Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteNuit d'insomnie [Terminé] - Page 2
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 Nuit d'insomnie [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Dim 28 Déc 2008 - 22:37

- Je ne joue pas au souffrant, Julia. Je prenais juste un peu de repos. Mes forces m'avaient complètement quittés. Tu as raison pour l'infirmerie, je vais y faire un petit tour. Ma blessure n'est pas très grave, je serais rétablit en un rien de temps.

Locktar se releva. Son petit temps de repos lui avait fait du bien. Il avait retrouvé des forces. Evidemment, il n'était plus en mesure de se battre. Les cinqs cadavres gisaient sur la place. Un seul avait les yeux clos. La Lupus avait fermé ceux du dessinateur. C'était un réflexe que Locktar n'avait pas avec les criminels du genre de ceux qu'il venait de tuer. Il l'avait fait pour ceux qu'il aimait. Il n'avait pas supporté le regard vide de son frère. Il l'avait immédiatement fermé mais il n'avait pas laché son frère. Il ne l'avait plus quitté jusquà le déposé dans sa dernière demeure. Il était responsable de sa mort, il en avait toujours été certain. C'était donc à lui de porter le corps de son frère, qui sans lui n'aurait jamais rencontré la route des mercenaires du Chaos. Il n'avait jamais pensé laisser tomber les armes. Il voulait que la blessure qu'il avait reçu se soigne et qu'il puisse retrouver l'utilité de son bras. Il voulait trouver les mercenaires et les tuer. Il avait toujours voulu venger son frère et il ne laisserait jamais tomber cette idée de vengeance. D'ailleurs, il ne savait même pas comment il aurait vécu sans arme. La guerre était sa vie, il ne pouvait vivre sans tuer, c'était ainsi.

Sa tête tourna un peu pendant qu'il se releva mais ce fut court. Il tendit la main pour aider Elicia à se relever. Elle avait terrorisée.

- Calme toi Elicia, tout est fini maintenant. Oublie cet homme qui a détruit ta vie et commence une nouvelle vie. Tes tourments sont désormais terminés.

avatar

Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Lun 29 Déc 2008 - 9:11

Qu’est-ce qui lui arrivait ? Julia n’aurait sut dire ce qui était en train de se faire en elle. Elle était… étrange, comme vide un peu… c’était ça oui, quelque peu vide. Elle passa une main sur son front dégageant ainsi l’une de ces mèches. Tout semblait normal pourtant. Respiration correcte, pas de température anormale, pulsation cardiaque naturel, pas de tremblement notable, aucune faiblesse dans aucun muscle ou partit de son corps, elle ne semblait pas saigner non plus. Tout était très normal. Peut-être trop normale… c’était peut-être ça le problème. Mais il y avait aussi quelque chose venant de l’extérieur qui la gênait.
Quelque chose qu’elle n’avait pas remarqué, quelque chose qu’elle n’aimait guère ressentir. Un sentiment qu’elle ne supportait pas… mais ce n’était pas elle qui ressentait. Il irradiait de quelque chose ou de quelqu’un.

Un instant Julia chercha du regard ce que cela pouvait bien être. Toujours aussi calme, comme les instants qui la submergeaient après de longues heures de crises… elle regarda autour d’elle discrètement, ne voulant pas qu’on croit qu’elle perdait la tête. Ses yeux allèrent alors sur Elicia qui venait de se lever, perdu effrayée, encore sous le choque du combat et de la vision de la mort qui était passé juste sous son nez. Frêle, presque tremblante, l’émotion à son comble, tout cela se lisait dans ses yeux et beaucoup d’autre chose encore mais ce que Julia percevait. Le regard de la jeune fille capta alors celui du guerrier, Julia compris immédiatement que c’était de lui qu’irradiait tout un amalgame négatif, si elle pouvait définir cela ça comme ça. Ombre de tristesse, regard perdu derrière un voile d’apparence assuré, douleur encore vive quelque part et Julia trouva enfin le mot de ce qui s’exprimait de lui, peut-être même contre son gré : vengeance. On pouvait peut-être y ajouter regret et ancien désespoir toujours vif, enfouis profondément à l’intérieure de l’homme. Ou en un très court résumé : perte. Il avait perdu quelqu’un… Julia reconnaissait très bien ces symptômes pour les avoir elle-même ressentit, comme elle, une pointe de culpabilité devait pointer derrière se regard de marbre et elle le trouva. On ne perdait jamais quelqu’un sans qu’il nous reste au moins un minimum de trace de culpabilité…
Elle posa un instant sa main sur l’épaule du guerrier, doucement mais avec fermeté pour qu’il lui accorde un minimum d’attention, soutenant fermement son regard et elle lui dit :


_Tu ne devrais pas t’attarder sur des moments révolu de ta vie mon ami. –regard insistant pour essayer de le faire comprendre de quoi elle parlait- ce que tu ressens te perdra un jour si tu ne te reprends pas.

Julia ne savait pas si il comprendrait, elle ignorait si il allait réussir à déchiffrer ce qu’elle venait de lui dire, en comprendre la porté et l’importance. La vengeance pouvait changer bien des gens et pas du bon sens. Elle espérait qu’il comprendrait qu’elle savait, qu’elle avait entendu. Mais quelle importance finalement ? A part celle de savoir qu’il n’était plus seul. Julia se dit que finalement parfois il valait peut-être mieux ne pas comprendre ce que les gens pouvaient bien ressentir, ne pas pouvoir déchiffrer ou ressentir ce qu’il peuvent bien véhiculer autour d’eux… maintenant une part d’elle s’en voudrait si jamais un jour cet homme qui s’était battu pour Elicia, à ses coté devait se retrouver dans l’ombre, complètement digéré par la vengeance qui flambait dans son regard quand celui-ci tombait sur l’un des cadavres.
Pourtant elle n’ajouta rien, ce serait inutile surtout si il ne comprenait pas.
Parler aux gens parfois c’était comme parler à des sourds ou montrer quelque chose à des aveugles. Plus de perte qu’autre chose pour elle, mais souvent elle ne pouvait pas se permettre de ne rien dire.
Elle lâcha l’épaule du guerrier et rompit leur contacte visuelle pour s’intéresser à Elicia qui n’avait pas tellement l’air de comprendre. Julia lui sourit faiblement :


_Allez toi, on y va ! Et arrête de t’attirer des ennuies pareil, ok ? Y en a marre un peu là ! Je serais pas toujours là ! -Julia lui ébouriffa les cheveux et pris un ton moqueur-Et compte pas sur l’autre pour massacrer tout ce qui va t’approcher de dangereux, tu as bien vue au bout de combien de temps il a était mis au tapis ? –petite tape pleine de farce, au guerrier- Il s’en remettra le pauvre –clin d’œil, puis plus sérieusement- Mais réellement, il faut y aller avant que quelqu’un ne rapplique. Allez tout le monde on s’en va, pas de temps à perdre, il n’y a plus rien à voir !

Les bousculant gentiment vers le bout de la ruelle elle demanda :

_Ça ira Locktar ou tu veux aller immédiatement à l’infirmerie ? Je pensais que ce serait pas mal d’aller boire un verre ou aller se restaurer, vous en pensez quoi ? Histoire de se détendre à nouveau et de se changer les idées ? –silence- Mais vous êtes peut-être encore sous le choque vous deux… je comprendrait très bien que vous choisissiez de repartir vers l’académie, tout les deux, sans moi, seuls sur la route du retour Rolling Eyes m’abandonnant comme des truands mal famés un sac de patate… je blague ! Faites ce qui vous semble préférable.

Une main dans le dos des deux survivants à la bagarre, Julia les poussait sans brusqueries vers la croisée le plus proche, leur laissant le temps suffisant pour méditer sur la suite.
Quelque part dans les bois, Blanche s’était mise à courir pour arriver à l’orée du bois, ses griffes se mirent à gratter doucement la terre sous ses pattes, une forte odeur de bois et de forêt embauma l’odorat de Julia qui se mit un instant à rêvasser.



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Lun 29 Déc 2008 - 14:21

Elle ferma les yeux et respira calmement. 1...2...3 elle les rouvrit et respira calmement. Locktar avait raison! Il fallait qu'elle zappe cet homme et commencer une nouvelle vie a présent. Meme si elle avait encore un peu peur de ce qu'il venait de se passer, elle se força a se calmer.
Elle ne comprit pas ce qu'il se passait entre Julia et Locktar. Et encore moin les paroles qu'elle avait dite. Oh après tout elle n'allait pas chercher a comprendre non plus ce soir. C'était pas le moment de réfléchir.
Elle se rendit compte qu'elle se méttait a vouloir rentrer a l'académie et retrouver la chaleure de son lit et de sa coeuette. Il était temps de rentrer.
Julia la sortie de sa reverie. Elle lui sourit et la repossa gentiement quand elle lui ébouriffa les cheuveux.

-je le fait pas exprès!!!

Elle lui tira la langue par pure espieglerie et s'engagea avec ses 2 compagons a nouveau dans la ruelle. Direction l'académie.
Elle se rendit compte qu'elle ne les avait pas remercié pour ce qui'ils avaient fait.

-merci a tout les deux d'etre intervenu!!!

La marque des chaines laissé sur son cou lui fesait encore un peu mal, mais rien de bien méchant. Elle n'aurait cas mettre un col haut le lendemain pour éviter que tout le monde voit cela.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.
avatar

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 634
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 28


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Lun 29 Déc 2008 - 16:31

Julia les avaient conduits vers un croisement. La question se posait désormais. Fallait-il prendre le chemin de l'académie, mettre fin à cette soirée mouvementée et surtout se faire soigner ou alors il pouvait prendre le chemin qui allait les mener vers un bar pour clore cette nuit devant un bon verre?

- Je ne suis pas contre le fait de boire un petit verre et manger un morceau. Ma blessure n'est pas assez grave pour se précipiter vers l'infirmerie. J'ai connu des blessures bien pires, comme celle de mon bras, et je me suis pas soigné immédiatement. Par contre, il faudrais quand même savoir s'il existe une auberge encore ouverte à cette heure tardive. Peut être que par ici, elles sont tout le temps ouvertes mais j'ai connu des endroits où les tavernes et les auberges étaient toutes fermées à partir d'une certaine heure.

Locktar regarda les deux jeunes femmes en attendant leur réponse. Soudain, il se rappela qu'il oublier de récupérer son épée. Sans rien dire, il se précipita vers la place. Il espérait vivement que personne n'était passer depuis car son arme pouvait être la cible de voleurs potentiels. Une poignée en or attire forcément les regards. Heureusement pour lui, personne n'était passer. Il empoigna sa lame et il la sortit du corps de sa victime. Il ne prit pas le temps de noyer le sang qui recouvrait la lame. Il garda en main et il retourna auprès de ses compagnons de la nuit. Malheureusement, il croisa un homme. Il titubait mais il était encore assez vif pour voir le sang et comprendre ce que c'était.

- Qui êtes-vous? hurla-t-il.

Locktar n'avait pas le temps de réfléchir et surtout il savait ce qu'il risquait s'il se présentait. Six hommes avaient été tué ce soir. Il pouvait très bien finir en prison. Heureusement pour lui, le guerrier était dans l'ombre et son visage était resté caché. Il lâcha son épée et il fonça. L'homme n'avait pas compris ce qu'il se passait qu'il était déjà assommé. Locktar n'était pas du genre à faire dans la dentelle surtout dans l'état qu'il était. Ses yeux brillaient d'un rouge éclatant. Le Losca (ceux qui ont lu "les chroniques d'arcturus" comprendront, les autres attendront un peu pour avoir une explication) était entré en scène depuis longtemps mais il arrivait à le réguler. Sans cela, l'homme qu'il venait d'assomer serait mort à l'heure qu'il est. Il reprit son épée et il fonça retrouver Julia et Elicia. Elle l'attendait sans comprendre pourquoi il était partit. Il essayait de se calmer mais le Losca était toujours actif. Il ne fallait surtout pas que les deux jeunes femmes le regardent dans les yeux, mais il savait que c'était partiquement obligatoire qu'elles remarquent la couleur inhabituelle qu'ils avaient pris.

- J'avais juste oublier mon épée. Maintenant tout va bien, alors allons boire un coup!


[mon Losca n'a pas été accepté mais j'ai la flemme de changer alors on laisse comme ça]

avatar

Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 30 Déc 2008 - 17:19

Julia ne dit mot quand elle vit Locktar revenir, une lueur différente dans les yeux. Peut-être était-ce même une couleur différente mais elle ne s’y attarda pas pour le savoir. Elle détestait qu’on observe la couleur divergente de ses yeux à elle, alors pourquoi faire subir le même examen à d’autre. Quoi qu’il en soit l’atmosphère changea sensiblement à partir de se moment. La jeune fille ne savait rien de cet homme apparut en pleine nuit, et Elicia n’allait pas beaucoup plus la renseigner. Quelque chose en l’inconnu la gardait loin de lui, ils ne deviendraient pas amis très facilement c’était certain, sa confiance avait du mal à s’élancer vers lui. Elle se rapprocha discrètement d’Elicia.

C’était étrange ce qu’elle pouvait entretenir comme relation avec elle. La jeune fille était plus vielle qu’elle, déjà carrément une femme pratiquement et pourtant elle était si… gamine, en un sens. Julia avait l’impression d’être sa grande sœur maintenant. Une grande sœur et non un petite sœur pour elle. Et une réalité qui la blessa la frappa de plein fouet : elle était la plus jeune ici et c’était elle qui avait changé la donne il y avait juste un instant. Locktar s’était montré faible et Elicia presque plaintive… si ça avait était elle… si c’était elle qui avaient été en danger… ils n’auraient pas sus la sauver.

Julia s’était un instant immobilisé le regard dans le vague. Elicia n’était pas comme elle –elle regarda la jeune fille- elle passait son temps attendre que quelque chose se passe et se montrait d’une passivité presque exubérante alors qu’elle devait savoir que ce n’était pas forcément la meilleur solution. Elle passait son temps à attendre la vie, quelque chose, mais surtout quelqu’un pour la faire bouger, comme dans les grandes histoires de princesses… s’en était presque triste.
Julia baissa le regard en se voyant penser ça d’Elicia, mais c’était une réalité qu’elle ne pouvait effacer.
Elle, orpheline adoptée par un couple d’aubergiste, à 18 ans ne savait déjà plus rêver comme son aîné s’entêtait à le faire. Pour elle aussi s’en était presque triste, le monde d’Elicia n’existait pas pour elle. Pourquoi attendre quand on pouvait aller de l’avant et découvrir ? Et surtout, quoi, qui attendre ? Si ce n’était la mort…
Elicia ne l’aurait pas sauvé ce soir si c’était elle qui avait eu un couteau sous la gorge. Peut-être parce qu’elle manquait d’audace ou de cette liberté que Julia avait trouvé sur son parcourt de vie… mais elle n’y serait pas parvenu, pas sans qu’elle-même ne tente quelque chose pour se sauver. Pourtant elle était son aîné…
Quand à Locktar… -ses yeux revinrent sur l’inconnu- il était tellement dévoré par ses propres sentiments et tellement envahis de sensibilité, qu’il n’aurait pas fait mieux.
Ce n’était pas grâce à elle qu’ils avaient gagné, c’était grâce à eux trois et pourtant Julia savait que si l’équipe avait était inversé, ils n’auraient sût s’en sortir ou peut-être l’un d’eux seulement sur eux trois. -La jeune fille baissa de nouveau le regard vers le sol- Cela voulait donc dire en un sens, que personne n’aurait sût l’empêché de mourir, si elle avait été à la place d’Elicia, a part elle-même peut-être, mais les chances étaient minimes là aussi.
Quelque chose se déchira en elle, quelque chose enfui au plus profond d’elle-même et elle réalisa qu’en effet, on ne l’avait jamais sauvé.
Julia se tourna vers la rue la plus proche, qui accueillait le plus d’auberge, pour cacher ses yeux légèrement brillants, elle rectifia sa pensé. On l’avait sauvé trois fois : la première foi c’était ce cavalier qui l’avait trouvé petite fille, à moitié morte dans les bois juste après l’incendie de la ferme de ses parents et leur meurtre. La seconde foi c’était la dame Til’Lleldoryn sur le champ de bataille, lors de l’attaque raïs, quand elle s’était retrouvé acculer par un Raïs de taille beaucoup plus importante que la moyenne. Et la troisième fois c’était Mael qui avait sût retenir son âme et son esprit, l’empêchant de partir d’épuisement après la lutte infernale de la bataille.

Julia sourit faiblement. Elle n’était donc pas totalement seul si il lui arrivait un jour de faiblir… mais peut-être que ce qu’elle pensait était faux finalement… mais elle doutait toutefois.

Sans s’arrêter de marcher, elle se tourna vers les deux autres qui marchaient derrière (comme d’habitude) et lança à Locktar un petit paquet de la taille d’une paume de main assez petite.


_C’est un onguent –lui dit-elle- je l’ai toujours sur moi celui là. Il est facile à faire et très pratique. Appliques en sur ta plaie ça la nettoiera et évitera que ça s’infecte. Et puis aussi, accessoirement il diminue la douleur.

Il n’avait pas réagit quand elle lui avait conseillé d’oublier ce qui lui semblait incapable de l’être. Il n’avait donc pas compris quand elle lui avait parlait. Julia se tourna de nouveau dans la direction où elle se dirigeait.
Bien sûr qu’il y avait encore des auberges ouvertes ici ! Après tout, n’était-ce pas une grande ville Al Poll?
« Les grandes villes ne dorment jamais… »



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 20 Jan 2009 - 22:05

Disons que si julia c'était retrouvé dans une mauvaise positon, Elicia aurait eu un petit temps d'hésitation et puis finalement l'aurait aidé. Mais bon cela ne s'était pas passé comme cela. Julia était plus jeune qu'elle, et pourtant une plus grande maturité se devinait chez elle.
Elicia ne conaissait pas vraiment la rue, les soucis du quotidiens. Elle avait vécu toute son enfance et une bonne partie de son adolescence au palais d'Al Jeit. Une vie de princesse, d'enfant gaté qui obtenait tout ce qu'elle voulait.
Sa vie n'avait été que facilité et loisirs, alors que celle de ses compagnons, elle la devvinait un peu , voire meme beaucoup plus dure.
Meme si elle aurait aimé rentrer a l'académie, elle n'était pas contre aller boire un verre a une taverne enore ouverte.
Elle regarda Julia soigner Locktar sans rien dire, perdue dans ses péensées. Ellse se sentait si gamine ce soir, et elle n'aimait pas cela.
Elle s'était repirt en pleine figure son coté de petite fille fragile qui a constament besoin d'aide. Et dire qu'elle veut devenir une bonne guerriere, c'est mal partit.......


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   



 
Nuit d'insomnie [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires
-
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» La nuit au cimetière [Terminé]
» Mission intrigue : La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit [Livre II - Terminé]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 2] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: La rue marchande-
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.