Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinette[Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Mentaï
Messages : 31
Inscription le : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   Lun 13 Avr 2009 - 11:43

Les parages semblaient dormir, souriant, sous les reflets de la lune au quart grignoté par l’ombre. Les reliefs du jardin se dessinaient, doucement caressés par le vent. Devant, vers la droite, les serres formaient une masse sombre, pour peu menaçante. Et puis il y avait l’air tellement crispé qu’un seul geste le faisait crisser en se tordant. Deux âmes sans consistance se tenaient droites, ivoires immobiles. L’ombre s’était faite douceâtre pour les contenir en elle-même, pour se faire châle. L’endroit avait l’image d’un désert inerte. Seule une lumière faiblarde et chancelante, unique bougie dans un bâtiment lointain, donnait vie à l’espace.

Il passa les doigts sur son bandeau rouge, une infime seconde, avant de poser ses mains sur le bois de la cabane derrière laquelle ils attendaient. C’était un bois rêche et sec, mais le montage était un travail parfait : Des interstices fines et régulières pour laisser le bois respirer, des rainures droites, des nœuds s’agençant en un dessin harmonieux. De l’Art. La respiration dans son dos était à peine murmure. Il s’attarda sur les différentes lames qui pendaient, à ses hanches, ses jambes, ses bras, son dos. Il évita soigneusement de gagner les sbires, sachant les gardes en faction – quoi qu’inutiles. Le temps s’éternisait bravement sur la lande vide.

Enfin, des bruits sourds retentirent, lointains mais retentissants, et la lumière de la bougie vacilla brièvement. Réaction dans la tour. Il entendit trop distinctement les pas de la dame qui vivait là. Quelques gestes, à priori, puis une cavalcade. Une Cavalcade ? Il crut s’être trompé. Quoi, il ne se souvenait pas de l’amante de son maître comme aussi rude. Il la revoyait. Subtile, légère, vivace. Alors pourquoi tant de vacarme, aussi peu de précautions ? Il lui semblait qu’il y avait quelque part un problème. Quelque chose qu’ils n’auraient pas perçu. Comment pouvait-il s’imaginer l’état de la jeune femme : Un être délabré, sans vie, sans plus aucun souci autre que celui de garder conscience ? Enfin la dame déboucha au bas de la tour, silhouette sombre à cette distance, se précipitant, envolée vers l’Académie. Vers cet endroit qu’elle chérissait tant. Vers son havre, vers son refuge.

Le mercenaire cracha de dégoût et repris sa patiente attente. Quand la jeune femme eut disparu derrière les murs de l’Académie, il s’avança à sa suite, se remettant en tête l’image de la gamine cadavérique. Son but. Et puis il la tuerait. Simplement, sans fioritures. Il accéléra le pas et s’avança vers la tour où la bougie s’était éteinte.

[Tu peux décrire la suite : On monte, On trouve Anael et Yew veut la tuer…]


_______________



....L'expression "mort naturelle" est charmante.
Elle laisse supposer qu'il existe une mort surnaturelle,
voire une mort contre nature....
avatar

Mercenaire du Chaos
Messages : 56
Inscription le : 20/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/forum.htm
MessageSujet: Re: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   Mar 14 Avr 2009 - 22:46

Le noir. Partout du noir, même dans son coeur. Mais en avait-elle un ? Maintenant elle se demandait depuis combien de temps son coeur battait de nouveau. Une partie d'elle le savait mais répugnait à l'admettre.
Ils avançaient dans le noir complet. Maintenant que la bougie s'était éteinte. Comme le ferait la flamme de vie de beaucoup de personnes cette nuit.
Yew était là. Quelle fut sa surprise lorsqu'Orfaria avait vu avec qui elle ferait équipe. Elle l'avait cherché pendant des jours et il était là, et comme elle le suspectait, c'était un Mercenaire du Chaos, enfin, un Mentaï plus exactement.
Elle secoua la tête, ce n'était pas le moment de penser à ça. Il fallait se délecter des prochains morts. Mais la jeune femme n'arrivait pas à oublier Yew, surtout quand il était à deux pas d'elle.
Ils avançaient toujours, la tour s'approchait, comme s'approchait la mort. Cette petite fille. Orfaria n'avait rien contre elle, mais les ordres étaient les ordres.
Ils pénètrent enfin la tour et montèrent, d'un pas silencieusement mortel. Ils montaient et montaient encore. Les escaliers étaient interminables.
Le duo chaotique arriva enfin au sommet et ouvrirent une porte parmi tant d'autres. Evidemment c'était la bonne, ils avaient eut toutes les informations nécessaires.
La petite fille était là. Assise dans un coin, les yeux écarquillés de terreurs fixés sur les deux chaotiques. Orfaria avait le regard dur, comme toujours, et Yew n'était pas plus rassurant. La fille se tassa le plus possible dans son coin, comme si elle voulait disparaître en lui, fusionner. Un sourie carnassier étira les lèvres rouges de la jeune femme. La terreur était presque palpable, et la Mercenaire adorait la terreur des autres. Elle se délecta de se moment, puis s'approcha légèrement de la fillette. Elle stoppa net. Yew était encore plus immobile qu'un mort, et la petite le fixait lui. Orfaria tourna la tête dans sa direction et arrêta de respirer. Une lueur de folie pure était allumée dans le regard rouge sang du Mentaï. La jeune femme avait déjà vu des fous, mais Yew était devenue fou à la vue de la fillette, l'envie qu'il avait de la tuer avait envahit la pièce et Orfaria suffoqua.
Le jeune homme s'avança, une lame brillât dans sa main. Il allait la tuer alors qu'ils avaient eut l'ordre de capturer la fille. Yew fit un pas de plus et Brume feulât. Orfaria réagit vivement et saisit le bras du Mentaï. Il se retourna lentement et la fixa de ses yeux rouges, elle fit son maximum pour ne pas sombrer dans ce sang et secoua la tête dans un signe de négation. La jeune femme devait arrêter Yew sinon il aurait des problèmes, enfin ils auront des problèmes. Malheureusement, Orfaria était persuader de ne pas faire le poids face à lui. Brume grogna et hérissa les poils.
La nuit était totale.



_______________
Personne ne vit si vit le destructeur de toute vie et je vous le dis, il vous suit toute votre vie et quand c'est fini, vous détruit.

La Mort est votre ombre, je suis votre ombre...
avatar

Mentaï
Messages : 31
Inscription le : 29/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   Lun 4 Mai 2009 - 21:31

Juste dans sa tête, battant, le son de leurs pieds dans les escaliers, peu soucieux de se faire discrets mais tout de même légers, marquait encore. Il n’osait parler, tentait maladroitement de s’excuser par son improbable concentration sur le travail qui les attendait. Sur la tâche qui l’attendait. Sur le désir, le plaisir, sur cet extase qui patientait, brûlant, innocent, tellement blanc de tout, juste derrière cette porte, ou bien à quelques pas seulement. Il se sentait déjà frémir, ses doigts se crispèrent un bref instant. Ils poussèrent la porte, celle qu’on leur avait indiquée – les informations avaient une exactitude plus qu’appréciable, dans ces conditions. Et la gamine attendait là. Juste comme une fleure, éclose du printemps, tout juste quelques jours de vie sur terre et déjà cueillie par un promeneur innocent et futile. Il ne l’avait vue que trois ou quatre fois. Mais il ne se souvenait que trop bien de chaque courbe de son corps, de chaque fêlure de son visage, de chaque grain de sa peau, de chaque brindille de ses cheveux. Il avait tant attendu. Elle se tenait là, totalement immobile, et ses yeux brillaient d’effroi. Elle l’avait reconnu. Elle aussi. Pourtant, elle avait quoi, lors de leur dernière rencontre, quelques mois, un an peut-être ? Voila venu le temps d’assouvir une envie onirique, trop longtemps enfouies parce qu’inavouable et surtout, improbable. Comment tout cela avait-il pût se faire aussi facilement ? Quelque chose, quelque part, clochait. Il y avait un problème, et il ignorait lequel. Mais quel que soit ce problème, rien ne pourrait désormais l’empêcher de caresser le sang velouté de la gamine, d’entamer sa chaire, et sans doute ses os – ils ne devaient pas être beaucoup plus durs qu’une motte de terre – et voire, petit à petit, la souffrance se figer sur son visage, sur ses épaules, dans sa nuques, pour une éternité, longue mais finie. Et Gendaï aurait eu une revanche. Un revanche, lâche, couarde sans doute, mais tellement délicieuse, onctueuse. A la manière du manche qui avait glissé dans la main du Mentaï, tendrement, avant que ses doigts ne se referment dessus, roides et déjà certains d’eux-mêmes. Il s’avança, pas à pas, vers la fillette. Un sourire étira ses lèvres. Sa main se tendit, il l’attrapa par le cou, grimaça au contact de sa peau irrégulière et granuleuse, serrant ses doigts en revoyant son plan. Il serra les doigts. Il n’avait aucun doute quant à la solidité des os maigrelets : Ceux-ci ramperaient sous sa seule poigne. Jusqu’à ce qu’une main le saisisse brusquement par l’épaule, le tirant violemment en arrière. Il lâcha la nuque du poupon, saisit sa lame et tourna les yeux vers son adversaires. Orfaria. Il s’arrêta. Sa voix, légèrement indécise, répétait des mots qu’il avait déjà entendus.

- … Ramenez la môme, esquintée mais vive. Elle convient parfaitement au rôle qu’elle doit jouer. Souffrir et faire souffrir.


Souffrir, il avait dit. Elle allait souffrir. Les ordres. Ah, les ordres. Quels drôles de paroles que celles-là, tellement bénignes. Une nouvelle idée lui parvint, lentement, et il se redressa, calmement les ardeurs qui fourmillaient dans ses bras. Il baissa faussement les yeux, jouant les enfants désobéissants, puis se rapprocha de la gamine. Il sentit Orfaria retenir son souffle. D’un geste, les mains tremblantes d’efforts qu’ils faisaient pour se retenir, il la chargea sur son épaule, et se dirigea vers la porte.
S’il la tuait, Orfaria aurait des ennuis. Et ça, sans qu’il ne se l’explique, il ne le voulait pas. Surtout pas. Ils dévalèrent les escaliers, sortirent de la tour et se dirigèrent vers l’Académie. L’Académie ou un autre combat faisait rage.


[ J't'explique la suite via Msn ]


_______________



....L'expression "mort naturelle" est charmante.
Elle laisse supposer qu'il existe une mort surnaturelle,
voire une mort contre nature....
avatar

Fer
Messages : 195
Inscription le : 27/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   Jeu 7 Mai 2009 - 20:06

Lohan jeta un caillou dans le bassin bordé de roseaux auprès duquel elle allait souvent pendant ses heures de repos.
La pierre émis un petit "flop" et des cercles interminables ondulèrent à la surface de l'eau …Des cercles que Lohan ne pouvait pas voir…
Elle avait été prise de terribles migraines le soir même ,juste après le cours de maniement des armes qui s'était prelongé tard dans l'après midi. Elle était alors rentrée au dortoir des Lotra,épuisée, la dame Enoriel ne les avait pas ménagé. Et alors qu'elle pliait une vieille tunique assise sur le rebords d'une fenêtre du dortoir des Lotra. La lumière du soleil couchant lui était arrivée brutalement dans les yeux,la faisant instantanément fermer les paupières. Sa tete s'était emplie des images de sa journée…Images floues qui s'étaient mises à tournoyer dans son esprit se mélangeant entre elle,accompagnés des sons vrombissants ,des voix de toutes les personnes qu'elles rencontrait dans la journée. Tourbillons de paroles qui oppressait son pauvre cerveau et lui faisait un mal de tete terrible …


-Lohan! Tient ta position défensive! Tu n'as aucune raison d'avancer ta jambe à droite[/color[color=cyan]]!-Les Felixia nous devancent de deux points seulement les filles! On est bien parti pour remporter la coupe une seconde fois.-y parait que le prochain cours se déroule dans le parc,c'est vrai?t'as vu ta corpulence,minette? Et tu crois que tu deviendra une guerrière,maigrichonne comme tu es!-Lohan tu dors?-Moi si je vais au cours de maniements des armes c'est seulement pour louper celui de dessin! La dernière fois Neela Selyan nous as carrement permit de nous reposer au lieu d'aller en cours. Avec un peu de chance elle recommencerarkblue]].-Eh,ça à l'air de marcher entre Mydona et Elio…Une Felixia et un Corbac…Vas-y je paris qu'ils seront ensemble dans deux mois-[color=white]Oh non j'y crois pas,t'a vu le nombre de lignes que nous a demandé de faire le prof de lettres! Moi si je suis ici c'est pour apprendre à manier les armes pas la plume!!! A pardon Lohan…Excuse moi…J'avais oublier…pour tes yeux…


Ses yeux…Elle perdait doucement des lambeau de visons…Certaines fois,sa vue se voilait complètement et elle se retrouvait aveugle…Comme avant de partir pour l'académie…Ce ne serait peut-etre pas une si mauvaise chose…Elle se débrouillait bien avant…Avant d'arriver à l'académie. Oui mais en même temps elle se battait contre des paysans qui s'improvisaient gens d'armes…Qui n'avaient reçu qu'un enseignement précaire comparait à celui qu'on lui offrait ici…Elle se battaient tant bien que mal pour réussir à suivre le rythme malgré son handicap. Est-ce que cela allait être plus dur maintenant,si elle redevenait complètement aveugle? Est-ce qu'elle allait devoir quitter l'académie,pour cause de résultats trop peu satisfaisants? Une boule lui serra la gorge alors qu'elle repensait à son village…Ou était resté Hakku et sa mère adoptive.

A cette heure là,la veuve Gayana devait dormir à point fermé après une dure journée de travail…Et Hakku aussi…A moins qu'il soit monter sur la colline,derrière l'auberge et qu'il contemple les étoiles …Comme il le faisaient tout les deux avant…Y avait-t-il une autre fille maintenant,blottie contre son frère qui écoutait longuement hakku parlait des constellations? Elle n'en savait rien…Les lettres étaient rares et précieuses. Sa mère ne savait pas écrire et Hakku très peu.. Ils étaient obligeaient de dicter les lettres et de les faire écrire par une vieille femme qui enseignait les lettres aux intéressés. Il était plus difficile donc,d'apprendre des informations personnelles ou intimes concernant sa famille…Mais même si ceux qui lui avait servi de famille lui manquaient pour rien au monde elle ne serait retournée dans son village.
Quelle honte pour elle si elle revenait sans avoir terminée sa formation à l'académie! Non! Elle se battrait pour y arriver! Et sa cécité ne serait pas un handicap!


Un petit coup de vent lui tira un frisson, La soirée s'était encore rafraîchie…Il se faisait tard et elle commençait à vraiment être fatiguée…cela faisait quelques heures déjà qu'elle était dehors dans l'espoir que l'air frais dissipe ses maux de tête et même si cette technique avait plus ou moins marchée ses membres endoloris criaient grâce et réclamaient la présence d'un bon lit.

GROUMPF

Le bruit sourd parvint à arriver à ses tympans si sensible,son corps tout entier tressaillit en reconnaissant la provenance du cri…Un rai…Une attaque…Encore…et elle,inconsciente du danger,était partie sans autre protection que son armure de cuir et un poignard qu'elle avait oublié d'enlever de sa ceinture.
Abandonnant la paisible petite étendue d'eau Lohan se couru dans la direction du dortoir. Mais elle trébucha sur une pierre et s'étala derrière un buisson. Elle aller se relever quand à une distance qu'elle estimait d'à peu près 50 mètres une porte s'ouvrit en grinçant…elle était arrivée auprès de la tour des marchombres mais ce n'était pas les pas du maître qu'elle entendait résonnait sur la pelouse …Lohan calma sa respiration et écouta…
Deux personnes…Il y avait deux personnes… Celle qui marchait en tête semblait être une femme,sa démarche était typique…Mais pas une de ses femmes qui passait son temps assise dans une bibliothèque…Non…Pas non plus une simple apprentie combattante…Impossible…son pas était beaucoup trop efficace et mécanique…dans sa démarche était inscrit une détermination sans faille,celle qui sans être hautaine promet une expérience trop élevé pour oser s'attaquer à elle…
Le deuxième avait un pas plus lourd comme s'il portait un fardeau . Mais cela ne l'empêchait nullement d'avancer aussi vite sa compagne…Un homme…Fort…Deux êtres de la même espèce…

Ils se rapprochèrent de la cachette de la Lotra et leur aura inonda la jeune fille…Ces personnes "sentaient" le chaos… Par leur démarche fluide mais pourtant si peu ressemblante à celle des marchombres, par le cliquetis de leur armes,fait dans un métal inconnu,par leur respiration,contenue mais pourtant sifflante de cruauté…Leur respiration…Il y en avait une troisième…Une enfant…Une enfant qui semblait terrifier…Dans son souffle haletant Lohan percevait sa peur. Des petits sanglots étouffaient venaient teinter le tableau macabre…Et Enfin,car il n'est jamais trop tard,Lohan comprit…Le maître marchombre devait etre partie repousser les rais avec les autres…Laissant la tour sans protection. La tour…et la petite fille. Car une fillette accompagner certaine fois la dame Nel'Altan. Lohan l'avait vu,au bal,l'année précédente dans sa petite tunique,admirant la grande salle qui avait été décorée pour l'occasion. La fille de la marchombre…Peut-etre…Probable même mais personne n'avait oser lui demander…En tout cas elle était en train de se faire enlever sous les yeux (ou les oreilles) de la Lotra par deux enfants du chaos…Fait plus qu'inquiétant.


La jeune fille, grâce à son ouie aiguisé et son entraînement ,savait contrôler sa respiration et ne faire aucun bruit détectable à l'oreille humaine. Elle décida de ne pas laissée passer sa seule chance de s'en sortit et de mettre à profit se qu'on lui avait enseigner. Les pas se rapprochèrent doucement du buisson,Plus concentrée que jamais sentant qu'une erreur lui serait fatale,elle resta immobile et attendit que les deux mercenaires passent à coté du buisson. Alors,d'une impulsion de son pied droit,elle fondit sur eux,Visant de son poignard, la gorge de la femme et de son pied gauche la poitrine de l'homme…
Rien ne se passa comme elle l'avait prévu…
l'arme glissa et frôla l'épaule de la jeune femme qui s'était habilement contorsionnée. C'est à peine si elle réussit à égratiner la peau de son adversaire…Quand à son pied,il se perdit dans le vide…L'homme n'était déjà plus là…Elle sentit seulement un coup qui lui coupa le souffle et l'envoya bouler quelques mètres plus loin…La jeune fille roula sur elle-même dans la position qu'on lui avait apprises tout en louant mentalement ses maîtres d'armes . Puis se redressa…Elle ne tremblait pas…Son esprit était totalement concentré sur les deux inconnus qu'elle localisait grâce à leurs pas et à leurs odeurs corporelles…Leur odeur de Chaos…Pourtant une infime parti de son être savait que l'adversaire était plus fort,que l'affrontement était perdu d'avance…



_______________

Pour t'observer,  Invité, à défaut d'yeux, j'serai Dieu o/
Spoiler:
 

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Mael Lioum-}
avatar

Mercenaire du Chaos
Messages : 56
Inscription le : 20/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://ishtar.forum-actif.eu/forum.htm
MessageSujet: Re: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   Mer 3 Juin 2009 - 20:21

Rien.
Orfaria soupira. Yiewël, avait failli la tuer, sa lame brillant dans la pénombre, mais, pour une raison inconnue, la lueur de folie s'était évaporait de son regard rouge sang. Il s'était alors tourné vers la fillette. Les mains tremblantes sous l'effort. La mercenaire avait retenu son souffle, prête à sauver l'otage et surtout Yew.
Heureusement rien ne s'était passé, et l'homme avait prit Anael sur ses épaules sans rien dire ni faire.
Ils dévalaient désormais les marches, le bruit de leurs pas imperceptible.
Le froid était tel que la jeune femme pouvait presque toucher l'air. Des petits nuages à la couleur des étoiles se formaient devant leurs lèvres transits.
Le duo Chaotique arriva enfin au pied de la tour Marchombre. Pour le moment Yew n'avait pas essayé d'enfreindre les ordres. Tout se passait bien, même trop bien, ça en devenait ennuyeux.
Soudain, Brume hérissa le poil. La Mercenaire avait une confiance aveugle en son renard. Mais là, elle n'avait vraiment rien sentit. Leur prochaine rencontre promettait d'être intéressante. Un sourire carnassier étira ses lèvres rouges.
Ils continuèrent en direction de l'académie, l'otage chargé comme un sac sur l'épaule musclée de Yiewël.
Brume alla se dissimuler dans les buissons après que sa maîtresse lui eut ordonné, et elle attendit. Le Mentaï avait dû sentir la présence de quelqu'un car, il se tendit imperceptiblement.
Enfin ça commença.
Orfaria n'avait rien sentit mais le mouvement rapide de leur adversaire était aussi bruant qu'un troupeau de Thüls.
Un éclair argenté fusa vers la gorge de la jeune femme. Elle ne bougea que de trois centimètres, mais cela suffit amplement pour que le poignard ne produise qu'un petit bruit dans l'air.
La Mercenaire sourit.
Pathétique.
Ce n'était qu'une élève à peine âgée de seize ans.
Yiewël avait évidemment évité le coup de pied. IL se permit même, avec la fillette sur l'épaule, d'envoyer valser l'Académicienne.
Il avait toujours son regard impénétrable, froid, inaccessible.
L'élève se releva habilement et Orfaria dégaina son épée dentelée.
Cette gamine ne méritait pas son attention, mais comme chaque insecte, c'était une gêne, et les gênes, devaient êtres éradiquées.
La Mercenaire apparut aux côtés de la fille.
Pas assez rapide.
Elle lui donna un violent coup de genou dans le dos, l'envoyant la tête la première dans l'herbe, suivit d'un coup de pied faisant lever la tête de la gamine au niveau de son coude. Le coup fusa, le sang gicla.
La fille s'effondra par terre, le visage en sang.
Orfaria renifla, cette fille n'était vraiment rien.
La jeune femme était tellement dégoûtée, qu'elle ne put résister à la tentation.
La lame acérée brilla dans la nuit sombre, un cri de douleur à glacer le sang résonna dans le parc vide.
La Mercenaire essuya tranquillement sa lame ensanglantée sur la tenue de l'élève, veillant à appuyer le plus possible sur la plaie béante de la fille, et alla rejoindre Yew de sa démarche fluide. Ses cheveux noirs de jais brillants étrangement dans ce faible éclairage.
Elle adressa un signe de tête à l'adresse du Mentaï puis ils reprirent leur chemin.
Yew n'avait pas bronché durant tout le combat entre la jeune femme et la gamine. Il avait regardait tranquillement, Brume non loin pour surveiller ses intentions vis à vis de l'otage.
Fort heureusement, et pour une raison inconnue, il n'avait rien tenté avec la fillette.
Le bruit assourdissant de la bataille leur parvint plus clairement et Orfaria se mouilla les lèvres de plaisir.
Une douce odeur l'envahissait, l'odeur de mort, de désespoir.
Humm. Quel plaisir...



_______________
Personne ne vit si vit le destructeur de toute vie et je vous le dis, il vous suit toute votre vie et quand c'est fini, vous détruit.

La Mort est votre ombre, je suis votre ombre...
avatar

Fer
Messages : 195
Inscription le : 27/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   Mar 16 Juin 2009 - 22:43

Tu es folle petite Lohan,tu es complètement folle…Tu y as cru un instant. Avoue le…tu y as cru que tu pouvais les vaincre. Fol espoir, illusion absurdes. Comment as-tu pu croire de telles inépties? Comment as-tu pu penser un seul instant que tu pouvais oser t'attaquer à deux êtres aussi forts. Affolante naïveté…crédulité fatale…
La femme était arrivée devant elle…Aucune hésitation…rien…Juste un sourire qu'elle pouvait deviner à l'implacable maîtrise de ses gestes…Elle dégaina une épée qui devait etre d'une certaine taille d'après le temps qu'elle mit pour la dégainer…Un sabre peut-etre? Non une épée double…ou alors…

AIE

Le coup fusa précis,net,dans l'intention ferme de lui rompre la colonne vertébrale. La femme s'était déplacé d'une vitesse hallucinante,la Lotra avait eut à peine le temps de capté ses pas résonnant sur l'herbe mœlleuse des jardins. Elle encaissa le choc en étouffant un cri de douleur mais ne put empêcher sa chute,elle essaya d'amortir tant bien que mal son plongeon mais la femme n'était déjà plus derrière Le poing de la mercenaire la cueillit sous le menton,et la jeune fille cru que sa nuque allée se briser,sa tete lui tournait,lui tournait…elle sentit l'odeur du sang lui emplirent les narines…Puis la lame se frottait à sa plaie béante…Elle n'en peu plus…Elle hurle…Mais à qui était-t-il ce sang? Pouquoi lui coulait-t-il ainsi devant les yeux? Pourquoi cette douleur lancinante parcourait-t-elle chaque parcelle de son corps? Mal… j'ai mal…Elle comprenait maintenant les prisonniers torturés. C'était donc ça souffrir. C'était horrible. Mourir aussi…Peut-etre…Surement…Mais qu'Est-ce que c'était,ça? Sous sa main…Un bout de ferraille…Non réfléchie bien Lohan…Une étoile…Une étoile de jet…ça avait du tomber de la tunique de la femme pendant l'affrontement…surtout qu'avant de tomber lohan s'était raccrocher à la tunique de son adversaire…Elle avait réussi à en arracher un bout,à faire tomber ces trucs en fer…

Elle savait vaguement s'en servir de ces machins là,elle avait eut des cours bien sur…Ou on lui apprenait à tirer…Mais elle,pauvre aveugle était bien incapable de réussir à trouver sa cibler. Oui mais là ce n'était pas pareil,là la cible n'était pas loin et elle emmetait du bruit,même infime…ordonnant à son cerveau d'oublier pendant un instant sa douleur et de se concentrer sur les bruits de pas de la femme. La jeune fille saisit l'arme de jet et dans un ultime effort le lança sur son objectif…Mais lohan n'était pas une piètre lanceuse pour rien. L'étoile,au lieu d'atteindre la mercenaire au cheveux noire se dirigea vers le petit animal qui la suivait pour entamer sa chaire…Le hurlement du renard se répendit dans la nuit…

Mais ça , la Lotra ne l'a pas entendu…Depuis qu'elle a lancée son étoile,ses forces l'on quittés…Elle ne sent plus rien,à coté d'elle le sang s'écoule et s'étale en une grosse flaque rouge…Elle respire encore …Faiblement…


_______________

Pour t'observer,  Invité, à défaut d'yeux, j'serai Dieu o/
Spoiler:
 

{-Ciléa Ril'Morienval-} {-Lohan Gayana-} {-Mael Lioum-}
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)   



 
[Prise de l'Académie] Prise d'Otage: Anael (RP terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Libre]Prise d'otage? Pas si sûr! [Rang C]
» [Mission de rang B] Prise d'otage (PV: Hakushi Ozuka)
» the city burns (groupe B) | Prise d'otages au New York Marriott
» Prise d'Otages [Réservé Birds Of Prey]
» Prise d'otages de Loyada

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Partie RP :: 2012-