Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteEncyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Encyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Messages : 1460
Inscription le : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Encyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)   Lun 22 Déc 2008 - 16:04

L'Académie de Merwyn Ril' Avalon

Première partie : l'Académie en tant seigneurie

Brève histoire de l'Académie de Merwyn

Avec la fondation de l'Empire de Gwendalavir et la reconstruction de la société des humains de l'Autre Monde, des écoles, les Académies, furent bâties dans la plupart des grandes villes alaviriennes afin d'y former les dessinateurs, personnages qui assumeraient des rôles importants au sein du nouvel empire. Formant des dessinateurs, des Analystes, et même des Sentinelles, ces Académies étaient de véritables foyers d'érudition où des maîtres enseignaient tout en menant de nombreuses recherches.

Dessinateur légendaire, homme à l'intelligence hors du commun, Merwyn Ril' Avalon désapprouvait le fait que ces Académies ne formaient que des dessinateurs, élèves issus majoritairement de la noblesse et il décida de fonder sa propre école, une école qui sera ouverte à tout homme et toute femme dignes d'apprendre ce qu'il avait à leur enseigner. Afin de rassembler les fonds nécessaires pour fonder cette école sur des terres qu'il possédait près d'Al-Poll, Merwyn n'hésita pas à user de sa propre fortune et de dons faits par des Alaviriens qui soutenaient son projet. Il assista lui-même les maçons de ses Dessins au cours de la construction et ce ne fut nul autre que lui réalisa les plans architecturaux de son Académie.

Après quelques années passées à construire l'Académie, à aménager ses terres de manière à ce que l'Académie puisse assurer sa subsistance sans dépendre des finances impériales, Merwyn approchait grandement de la réalisation de son projet. De l'Empereur, il obtint même le rang de seigneur et la pleine et entière autorité sur ses terres : il était devenu l'égal du Seigneur des Marches Frontalières. Bientôt, Merwyn ouvrit finalement les portes de son Académie à ses premiers élèves, qui furent majoritairement des dessinateurs, et à des nombreux maîtres, intéressés par le prestige que pouvait leur apporter cette Académie fondée par une légende vivante. Parmi les premiers à rejoindre Merwyn, furent Valen Til' Lleldoryn et Ena Nel' Atan : le premier étant un guerrier légendaire et la seconde une marchombre de grand renom.

D'années en années, l'Académie gagna en réputation et en prestige, s'imposant de loin devant toutes les Académies impériales. Contrairement à ces dernières, l'Académie de Merwyn forma certes d'abord des dessinateurs, mais aussi des combattants, des marchombres, et des érudits de tous les genres. Grâce à la précieuse assistance d'Artaïel Rochelune et d'Amarylis Luinïl, Merwyn Ril' Avalon fut en mesure de fonder la confrérie d'Eoliane sur ses terres et de l'intégrer à l'Académie de manière à assurer la formation des rêveurs.


L'Académie, une seigneurie autonome

Situées non loin d'Al-Poll, les terres de l'Académie de Merwyn forment toutefois une seigneurie autonome, à l'instar des Marches Frontalières. Siège du pouvoir politique de cette seigneurie, l'Académie est une véritable citadelle autour de laquelle gravitent divers bourgs de faible importance.

Exploitant les ressources disponibles dans la seigneurie, ces bourgs échangent ainsi les ressources dont l'Académie a besoin pour subsister en échange de la protection offerte par Merwyn Ril' Avalon et du maintient de l'ordre en vertu des lois impériales. Seigneur en titre de l'Académie, le Magister, qui n'est autre que Merwyn, est maître sur ses terres qu'il a la charge de gérer. Toutefois, du fait du nombre de responsabilités pesant sur lui, le Magister délègue la gestion quotidienne de la seigneurie à l'Intendant de l'Académie, lequel est assisté du Trésorier de l'Académie, du Gardien des clés, et du Premier Gardien.

Veillant à faire fructifier les ressources existantes, telles les cultures de céréales, les vignobles, l'élevage de chevaux et de bétail, l'Intendant de l'Académie s'occupe également de prélever l'impôt et tâche de satisfaire les besoins des résidents de l'Académie et des habitants des bourgs. Le Trésorier de l'Académie, lui, gère les finances de l'Académie et les activités commerciales : achat des ressources et de biens nécessaires, vente de ressources pour générer des bénéfices, gestion des impôts et des taxes. Davantage centré sur l'Académie en elle-même, le Gardien des clés est le responsable des serviteurs, de l'entretien du bâtiment, et du confort des résidents et des invités. Enfin, le Premier Gardien, en sa qualité de capitaine de la garde, veille au maintien de l'ordre et assure la protection des terres de l'Académie.


L'Académie, un havre fortifié de sérénité et de savoir

Plan de l'Académie de Merwyn Ril' Avalon :

Spoiler:
 

Du fait de la relative insécurité pesant sur la frontière nord de l'Empire de Gwendalavir, il était inévitable de devoir construire une Académie qui soit avant-tout une forteresse, sous peine de la voir mise à sac par les Raïs.

Aussi, fut-elle entourée d'une haute enceinte fortifiée constituée de roches cyclopéennes, laquelle donne une apparence toute militaire et austère à l'Académie lorsqu'elle est vue de l'extérieur. De manière plus traditionnelle, l'Académie fut fondée sur un plan architectural carré : les bâtiments ont été agencé en U de manière à pouvoir se déplacer de l'un à l'autre grâce à un réseau de portiques à colonnades et d'escaliers, permettant aux occupants de pouvoir accéder à la plupart des bâtiments sans s'exposer aux intempéries ou aux projectiles. Toutefois, l'architecture parut beaucoup trop austère et militaire au goût de Merwyn Ril' Avalon. Ainsi, au cours de la construction, le dessinateur ajouta une extension à l'Académie : de vastes jardins, entourés d'une nouvelle section de muraille plus basse que l'enceinte originelle, virent s'ajouter, ainsi que des serres et une tour ronde qui deviendra la Tour marchombre.

Si austère et militaire que paraisse l'Académie vue de l'extérieure, l'intérieur de l'enceinte apparait comme simple, mais élégant et agréable. Les portes bardées d'acier sont décorées, des moulures élégantes apparaissent ça et là, fleurs et fontaines n'y sont pas inexistantes. Pour des raisons pragmatiques, le bois est peu utilisé dans l'architecture intérieure de l'Académie, mais les bâtiments sont constitués de pierres colorées et taillées finement à tel point que le contraste entre l'Académie vue de l'extérieur et l'Académie vue de l'intérieur est particulièrement frappant. Destinée à être un foyer de savoir plus qu'une forteresse, l'Académie a été dotée de tout le confort techniquement possible et n'a que peu à envier au palais impérial d'Al-Jeit.

De nombreuses prouesses techniques viennent ainsi faciliter la tâche des serviteurs, la bibliothèque a été conçue de manière à assurer la meilleure préservation possible des ouvrages qui y sont entreposés, l'armurerie permet d'y entreposer armes et armures dans les meilleures conditions possibles, et il en va de même avec les diverses denrées conservées précieusement dans les caves de l'Académie.


_______________
Valen Til' Lleldoryn, Magister de l'Académie et Maître d'armes
avatar

Messages : 1460
Inscription le : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Encyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)   Lun 20 Juil 2009 - 23:15

Deuxième partie : L'Académie, un lieu de transmission du savoir

Les Primats et les Quatre Maisons

L'une des grandes innovations de Merwyn Ril' Avalon dans son enseignement fut de créer les Quatre Maisons afin de diversifier les enseignements, tout en assurant une certaine solidarité entre les élèves. Au lieu de regrouper les élèves en fonction de l'enseignement suivi, le célèbre dessinateur préféra les regrouper en fonction des caractères et des valeurs défendues, les poussant de manière subtile à défendre des causes... en défendant tout d'abord l'honneur de leur maison.

A la tête de chacune des Quatre Maisons, se trouve un Primat, lequel est chargé spécifiquement de suivre le parcours et l'évolution des élèves de sa maison. Outre cet aspect purement pédagogique, les Primats font respecter l'ordre et la discipline au sein des Quatre Maisons en sanctionnant les élèves fautifs ou rebelles. Mais, ils ne s'arrêtent toutefois pas à ce rôle de mentor et organisent souvent des loisirs et des fêtes au sein de leur maison pour divertir les élèves et leur permettre de souffler quelques temps loin d'une discipline stricte.

Par tradition, les Quatre Primats ne sont autres que les Quatre Maîtres en personne, lesquels se répartissent les maisons de manière à ce que les valeurs de leur maison correspondent aux valeurs de la voie qu'ils enseignent. Ainsi, le Primat de Corbac n'est autre que le Maître marchombre ; le Primat de Félixia, le Maître dessinateur ; le Primat de Lotra, le Maître rêveur d'Eoliane ; le Primat de Lupus, le Maître d'armes. Du fait de l'importance qu'ils ont au sein de la hiérarchie enseignante de l'Académie, les Quatre Primats sont les fidèles assistants et conseillers du Magister, au même titre que l'Intendant de l'Académie et le Premier Gardien.


Les Quatre Enseignements de l'Académie

L'enseignement académique traditionnel

Former les dessinateurs est traditionnellement l'objectif premier poursuivi par les Académies alaviriennes. Ne faisant nullement exception à cette règle, Merwyn Ril' Avalon instaura en premier cet enseignement au sein de son Académie, l'imprégnant de ses propres critères d'excellence. Les dessinateurs apprennent ainsi non seulement à maîtriser les diverses facettes de leur don, mais assimilent également divers savoirs et connaissances jugés importants par Merwyn.


L'enseignement guerrier

L'enseignement guerrier dispensé à l'Académie fut codifié par Valen Til' Lleldoryn, lequel est considéré comme le plus grand épéiste de son temps. Maître d'armes exigeant, le demi-Faël impose à ses élèves un entraînement dur et intensif essentiellement fondé sur les préceptes guerriers des Marches Frontalières.

L'arme principalement étudiée par les élèves n'est autre que l'épée bâtarde, du fait de sa popularité en Gwendalavir et de sa redoutable polyvalence. Quelques rares élus peuvent toutefois apprendre le maniement du sabre frontalier. Outre l'épée bâtarde, les élèves apprennent également le maniement de l'arc à flèches, de la dague, et de la lance. Si les techniques de combat à l'arc à flèches, à l'épée bâtarde, et à la lance ne sont autres que les techniques traditionnelles, les techniques de combat à mains nues, à la dague, ou au sabre reposent sur les techniques frontalières.


L'enseignement marchombre

Instauré, avec nombre de difficultés, par la marchombre Ena Nel' Atan, l'enseignement marchombre de l'Académie repose autant sur des innovations d'Ena que sur les traditions de la Guilde. Cet enseignement particulièrement dur et intensif réunit quelques rares élus qui seront appelés à devenir des marchombres au terme de leur trois années d'apprentissage.


Le parcours habituel des élèves de leur arrivée à la fin de leur apprentissage

Contrairement aux traditions en matière académique, l'Académie de Merwyn ne réserve ses enseignements ni à la noblesse ni aux enfants de familles aisées capables de payer l'apprentissage. Toutefois, si Merwyn Ril' Avalon n'impose pas de restrictions sociales ou financières pour intégrer l'Académie, il faut mériter sa place.En conséquence, toute personne souhaitant devenir élève à l'Académie est soumis à diverses épreuves visant à tester son potentiel : les Quatre Défis. Si le candidat, âgé de 15 à 16 ans le plus souvent, est jugé satisfaisant, il sera accepté et pourra suivre l'enseignement de l'un des Quatre Maîtres.

En échange de la chance de recevoir un enseignement, pendant la durée duquel les élèves seront logés, nourris, blanchis, et placés sous la protection de l'Académie, l'élève doit toutefois jurer allégeance au Magister de l'Académie, accomplir les services qui seront requis de lui, et obéir scrupuleusement aux préceptes du Code merwynien. * Accueilli dans l'une des Quatre Maison en fonction des impressions qu'il a laissées aux Quatre Défis et de la personnalité qu'il reflète, l'élève recevra un anneau de bronze frappé aux armes de l'Académie pour symboliser son engagement. Toujours par souci de ne pas marquer les différences sociales, et aussi par souci pragmatique de distinguer les élèves des autres résidents de l'Académie, tout élève porte sur les terres de l'Académie un uniforme taillé sur mesure. Du fait des valeurs prônées par Merwyn, l'étiquette n'est pratiquement jamais respectée entre les élèves, fraternisant sans tenir compte du rang social, bien qu'ils doivent la respecter vis-à-vis des professeurs et résidents de l'Académie.

Au quotidien, les élèves ont habituellement des journées assez remplies : s'ils doivent obligatoirement suivre tout enseignement en rapport avec la voie qu'ils ont choisi d'étudier, à savoir l'enseignement guerrier, l'enseignement académique traditionnel, l'enseignement marchombre, ou encore l'enseignement des rêveurs, les élèves peuvent suivre au cours de leur temps libre l'enseignement d'autres maîtres pour enrichir leurs connaissances, pour peu que ces derniers les autorisent d'assister à leurs leçons. D'ordinaire, les élèves prennent leur repas en commun, dans la Grande Salle, à des moments déterminés de la journée et seuls les apprentis marchombres peuvent déroger à cette coutume, du fait des impératifs de leur apprentissage. Lors de leur temps libre, ils ont la possibilité de sortir explorer les terres de l'Académie ou encore de se rendre à Al-Poll pour profiter des divertissements qu'offre la grande ville. Divers évènements comme le Tournoi de l'Académie ou encore le Bal des Quatre Maisons font partie des festivités traditionnelles organisées par l'Académie pour divertir ses élèves et les permettre de souffler quelques temps. Parfois, le Magister de l'Académie, l'Intendant, ou l'un des Quatre Primats organise un banquet et convie des artistes à venir s'y produire, offrant ainsi un divertissement toujours bienvenu.

De manière à marquer l'évolution de l'apprentissage des élèves, ces derniers se voient attribuer un titre censé symboliser leur niveau d'études : le titre d'initié, de novice, ou encore d'apprenti. L'enseignement de la confrérie d'Eoliane excepté, tous les élèves, quel que soit l'apprentissage suivi, reçoivent l'un de ces titres qui définissent une hiérarchie informelle : il est attendu des apprentis, élèves plus expérimentés, qu'ils veillent sur les initiés et les novices et qu'ils les aident lorsqu'ils sont en difficultés. Passer d'un niveau d'apprentissage à l'autre ne se faisant que par la démonstration de sa valeur et de sa maîtrise des connaissances apprises, tous les élèves sont soumis tôt ou tard aux Passages, épreuve rituelle décidée par le Primat de leur maison qui les éprouvera afin de voir s'ils ont bien assimilé l'enseignement reçu et sont prêts à aller plus loin sur la voie de la connaissance. Lors des Passages, les élèves n'ont pas à craindre l'échec, ce dernier signifiant simplement que l'élève doit encore se perfectionner avant d'accéder au niveau d'apprentissage supérieur. Le rituel se poursuit de la sorte jusqu'à ce que l'élève ait achevé son apprentissage.

Son apprentissage achevé, l'élève est désormais voué à quitter l'Académie qui aura été son foyer pendant plusieurs années. Au cours d'une cérémonie ayant traditionnellement lieu lors du Bal des Quatre Maisons, l'élève formé sera désormais relevé de son serment d'allégeance à l'Académie par le Magister et la Sentinelle en poste à l'Académie. Symbole de son engagement et de son allégeance, son anneau de bronze lui sera retiré et il devra restituer le surcot en cuir frappé aux armes de l'Académie. Si nécessaire, l'élève recevra quelques menus biens nécessaires à sa nouvelle vie et il est désormais libre de voler de ses propres ailes. Parfois, cela peut arriver que l'élève souhaite demeurer à l'Académie pour y enseigner à son tour ou pour y occuper une fonction quelconque. De la même manière qu'à son arrivée, l'ancien élève prêtera alors un nouveau serment d'allégeance au Magister et recevra cette fois un anneau d'argent frappé aux armes de l'Académie, symbole de son engagement, avant de pouvoir commencer sa nouvelle vie à l'Académie.


* Les élèves venus suivre l'enseignement d'Eoliane échappent toutefois à cette règle. En entrant dans la confrérie des rêveurs, ils jurent fidélité et obéissance au Maître rêveur, lequel symbolise la confrérie, et endossent la robe de bure propre aux rêveurs. Un article spécifique sera consacré à la confrérie d'Eoliane.


L'Académie et son rapport aux familles

Du fait des particularités dues à l'enseignement délivré à l'Académie, les élèves sont souvent coupés de leur famille durant le temps de leur apprentissage. Toutefois, profitant du réseau de communication en place, l'Académie laisse la possibilité aux élèves d'envoyer des lettres à leurs parents de manière à leur donner des nouvelles. Du fait de l'humanisme prôné par Merwyn Ril' Avalon, l'élève est souvent libéré quelques jours sur l'année afin d'aller voir les siens et de s'assurer qu'ils vont bien. De cette manière, les élèves ne sont pas entièrement coupés de leur famille.

Du fait de sa réputation, venir étudier à l'Académie est source de fierté et d'orgueil. Pour la noblesse, l'Académie est synonyme d'un enseignement, délivré par les maîtres les plus illustres, promettant à leur enfant d'hériter un jour de hautes fonctions au sein de l'Empire. Quant au commun, il voit en l'Académie une chance unique pour leurs enfants de recevoir un enseignement aristocratique qui pourrait leur permettre de s'élever et le serment d'allégeance est alors vu comme la fierté et l'honneur de servir Merwyn Ril' Avalon, dessinateur légendaire aimé davantage que l'Empereur lui-même. Quelle que soit la condition sociale, les familles pardonnent rarement l'échec à leurs enfants, l'échec étant synonyme d'un gaspillage d'une chance inouïe ou d'un enseignement digne de son rang. Dans le cas contraire, c'est que la famille était opposée à ce que l'enfant vienne perdre son temps à l'Académie.


Les enseignants, garants de la transmission du savoir

De manière évidente, les choses se passent différemment pour les enseignants venus transmettre leur savoir à l'Académie. Reçus préalablement par le Magister de l'Académie, les futurs enseignants devront fournir des preuves de leur compétence en présentant la traditionnelle lettre de recommandation rédigée par un maître reconnu en son art. Une fois cette formalité accomplie, l'enseignant prêtera un serment d'allégeance à l'Académie et recevra un anneau d'argent frappé aux armes de l'Académie, symbole de son engagement et de sa fonction. Si l'enseignant est marié, son épouse prêtera également le serment d'allégeance et partagera les appartements de son époux.

L'Académie étant malgré tout une seigneurie, les enseignants font donc partie de la cour seigneurale à proprement parler et ont donc pour habitude de respecter l'étiquette, de manière plus ou moins marquée en fonction de l'interlocuteur. Aussi, dans ce même esprit, les enseignants ont l'habitude de s'habiller de manière pratique pour dispenser leur enseignement, mais toutefois recherchée et soignée. Bien plus libres de leurs gestes que les élèves, les enseignants peuvent quitter l'Académie pour peu qu'ils préviennent le Magister et s'acquittent de leurs responsabilités et de leurs fonctions avec sérieux.


_______________
Valen Til' Lleldoryn, Magister de l'Académie et Maître d'armes
avatar

Messages : 1460
Inscription le : 25/04/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Encyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)   Mar 21 Juil 2009 - 17:49

Troisième partie : l'Académie, un lieu de fêtes et de traditions



En construction


_______________
Valen Til' Lleldoryn, Magister de l'Académie et Maître d'armes
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Encyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)   



 
Encyclopédie : L'Académie de Merwyn Ril' Avalon (En cours de réécriture)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Sting Avalon [ en cours ]
» Jean Raspail à l'Académie Française
» Le planisphère de l'Académie
» Les Fondements de l'Académie Sith (ébauche)
» l'Académie de la Rose des Vents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Partie administrative :: 2008-