Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteLoeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Loeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Loeva Kaïga

Brasier
Messages : 139
Inscription le : 09/08/2009
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Loeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra]   Loeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra] Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 10:26

Description générale
- Nom : Kaïga
- Prénom : Loeva
- Race : Humaine
- Age : 17 ans
- Alignement : Chaotique bon
- Classe : Dessinatrice
- Enseignement suivi : Enseignement traditionnel

Description physique et mentale

- Description physique :
Ses boucles blondes lui tombent en cascade dans son dos. Juste une partie plus lisse, lui cache une partie du front, et parfois aussi de ses yeux d'un vert brillant. On peut remarque ensuite son petit nez droit et légèrement retroussé. Viennent ensuite ses lèvres fines qui s’étirent parfois en un sourire laissant découvrir des dents blanches et parfaitement alignées. Tout cela sur un visage de forme ovoïde à la peau rosée au niveau des joues, pale autrement - même si elle peut rapidement devenir hâlé lors d’une exposition au soleil durant l’été ou le printemps - lui donne un air de petit ange. Ses maigres épaules et ses bras fin - souvent dénudés - ne supporteraient sans doute pas le poids d’une hache, ou même d’une grande épée. Elle a une poitrine maigre et des hanches ressemblant plus à celles d’un garçon que d’une fille. Ses jambes sont fines, mais pas particulièrement grandes. Elle est souvent vêtue de robes - de différentes couleurs et formes - dont beaucoup laissent ses bras dénudés. On peut ainsi remarquer une multitude de bracelet à chaqu’un de ses poignets - parfois seulement au poignet gauche - la plupart de ses bracelets ne sont que des bouts de garcettes. Elle n’est pas très grande, ni très petite, mesurant dans les un mètre soixante, un mètre soixante-cinq. Elle a une cicatrice dans le bas droit de son ventre - souvenir de la dernière fois qu'elle a voulu s'essayer à l'épée. Depuis elle préfère tirer à l'arc.

- Description du caractère :
Malgré ses airs de fille superficielle, Loeva est volontaire, et bien souvent téméraire. Parfois trop téméraire. Elle arrive souvent - on ne sait comment - à se fourrer dans de drôles de situations. Elle est fidèle, persévérante et arrive toujours - ou presque - à atteindre son but. Elle sait utiliser son charme pour se sortir de situations invraisemblable. Elle est assez bonne comédienne et sait se glisser dans la peau d’un autre pour sauver sa peau, ou celle d’un ami cher. Elle aime être entourée, même si elle se considère comme libre et indépendante. Et recherche parfois la solitude pour être tranquille. Elle joue un peu trop souvent avec le feu, mais arrive souvent
à ses fins. Au fond d’elle-même elle peut aussi être attentionnée envers les gens auquel elle tient réellement. Elle peut parfois se comporter en véritable peste. Elle adore les félins, et se retrouve souvent avec un chat qui la suit...

- Principale(s) qualité(s) :
Elle a un charme certain et son rire peut facilement devenir contagieux. Ce qui fait qu’elle arrive sans trop de problème à rendre souriante une personne morose auparavant.

- Principal(s) défaut(s) :
Elle est souvent trop téméraire, et aime trop être au centre de l’attention.

- Particularité(s) :
Loeva est d’une beauté éblouissante - bien qu’elle soit sans doute trop maigre. Elle a une cicatrice indélébile - bien que peu voyante et souvent bien cachée - dans le bas droit de son ventre.


Vécu et histoire sociale

- Situation familiale :
Elle a des parents aimant qui l’ont toujours soutenue au mieux, et un grand frère - de dix ans son ainé - qui l’a toujours ignoré. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle cherche toujours à attirer l’attention des gens : dans l’espoir que son frère fasse enfin attention à elle.

- Situation sociale :
Elle vivait dans une famille modeste. Sa mère est noble, mais lorsqu’elle c’est marié avec son père elle a renoncé à son titre de noblesse.

- Histoire :

Des pleurs commençaient à se faire entendre au beau milieu de la journée. Des pleurs de bébé. Un enfant venait de naitre. Une fille. De courtes boucles blondes lui chatouillait le front et la nuque. Elle ressemblait à sa mère. Boucles blondes, yeux verts, visages d'ange. Oui, elles se ressemblaient. Complètement. Du moins physiquement. Rien dans la jeune fille ne semblait venir de son père. Peut-être son caractère, ressemblerait-il au caractère paternel ? Le père justement, était assis aux côtés de la mère et de sa fille. Une quatrième silhouette était visible, à l'autre bout de la pièce. Il devait avoir dans les dix ans. pas plus. Lui, ne ressemblait en rien à la mère. Mais au père. En réalité cet enfant était le frère du nouveau-né.

[Misa] - Regarde comme elle est belle, notre Loeva, Oan.

*Elle te ressemble*, pensa Oan, le père de la dénommée Loeva.

Elben, le frère de Loeva, soupira devant tant de niaiserie. Il fallait bien avouer que Loeva, même alors qu'elle venait de naitre, était resplendissante. Mais Eiji s'en fichait. Alors même qu'elle venait de naitre, Loeva était au cœur de l'attention. Personne n'avait jamais fait attention à lui ainsi. Lorsque Loeva n'était même pas au stade de projet. C'était Misa qui était au cœur de l'attention. Maintenant c'était Loeva. Et lui, que devenait-il ? Il faisait tout son possible pour qu'on fasse attention à lui, résultat : rien, absolument rien. Alors que Loeva venait tout juste de naitre, Elben était déjà jaloux. Et rien ne promettait que cela s'arrangerait. Enfermer dans sa bouderie, il ne remarquait pas que Loeva, justement le regardait avec attention. Avec admiration peut-être même...

***


*Pourquoi m'ignore-t-il toujours ?*, se demandait Loeva en regardant son frère, qui comme toujours depuis cinq ans, l'ignorait totalement.

Ses boucles blondes avaient poussées depuis cinq ans. Elle avait grandi aussi. Mais sa beauté de gamine ne ternissait pas. Assise sur un rocher, un chat sur les genoux, Loeva observait son frère avec attention. Elle l'admirait déjà pour l'ardeur qu'il mettait au travail alors qu'il n'avait que quinze ans. Mais elle se questionnait quand même. Pourquoi, l'ignorait-il tant. Tout le monde était à ses petits soins, mais son propre frère, lui, l'ignorait. Comme s'il était totalement indifférent. Tous le monde l'entourait. Sauf son frère. Elle ne se souvenait pas d'une seule fois où elle avait croisé son regard. Pas une seule fois où il lui avait adressé ne serait-ce qu'un mot. Pourquoi ? Mais pourquoi donc l'évitait-il tant ? Pourquoi semblait-il ne pas la voir ? Tant de questions dans la tête d'une enfant. Loeva y pensait sans cesse. Ses parents étaient adorable avec elle. Elben, lui, l'ignorait totalement. Dans son esprit de gamine de cinq ans, Loeva prenait déjà une résolution. Elle se débrouillerait pour qu'un jour, Elben ne l'ignore plus. Peu importait les conséquences.

***

Rentrant dans la salle d'arme, Loeva se dirigea immédiatement vers une épée qu'elle avait remarquer quelques jours auparavant. Elle se souvenait de son père, quelques heures plus tôt qui lui avaient demander si elle avait entendu parler de l'académie. Elle en avait entendu parler, mais pas plus que ça. Apparemment une idée biscornue était sorti du cerveau d'Oan. Il voulait qu'elle aille à l'Académie de Merwyn pour devenir combattante. En réalité non. Ce n'était pas réellement pour qu'elle soit une combattante. Il voulait juste qu'elle aille à l'Académie. Elle n'avait pourtant que dix ans. Elle était beaucoup trop jeune. Si elle avait le Don du dessin, comme sa mère, elle devrait encore attendre au moins sept ans pour qu'il apparaisse. Pour aller à la Confrérie elle était trop jeune aussi. Voila ce que lui avait dit son père. Elle avait argumenter qu'elle était trop jeune pour y aller de toute façon. Même pour apprendre à se battre. Et elle avait raison. Mais son père ne voulait pas l'y envoyer immédiatement. Il voulait commencer à la former. Attendant qu'elle soit suffisamment âgée pour y aller. En quatre ou cinq ans elle pourrait au moins apprendre les rudiments. Et puis même, si le rêve l'intéressait, elle pourrait rejoindre la Confrérie. Ou sinon devenir marchombre. Même si cette éventualité semblait moins lui convenir. Au fond d'elle, Loeva préfèrerait devenir dessinatrice. Au moins elle n'aurait pas à soulever cet attirail de combat, bien trop lourd pour une maigre fille comme elle. La fillette sourit intérieurement en apercevant du coin de l'œil son frère. Cette fois, il ne pourrait plus l'ignorer. Elle souleva l'épée. Bien que se soit l'une des plus légère, elle restait beaucoup trop lourde. Elle tenta de la faire tournoyer autour d'elle. Chose qu'elle mit énormément de temps à réussir.

*Regarde-moi !*, pensait-elle en épiant Elben, qui aiguisait tranquillement un couteau.

Elle ne faisait plus trop attention à l'épée. Malheureusement pour elle. Voyant qu'elle avait surestimer ses forces, elle tenta de la faire ralentir. Cela fonctionna puisqu'elle fut bloquée par son ventre. Lâchant d'un coup l'épée couverte de sang. Elle tomba à genoux, sa tunique déchirée semblait se noyer sous son sang. Ses cheveux était emmêlés, les mèches les plus longues devenaient rouges. Loeva avait l'impression de se vide de son sang. Elle leva ses yeux, implorant, vers son frère qui la regardait : horrifié. Ce devait être la première fois de sa vie qu'elle croisait son regard. Et la première fois qu'il lui adressait la parole.

[Elben] - Ne bouge surtout pas Lo ! Je vais chercher de l'aide !

L'aide en question arriva, quelques minutes plus tard, elle échappa de peu à la mort, si la blessure avait été un peu plus profonde, et que personne n'était venue à son aide... Loeva mit quelques semaines à guérir. La cicatrice resta. Indélébile. La gamine se souvint toujours de ce moment. La première fois où elle avait croisé le regard d'Elben, la première fois aussi, où il lui avait adressé la parole. Elle avait vu dans ses yeux, qu'il n'était pas totalement indifférent. Qu'elle avait au moins un minimum d'importance à ses yeux.

***

Perchée à nouveau sur un rocher, Loeva sourit en pensant que finalement, à quinze ans elle n'était pas à l'Académie. Après la tentative ratée de ses dix ans, elle ne risquait pas de devenir une combattante. Son père semblait avoir renoncé. Il l'entrainait tout de même à l'arc. Cela semblait moins dangereux que les épées. Toutefois, bien qu'elle ne soit pas particulièrement nulle au tir à l'arc, cela ne l'intéressait pas particulièrement. Elle s'entrainait pour faire plaisir à son père tout de même. Mais sans cela, elle aurait vite abandonner. Elle se laissa glisser du rocher en douceur. Elle était en permanence au centre de l'attention. Un peu de solitude ne lui faisait pas de mal de temps en temps. Elle et son esprit de contradiction... Son frère ne lui avait pas reparlé depuis ses dix ans. Ni regarder à nouveau. Apparemment la seule façon d'attirer son attention était de se blesser avec une épée. Avec lenteur, Loeva passa la main sur sa cicatrice. Elle tressaillit en pensant que, si son frère, n'avait pas été là, et si elle s'était enfoncée un peu plus l'épée, elle ne serait peut-être plus de ce monde.

***


Enfermée dans sa chambre, Loeva pensait aux milles et unes façons d'attirer l'attention de son frère. Pour l'instant une seule avait fonctionner. Celle d'avoir failli mourir. Devrait-elle risquer sa vie à chaque fois pour que son frère fasse attention à elle ? Peut-être que de voire la cicatrice lui raviverait des souvenirs... Encore faudrait-il qu'il la regarde... Sans savoir pourquoi elle repensa à la tunique qu'elle avait ce jour-là. Elle ferma les yeux, se souvenait de la tache de sang qui l'avait fait devenir rouge. Se souvenant des moindres détails. Comme si... Comme si elle la dessinait. En sursautant Loeva rouvrit les yeux, la tunique était là, fasse à elle. Identique à celle à laquelle elle venait de penser. Refermant les yeux, elle se frotta les paupières pour voir si elle ne rêvait pas. Lorsqu'elle les rouvrit la chemise était toujours là. Une certitude s'imposa alors à elle : elle dessinait. Comme sa mère, et sa famille avant elle, elle avait hériter du Don du Dessin. Elle se leva soudainement pour aller la prévenir, lorsque la tunique disparut. Ce n'était donc pas quelqu'un qui lui avait fait une farce. Non. Elle avait bien dessiner. L'adolescente repensa alors à son père. Lui qui avait tant voulu qu'elle aille à l'Académie. Elle avait enfin une raison d'y aller. Elle apprendrait à se servir de son don. Elle irait à l'Académie.

***


Autres

- Comment avez-vous connu ce site ? Par mon autre compte : Elisha Sonjee

Elera

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Loeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra]   Loeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra] Icon_minitimeLun 10 Aoû 2009 - 15:40

Parfait o/ Rebienvenue et amuse-toi bien, tu es validee Smile

 
Loeva Kaïga [Dessinatrice - Elève de la Maison Lotra]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Maison de doufi
» SOS 125 à 130 petits chiens entassés dans une maison(08)
» un outil insolite
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» Règles pour un vrai bizarboy.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées :: Anciennes présentations et répartitions validées-