Dim 3 Jan 2010 - 19:23

Liberté.

Un mot qui pulsait au cœur de la Voie des Marchombres, permettant à ceux qui la suivaient d’aller comme le vent où ils le souhaitaient, et de ne pas se laisser écraser par les forces qui formaient le monde. Un mot qui sonnait dans chacun de leurs gestes, de leurs mots, de leurs pas. Les Marchombres jouaient avec les forces qui essayaient de les forcer dans une direction ou une autre ; ils se moquaient de la rivière qui emportaient tout vers la mer et se faisaient saumons, remontant le fil de l’eau et jouant autour des courants ; ils se moquaient du vent qui essayait de les forcer à descendre, et dansaient sur les cimes sans jamais laisser l’air leur empêcher d’aller vers le haut ; ils se moquaient des épines proches des fourrés et se glissaient quand même entre les arbres ; ils se moquaient des codes de conduite qui formaient des limites invisibles dans l’esprit des hommes, et allaient où bon leur semblait, quand ils le voulaient, ne laissant personne leur dicter leur conduite… Libres, quoi qu’il arrive.

Un doute perça dans les yeux d’Elera alors qu’elle écoutait la tirade si vraie par ses croyances encore pures de celle qui voulait devenir marchombre. Comment pourrait-elle enseigner la liberté, alors qu’elle-même était clouée au sol par son amour pour les autres, et par les erreurs qu’elle avait commises en aimant Marlyn alors que leur histoire était impossible ? Elle était prisonnière à l’Académie, incapable de partir, incapable d’agir, même si elle continuait à se battre pour retrouver sa liberté perdue. Elle s’était liée sans le vouloir, reniant sa liberté en croyant la suivre. Si elle était tombée dans ses pièges, comment pourrait-elle aider Lya à s’envoler à son tour ? Guider Lya. Ou pas. Un choix qui pourrait changer la courbe de l’avenir de la jeune Felixia, la menant peut-être sur des chemins complètement opposés. L’un avec Elera sur son chemin, l’autre avec une autre personne inconnue qui la mènerait sur une voie que la Marchombre ne pouvait pas entrevoir, surtout alors que le désir de vengeance pulsait aussi fort que le désir de liberté en la jeune fille… Au fond, tout ce réunissait vers une seule question. Elera pouvait-elle lui enseigner la liberté ?

Elle ferma les yeux. Ecouta. Une seconde. Les rouvrit. Cherchant au fond de son être la réponse aux questions qui la tourmentaient, alors que son cœur souhaitait tellement guider l’apprentie, et que son esprit craignait tellement l’échec. Et trouva. Elle était libre, malgré les chaînes. Elle était libre, parce que malgré toutes les obligations que pouvaient lui donner le Chaos, elle restait fidèle à sa Voie sur laquelle ses pas dansaient sans pouvoir être arrêtés. Le Chaos avait beau la menacer, elle était libre. Jamais ils ne pourraient l’obliger à renier sa voie, à l’empêcher de tendre vers cette Harmonie qu’elle aimait tant. Jamais. Et si son corps devait rester bloqué ici pour que son esprit ne quitte pas la voie qu’elle avait décidé de suivre, pour qu’il reste libre de tendre vers son idéal et non se plier à celui des autres, soit. Il resterait. Elle montrerait à Lya comment jouer avec ses chaines, comment contourner les forces qui la poussaient là où ils souhaitaient qu’elle aille, comment se faire bambou face au vent, saumon face à l’eau, caillou face au feu, montagne face au temps, enfant de liberté face aux humains, et comment glisser avec elles pour ne jamais se retrouver prisonnière malgré elle. Elle lui enseignerait la liberté. Elle lui enseignerait à pardonner, aussi, lorsque le jour viendrait…

- Tu mourras libre, Lya.

Une promesse en échange d’une autre… Elera s’approcha. Lya était plus grande qu’elle en taille, ce qui était assez comique vu la situation, mais elle n’y pensa pas en levant les yeux vers elle.

- Je m’appelle Elera, Maitre Marchombre, ancienne apprentie d’Ena Nel’ Atan. Le Conseil m’a considérée digne de guider d’autres personnes sur la Voie… La seule à m’avoir suivie, je n’ai pas pu protéger lorsque l’heure a été venue de le faire.

Elle fit une pause. Cette révélation était nécessaire ; elle ne pouvait pas obliger Lya à se lier à elle sans savoir dans quoi elle se lançait, sans savoir qu’un Marchombre n’est pas forcément parfait et que tous font des erreurs. Ena avait fait des erreurs dans sa vie, et c’était aussi le cas d’Elera ; être Marchombre ne voulait pas être parfait, mais continuer à avancer vers l’harmonie quoiqu’il arrive… Elera était prête à avancer de nouveau, malgré ses échecs précédents. Comme Anaïel, elle faisait face à ses peurs en prenant un apprenti… Mais elle réussirait. Elle ferait en sorte que la courbe de la Felixia soit la plus belle possible, si celle ci le voulait… Le choix n’était pas le sien. Les mots emplirent l’air, lourds de conséquence, et pourtant si légers :

- Si tu souhaites que je t’apprenne à vivre la liberté, tu devras l’abandonner pendant trois ans pour me suivre où que j’aille. M’obéir quoique je dise, même si mes ordres te semblent injustes ou inutiles… Est-ce quelque chose que tu es prête à faire ?

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Mar 5 Jan 2010 - 20:46

- Tu mourras libre, Lya.

La jeune Félixia avait vu la femme hésiter, réfléchir avant de répondre. Aussi fut-elle étonnée. Étonnée de cette réponse, simple, mais compliquée. Étonnée de voir que la marchombre devait lever les yeux pour la regarder alors qu'elle paraissait tellement grande. Étonnée des phrases qui vinrent après.

-Je m’appelle Elera, Maitre Marchombre, ancienne apprentie d’Ena Nel’Atan. Le Conseil m’a considérée digne de guider d’autres personnes sur la Voie… La seule à m’avoir suivie, je n’ai pas pu protéger lorsque l’heure a été venue de le faire.

Une Marchombre. Lya avait donc deviné juste. Par contre, lorsque qu'Elera, puisque c'est ainsi qu'elle avait dit s'appeler, lui proposa de devenir son apprentie, la Felixia hésita. Un déchirement se fit en elle. Elle désirait de toute son âme suivre la femme, mais elle avait dit elle-même que la seule personne à l'avoir suivie, elle n'avait pas pu la protéger. Et Lya tenait à la vie. Elle s'apprêtait donc à refuser l'offre de la Marchombre lorsqu'un doute, non pas un doute, une certitude s'insinua en elle. Elle tenait à la vie. Mais à quoi sert-il de vivre si cela ne vaut pas la peine d'être vécu? Pourquoi vivre si l'on est pas heureux de ce que l'on fait? De ce que l'on est? La jeune femme n'avait qu'une seule vie, elle ne la gâcherait pas. Mais quelque chose l'empêchait encore de dire oui à Elera: Je n’ai pas pu la protéger lorsque l’heure a été venue de le faire. Lya voulait vivre, mais elle avait peur de la mort. Celle-ci la terrifiait. La jeune femme réfléchit. La Marchombre lui offrait ce qu'elle cherchait depuis trois ans, depuis qu'elle avait quitté ses parents adoptifs. Elle lui offrait la liberté. La liberté pour toute la vie en échange de seulement trois ans d'abandon de celle-ci. Que demander de plus? La Félixia serait vraiment une idiote de refuser et puis de toute façon, elle n'avait pas vraiment le choix: ou elle suivait cette femme et elle vivrait ou elle ne la suivait pas et sa vie ne commencerait jamais.

-Oui, c'est quelque chose que je suis prête à faire.-

Lorsque la réponse franchit enfin ses lèvres, Lya commença à sentir le froid glacial de l'hiver franchir la muraille que ses vêtements formaient entre son corps et elle.Puis elle sentit un froid différent engourdir sa tête: celui de la peur. La peur qu'Elera revienne sur sa décision et s'en aille. La peur que la Marchombre la laisse là, dans ce petit bois et qu'elle disparaisse à jamais. La peur de ne rien être, de n'avoir jamais rien été et de ne jamais rien devenir.
La peur, le froid et la mort.
La joie, la chaleur et la vie.
Quelle serait la réponse de la Marchombre?


avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Jeu 7 Jan 2010 - 20:23

- Alors suis-moi.

Une joie intense explosa en un millier d’étincelles lorsqu’Elera prononça ses mots, un sourire sur les lèvres, l’allégresse dans ses yeux plissés et scintillants. Elle était Maitre à nouveau. Marchombre. Elle allait avancer et faire avancer, avoir une seconde chance et continuer malgré le Chaos alentours… Fil blanc de liberté sur la tapisserie rouge sang et violet ténèbres. Oh, un fil mince, un fil décousu, mais un fil qui courrait sur toute la toile quand même… Elle disparut entre les arbres, feu follet dont on ne voyait l’éclat roux de sa chevelure qu’une fois de temps en temps, derrière un tronc, entre deux buissons. Assez souvent pour que Lya la suive, pas assez pour qu’elle puisse prendre le temps de ralentir et de reprendre sa respiration sans la perdre. Ses pieds ne restaient qu’un infime moment sur les brindilles et feuilles enveloppées de gel, silencieux dans la forêt, et elle s’amusait parfois à faire craquer une brindille à l’instar d’un animal qui passerait par là. Elle allait faire entrer Lya dans ce monde. Lui ouvrir la porte de la liberté, de l’harmonie et de la fluidité. Lui montrer ce qu’elle venait d’accepter.

Quelle image retenait le mieux l’essence de la Voie des Marchombres ?

Une question qu’elle ne s’était jamais posée auparavant. L’image d’Al Jeit vu des toits passa dans son esprit, suivi de près par certaines autres vues qu’elle avait eu du sommet des montagnes des Frontières de Glace, mais les deux étaient hors d’atteinte. Mais la Voie des Marchombres sinuait partout entre les forces, et ne s’étalait pas seulement dans les hauteurs… Elle était ici même, entre les arbres, sous les pétales de fleurs, dans la couleur des feuilles mortes qui s’étalaient à leurs pieds, dans l’air glacial qui leur battait les tempes. Pour Lya, la Voie des Marchombres était la Voie de la Liberté. Alors elle lui montrerait la liberté… Elle ralentit et se retourna, attendant calmement que Lya apparaisse entre les arbres. Lorsqu’elles se firent à nouveau face, Elera hocha la tête. Les mots tintèrent dans l’air vif.

- Attrape-moi.

Et elle repartit. Elle avait vu Lya courir ; elle était endurante, et son corps musclé montrait sa force. Elle était grande, aussi, et serait rapide si elle ne courrait pas pour courir, mais bien pour atteindre quelque chose aussi vite que possible. Mais elle n’avait pas suivi l’entraînement d’Elera, pas encore. Elle ne connaissait pas les jardins aussi bien qu’elle, ne connaissait pas les secrets des pins majestueux, ne saurait pas deviner où se trouvait Elera sans la voir ni suivre ses traces, exercice qu’Ena avait donné à ses apprentis un bon nombre de fois. Elle ne savait pas utiliser le vent pour la pousser plus loin, ni jouer avec son corps pour pouvoir attraper la Marchombre ; même si elle lui faisait face, Elera pourrait glisser le long de ses membres, inaccessible, leur peau à moins d’un centimètre et pourtant à des années lumières. Bientôt, elle pourrait, mais pas encore. Avant de lui apprendre quoique ce soit, Elera voulait que Lya prenne conscience du chemin qu’elle avait à parcourir, et de ce qu’elle pourrait faire une fois son apprentissage terminé… Alors elle courrait, ralentissait, se cachait pour mieux repartir. Attendant de voir ce que sa nouvelle apprentie tenterait pour attraper l’inaccessible. Lorsqu’elle serait libre, personne ne pourrait l’attraper…

[Edition à volonté si ça ne va pas... Nos persos peuvent peut-être parler davantage après ^^]

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Ven 8 Jan 2010 - 23:39

[ça me va très bien. Nos persos pourront se parler dans un autre rp parce que j'ai peur qu'Athesto s'impatiente un peu XD]

- Alors suis-moi.

Lya eu du mal à retenir le cri de joie qui voulait franchir ses lèvres. Elera n'était pas revenu sur sa décision de la choisir comme apprentie. L'unique phrase qu'elle avait prononcé le prouvait. La suivre. Plus facile à dire qu'à faire. La marchombre se faufilait entre les buisson et les arbres comme une anguille entre les algues des fonds marins. Les pieds de Lya faisait bruisser les feuilles mortes, couverte de gel, alors qu'Elera ne faisait aucun bruit. C'était à peine si la jeune Félixia l'apercevait lorsqu'elle l'attendait. Son âme criait le bonheur. Elle cru que son cœur aller exploser tant il battait vite. L'excitation de la course-poursuite accélérait sa respiration. Son corps se réchauffait à nouveau. Lya avait du mal à la suivre. Elle forçait son corps, déjà fatigué par sa première course, à continuer. Au bout d'un moment, la jeune femme s'arrêta. Elle écouta un moment les bruits autour d'elle et se rendit à l'évidence. Elle avait perdue la marchombre. Légèrement inquiète, elle traversa un bosquet pour se retrouver face à Elera. Ouahou. Elles étaient juste séparées par quelques arbres, mais Lya n'avait quand même rien entendu, rien vu qui puisse lui montrer que la marchombre était en fait juste à côté.
Impressionnant.

- Attrape-moi.

L'exercice se corsait. Suivre est plus facile qu'attraper. La marchombre la perdait dans les jardins encore inconnus. A certains moments, une simple ligne droite séparait les deux femmes. Lya accélérait, mais Elera bondissait sous un arbre proche avant de continuer la course. la Félixia commençait sérieusement à fatiguer. Et puis, elle trouvait cette exercice un peu stupide. Pourquoi la marchombre lui imposait-elle cet espèce de cross? C'était évident que l'attraper était impossible. Puis, Lya réfléchit. Impossible? Non, il y avait bien un moyen. Une des phrases que le père adoptif de la jeune femme disait souvent lorsqu'ils partaient pécher dans le Gour lui revient. Puisque le poisson ne se laisse pas attraper, il faut le laisser venir à toi.
Mais est ce qu'Elera ce laisserait prendre à ce piège? De toute façon, Lya ne perdait rien à essayer et elle était trop fatiguée pour continuer a courir. Elle chercha un arbre, y monta et attendit que son maître passe en dessous.

*Faites que ça marche. J'en peux plus.



_______________
 
avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Dim 10 Jan 2010 - 19:26

[De quoi ? Oo]

Elera sourit lorsque Lya changea de méthode. Au moins, elle avait compris que simplement courir ne suffirait pas. Elle avait réfléchi, cherché un autre moyen, avait créé son embuscade en espérant réussir l’exercice par la ruse, puisque ses capacités physiques ne suffisaient pas. Un rire doux s’échappa de la gorge d’Elera, alors qu’elle repartait elle-même dans les méandres des souvenirs et de son propre apprentissage. Ena, son maître, leur avait donné un exercice similaire… Mais dans le cycle précédent, le maître avait été chasseur. Aujourd’hui, c’était l’apprentie qui cherchait le Maître… Un nouveau rire lui échappa alors qu’elle repensait aux efforts inutiles et aux plans superfétatoires inventés par Khelia et elle pour s’en sortir. A la pomme de pin lancée dans les buissons à l’opposé, pour que leur maître les cherche dans une autre direction. A leur joie lorsqu’elles avaient cru que leur méthode avait marché, alors qu’Ena s’appliquait simplement à suivre leurs fausses traces, mirage et faux semblants, espoir illusoire. Comment avaient-elles pu penser pour une seule seconde que leur maître se serait laissée berner aussi facilement ? Et la réalité qui les avait rattrapées, à moins d’un mètre de la réussite, et la déception avec… « Vous étiez à peu près aussi discrètes que deux corbeaux criards, et je crois que vos ruses n'auraient pas trompé un bandit de petit chemin, idiot et simplet, plus que moi… » Elle avait été tellement déçue. Et elle rigolait tellement de ses caprices enfantins d’alors, maintenant… Oui, elle avait avancé sur la voie. Le chemin à parcourir était encore plus long que celui déjà parcouru, mais cela n’avait aucune importance. Elle aimait trop le paysage pour vouloir l’abandonner…

Le cycle commençait à nouveau. Elera avança lentement vers l’arbre dans lequel se cachait Lya. Lorsque celle-ci, jubilante, sauta à terre dans son dos avant de tendre la main pour l’attraper, à quelques centimètres de la réussite, Elera se pencha en pliant les genoux avant d’utiliser son pied gauche comme centre de rotation. Face à Lya qui maintenant se baissait pour essayer encore de la toucher, Elera sauta sur le côté puis, alors que Lya se retournait de nouveau vers elle, fit trois pas en arrière. Lya s’approcha ; Elera, d’un nouveau pas sur le côté, se retrouva de l’autre côté d’un tronc. Chacune d’un côté, elles se regardaient, la situation bloquée. Si Lya partait à gauche, Elera s’enfuirait à droite de l’arbre. Si Lya essayait de l’avoir en contournant le tronc par la droite, la Marchombre s’enfuyait par la gauche… Elle agit promptement, pourtant, feintant vers la gauche avant de foncer vers la droite. Elera, les yeux fixés sur les pieds de la Felixia, remarqua le changement de mouvement, et elles se retrouvèrent de nouveau face à face, mais du côté du tronc où se trouvait l’autre quelques instants plus tôt. Leurs regards se croisèrent, se retinrent. La sueur humidifiait leur front malgré l’air glacial, et elles étaient toutes les deux aux aguets, prêtes à bondir au moindre geste de l’autre. C’est Elera qui mit fin à la confrontation, souriant en relâchant ses muscles et en se redressant. Une phrase pour mettre fin à l’exercice. Une promesse pour le futur…

- Le jour où tu pourras m’attraper, tu seras libre.

Puis elle s’approcha de Lya, effaçant l’obstacle qui les séparait pour que plus rien ne se tienne entre elles d’eux. Elle était positivement étonnée de la jeune fille ; fine stratège, intelligente, forte et rapide déjà, et des rêves plein la tête. Mais avait-elle l’esprit Marchombre ? Les capacités physiques des membres de leur Guilde n’étaient pas importantes. Leurs idéaux, les leçons qui parsemaient leur Voie, leurs principes l’étaient beaucoup plus… Seul le temps lui montrerait si Lya réussirait à les comprendre. A les écouter… Elera fit signe à Lya, puis sortit du bosquet pour parcourir en marchant les allées des jardins. Elle lui proposa sa gourde, consciente de la soif qui devait brûler la gorge de la Felixia après la course dans le froid, et tout en la lui tendant, elle lui posa une question.

- Pourquoi as-tu décidé de me suivre, Lya, alors que tu ne sais de moi que ce que j'ai dit être mon nom et mon affirmation que je suis Marchombre ? Pourquoi accepter de devenir l'apprentie d'une inconnue, sans savoir ce qui t'attend, alors même que je t'ai prévenue de ne pas prendre ce choix à la légère ?

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Mar 12 Jan 2010 - 18:09

[ je pensais que tu attendais d'avoir fini ce rp avant de commencer celui que tu fais avec elle].


Après avoir sauté à terre, Lya, rageuse d'avoir loupé son coup, puisa dans ses dernières forces pour faire durer l'espèce de danse autour de l'arbre qui s'installa entre Elera et elle, jusqu'à ce que son maître lui fit une promesse:

- Le jour où tu pourras m’attraper, tu seras libre.

Cette promesse résonna aux oreilles de Lya. Une promesse qui incluait son engagement. Elle travaillerait dur, mettrait toute sa volonté pour réussir un jour, à attraper la marchombre. Car la jeune femme se rendait compte, désormais, du chemin qu'il lui restait à parcourir avant d'atteindre son but. Et de continuer à vivre.
Mais pour l'instant, elle restait essoufflée, meurtrie et assoiffée d'avoir tant courus. Aussi, Lya accepta de bonne grâce la gourde que lui tendait Elera et but avec avidité. La question d'Elera l'interrompit:

- Pourquoi as-tu décidé de me suivre, Lya, alors que tu ne sais de moi que ce que j'ai dit être mon nom et mon affirmation que je suis Marchombre ? Pourquoi accepter de devenir l'apprentie d'une inconnue, sans savoir ce qui t'attend, alors même que je t'ai prévenue de ne pas prendre ce choix à la légère ?

La Félixia réfléchit un instant afin de transformer son choix en mots:

-Parce que je n'avais pas le choix. Je l'ai compris alors que nous étions encore là-bas, avoua-t-elle en désignant le bois. Voyez-vous, j'ai quitté mes parents adoptifs lorsque j'avais quinze ans. Au bout de quelques mois, alors que j'était à Al Jeit, j'ai entendu parler des marchombres par des marchands qui cherchaient l'un d'eux à employer. Ce qu'ont dit ces commerçants sur votre guilde m'a fait comprendre que je serai, un jour, une marchombre. Depuis ce jour, j'ai cherché désespérément un maître, jusqu'à ce que j'entende parler de l'académie de Merwin. C'est comme ça que je suis venue ici. Et tout à l'heure, vous m'avez proposé de devenir votre apprentie. Je ne vous connaissais pas, mais vous ne me connaissiez pas non plus. Un semblant de choix s'est imposé dans mon esprit: ne pas vous suivre et avoir très peu d'espoir de vivre un jour comme je le veux ou vous suivre et risquer que ma longévité sois raccourcie, mais de vivre quand même. Vous auriez pu aussi ne pas être ce que vous disiez être, et dans ce cas la, le danger qui me menaçait était une immense déception.

Le jeune femme hésita un instant avant de continuer:

-Mais j'ai pris le risque, parce que je vous fait confiance.

Pourquoi ne pas lui dire? Après tout, c'était son Maître, et c'était vrai que Lya lui faisait confiance. Bon... peut-être pas dès qu'elle avait vu la Marchombre, car celle-ci avait risqué de se prendre son poignard dans le coeur, mais très peu de temps après. Dès que leurs regards s'étaient croisés.
Au fait, le poignard aurait-il atteint son objectif? La question n'avait même pas besoin d'être posée tant la réponse était évidente: non, le poignard n'aurait jamais atteint le coeur d'Ellera.
Une autre question survint à l'esprit de Lya.

-Et vous? Pourquoi m'avez vous choisie alors que vous auriez pu prendre n'importe quelle autre personne?


avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Sam 16 Jan 2010 - 12:14

[Non, je peux faire les deux en même temps, mais c’est gentil de penser à elle =)]

- Pourquoi ne t’aurai-je pas choisi toi ?

Pourquoi pas… Une question que Lya entendrait sûrement souvent dans les trois prochaines années. Elle laissa la jeune Felixia réfléchir un instant, puis haussa les épaules pour lui donner une réponse à peine plus complète.

- Parce que j’avais envie, et parce que toi aussi.

Réponse un peu trop simple, peut-être, mais en laquelle la vérité tintait telle une myriade de clochettes. L’envie. C’était parce qu’elle voulait être Marchombre qu’elle l’était devenue. C’était parce que Lya voulait courir qu’elle avait couru. Parce qu'Elera courrait par envie, aussi, qu'elle l'avait remarquée. Parce qu'elle voulait regarder l'Académie d'en haut qu'elle l'avait vu, aussi. Parce que Lya voulait devenir son apprentie qu’elle l’avait suivie, et essayé de l’attraper. L’envie était au cœur de la Liberté… Les hommes n’essayaient jamais de d’escalader les montagnes simplement pour escalader les montagnes. Ils avaient toujours une raison derrière leur moindre action ; je vais là-haut, parce qu’un siffleur de mon troupeau s’y est perdu. Parce qu’il me faut aller de l’autre côté des Dentelles Vives pour atteindre Al Jeit, où je dois rencontrer quelqu’un. Parce que je veux voir à quoi ressemble le sommet, prouver à ce rustre d’Elwin que je peux y arriver ou être le premier à poser mon pied là-haut. Je le fais pour m’entraîner, pour devenir plus fort. Parce que je peux. J’escalade parce que, parce que, parce que…

Le Marchombre grimpait. Simplement. Et il savourait chaque instant de l’escalade, la pierre rugueuse sous ses doigts, le battement de son cœur lorsqu’il évitait la chute de peu, l’adrénaline alors qu’il sautait et se retrouvait Oiseau pour quelques secondes, la beauté du paysage à l’arrivée, et celle qui parsemait sa route choisie au hasard… Une escalade tellement inutile, au fond. Et c’était pour ça que personne d’autre ne l’envisageait. Elle ne servait à rien. Et pourtant, c’était la plus belle des montées… C’était une leçon qu’Elera avait acquise instinctivement dès le début, et pourtant, elle savait que pendant tout l’apprentissage, la même question tournait dans la tête de la plupart des apprentis : pourquoi ? Pourquoi mon maitre me fait-il faire ça ? Cela ne sert à rien. Je m’en moque, de cette montagne. Si elle veut m’entraîner à l’escalade, pas besoin de venir jusque là, il y avait un endroit plus près… Et le jour où ils comprenaient, qu’ils commençaient d’eux-mêmes à agir pour agir, parce qu’ils aimaient essayer l’inutile, qu’ils entreprenaient l’impossible et vivaient au gré de leurs envies… Bonheur. Elle avait hâte de voir la compréhension briller dans les yeux de Lya...

C’est seulement une fois avoir répondu à cette question qu’Elera repensa à la réponse que son apprentie lui avait donné. Confiance. Une réponse qui fit de nouveau éclater un sourire sur son visage… Peut-être était-ce ça, la véritable raison pour laquelle elle avait choisi Lya. Elera avait toujours confiance. En tout. En tout le monde. Jusqu’au bout. Même si cela devait la tuer un jour, ou qu’elle finissait par être trahie à la fin… Un jour, elle ne le serait pas. Et c’était pour ce jour qu’elle continuait malgré les trahisons. Quelque chose que beaucoup ne comprenaient pas… Le Chaos lui avait volé sa confiance, pendant un certain temps. Après que Marlyn l’ait trahie, et qu’elle sache que, quelque part autour d’elle, quelqu’un attendait le moindre faux pas pour aller demander jubilant à son supérieur s’il pouvait torturer les prisonniers… Mais elle ne perdrait pas sa voie. Elle ne perdrait pas confiance. Et elle ferait en sorte que Lya ait eu raison de ne pas se méfier d’elle, et de prendre ce risque… Mais il restait encore certains fils de sa réponse qu’elle ne comprenait pas. Sa voix de velours chevaucha le vent pour atteindre Lya.

- Tu as toujours le choix, Lya. Tu aurais pu refuser, attendre un autre Maitre, une autre opportunité. Devenir l’apprentie d’Ena Nel’ Atan, et non la mienne. Tu aurais pu demander à en savoir plus avant d’accepter. Ou abandonner… C’était un choix aussi, même si tu l’as repoussé immédiatement. Si tu es là maintenant, c’est parce que tu as choisi d’y être. Et je suis heureuse que tu le sois…

Elera reprit sa gourde et l’accrocha à sa ceinture, puis posa une nouvelle question, alors qu’un groupe d’élèves frigorifiés les croisaient.

- Que sais-tu de nous ? J’aimerai bien savoir ce que ces marchands ont bien pu dire, et démêler le mythe de la réalité, que tu puisses en savoir un peu plus…

Une chose, encore. Parce que cette histoire de risques et de longévité la préoccupait...

- ...Lya, as-tu peur de la mort ?

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Mer 20 Jan 2010 - 17:23

[ok, et désolé d'avoir mis longtemps avant de te répondre, mais je n'ai pas pu me connecter très longtemps depuis dimanche]

A sa question, Elera n'avait pas répondu par une réponse, mais par une autre question. Et Lya n'aimait pas qu'on lui réponde par des questions. Cela la frustrait, aussi attendit-elle patiemment que la Marchombre continue son explication.
La phrase qui vint ensuite n'aida pas beaucoup la jeune femme, même si elle était parfaitement vrai. Évidemment que l'on faisait les choses par envie ou par besoin, mais Elera aurai pu avoir envie de choisir n'importe qui d'autre, et pourtant c'était elle qu'elle avait prise comme élève. Lya se promit de reposer la question à son maître plus tard, car pour l'instant, celle-ci avait l'air perdue dans ses pensées.
Lorsque Elera se remit à parler, ce fut pour dire des mots qui apaisèrent la Félixia. Ses paroles étaient à nouveau tellement justes, vraies. Mais c'était comme si un voile avait recouvert les yeux de Lya, si bien qu'avant les mots de la Marchombre, elle n'avait pas pu se rendre compte qu'elle avait eu le choix. Un choix qui, si elle l'avait pris une autre route, aurait changer sa vie, comme tout les choix qui existent. Mais La jeune femme avait eu ce choix, et cela la rassurait de la savoir, car elle n'aimait l'idée d'être poussée par une force inconnue, qui l'obligeait à commettre des actes.
La tirade suivante étonna Lya. Pourquoi son maitre avait-il utilisé le mot mythe? Pourquoi des marchands auraient-ils menti sur les Marchombres? En y réfléchissant, la réponse était logique. Les marchombres étaient des personnes discrètes. La Félixia avait pu le remarquer, puisqu'elle avait été incapable d'en dénicher un en presque trois ans. Elle avait aussi appris à ses dépends que des rumeurs se développaient très vite sur ce genre de personne. Et d'après ce qu'elle savait, les Marchombres existaient depuis longtemps. Ces rumeurs avaient donc pu facilement se transformer en mythes.
Cette... révélation fit douter Lya. Et si ce qu'elle avait entendu de la bouche des commerçants était faux? Si elle s'était trompée de chemin? Si ce qu'elle voulait devenir était une voie sans issue, qui n'avait jamais était empruntée?
La jeune femme élimina très vite ces sombres pensées. Pour l'instant, elle était lié à Elera pendant trois. Elle allait apprendre. Et si ce n'était pas ce qu'elle voulait, elle créerait et ouvrirait cette voie pour que d'autres personnes l'empruntent.
La dernière question de la Marchombre la fit frémir.

- ...Lya, as-tu peur de la mort ?


La réponse vint immédiatement.

-Oui.

Lya n'avait pas besoins d'autres mots pour exprimer son angoisse face à cette chose appelée Mort. Elle voulait vivre, et cette envie la brulait de l'intérieur. Cette envie la consumait tellement que la simple pensée de mourir l'épouvantait atrocement. La jeune femme préféra passer à autre chose.

-Les commerçants disaient que les marchombres paraissaient sentir les choses. Pas avec le nez, mais avec l'âme. Ils disaient aussi que vous étiez totalement indépendants, ce qui faisaient de vous un des rouages important lors des convois. L'un d'eux à même prétendus que vous étiez capable de... voler et d'être invisible.

Lya avait hésité avant de prononcer ces derniers mots. C'était tellement impensable, tellement impossible, que la Félixia avait pensé qu'Elera éclaterait de rire en les entendant. Mais ne reconnaissant aucun son qui confirmèrent ses dire, elle continua:

- A ce moment, j'étais encore un peu perdue et je me sentais coupable d'avoir quitté mes parent adoptifs si précipitamment. Je ne savais pas ce que je cherchais, mais je l'ai trouvé comme ça, et ça m'a suffit. Et aujourd'hui j'ai trouvé.

Un grand sourire éclaira son visage lorsqu'elle prononça la dernière phrase. Qui fut coupé par un gargouillement sonore. Le grand sourire se transforma en une petite risette désolée. Pourquoi sa faim se manifestait-elle maintenant? Non mais qu'elle idée. Lya frissonna. Apparemment, la faim n'était pas son seul souci, car le froid se mettait lui aussi de la partie. En même temps, la Félixia n'était couverte que par un simple vêtement de cuir alors que le temps était glacial. Elle se surprit à rêver de sa cape bien chaude. Néanmoins, elle attendit attentivement la réponse d'Elera.







_______________
 
avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Sam 23 Jan 2010 - 15:56

Un oui qui trancha l’air par son existence avant de disparaitre aussi vite, comme si Lya voulait l’oublier, le faire disparaitre pour que jamais il ne revienne. Une syllabe, trois lettres, et une peur incommensurable véhiculé par un seul mot. Une peur qu’Elera ne comprenait pas, elle qui vivait dans le présent et ne s’était jamais élancée bien loin dans le futur. Elle ne connaissait pas la mort, et n’avait donc aucune raison d’en avoir peur. Elle était loin, ailleurs. C’était comme ses enfants humains qui avaient peur du noir, parce qu’ils y imaginaient et concrétisaient les monstres enfouis au fond de leurs esprits… Elera n’imaginait pas de créatures dans le noir. Elle buvait l’encre qui l’entourait, y trouvant le réconfort du vide et du silence. Elle ne voyait rien ; il n’y avait donc rien. Rien dont elle pourrait avoir peur, et rien d’autre non plus. Obscurité rimait avec sérénité, silence avec absence… C’était la lumière qui révélait ses craintes, éclairant des choses bien réelle qu’elle ne comprenait pas. L’incompréhension enfantait la peur… Elle connaissait les dangers du feu, qui flambait, détruisait, mordait, et face à ses flammèches qui enflaient d’un coup sous la brise qui le nourrissait, elle sursautait, incapable de deviner ce qu’il ferait ensuite, incapable de le comprendre, et cette incompréhension créait une boule d’angoisse dans sa gorge. La mort ne l’avait jamais surprise, elle… Elle ne savait pas ce qu’était la mort, et sa curiosité la poussait encore vers trop de choses parmi les vivants pour se tourner vers cette nouvelle limite. Comme pour le noir, elle ne s'imaginait rien en ce qui concernait la mort, qui n'était pour elle qu'un point d'interrogation comme un autre...

Mais Lya changea rapidement de sujet, et Elera la suivit, son oui encore clair sous son crâne, prête à renouer la conversation, plus tard. Un sourire mystérieux s’afficha sur son visage aux rumeurs qui parcouraient le monde. Ces marchands étaient si près de la vérité, et pourtant, ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils disaient… Tout comme Lya, qui répétait leurs mots en y croyant du fond du cœur, tout en pensant déblatérer des phrases sans queue ni tête pour lesquelles elle n’aurait jamais dû avoir la moindre foi. Elle le vit sur son visage lorsqu’elle prononça les derniers mots, son regard fuyant, et le rouge qui lui monta éphémèrement aux joues, même si cela pouvait aussi être attribué au froid. Comme pour faire diversion et attirer son attention ailleurs, le ventre de la Felixia gargouilla et un frémissement la parcourut, mais la Marchombre l’ignora, continuant à marcher, concentrée sur les paroles de son apprentie. Alors Elera dénoua le mythe et la réalité, comblant les espérances de la jeune fille, tout en y ajoutant une pincée de réalité…

- Je ne t’apprendrai pas seulement à sentir avec ton âme, mais aussi avec ton corps. Ton nez aussi est important, même si certains l’oublient… Je ne t’apprendrai pas à être indépendante de ce monde, mais à glisser entre les forces qui le composent, pour que tu puisses jouer avec elles comme tu l’entends. Je ne t’apprendrai pas à être invisible, mais je t’apprendrai à ne pas être vue. Quant à voler… Qui sait ? En tout cas, je t’apprendrai à ne jamais tomber.

Elle lui fit un clin d’œil, les idées tournoyant déjà dans sa tête pour les prochains cours marchombres qui ne tarderaient pas à venir. Il y avait tellement de pas, tellement de chemin à parcourir… Elera leva les yeux pour croiser le regard de Lya, et ouvrit une dernière fenêtre vers le futur qu’elle avait choisi.

- Je t’apprendrai à comprendre, aussi, pour que tu n’ais plus peur.

Elle n’avait pas à expliquer. Lya comprendrait sans mal, cette fois, le retour de la conversation à la peur qui se cramponnait à son âme et dont les crochets s’étaient enfoncés si loin en elle qu’une simple question l’avait affolée. Les mots d’Elera se firent douceur, alors que la nouvelle question se faufilait hors de ses lèvres.

- Pourquoi ?

Pour toute réponse, Elera reçut un nouveau grognement du ventre de la jeune Felixia, qui protestait encore des durs labeurs qu’elle lui faisait subir. Quelle idée, d’aller courir dans le froid le ventre vide… Celui-ci venant de sauver Lya d’une réponse qu’elle n’avait pas forcément envie de donner, Elera murmura :

- Rentre si tu as froid, et mange si tu as faim. Quand nous nous retrouverons, bientôt, tu pourras faire tes premiers pas sur la Voie des Marchombres.

Elera s’arrêta. Elles étaient dans l’allée principale des jardins, et devant elles se profilait le portique et l’une des entrées à l’intérieur du bâtiment. Elera n’avait pas faim ; elle ne mangeait habituellement pas beaucoup, savourant ce qui lui suffisait. Elle n’avait pas froid, non plus, le sang chaud qui coulait dans ses artères et les battements rythmiques de son cœur réchauffant son corps alors que la bise glacée du vent hiémal caressait avec délice la peau nue de ses mains, de son visage et de ses avant-bras, essayant de l’atteindre un peu plus à travers les tissus de ses vêtements. Elle aimait le froid, ce froid qui lui rappelait qu’elle était vivante, contraste revigorant entre l’intérieur et l’extérieur, séparation entre ‘elle’ et ‘pas elle’, percussion exaltante entre la peau et le vent, rencontre de la chair et de l’incorporel. Et il y avait ce moment où la ligne se brouillait parfois, et qu'elle aimait tout autant... Aussi se décida-t-elle à rester plus longtemps dans les jardins, à errer avec le vent. Peut-être que Lya resterait, finalement, malgré le froid et la faim. Ou peut-être pas. Dans les deux cas, Elera était curieuse de savoir ce qu’elle choisirait, une fois encore, cette âme qui bordait entre ciel et terre…

avatar

Marchombre
Messages : 426
Inscription le : 20/11/2009
Age IRL : 22


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   Mar 26 Jan 2010 - 18:22

Lya ne s'était pas trompée sur les Marchombres. Ce quelle avait dit était possible. Elera l'avait confirmé. D'une façon différente pour certaines choses, mais semblable. Invisible, ne pas être vue, cela revenait au même non? Et cette phrase: glisser entre les forces qui composent le monde et jouer avec. De quelles forces voulait parler Elera? Et comment peut-on jouer avec une force? La jeune femme garda précieusement ces deux questions pour plus tard. Enfin cette phrase: je t'apprendrais à ne jamais tomber. Lya sentait qu'elle avait un double sens, mais ne comprenait pas lequel. La Félixia était déjà tombée d'une falaise lorsqu'elle avait environ treize ans. Elle recherchait un siffleur de son troupeau qui s'était enfui, quand son pied avait dérapé de la prise sur laquelle il était et avait provoqué la chute de son corps. Heureusement, Lya n'était pas très haute à ce moment et elle avait atterrit dans des buissons touffus. La conséquence était qu'elle n'avait pas pu se servir de son bras gauche pendant près d'un mois et qu'elle s'était promis d'exceller à l'escalade pour ne plus jamais tomber de cette façon. Mais le sens dont la Marchombre utilisait le mot tomber n'était pas le même. Comme pour confirmer ses pensées, un clin d'œil salua la fin de la tirade d'Elera. Qui se remit à parler.

- Je t’apprendrai à comprendre, aussi, pour que tu n’ais plus peur.

Ce n'était pas la peine de demander de quoi Lya avait peur. Elle l'avait dit quelques minute plus tôt et ne comptait pas recommencer. Sa fièrté l'en n'empéchait. Par contre, comprendre était l'une des plus belle chose que la Marchombre pouvait lui offrir. Un béta ne comprenait pas. il resterait toujours quelqu'un de moyennement gai, qui ne se posait jamais de questions et n'était donc jamais triste et jamais vraiment heureux. Quelqu'un qui essayait de comprendre , qui se donner cette peine, pouvait être déçu par son nouveau savoir, mais cela pouvait aussi le rendre heureux comme jamais un béta ne le serait. Et il faut mieux une vie avec des hauts et des bas , qu'une vie plate sans aucun savoir. En plus, quoi de plus beau que la joie, mis à part l'amour?
Avec les yeux, Lya remercia Elera de cette nouvelle promesse. Mais la question suivant, même prononcé avec une infinie douceur, la fit frissonner et la replongea dans l'angoise. Pourquoi? La réponse était simple. parce que la mort était inconnue. Et ce qui est inconnu fait peur. Néanmoins, était-il normal d'avoir tant peur de cette inconnu là? Lya n'en savait rien. Un nouveau gargouillement de son ventre affamé la sauva en l'empêchant de donner une réponse.
Lorsque la Marchombre lui proposa de rentrer et de manger, avec la promesse de se revoir, Lya hésita. Le froid entrait dans son corps et la faisait frissonner. la faim dévorait son ventre, qui la suppliait de lui donner quelque chose qui le comblerait et un vertige résultait de ces deux sensations. Mais la soif d'apprendre, de savoir et de comprendre toujours plus fit hésiter la Félixia pendant quelques instants. Toutefois, le vertige eu raison de sa volonté, et ce fut d'une voie un peu frêle qui Lya répondit à Elera:

- Je vais rentrer, mais j'attends avec une grande impatience notre prochaine rencontre. Et je vous remercie de m'avoir choisie comme élève.


Sur ces mots, Lya poussa la porte d'entrée de l'académie, le coeur plein d'espoir et la tête pleine de rêve.

[voili voilou. J'édite et je mets fin ou tu veux continuer?]




_______________
 
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Rencontre et découverte [Terminé]   



 
Rencontre et découverte [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'enceinte de l'Académie et ses alentours :: L'enceinte de l'Académie :: Les jardins-