Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteNuit d'insomnie [Terminé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Nuit d'insomnie [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mer 10 Déc 2008 - 23:02

Elicia n'arrivait pas a dormir cette nuit la. Prise d'nsomnie, elle se tournait et retournait dans son lit san pouvoir trouver le sommeil. A croire qu'il la fuiyait. Sa mère hantait son esprit et ne voulait pas en sortir.
Elle avait alors décidé d'une balade nocturne, bien évidament a l'insu des primats de l'académie.
Elle avait enfilé sa tenue habituelle et avait attrapé son épée qu'elle avait attaché a ses hanches a l'aide de la ceinture qui était prévue a cet effet.
Elle avait contourné le grand portail.
La lune l'éclairait, et la rue était déserte.
Toutes sortes de pensées l'assaillaient. D'abord l'assasinat de sa mère, ensuite sa famille chez les frontalier qu'elle conaissait si mal. Et dire qu'elle les avait envoyé petre quand ils lui avait fait suivreun entrainement draconien pour rattraper son retard. Et puis bien sur sa formation......Et sa
soif d'action.

Elle aimait se battre, et tant pis si elle se fesait blésser. Il faut dire qu'elle avait toujours eu quelqun derriere elle pour l'aider quand tout tournait mal.
La premiere fois qu'elle était sortie ici il y avait eu Slynn Ar' Kriss pour la sortir d'un mauvais pas. Puis après son épreuve de passage quand elle était rentré a l'académie, Valen l'avait sauvé de justesse, une vilaine blessure menaçant de l'emporter. Toujours a chaqun de ses pas, il y avait toujours eu quelqun derriere elle.

Jamais elle ne s'était vraiment retrouvé dans une situation délicate seule, face a elle meme. Bien sur elle n'avait jamais froid aux yeux, quand il avait fallut sauter du pont du Pollimage pour sauver de la noyade un chevalier, elle l'avait fait. Quand encore il avait fallut remetre a sa place un vilageoi un peu trop.. comment dire..qui prenait trop de liberté, elle l'avait également fait, (quoi que cette fois la quelqun s'en était rapidement chargé a sa place). Quand encore il avait fallu aller jusqu'aux plaines d'Astriul pour retrouver un fugitif, elle l'avait encore fait, mais cette fois la ok d'accord elle y avait été obligé, mais quand meme heureuse de le faire.

c'était cela qui la tenait encore debout. C'est dans sa détermination qu'elle trouver de quoi surmonter toutes les épreuves. Et quand il fallut venger sa mère, elle n'avait pas hésité non plus. Mais le meurtrier s'était enfui, évitant la bagare. Le lache. Elle le retrouverait tot ou tard.
Sa témérité. S'était son mot, sa force, la clef de son courage. Elle ne regardit pas si elle allait se faire démolir méchament oupas, elle fonçait tete baissé et sans regarder ce qu'il y avait devant.

Mais pourrait elle continuer ainsi éternellement? Elle ne se servait pas de sa tete mais de son coeur, et ses instincts. Cela lui jouera des tours un jours. Et passer très près de la mort ne lui avait pas mis du plomb dans la tete, bien au contraire! Elle était encore plus folle et suicidaire qu'avant! Mais que voulait vous! En prenant de l'age elle allait s'assagir, comme tout le monde.

Ce soir, elle fut décut de ne trouver personne dehors, un petit affrontement n'aurait pas été de refus. Elle croyait pouvoir vaincre n'importe qui dans cette ruelle, mais elle n'avait jamais combatu de nuit, toujours de jours. C'était d'autres parametres! On n'y voyait pratiquement rien en ce moment meme. Elle se sentait maitre du monde, mais qu'elle érreure elle fesait la! Des bruits de pas se firent entendre derriere elle et un sourire carnassier se déssina sur ses levres.
Mais cette rencontre la pourrait bien lui faire drole. A jouer avec le feu, on finit par se bruler!

Un homme arriva derriere elle, croyant surement pouvoir jouer avec elle.
Elle sentit son soufle dans son dos, et il n'eut pas le temps de prononcer un seul mot. La lame qu'avait tiré discretement Elicia se ficha dans sa poitrine.
Sans un mot
Sans un regard
Sans hésitation
Et sans regret.

L'homme s'éffondra au sol, mort. Elicia n'était pas du genre a tuer habituellement pour rien. Mais ce soir la, son esprit était comme, embrouillé, aveuglé meme. Elle ne réfléchissait meme plus a ce quelle fesait, ni meme les conséquences que ses actes pouvaient avoir.
Elle retira sa leme, la netoya d'un pan de la cape du mort et lui dit en souriant:
-Tu ne reverra plus jamais la lumiere du jour, dommage pour toi!!!
Elle ricana doucement et fit quelques pas dans la rue, laissant le corp tel qu'il était, ne cherchant pas a le dissimuler.

Elle rangea sa lame, et attendit, seule, au milieu de la rue marchande, que quelque chose se passe, que quelqun vienne. Elle se retourna et regarda attentivement le corp sans vie.
Que se passait il l'orsque l'on perdait la vie ? Sentait on celle ci s'échaper de notre corp ? sentait on la mort venir a cet instant précis ? A quoi pensait on ? Et surtout, qu'est ce qu'il y avait après celle ci ?
Autant de questions sans réponses. Elle leva le regard vers le ciel, et resta comme cela un bon bout de temps.

Elle s'assit, aurpès du cadavre, posant ses bras sur ses genoux, en regardant droit devant elle.

Une heure avant, elle allait bien.
Une seconde avant il était en vie.
Une seconde après il était mort.
Une seconde après, elle était une meurtrière.

Elle se releva, alla s'appuiyer contre le mur. En fermant les yeux, son esprit s'afolla, lui cria l'atrocité de son geste, Mais aveuglé comme elle l'était ce soir la, elle ne voulut pas écouter la voit de la raison, et resta la, sans bouger. Elle frissonna, elle avait froid Elle n'avait pas de veste.
Elle attendit, tout simplement.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Jeu 11 Déc 2008 - 15:10

Locktar se leva en pleine nuit. Il n'avait jamais été un gros dormeur mais depuis qu'il était arrivé à l'académie, c'était pire. Il ne comprenait pas pourquoi. Tout était réuni pour qu'il dorme comme un bébé. La literie était confortable et le silence était total. C'était peut être le bruit qui lui manquait d'ailleurs. Quand il dormait à la belle étoile, il était entouré de bruit et cela ne l'avait pas dérangé lors de son voyage.
Sentant que le sommeil ne reviendrait pas, il s'habilla de sa tenue de voyage. Il fixa son épée dans son dos et il sortit de la salle commune des Corbac. Il prit bien soin de faire le moins de bruit possible et de se déplacer principalement dans l'ombre, il ne voulait pas tomber nez à nez avec un garde. Arrivé dans la cour, il scruta les environs. Il avait envie de sortir de l'académie et pour cela, il fallait traverser la cour qui était éclairée par la lune. Il vit alors qu'il n'était pas seul à s'être levé. Une jeune femme se dirigeait d'un pas rapide vers le grand portail. Jugeant qu'il n'avait rien de mieux à faire, il décida de la suivre.
Elle avait continuée sa route jusqu'à se retrouver dans une ruelle. Locktar était toujours dissimulé parmi les ombres. Le guerrier gardait tellement son attention focalisé sur la jeune femme qu'il ne remarqua qu'au dernier moment qu'un homme s'était approché. Instinctivement, il mis la main sur son épée. Si jamais il y avait un problème, il interviendrait.
Il n'eu pas besoin d'intervenir. En une fraction de seconde, l'homme s'était retrouvé à terre. La jeune femme venait de le tuer. Elle se mit à ricaner doucement et elle fit quelques pas avant de s'arrêter. Locktar n'avait toujours pas bougé. Il ne savait s'il pouvait faire confiance à la jeune femme. Après un long moment d'inactivité, elle retourna auprès du cadavre et elle s'installa à ses côtés.
Elle n'était pas une meurtrière. Locktar avait vu tellement d'assassin qu'il connaissait leur habitudes et jamais ils ne seraient revenu s'asseoir à côté de leur victime. Le guerrier lâcha la poignée de son épée et il continua son observation. La jeune femme s'était relevée et elle s'était adossée au mur. Elle avait l'air chamboullée. Locktar sortit de l'ombre et il s'approcha de la femme, faisant tout de même attention de ne pas finir comme l'homme étendu au milieu de la ruelle. Elle frissonait. Le guerrier retira son gilet et il le posa sur les épaules de la jeune femme. Il était sans manches mais ça faisait tout de même une épaisseur de plus. La femme ne l'avait toujours pas regardé et Locktar remarqua sa bague: elle appartenait à la maison Félixia.

- Viens. Le mieux, c'est de s'éloigner d'ici, proposa Locktar. Si tu restes, tu finiras sûrement au fond d'une geôle.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Jeu 11 Déc 2008 - 16:35

[je peux supprimer mon intervention si ous voulez, y a aucun problème! Cool voilà! désolé si je dérange^^]

Julia s’immobilisa quand le corps de l’homme tomba au sol. Un léger grognement de rage sortit de sa gorge. Deux heures qu’elle le traquait avec colère, et voilà qu’on la doublait ! Rageusement la lame de son glaive reprit sa place dans son fourreau près de sa jumelle, accrochée à son dos.

Elle s’avança dans la lumière pour que Elicia la vois enfin, un homme qu’elle ne connaissait pas assis près d’elle. Elicia… elle s’était battu contre elle une foi, lors d’un exercice. C’était drôle de la voir là, en dehors de l’académie. Elle n’était donc pas seule à ne pas dormir le soir ? Elle sourit discrètement.
Se penchant sur le cadavre, Julia se mit à le fouiller rapidement et récupéra enfin ce qu’il lui avait dérobé.

_Merci. –fit-elle en faisant sauter la bourse dans ça main droite- tu me sauve Elicia, c’était tout ce que j’avais…

Julia se leva alors et remarqua que la jeune fille n’allait pas fort. Elle dégaina à nouveau son glaive se dirigeant vers elle et l’inconnu.

_C’est lui le problème ?

Julia avisa l’inconnu et se dit qu’elle n’avait guère de chance de s’en sortir, mais Elicia était trop mal… puis se désintéressant totalement de lui, voyant que le vêtement qui servait à couvrir Elicia était à lui, Julia ajouta :

_Ou je vous dérange peut-être…-dans un chuintement sa lame disparut à nouveau.

C’était étrange de percevoir d’elle un sentiment pareil… et le cœur de Julia n’en fut pas insensible. Elle s’assit près de la jeune fille, de l’autre côté et posa sa main sur son épaule.

_Tu sais, cet homme je voulais le tuer moi-même… tu m’as privé d’une bien grande expérience. –elle lui sourit discrètement car toute deux savaient bien qu’elle ne l’aurait pas tué, même si l’envie était là. Elle ria discrètement essayant de détendre la jeune fille.- C’est vrai ! Deux heures que je le poursuis parce qu’il avait mes sous ! Et toi, il s’approche, tu te retourne et BAM ! Tu aurais put être plus compatissante, non ? Haaa Elicia… -elle lui sourit encore et rangea une mèche de cheveux qui s’était enfuie du reste da sa coiffe- Allez vient ! L’inconnu à raison, on risque d’aller aux geôles si on nous surprend ici ! Et puis des fois qu’il en ai d’autres comme lui… je n’ai jamais vraiment aimé les villes pour ça.

Julia se pencha légèrement pour s’adresser à l’inconnu.

_Vous n’êtes pas comme lui vous, hein ? Genre gentille et serviable au début et ensuite « par ici la monnaie ». Ou alors un garde un truc comme ça ? Dans ce cas, c’était la légitime défense vous l’avez bien vu ! En tout n’envisageait rien allant contre nous, car Elicia est en forme ce soir, pas vrai ? Je vous aurez prévenu !

Elle bouscula gentiment la jeune fille à côté d’elle, lui faisant un clin d’œil amicale.

_Sinon, enchantée.


_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Jeu 11 Déc 2008 - 23:45

(hj: non non tu est la bienvenue julia ^^)

Elicia ne releva pas les yeux quand le jeune homme s'approcha d'elle. Pas plus que quand il lui déposa sa veste sur ses épaules. Elle ne la repoussa pas d'ailleur, elle lui tenait chaud, meme sans manche. Elle n'arrivait pas a détourner son regard du copr sans vie, imaginant sa mère dans le meme état.
Elle était bien plus perturbée qu'elle ne voulait l'admettre. Elle se blotit dans la veste, qui était il faut bien le dire plus grande qu'elle.

Et puis, elle entendit julia arriver. Elle nécrocha toujours pas un mot, mais releva le regard vers elle. Elle se souvenait encore de leur affrontement durant un cours, elle avaient sympatisé a partir de la. Bisarement, sa présence avait quelque chose d'apaisant. le fait que d'autres qu'elle ne pouvait pas trouver le someil lui tira un leger sourire.
Elle ne parla toujours pas quand Julia se montra méfiante vis a vis du jeune homme. Elle non plus ne le conaissait pas, mais elle savait qu'il était a corbac! Elle avait vu sa bague.

Sans s'en rendre compte elle venait de rendre son bien a Julia. Tant mieux! quand celle ci posa la main sur son épaule, elle tourna alors la tete vers elle et lui adressa un petit sourire stréssé.

Tu sais, cet homme je voulais le tuer moi-même… tu m’as privé d’une bien grande expérience.

Elle retint un petit rire. Elle savait parfaitement que meme si elle l'aurait bien arrangé, Julia n'aurait pas pus le tuer. Elle avait trop de sensibilité pour cela. Elle lui murmura alors:

-Non julia tu ne l'aurait pas tué je le sais....tu est trop sensible pour cela!!

Elle se détendait au fur et a mesure des paroles de son amie. Pour la premiere fois depuis des mois, elle se sentait entouré, elle n'était plus seule dans cette nuit froide. Elle tourna alors son visage vers le jeune homme, et se demanda comment il s'apellait. En observant ses traits, elle le devina fort, et surement très pésent pour les gens. Mais pouvait on se baser sur seulement un visage ?
Sa voix se fit entendre, douce, mais brisé, pas une douleure si profonde qu'elle aurait du mal certainement a cicatriser.

-Merci pour la veste...

Elle expliqua alors a Julia:

-Quand a cet homme, j'ai seulement évité de le regarder en le tuant! Croiser le regard de l'etre dont on s'aprete a oter la vie peut hanter toute nos nuit et nous empécher de le faire. Et non je n'ai jamais été compatissante! Quoi que....si quelques fois!!

Le risque de se retrouver dans les geoles ne lui fesait pas peur, mais mieux valait ne pas s'atarder près du corp quand meme. Pourtant elle ne se leva pas. ne quittait meme pas du regard le cadavre. Elle murmura alors:

-je me demande ce que l'on doit ressentir en sentant la mort nous prendre....Je me demande ce qu'elle a ressentit ce jour la....

Elle, c'était sa mère. Elle se releva, s'approcha du copr, et de la main, ferma les yeux du mort. Relevant alors la tete vers le propriétaire de la veste, elle lui dit d'une petite voix:

-tu est de Corbac non? mais quel est ton nom ?

Enfin bref inutil de dire que jamais elle n'avait été dans un état pareil, et que les gens qui l'avait vu le jour d'avant sauter un peu partout en riant, aurait eu le droit de penser qu'elle était devenu folle.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 12 Déc 2008 - 14:32

Locktar avait observé la nouvelle venue sans être inquiet. Elle connaissait la Félixia, elle faisait certainement partie de l'académie. Le guerrier prit le temps de l'observer et il marqua un temps d'arrêt sur la bague. Une Lupus. Par la suite, il écouta les deux femmes qui discutaient. Il prit soin de noter que la Félixia se nommait Elicia et que la Lupus s'appelait Julia. Aucune des deux n'avait l'air d'être habituée à tuer. C'était tout le contraire de Locktar. Sa vie, en particulier son voyage, l'avait mis sur la route de nombreux brigands qu'il avait tué sans hésitation, sans regret. Il avait une autre idée de la mort. Pour lui, le regard des victimes n'hantent celui qui a tué seulement si la personne tuée est innocente. Jamais il ne se résignerait à assassiner une personne sans défense. Quand la Félixia lui adressa la parole, il sursauta car il ne suivait plus le fil de la conversation.

- Je suis en effet un Corbac. Mon nom est Locktar. Et sache que les personnes qui s'attaquent à des femmes sont, pour moi, des moins que rien, dit-il en se tournant vers la Lupus.

Il regarda le corps étendu à terre et il ne pu s'empêcher de repenser à son frère.

- Eloignons-nous d'ici. Discutons ailleurs, la présence d'un cadavre n'est pas saine.

Il voulait quitter la ruelle. Tout d'abord pour lui, car le corps lui rappelait trop l'histoire de son frère et aussi pour la Félixia qui avait l'air mal à l'aise.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 12 Déc 2008 - 17:57

_Quoi ? Moi ? Trop sensible ? fit Julia en feintant l’étonnement. Enfin, faisant croire qu’elle feintait.- Et bien ma chère, tu as encore beaucoup à apprendre de moi ! Je ne l’aurais pas tué c’est vrai, cela dit. Personne ne devrait avoir le droit d’ôter la vie à personne. Ce sont des choses qui nous dépassent et il ne nous appartient pas de choisir. Par contre, j’aurais pu l’y aider, c’est vrai ! –sourire ironique- Enfin juste un peu seulement. Mais bon, si ça se trouve c’est lui qui m’aurait filé une correction aussi… pas indemne là aussi c’est vrai, je me serais arrangé pour qu’il se souvienne bien de moi de façon irrémédiable avant de lâcher prise. Mais bon, ça ne s’est pas passé comme ça ! –clin d’œil-

Le cœur de Julia s’assombrit quand Elicia entama son couplet sur la mort. Elle, elle savait qui était la mort… c’était une grande amie. Un peu fourbe c’est vrai, mais présente dans chaque recoin de sa vie, et même au plus profond d’elle-même.

_Tu ne devrais pas t’attarder sur ce genre de question Elicia. La mort est un passage, parfois sous la forme d’une épreuve, ou encore de surprise, comme pour cet homme qui ne s’attendait certainement pas à perdre pied ce soir. Et elle recèle beaucoup d’autres aspect… mais elle ne vaut pas la peine qu’on y consacre toue une réflexion. Réfléchi-tu autant avant d’emprunter les nombreuses portes, soit impressionnantes, de l’académie ? Restes-tu devant elles à les observer et à réfléchir si oui ou non tu les traverse ? Je ne pense pas, enfin que quoi qu’aujourd’hui… on ne sais jamais, mais bon. En règle générale, sois on y va, sois on y va pas et c’est tout. Pour les uns c’est douloureux, pour d’autre aucunement, pour les un c’est une épreuve de courage peut-être ou autre et pour d’autre c’est une bénédiction. –elle était auprès de la jeune fille qui regardait le cadavre- Quoi qu’il en soit, ça ne dure jamais. Ce n’est donc pas aussi tragique que cela peut paraitre à nos cœurs… -puis exclusivement pour son amie elle rajouta en la regardant, lui faisant comprendre qu’elle avait saisit certaines choses qui lui faisait certainement mal, qu’elle avait comprit au moins quelque chose- Toutes les blessures guérissent un jour, même celles de la mort. –sourire- Certes il faut un temps fou pour redevenir poussière, mais tout disparaît en tout cas ! –petit rire, très court et discret. Soupir sincère- Halala, Elicia, parler de la mort ici, maintenant et devant quelqu’un qui s’ennuie très certainement en plus, hein mon chère Corbac ! –clin d’œil- Et devant un autre qui lui a vient juste d’en faire l’expérience, ce n’est pas très bon… laisse là où elle est, ne précipite pas le temps où elle devra venir te chercher, elle est un peu effrayante au début.

Julia se tourna vers une ruelle au hasard pendant que le Corbac se présentait. Un sourire dubitatif se peignit sur ses lèvres en entendant les propos de l’inconnue sur le complet de « les personnes qui s’attaquent aux femmes » etc , etc… « des moins que rien ». Elle faillit même rire, mais jugea que se serait peut-être pas très gentille et se contenta donc de pouffer discrètement. Ce discourt ressemblait à tant d’autre qu’elle avait déjà entendu. Haa les hommes ! Toujours la même rengaine ! On est soit tout blanc, soit tout noir, jamais les deux à la foi parce que là sinon, ça y a ! On est perdu ! Ou alors on est une femme… elle entendait tout ce que sa tante lui aurait dit si elle avait là. ET c’était un merveilleux spectacle !

_Allez, les gens ! C’est partie. Ila raison l’autre, vaut mieux pas tarder… Tu voulais aller où Elicia ? Une destination particulière, Locktar peut-être? Personnellement je ne suis jamais en ville le soir, mais ça change un peu alors ça ne me dérange pas de vous suivre, tant que c’est pas dans un coupe-gorge ! Je vous suis ! Et comme ça on pensera à autre chose qu’à la mort, hein Elicia ? –bousculade amicale- Et puis si il nous suit –fit-elle mine de chuchoter, mais suffisamment fort pour que l’inconnu l’entende- on n’aura plus de grands problèmes à mon avis. –clin d’œil à Elicia avant de la doubler légèrement, pour prendre le temps d’observer les lieux-

C’était étrange de se sentir autant amicale parfois… Julia aussi légèrement les épaules et se mit à siffloter doucement, s’attardant sur des zones d’ombres ou autre selon son bon vouloir. Elle ne savait absolument pas où cette nuit la mènerait cette foi ! Et c’était pas plus mal !



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 12 Déc 2008 - 20:23

Elle écouta les deux jeunes gens sans broncher, sans dire un mot.
Elle détestait la mort, et la c'était la premiere fois qu'elle la donnait. En soupirant elle enfila carément la veste de Locktar, et se tourna vers eux.
Elle se jura qu'une fois finit sa formation a l'académie, ou si elle en avait l'occasion avant, elle retrouverait le meurtrier de sa mère et lui ferait subir le meme sort....mais plus atrocement encore.
C'est sur cette pensée qu'elle retrouva le sourire.
Elle se frotta les yeux, respira un bon coup, et s'éloigna du corp, décidant de tirer un trait la dessus pour ce soir.
Il ne servirait a rien de se rendre malade de toute façon, cela ne changerait rien.
Le petit discour du jeune homme la fit sourire. Est ce que tout les hommes étaient fait sur le meme modèle? Tout les hommes disait la meme chose mais tous fesait le contraire. Mais parès tout, ce n'était peut etre as le cas de celui ci.
Elle le regarda un moment, sans rien dire, et adressa un sourire a ses 2 compagnons nocturnes.

-Non je n'avait pas de destinations particuliere!! Locktar tu en avait une toi ??

Elle sourit, et lacha malicieusement

-Non c'est vrai on aura pas d'ennui avec lui....On a notre garde du corp pour la soirée!!!

Le sourire refit briller l'éclat fauve de son regard, et puis....vaut mieu rire que pleurer sur son sort! Et ce jeune homme plein d'assurance et bien musclé lui rendait une certaine confiance. Bizarement, elle n'arrivait pas a détourner son regard de lui, il l'intriguait.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 12 Déc 2008 - 21:14

Locktar regardait les deux jeunes femmes. Bizarrement, il était très heureux de ne pas avoir réussi à dormir cette nuit. Cette escapade nocturne lui plaisait particulièrement. Il avait faillit faire une remarque quand la dénommée Julia l'avait appelé "l'autre". Mais il se retint. Après tout, ce n'était pas très important et il ne voulait pas gâcher la soirée avec une dispute pour une broutille. Du coin de l'oeil, il remarqua que Elicia enfila sa veste. Au moins, il avait eu une bonne idée de la prendre ce soir-là. Il remarqua également avec joie que la Félixia souriait. Au moins, elle commençait à oublier ce qu'elle venait de faire et c'était mieux pour elle. Il se rappelait encore de sa première victime. C'était lors d'une rixe entre brigands. Heureusement pour lui, il avait du fuir et ainsi, sa victime était sorti de ses pensées. Depuis, le fait de tuer ne le dérangeait plus. Evidemment, il n'était pas heureux quand il tuait mais il se disait que la mort était le quotidien des guerriers.
Quand Elicia lui offrit un sourire, il ne pu s'empêcher de lui rendre. C'était rare quand il souriait mais il appréciait.

- Sachez demoiselles que si vous avez besoin d'un garde du corps, je me ferais la joie de remplir ce rôle. Pour la destination par contre, je ne peux vous aider. Tout d'abord, je ne connais pas les lieux et j'étais sortit de mon lit uniquement pour bouger et sentir l'air frais. C'est seulement quand j'ai vu Elicia que ma balade nocturne a prit un sens. Maintenant, choississez et je vous suivrais.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Sam 13 Déc 2008 - 14:57

Un garde du corps? Julia fit la moue en se penchant au dessus d'un ramassis de bois entassé dans le coin. Un chat en sortit soudainement ce qui lui tira un sourire surprit.

_Nul besoin de garde du corps mes amis! -fit-elle en se rendant de nouveau au milieu de la ruelle- enfin, pour ma part... -Julia eu un sourire ironique à ses mots, les regards qu'Elicia glissait de biais à l'inconnu, étaient plus que éloquent. Elle détourna le regard pour s'intéresser à la hauteur de bâtisses en tout genre. Y grimper serait intéressant, mais une autre foi- Ma pensé allait surtout vers une idée de dissuasion, mais bon... chacun son interprétation. Surtout vous me dites si je vous dérange vous deux, hein? Ne soyons pas restrictif, comme on dit! Je suis encore trop jeune pour assister à certaines scènes embarrassante ou même pathétique...

Surprise, Julia aperçut du regard, un foulard attaché à une extrémité de poutre ou de bois, elle ne voyait pas très bien, planté ou ressortant en plein milieu d'un mur de chaume .Un sourire se peignit faiblement sur ses lèvres.

C'était un jeu qu'elle connaissait bien... saisir le foulard, sans avoir le moindre contacte, si ce n'est matériel, avec aucun défenseurs généralement au même nombre que les « attaquants », pour plus d'équité. Le jeu prenait de la difficulté encore, en le sens où le foulard devait toujours être surélevé par rapport au sol , de façon très marqué. Ce qui rendait son appropriation plus ardu et recommandait en équipe, un bon esprit et une bonne coordination entre eux, à savoir, être au bon moment, au bon endroit en même temps que quelqu'un d'autre si possible pour pouvoir donner à l'un plus d'impulsion au saut vers le foulard ou simplement le soulever quand c'était nécessaire. Mais ce jeu se jouait aussi à deux. C'était différent, mais les règles étaient pratiquement les mêmes.

Elle gagnait toujours à ce jeu, la distance ça la connaissait bien. Rodrigue fulminait à chaque foi qu'elle réussissait à saisir le foulard avant même qu'il n'est put donner l'ordre de départ du jeu. Julia se souvint aussi d'une foi où sa tante les avaient surprit à y jouer et avait remarqué sa facilité à gagner contre le garçon. Et « pour plus d'équité » avait-elle prétendu, la femme avait demandé à ce que Julia se bande les yeux. Prestant et criant injustice, c'était sa tante elle-même qui lui avait bandé les yeux en lui disant « là ma fille si tu y parvient, tu pourras dire que tu as grandit ». Elle n'avait que 14 ans, et n'y est pas parvenu bien sûr, à la plus grande joie de Rodrigue qui se sentait soudain renaître.. elle n'avait jamais réessayé, le garçon n'aimait pas tellement ce jeu, ils se trouvaient donc d'autre occupation comme le tir à l'arc, ou à s'inventer des mondes différents, tellement de chose en si peu de temps qu'à duré leur fréquentation. Et il avait fallu qu'il pourrisse tout ces beau souvenir!

Levant les yeux au ciel d'exaspération en se rappelant la déclaration de l'homme qu'il était devenu aujourd'hui, Julia se tourna vers les deux autre:


_Bon, vous traînez légèrement là... -elle campa ses mains sur ses hanches, oubliant le foulard et tout le reste avec- enfin c'est pas pour être désagréable, mais il y a énormément de choses à découvrir ici finalement et la nuit est courte! -sourire- alors dépêchez-vous de vous décider! Si jamais je dois changer mon programme, autant que ça se fasse le plus rapidement possible...

Un hurlement de loup perça la nuit au loin, presque imperceptible mais Julia l'entendit. C'était Lupus... elle était en retard à leur rendez-vous. Pour lui signifier qu'elle ne viendrait pas ce soir, Julia se mit à fouiller dans ses vêtements, dans les moindres recoin avant de sortir d'un de ses replie une petite sphère qu'elle propulsa haut dans le ciel, le plus haut qu'elle put. La sphère s'ouvrit et une multitude de petites lumières toutes minuscules et de toute les couleur s'éparpilla dans le ciel avant de se sauver vers le la foret du parc. Des frugivoles. Le parc en était saturé! C'était des merveilles ces petites bestioles, et leur effusion silencieuse et soudaine dans le ciel, donnait à la nuit un aspect réellement comme magique. Les deux parties de la sphère retomba sur le sol, Julia entreprit de les ramasser et de les ranger soigneusement, elle devrait en cueillir d'autre de ses petites bêtes très sympathique et utile.

La jeune fille s'appuya alors contre un mur les yeux noyés dans le bleu roi du ciel, attendant une réponse des deux autres sur leur destination nocturne. Elle ferma un instant les yeux de plénitude presque, bientôt elle partirait...

Sourire transparent
Joie fragile
La durée d'un seul instant.

Sa tante avait vraiment eu une énorme influence sur elle, c'était peut dire! Son sourire s'agrandit légèrement



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 16 Déc 2008 - 18:55

Locktar attendait tranquillement en regardant les deux femmes. Il n'avait aucune idée d'une éventuelle destination pour se balader la nuit. Il ne connaissait pas Al-Poll et ses environs. Il avait envie de visiter la ville mais ce n'était peut être pas très intéressant de nuit. Il n'avait plus qu'à attendre que l'une ou l'autre de ses compagnes de la nuit se décide. Bizarrement, l'une des femmes attirait son attention plus que l'autre. La Félixia n'arrêtait pas de le regarder. D'habitude, il détournait les yeux. Il ne manquait pas de courage quand il s'agissait de risquer sa vie mais quand une femme le regardait avec intensité, il était mal à l'aise. Face à Elicia, il ne ressentait pas la même chose. Il ne voulait détourner les yeux. Il les gardait fixés sur la jeune Félixia. Tout lui plaisait dans cette jeune femme. Sa chevelure blonde, ses yeux bruns et son attitude qui lui rappelait un félin. Ses pensées s'échappait loin de la ruelle quand la voix de la Lupus le ramena à la réalité.

_Bon, vous traînez légèrement là... Enfin c'est pas pour être désagréable, mais il y a énormément de choses à découvrir ici finalement et la nuit est courte! Alors dépêchez-vous de vous décider! Si jamais je dois changer mon programme, autant que ça se fasse le plus rapidement possible...

Rapidement, il s'en voulu d'avoir penser à Elicia de la sorte. Il avait une fiancée qu'il aimait. Il ne pouvait pas se permettre d'avoir de telles pensées.

- Je ne connais pas du tout les lieux, j'aimerais en connaître les secrets. Ca vous plairait de me servir de guide? Sinon, tu pourras aller où bon te semble.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 16 Déc 2008 - 19:45

(Allé Elicia! Allé Elicia post! Very Happy youhou!!!)


Où bon lui semblait… quel phrase merveilleuse ! Dans ses yeux s’allumèrent un feu de plénitude, Julia se laissa glisser per terre, les deux autres en aurait encore un moment à se regarder comme des éberlués. Elle eu un petit rire, plus pour elle-même que pour autre chose.

Où bon lui semblait…
Sa tête se posa lentement sur le mur derrière elle, ses yeux bicolores dans la nuit étoilé, sa bourse tout contre elle, les quelques frugivoles qui s’étaient attardé avant d’aller porter le message à ses amis… Lupus qu’elle entendait presque respirer au loin, Blanche qui pulsait dans ses propres veines tant elle lui était proche et que leur lien était hors du commun, les louveteaux qui se bousculaient enivrés par le jeu, tapis derrière un feuilli sous le regard attentif de leur père quelque part dans les bois, le vent doux de cette nuit, ses étoiles qui n’en finissait plus… tout parlait.
Même le sol sous ses doigts, le mur contre sa tête, les yeux d’Elicia sur l’inconnu, son regard à lui sur elle quelque peu différent, leur respiration à tout deux, le temps qui s’était un moment arrêté, le chat qu’elle avait découvert il y avait un instant, l’homme qui passait devant la ruelle plus loin d’un pas pressé, ses fenêtres closes ou éteintes dans un noir absolu, son être à elle qui s’était calqué sur ce que Blanche ressentait dans la forêt, ses pattes sur le sol, ses griffes grattant silencieusement et tout doucement la terre, tout parlait…
Son sourire ne la quittait pas, même si il était faible… elle ne pouvait pas dire ce qu’elle ressentait, n’en avait pas envie d’ailleurs… les mots auraient salie ce qui lui arrivait, rien ne pouvait expliquer ce qui se passait sauf certains mots de sa tante :

Joie de vivre
Bonheur immuable
Libre

C’est ce que ses doigts tracèrent dans la poussière au sol. Elle en écrirait jamais d’aussi beau que ceux de sa tante, mais ils étaient là, ils étaient elle.
Elle dit lentement :


_Je ne suis pas d’ici l’étranger. Et c’est beaucoup moins drôle quand on a un guide tu ne trouves pas ? Enfin sauf si Elicia connaît bien la région et qu’elle veut absolument te faire visiter… -sourire ironique- En ce cas, je m’en irais pour vous laisser, tout les deux, complètement seul, sans d’autre compagnie que le rien, totalement tranquille… -sourire moqueur. Qu’est-ce qu’elle était vache quand même, d’insister autant sur ce qui allait certainement suivre, mais c’était tellement drôle !- Ce qui serait, car vous êtes d’une lenteur à exaspérer un vieillard en fin de vie !

Où bon lui semblait…
Elle aimerait être à tellement d’endroit à la foi…



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mer 17 Déc 2008 - 21:36

( oups vila vila j'arrive mdr)

Elicia capta le regard de Locktar,et en rougit. Personne ne l'avait regardé de cette façon. Mais elle ne s'en sentait pas du tout géné.
Mais bon, elle était sure qu'il devait y avoir déja quelqun dans sa vie, aussi ne s'y attarda t'elle pas trop longtemps.
Aux paroles de julia, son imagination se mis a fonctionné au quart de tour.
Et c'estait pas des idées pour enfant croyez moi!!
Non Non Non pas seule avec lui!! Elle était pas si sure qu'elle pourrait répondre de ses actes ensuite!!

*Non non julia me laisse pas seule avec lui!! Roooo!!*

-Hum non je ne connait pas si bien que sa la région!! Alors pourquoi ne pas l'explorer tout les rois ce soir !!

Qu'elle était quand meme vache cette julia avec son petit sourire moqueur!! Elle profita d'un instant d'inatiention de la part du jeune homme pour tirer malicieusement la langue a julie, et lui adresser un sourire amical mais pas moin malicieu.
Elle se rapprocha ensuite du jeune homme et lui prit doucement le bras.
Surement pour se réchaufer un peu plus, mais aussi sentir sa chaleure peut etre.
Mais c'était amical n'allez pas vous imaginez qu'elle voulait le draguer XD


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 19 Déc 2008 - 10:21

Souplement Julia s'était relevé, et appuyée contre le mur, observait dans le noir le bout de la ruelle. Un sourire compatissant étira ses lèvres quand elle vit un petit garçon traverser en courant.

_En retard... -murmura- t-elle en se voyant, en quelque sorte, à travers l'enfant.

Soupirant elle se tourna vers les deux autres complètement idiots l'un comme l'autre. A la réaction et à l'attitude de Elicia Julia leva les yeux au ciel en poussant un soupir volontairement sonore empli d'exaspération.

_Ben monte lui dessus aussi pendant que tu y es! Tu pourrais au moins attendre qu'on passe devant une auberge, non mais! Ou au moins le demander d'où il vient! Je vous jure la jeunesse aujourd'hui!

Julia en sentit une claque imaginaire de sa tante venir lui frapper l'arrière de la tête, si elle avait était là. Elle l'entendait lui dire: « enfin Julia voyons ce n'est pas une chose à dire! Quelle honte! ».

_Par tout le ciel, les gens! Remuez-vous ou je vais prendre racine! Vous êtes pas drôle! C'est agaçant de rester là comme ça, vous ne trouvez pas? On a dû mettre vingt minute avant d'arriver à la conclusion qu'il faudrait réellement se bouger et si possible visiter! Mais à se rythme on aura le temps mourir une bonne cinquantaine de fois avant même d'avoir fait un seul pas...

Un cri de loup déchira la nuit, Julia leva brusquement la tête s'immobilisant, toute ouï. Tout proche... Lupus... Sans prévenir, Julia se propulsa souplement le plus haut qu'elle put, crachota le rebord d'une fenêtre sauta de son pied gauche un peu plus haut, pour atterrir sur le droit une fraction de seconde juste le temps de s'élancer à nouveau, sa main s'agrippa enfin à un toi et sa silhouette voltigea un instant dans les airs. Une fraction de seconde où debout sur ses mains, le corps à la verticale juste au bord du vide, elle profita pour jeter un rapide coup d'œil sur les deux autres en bas qui n'avaient même pas encore réagit. Puis ce très court instant passé, son corps continua rapidement sa courbe et elle se retrouva debout presque au dessus de toute la ville, la forêt s'étendant plus loin.

Lentement elle s'approcha de l'extrémité du toit et elle se pencha prudemment. Rien en bas... elle s'était affolé pour rien! Soupirant de soulagement, Julia se détendit, Lupus était toujours dans les bois, il n'y avais aucune raison pour qu'il pénètre dans la ville. Le hurlement se reproduit à la même distance, proche... son regard se dirigea vers les portes de la cité, et elle comprit où il se trouvait, juste à l'orée du bois.

Julia serra les dents, tout le monde allaient l'entendre si il recommençait à appeler!
Elle courut un instant par l'endroit où elle était arrive et se pencha au dessus du vide:

_Bon, euh... c'était un plaisir! Je dois y aller maintenant, à un autre jour! -elle se retira du vide, puis tout de suite après elle revint et ajouta en désignant l'homme du doigt, d'une voix implacable sans aucune hésitation d'aucune sorte et totalement froide- Hey toi, l'étranger! Il lui arrive un truc pas commode à Elicia, et je te promet sans sourciller que je te tue! -puis sur un ton plus doux- J'espère qu'on se reverra Elicia, à bientôt... je ne suis pas loin si tu as besoin tu hurle de toute tes forces et je serais là!^^ A moins que tu veuille me suivre... mais ça c'est une autre histoire! Tchao!

Sans plus se retourner, Julia se mit à courir vers le vide de l'autre côté du toi et elle sauta sans peur aucune avant de crocheter une prise quelconque et disparaître dans la nuit.
Il fallait une petite mise au point avec Lupus... qu'est-ce qu'il était bon de bouger!


_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 19 Déc 2008 - 18:41

Elicia s'était blottit dans ses bras. Locktar ne savait pas vraiment pas ce qu'il devait faire. Il décida de laisser la Felixia faire. D'habitude, il aurait repoussé les avances de la jeune femme mais il appréciait vraiment la compagnie d'Elicia. Il se doutait qu'Esméoria lui en aurait voulu de ne pas s'éloigner de la Felixia mais elle n'était pas là. En temps normal, il pensait régulièrement à sa fiancée. Elle lui manquait évidemment et il attendait avec impatience son retour auprès d'elle. Etrangement, auprès d'Elicia, Esméoria passait en second plan. Aimait-il la Felixia? Il ne le savait pas trop. Pour lui l'amour, c'était une chose qu'il avait du mal à reconnaître. Après tout, Esméoria n'était peut être qu'une très bonne amie pour lui. Il n'avait pas été plus loin que des embrassades, Locktar était partit avant. Sa vie amoureuse pouvait bien attendre, pas sa formation. Même si le guerrier paraissait perdu dans ses pensées, il écoutait Julia qui avait l'air de s'impatienter. Elle allait bien vite en besoin. Finir dans une auberge alors qu'ils se connaissaient à peine, c'était mettre la charrue avant les boeufs. Plus tard pourquoi pas, mais pour l'instant, faut faire connaissance . Locktar remarqua également que la Lupus s'agita alors qu'un loup hurlait. Quand elle se sauva, le guerrier décida de la rattraper. Il regarda Elicia.

- Attends içi, je vois si je peux la ramener.

Il prit la même direction que la Lupus. Evidemment, lui, il passa par la terre. Ce n'était pas un fervent admirateur des cieux. Julia était déjà loin.

- Julia, attends moi. Si tu te sauves pour rejoindre les loups que nous avons entendu, amène-les. Ensuite, on visitera la ville.

Il avait hurlé. Il avait espéré que la Lupus l'avait entendu. Locktar n'était pas du genre à se faire beaucoup d'amis mais s'il ressentait un sentiment étrange vis-à-vis d'Elicia, il appréciait Julia. Il voulait vraiment passé la nuit à se balader avec les deux jeunes femmes.


Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Lun 22 Déc 2008 - 23:16

Elicia laissa Loktar tenter de rattraper Julia. c'est dommage qu'elle parte si vite!! La jeune femme espérait qu'elle reviendrait, Pour une fois qu'elles pouvaient passer une soirée a peu près sympa tout les trois!
Elle les attendit donc, seule, dans le noir.
Et puis, laassé d'attendre au meme endroit, elle s'écarta du mur et marcha doucement , regardant le ciel.
Un buit sur sa gauche attira son attention. Elle arreta de marcher, et alla dans la direction du bruit.
Elle n'était pas méfiante, elle voulait juste voir ce qu'il se passait.
Elle déboucha sur une petite place, vide aparament.
S'apréttant a faire demis tour, elle sentit une main s'abbatre pesament sur son épaule. ce n'était pas bon du tout. Le temps qu'elle se retourne, qu'elle attrape son épée, un homme l'avait déja projeté violament contre le mur juste derriere elle.
Elle heurta violament et retomba a terre. Elle avait pas trop comprit ce qu'il s'était passé.
Devant elle, se déssinait 4 silhouettes, masculines apparament. Elle se releva péniblement et leur fit face. Bon elle allait devoir leur apprendre a parler aux dames. Elle enleva d'un geste vif la veste de Loktar, et attrapa son épée.
Mais avant qu'elle ai compris quoi que ce soit, quelqun apparut par une porte dérobé qu'elle n'avait pas vu, juste derriere elle. En un tour de main elle fut désarmé, une dague se glissant sous sa gorge.
Oups il fallait qu'elle se ressaisisse, ou que locktar et julia arrivent.

Elle se débatit en vain, et des chaines d'acier apparurent, entravant ses gestes. Elle comprit, un des hommes était un déssinateur.
Un homme s'avnça vers elle.
Elle le reconnut. C'était l'assassin de sa mère. Lhomme qu'elle haissait le plus. Elle se débatit plus violament, son regard lui promettant milles suplices.

-Comment ose tu paraitre a mon regard?? Tu mérite la mort!!!

Il ricana

Je pourrait dire pareil! Tu en sait beaucoup trop pour que je te laisse la vie! Et puis, je ne peut pas te laisser parcourir la voie des guerrier! Tu n'en serait que plus forte et cela je ne peut l'accepter!


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 23 Déc 2008 - 8:25

Julia atterri souplement sur le sol et telle une ombre passa la grande porte. A peine fut elle sortie qu’au loin Lupus se montra. Son cœur inquiet se calma, il n’avait rien. Elle sourit quelque peu essoufflé. L’animal s’approcha d’elle doucement, elle le caressa :

_Tu es pas du genre patient hein toi ?

Julia avait entendu l’appel de Locktar mais celui de Lupus avait été plus fort, plus prenant pour elle, elle n’avait même pas eu à méditer si elle devait continuer vers le loup ou se détourner pour rejoindre ses deux amis dans la ruelle. Et puis Lupus avait été le premier… la jeune fille sourit devant l’enthousiasme presque incongru de l’animal.

_Et bien… je t’ai manquée tant que ça ? Je ne peu pas rester cependant… il faut que tu retourne à l’abri maintenant, d’accord ?

Les mots de l’étranger raisonnèrent dans sa tête. Elle les chassa très vite. Emmener Lupus, n’importe quoi ! C’était comme l’amener à l’abattoir rien de plus !
Tendrement elle regarda Lupus un moment, juste un moment, le temps de le faire comprendre ce qu’il était pour elle. Il n’avait rien avoir avec Blanche… Blanche qui était plus sauvage, plus solitaire, plus fier, plus distante et qui la ressemblait comme deux gouttes d’eau ces quelque points. Lupus était différent… on remarquait bien qu’il avait était domestiqué, qu’il cherchait plus que la simple idée d’être en bon terme avec quelqu’un. Il avait tissé un tel lien avec le genre humain… malgré ce que celui-ci lui avait fait connaître. Elle caressa du bout des doigts, la cicatrice qui barrait le museau de son ami, ses yeux se posèrent pour la énième foi sur le bout manquant de son oreille. Le contacte humain était pourtant resté important pour lui… quelque chose de bien étonnant… on le ressentait comme un besoin. Oui, voilà… il avait besoin de la voir comme elle avait besoin, elle, qu’ils existent. Doucement elle posa son front sur celui du loup tout à fait calme maintenant, même si son cœur puissant ne changea pas de rythme. Julia ferma les yeux, il était magnifique…


_File maintenant ! Si on te voit ils viendront te chercher tu le sais bien.

La jeune fille se redressa et se détourna de l’animal pour entrer de nouveau dans la ville. Sa conscience ne lui permettait pas de laisser Elicia seule avec l’inconnu. Le remord l’a prenait. Rapidement elle retrouva la ruelle où elle avait laissé les jeunes gens. Personne.

Julia s’arrêta un moment avant de rentrer dans la ruelle, elle écouta. Avec un peu de chance ils n’étaient pas partie depuis longtemps et elle entendrait leur voix.
Un bruit de chaîne plus avant, la fit rouvrir les yeux qu’elle avait fermés pour plus de concentration. Des murmures lui parvinrent. Ce n’était pas ceux de l’inconnu, ni même ceux de Elicia… ou si ! Peut-être…
Doucement Julia s’approcha silencieusement de l’endroit d’où le bruit venait. Un chuintement court et discret embauma la nuit, son poignard était dans sa main.
Elle s’arrêta un moment pour réguler sa respiration. Ils devaient être cinq si on comptait l’otage qu’elle espérait ne pas être Elicia. Silencieusement Julia dégaina son second poignard pour plus de précautions. Utiliser l’effet de surprise ça marchait toujours et elle aurait encore ses glaives en affrontement directe. Si elle ne ratait pas son coup elle en aurait deux de moins des les premières minutes.
Respirant un grand coup elle jeta un rapide coup d’œil, jura sévèrement, il s’agissait bien d’Elicia. Lockar était introuvable, du moins ne le voyat-elle pas.

Sa mâchoire se crispa. On ne pouvait pas la laisser trois minutes toute seule celle là ! A croire qu’il était écrit quelque part dans l’invisible et à son effigie « regardez-moi, je suis à prendre ! » il faudrait qu’elle lui apprenne deux ou trois truc sur la discrétion, très rapidement, histoire qu’elle survive avant la fin de sa formation. Cette fille était un véritable aimant à homme
!

_Par tout le ciel, Julia ! -murmura-t-elle- Dans quoi tu t’es encore fourré !



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 23 Déc 2008 - 14:46

[ton post, elicia, va me permettre de mettre en place un "ami" de locktar que je cherchais à incorporer depuis mon arrivée ^^]

Locktar avait attendu le retour de Julia. Au bout d'un moment, il jugea qu'elle ne reviendrait pas et il retourna sur ses pas. Elicia n'était plus dans la ruelle. Le guerrier fouilla tous les recoins mais il n'y avait plus que le cadavre qui gisait encore au sol. Soudain, un cri perçant se fit entendre dans la nuit. Locktar savait qui l'avait poussé. Il leva la tête et un aigle apparu dans le ciel sombre. Il leva le bras et le rapace se posa sur son gant. Le guerrier sortit un bout de viande séchée que l'aigle goba en un éclair.

- Conduit moi à elle maintenant, dit simplement Locktar

Le rapace s'envola et le guerrier le suivit. L'aigle était l'un de ses "amis". Il l'avait trouvé dans une forêt. Le rapace était blessé. Locktar avait prit le temps de le soigner. L'aigle avait gardé sa liberté mais il suivait le guerrier dans tous ses déplacements. Locktar avait fait de lui un garde exemplaire. Le petit oiseau était les yeux du guerrier quand ce dernier n'était pas là. Locktar avait remarqué en quittant la ruelle que le rapace était posé sur un toit. Il s'était donc éloigné sans souci. Si des brigands attaquaient la Felixia, il serait prévenu par son "ami".
Locktar ne se faisait pas d'illusion, si l'aigle avait poussé son cri, c'était qu'Elicia était en danger. Il déboucha sur une petite place. Des hommes avaient bloqués Elicia contre le mur. Tranquillement, Locktar s'empara de son épée. Le sang allait couler ce soir.

- Messieurs, occupez-vous plutôt de quelqu'un de votre gabarit.

Locktar compta rapidement ses adversaires. Il avait cinq hommes. Le guerrier étant dissimulé dans l'ombre quand il avait parlé, les brigands ne savaient pas trop d'où venait la voix. Il sortit de sa cachette. Il avait l'épée à la main. La faux de la mort allait s'abattre ce soir. Cinq hommes, cinq cadavres. Le but de Locktar était de détourner l'attention des brigands. Il devait s'occuper de lui et non de la Felixia. Il y avait cinq brigands, il y aura cinq cadavres. Pas un de plus, pas un de moins.


Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 23 Déc 2008 - 18:50

Si elicia n'avait pas les chaines qui la retenait, elle se serait fait toute petite derriere Locktar. Elle avait reconu la voix qui s'était elevé dans l'ombre, et dans un petit sourire, elle vit ses adversaires chercher d'ou venait cette voix, jusqu'as ce qu'ils voient le jeune homme sortir de l'ombre, l'épée a la main. Il avait l'air déterminé, et si elle ne le conaissait pas, elle aurait eu peur de l'éclat qui brillait dans son regard.
Personne du petit groupe ne savait que Julia n'était pas très loin non plus.

L'homme qui avait fait face a Elicia tourna le regard vers Locktar, un sourire mauvais sur les levres.
-Oh mais j'ai un petit compte a régler avec elle. En fait je crois que c'est elle qui en aurait un a régler avec moi mais qu'importe! Après la mère vient le tour de la fille...

Les chaines se reserrèrent autour d'elicia, jusqu'a l'étouffer. Qoui qu'elle fasse, elle avait toujours des problemes, a croire qu'elle avait pris un abbonement .
Les autres hommes ne firent rien, se contentant de sortir leur armes.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Mar 23 Déc 2008 - 19:53

- Maintenant que tu t'en ai pris à une de mes amies, j'ai moi aussi un compte à régler avec toi. Tes 4 larbins n'y changeront rien.

Locktar s'approchait lentement du groupe. Il avait remarqué qu'Elicia souffrait. Les chaînes qui l'entravaient semblaient se reserrer. Un dessinateur! Il y avait un dessinateur dans le lot. Le combat n'allait pas se dérouler avec autant de facilité que prévu. Le dessinateur était très certainement celui qui lui avait parlé. Pour les 4 larbins, il pouvait s'en sortir. Il allait bien sûr devoir sortir le meilleur de lui-même mais ce soir, il se sentait capable de déplacer des montagnes. Pour le dessinateur, ça allait être beaucoup plus compliqué. Il n'espérait qu'une seule chose: il voulait que Julia soit dans le coin pour occuper le dessinateur. Dans le cas contraire, le combat serait compliqué.

- Désolé de te décevoir, mais tu ne tuerais personne ce soir.

Ce coup-ci, il se rua vers les quatres brigands qui avaient tirés leurs épées. Elicia avait l'air de souffrir avec ses chaînes. Dès qu'il commença à croiser le fer avec les quatres larbins, tout ce qui se passait en dehors de son propre combat ne lui importait plus. Il avait sous-estimer les quatres hommes, ils se battaient très bien. Locktar était sur la défensive. Il parait les attaques mais il ne pouvait attaquer. Il évita un coup qui aurait pu le décapiter quand il comprit qu'il ne pourrait l'emporter sans qu'il ne soit blessé. Il se releva et il se rua l'épée en avant. L'un de ses adversaires l'attaqua. Il ne para pas et l'arme du brigand déchira sa chemise en lui dessinant une longue estafillade ensanglantée sur le côté. Locktar, de son côté, avait achevé son attaque. Un brigand s'effondra, le coeur transpercé.

"Un de moins, plus que trois, pensa Locktar."

Il fit face aux trois autres. Ils étaient plus sur la défensive désormais. Un sourire se dessina sur le visage de Locktar. Même le plus fort des combattants recule quand un compatriote s'effondre. Soudain, une lame apparu dans les airs. Locktar se jeta sur le côté mais l'arme lui écorcha le bras gauche.

"Sûrement un coup du dessinateur, pensa le guerrier."

Il n'allait pas pouvoir s'en sortir seul. Il avait vraiment d'une aide.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 26 Déc 2008 - 8:01

Julia respira un moment. Locktar venait de parler. Elle ne pouvait pas se tromper c’était sa voix. Un moment elle se concentra. Il fallait faire vite mais elle avait le temps, un paradoxe saisissant mais réaliste si on regardait bien. Et pour bien viser, le temps elle devait en avoir surtout à un tir à l’aveuglette pratiquement.
Dans sa main les deux lames tournèrent silencieusement alors que Julia fermait lentement les yeux. Elle donnerait le départ… expiration inspiration deux fois, elle se focalisa sur les hommes qui seraient le plus susceptible de ralentir, même sensiblement, Locktar. Tout devait aller très vite il en allait de la vie d’Elicia.
Soudain, un bruit retentit, Julia jura. Locktar s’était élancé ! Il était allé beaucoup trop vite ! Il ne lui avait même pas laissé le temps de se concentrer comme il le fallait pour son tir ! Elle avait à peine fermé les yeux qu’elle l’avait entendu charger comme une grosse brute ! Qu’est-ce qu’il croyait ? Qu’un tir à l’aveuglette était à la porté de tout le monde ? Quoi qu’il n’était pas sensé savoir mais bon !

Un pas sur le côté et la lumière tamisé de la rue révéla sa présence, elle pivota sur elle-même, plia légèrement les genoux, arma son tir et… dans un silence presque parfait, la mort s’échappa de ses doigts et se dirigea en une fraction de seconde vers ceux qu’elle était venu chercher en cette nuit claire et calme. Les deux lames capturèrent l’éclat d’une lumière durant un dixième de seconde et se séparèrent enfin pour se ficher violement, l’une dans le cœur de celui qui était le plus proche de Locktar, -et un autre en moins, cela faisait deux avec celui que le Corbac avait déjà occis- l’autre dans… Locktar avait bougé, la lame de Julia lui avait écorché le bras ! Mais ce n’était pas le plus terrible ! Le plus terrible était que sa lame était allé se planter au bon endroit oui, mais pas dans le cœur de l’autre homme, non ! Elle était allée se ficher dans un énorme écran de liège.
Dessinateur !
L’information la traversa en une seule fraction de seconde. Julia grimaça. Tous s’étaient immobilisés par sa soudaine apparition.
Puis soudainement, comme si que l’impacte de ses lames avait actionné un mécanisme régulé à la seconde près, tout se reconfigura dans la ruelle, les «objets » prirent soudainement vit, le conflit éclata, la danse pouvait véritablement commencer.

Ne perdant plus un instant, Julia se mit en mouvement, c’était la seule chose qui lui restait à faire face à un dessinateur, ou ils étaient tous perdu !
Réalisant deux magnifiques et subtiles roues avec agilité et rapidité, Julia se retrouva devant son premier adversaire qui ne se laissa pas démonter par ce qu’il venait de voir.
Déjà, la jeune fille dût se baisser précipitamment pour éviter un premier coup, elle arrêta violement le second, saisit fermement l’homme surpris de la force de poigne de la jeune fille, l’amena brusquement à elle, remonta violement son genoux qui alla écraser l’abdomen de l’individu, le remonta aussi violement une seconde foi vers le visage cette foi, un bruit écœurant retentit tendis que le nez cédait à la pression qui lui avait était infligé.
Mais l’homme se reprit plus rapidement que prévu, il sortit sa lame, un sourire narquois aux lèvres. Surprise quelque seconde par ce revirement et l’étonnement qui l’avait envahis quand elle avait vu l’homme se redresser comme rien, alors qu’il était sensé être au moins sonné, Julia se ressaisit. Elle se campa solidement sur ses appuies et eu juste le temps de sortir sa propre lame pour intercepter celle de son adversaire.
Le choque fut… violent ! Elle ne trouva pas d’autres mots pour se l’exprimer et bien que depuis des mois elle fût insensible à toute douleur, Julia sentit bien son bras hurler de protestation quand elle réalisa qu’il perdait du terrain et en force.
Un court instant une légère panique la saisit, il était beaucoup trop fort et elle se sentait chaque seconde, ployer sous le poids qu’il lui imposait. Elle réfléchit rapidement, chercha une solution.
Locktar était aux prise avec un adversaire déjà, Elicia était toujours en mauvaise posture et le dessinateur… il se concentrait, il allait dessiner !
L’attention de la jeune fille revint subitement à son adversaire, il était au paroxysme d’une joie inouï ! D’un coup sec il frotta sa lame vers l’extérieur emportant l’arme de Julia qui lui fut arraché des mains, dans le même élan. Elle ne put s’empêcher d’émettre un petit cri de surprise.

Une main de fer se referma subitement sur sa gorge et elle se sentit soulever de terre. Julia jura intérieurement. Pourquoi ses adversaires prenaient-ils un malin plaisir à la soulever de la sorte ? Cette foi elle ne se laissa pas faire. Sa main fusa et alla violement percuter la gorge de l’individu qui jusque là jubilait sur sa victoire anticipé, coupant littéralement la respiration du gaillard. Sa prise s’affaiblit d’un coup, Julia se sentit tomber au sol.
Portant sa main à sa propre gorge elle se releva cependant tout de suite, sortit sa seconde lame, la tint un court instant devant ses yeux, plat de la lame sur son front, dans un geste solennelle fit pivoter l’arme entre ses doigts, demanda pardon à ses ancêtres au plus profond d’elle-même, laissa son arme glisser enfin doucement entre ses doigts le faisant exécuter un harmonieux arc de cercle vers le sol, et aussi brusquement qu’un attroupement d’oiseau pouvait s’envoler, enfonça sa lame d’un coup sec dans le corps de l’homme qui suffoquait.
Conformément aux conseils et exercices qu’on lui avait enseigné à l’académie, elle tourna sa lame dans les entrailles de son ennemie la remonta brusquement et la retira aussi sec.
L’homme s’effondra.

Cela en faisait trois maintenant, plus que deux et Locktar s’occupait déjà de l’un d’entre eux. Il ne restait plus que le dessinateur.
Ses yeux bicolores se plantèrent dans ceux de l’homme qui venait de voir son acolyte mourir de façon un peu idiote pouvait-on dire. Julia sût alors que si elle arrivait à l’approcher au corps à corps elle avait peut-être une petite chance de le vaincre. Mais fallait-il encore pouvoir l’atteindre.
Face à ce nouveau défit, Julia récupéra sa première lame qui était tombé au sol et les rangea toute les deux. Pour se mouvoir c’était vraiment plus simple. Un temps de battement s’installa alors qu’elle ne quittait pas l’individu des yeux, un individu qui avait compris ce qu’elle allait essayer de faire. Lentement la jeune fille respira comme dans les exercices que certains maîtres imposaient avant un exercice soit de rapidité, soit de concentration. Au même titre et au rythme, tout son corps se plaça, Julia eu simplement le temps de se ramasser comme Lupus ou Blanche le faisaient avant de se jeter sur leurs proies et déjà le premier piège s’élançait avidement vers elle. Il fallait qu’elle l’occupe un moment, au moins le temps que Locktar en finisse avec son assaillant et qu’il puisse faire quelque chose pour Elicia.
Déterminée et libre, Julia s’élança souplement à son tour à la rencontre des projectiles qui se matérialisaient à son intention.
Légère, elle commença à virevolter du mieux qu’elle put, se rapprochant difficilement mais progressivement, du dessinateur désormais totalement focalisé sur elle seule. Locktar pouvait agir.



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Ven 26 Déc 2008 - 20:32

Locktar était désormais seul face au dernier larbin. Il avait observé l'arrivée de Julia avec attention. Quand le mur en liège était apparu pour arrêter le couteau, le guerrier avait compris que c'était la Lupus qui avait envoyé le trait. Ensuite, Julia avait tué deux autres hommes. Il n'en restait donc plus qu'un seul pour Locktar. La Lupus s'était ensuite dirigé vers le dessinateur qui avait rapidement focalisé son attention sur Julia. Locktar avait sourit. Désormais, il n'y avait plus que Locktar et son adversaire. Le dessinateur n'interviendrait plus. Le dernier larbin avait tiré une leçon des autres meurtres. Il était maintenant sur la défensive. Il observait le guerrier avec une attention rare. Lui aussi, il n'avait pas peur de ce qui se passait derrière lui. Julia s'occupait du dessinateur donc, il n'était plus que tous les deux. Locktar aurait aimé attendre l'attaque de son ennemi mais elle ne vint jamais. N'étant pas d'un naturel patient, le guerrier passa vite à l'action. Il chargea son adversaire. Ce dernier était trop prudent pour se prendre l'attaque de plein fouet. Grâce à une parade rapide, il évita le coup et il frappa le dos du guerrier avec force. Locktar, déséquilibré, se retrouva le nez dans la poussière. Il se releva rapidement. Son visage était plein de terre. Il ne prit pas le temps de l'essuyer. Perdre encore plus de temps aurait pu mettre la santé d'Elicia en grand danger. Il ne suffisait pas d'être rapide, il fallait qu'il soit malin pour tromper l'attention de son adversaire. Il s'approcha lentement l'épée à la main. Il ne fallait pas qu'il charge. Le combat au corps-à-corps était plus envisageable. Il donna des coups puissants mais à chaque fois, son adversaire parait. Des bruits de chocs de métaux se firent entendre. Locktar évitait lui aussi des coups. Soudain, il remarqua une faiblesse dans la défense de son adversaire. Il parait toujours en catastrophe en regardant la lame qui arrivait. Le guerrier attaqua. La parade vint immédiatement. Locktar lacha son épée, ce qui surprit son adversaire. Sans qu'il n'ai pu tenter quelque chose, le larbin se retrouva au sol. Le guerrier avait envoyé un énorme coup de poing en plein milieu du visage de son adversaire. Le larbin n'était pourtant pas assomé. Il se releva mais son épée était désormais trop loin de lui. Locktar fut rapide. Il se pencha, récupéra son arme et il attaqua. Son adversaire s'effondra, une épée lui traversant le ventre. Le guerrier ne prit pas le temps de souffler. Il laissa sa lame et il fonça vers Elicia. Il était crevé et surtout blessé. Son ventre saignait abondamment mais il s'en moquait bien. Il ne s'occupait pas non plus de son visage couvert de poussière. Il n'était vraiment pas beau à voir mais une seule chose importait: sauver Elicia.

La Felixia suffoquait. La chaîne lui serrait le cou. Locktar s'empara de l'arme d'Elicia et il frappa en faisant bien attention de ne pas blesser la jeune fille. Rien ne se passa. La chaîne était toujours intacte. Une idée lui vint. Elle était folle mais peut être réalisable. Il attrapa le collier qui se serrait de plus en plus. Avec toutes ses forces, il tira pour l'écarter. Il réussit à stopper le serrage mais il n'arrivait pas à sauver Elicia. Il continua tout de même, ne pouvant s'empêcher de pousser un cri devant l'effort accomplit. Au bout d'un moment, qu'il trouva immensémment grand, le collier s'ouvrit et Elicia pu enfin se libérer. Quand Locktar lâcha le collier, il s'effondra. Il avait libéré trop de forces. Il avait besoin de reprendre son souffle.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Sam 27 Déc 2008 - 13:05

Mouvement à droite, mouvement à gauche « tu ne fais que danser ne l’oublie jamais » tour inattendu sur la gauche toujours, le projectile la manque de peu « c’est assez étrange comme danse ma tante… » « ne réfléchi pas, laisse le vide te parler… » Julia avait les yeux à demi-fermé par la concentration quand les voix avaient commencé à pointer le bout de leur nez dans sa tête, ne la gênant pourtant pas, c’était les leçons de sa tante qui remontaient.

Le bal n’en finissait plus… Julia se mouvait, glissait, pivotait, se courbait, s’élançait, se cabrait, sautait, roulait, s’étendait à n’en plus finir, mais elle progressait.
L’affolement se lisait dans le regard contrarié de son adversaire qui la voyait progresser vers lui sans qu’il puisse faire autre chose qua ce qu’il ne faisait déjà.
Julia portait sur son corps une multitude d’égratignure toutes différente mais d’importance superflus. Son pied droit se posait au sol et déjà elle se trouvait à l’endroit opposé où sont pied avait touché le sol.

Un calme étrange s’était emparé d’elle, elle ne regardait même plus les divers projectiles fondre sur elle à différents rythme et à vitesse variante. Elle se laissait porter par le rythme, son rythme, s’en était presque facile. Un filet fondit sur elle, sa lame chuinta, vive, et le trancha net. Julia ne voyait plus la difficulté, elle avait déstabilisé, piétiné l’imagination du dessinateur, qui affolé n’en avait plus beaucoup et lui envoyait des objets de plus en plus commun, sans grande originalité et donc sans surprise.
Presque étonnée de ce qu’elle se voyait faire, elle se sentit comme portée par le vent pour ne pas dire par le vide, lors des derniers mètres la menant à son adversaire.
Une sensation incroyable de liberté l’envahissant, la subjuguant, une sensation plus que merveilleuse de possibilité presque infini… aucun bruit à part celui de son cœur raisonnait à ses tempes, régulier, calme, malgré l’effort qu’elle devait produire pour se déplacer, il avait le bon tempo…

Enfin, spectatrice enfermée dans un corps qui semblait être habituée à délivrer la mort, elle se vit retomber furtivement sur ses appuies, prendre un dernier élan, s’élancer de nouveau avec légèreté dans les airs, éviter un dernier projectile qui visait son cœur, arriver enfin au dessus du dessinateur, effectuer une rotation complète du corps pour donner plus de force au coup qu’elle allait porter, et dans un même mouvement sortir simultanément ses deux lames qui scintillèrent dans un seul et unique chuintement.
Une trainée de sang gicla sur un mur non loin, Julia retomba souplement sur ses pieds, en position de garde au cas où, précaution pas vraiment nécessaire, derrière elle un bruit de chaîne tombant lourdement au sol retentit.
Le bal était fini.



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]

Acier
Messages : 154
Inscription le : 08/12/2007
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Sam 27 Déc 2008 - 19:45

Elicia avait eu très peur. Manquer d'air n'est jamais très agréable et elle avait bien cru que son heure était venu. mais c'est sans comptr la persévérence de Locktar. Elle n'avait pas vraiment suivi le combat, mais l'avait vu se précipiter et s'acharner sur les chaines qui l'étranglait.
Une fois libre, elle put reprendre son souffle, bien que cela soit un peu dur a faire. Elle toussa comme une damné, a cracher ses poumons. meme sans les chaines, elle avait encore du mal a respirer.

Elle réalisa alors que les chaines lui avaient laissé une marque au cou. ce dont elle se fichait totalement quand elle vit que Locktar était a terre, et bléssé. Rassemblant ses forces, enfin ce qui lui restait, elle l'écarta du combat qui se déroulait entre Julia et le désssinateur, et le posa contre un mur sur lequel il pouvait appuiyer son dos.
Elle se laissa tomber a coté de lui, tout en craignant le pire pour Julia.
c'était extraordinaire de la voir bouger de cette façon.
Et puis, tout était fini. Il était mort.

En meme temps que la mort du dessinateur, son cauchemard prenait fin, et sa mère se trouvait ainsi vengé. Finalement tout est bien qui finit bien.
La respiraton encore difficile, elle resta assise aux cotés de Locktar, apuiyé contre le mur, sans bouger.


_______________


Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie.

Primat de Teylus et Maître d'Armes
Messages : 621
Inscription le : 26/11/2008
Age IRL : 27


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Sam 27 Déc 2008 - 21:10

Locktar reprenait son souffle avec difficulté. Il n'arrivait pas à croire qu'il avait réussit à ouvrir le collier. Il n'en pouvait plus. Heureusement que Julia était là pour s'occuper du dessinateur. Il n'était plus capable de tenir debout alors il lui était vraiment impossible d'envisager de se battre. Elicia l'avait écarté du combat et il pouvait désormais s'appuyer sur le mur. Ses muscles le faisaient atrocement souffrir. Pour son bras meurtri, c'était pire. Il détacha sa protection pour se soulager. Il reprenait peu à peu son souffle mais ses muscles étaient encore inaptes au combat. Il regardait Julia se battre contre le dessinateur sans pouvoir intervenir. La Lupus se déplaçait avec grâce. Le dessinateur n'arrivait même pas à l'atteindre. Julia n'était même pas paniquée, une tranquilité rare se lisait sur son visage. Elle n'attaquait pas, elle évitait les attaques du dessinateur. Soudain, elle décida d'attaquer et le dessinateur s'effondra. Le combat était fini. Le calcul de Locktar avait été respecté. Il avait 5 cadavres et ses amies n'avaient rien. Lui, il était assez mal en point mais il savait qu'il se remettrait vite. Il regarda Elicia. Elle avait l'air apaisée. La mort du dessinateur lui avait fait plaisir, c'était réel. Sa blessure au côté avait énormément saigné. Maintenant que le combat était fini, il commença à s'en inquiéter. Elle n'était pas très profonde mais s'il ne la soignait pas, elle pouvait s'infectée et s'aggraver. Avec un pan de sa chemise encore blanc, il s'essuya le visage. Julia se rapprochait d'eux. Elle était toujours sereine. Locktar en était tout étonné. Lui, quand il se battait, une rage folle lui coulait dans les veines. Cette colère réclamait du sang et les morts s'accumulaient autour de lui quand il était dans cet état. Parfois, cet état lui faisait peur mais le résultat était toujours le même: ces ennemis succombaient sans le tuer.


Maître forestier
Messages : 449
Inscription le : 14/02/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Dim 28 Déc 2008 - 19:26

Sans la tuer… « ils doivent tomber sans te tuer », « la mort est un long chemin », « ce n’est qu’une porte », ses yeux regardèrent le corps ensanglanté à ses pieds, « tu crois qu’on peut tout faire papa ? », « un chemin et quelque chose en plus… », « ce n’est qu’un chemin… », « nous ne sommes personne pour décider si oui ou non… », « ouvre les yeux tout n’est pas que merveilleux », « c’était son temps ma fille », « laisse-le partir », « si quelqu’un doit mourir… », « seule le ciel sait ces choses… », « Aucun regret n’est permis… » « on se doit de se protéger », « qui sont ceux que tu aimes toi oncle Barris ? », « une certaine petite fille superbement merveilleuse… » « ne va pas trop vite ma chéri… » « Maman je peux monter ? »

Julia ferma sèchement ses pensées, les voix se turent, toutes, intégralement, pour la première foi depuis qu’elles existaient. Toujours en position de garde, la respiration calme, elle n’avait pas bougé. Dès que le cadavre avait touché le sol, les chaînes s’étaient volatilisé… un silence de mort s’installa sur la ruelle, cinq cadavres jonchaient le sol.
Calmement Julia se redressa. Une seul pensait lui restait : ce soir c’était la première qu’elle tuait des êtres humains et elle se sentait plus que différente. Quelque chose en elle avait surgit, quelque chose qui lui était inconnu… elle les avait tué avec tant de facilité maintenant qu’elle y pensait. L’homme était si fragile et par opposition à cela, si prétentieux et imbu de lui de même.
Lentement, comme la coutume de sa région le voulait à la mort d’un combattant, elle ramena l’une de ses lames devant ses yeux, à la verticale, les mêmes gestes exactes que ceux qu’elle avait produits avant d’achever son premier adversaire. Tournant le fil de la lame vers son visage elle posa solennellement un genou à terre sans siller, avant de l’abaisser et poser le regard sur l’homme qu’elle venait de tuer.
Son dernier regard avait était figé dans la stupeur… Julia referma ses yeux vidés de toute vie et murmura :


_Tu t’ai bien battu, ne ressent aucune honte du comment de ton départ.

Qu’importait ce que cet homme avait bien put faire d’atroce dans sa vie à présent. Ce qu’il avait bien put être, tout ceux qu’il avait put tuer, et même leur nombre. Elle connaissait la mort… et tous étaient égaux devant elle quand arrivait l’heure. On pouvait être roi, empereur, guerrier de renom, quand elle venait on était tout simplement… humain et rien d’autre. Cet homme s’en était allé sur l’autre rive en laissant derrière lui toutes ce qu’il avait put être, il était maintenant comme n’importe qui, juste un homme et Julia savait à quel point les mots étaient important pour libérer totalement une âme de ce qui l’entrave parfois solidement, à la terre et l’empêche de trouver repos.
C’était étrange de le voir là, comme il était. Sans vie, sans plus de possibilité que celle de retourner à la poussière. Il n’était plus rien, alors qu’il y avait quelques secondes il l’aurait volontiers décapité.
Doucement elle posa sa main sur celle du mort et marmonna une courte prière, pour les âmes des guerriers tombé au combat. Il n’était peut-être pas quelqu’un de bon et même quelqu’un totalement et intégralement inverse à ce concept, mais personne ne méritait de ne pas pouvoir partir après…
Julia ferma un instant les yeux. Elle ne ressentait rien, si ce n’est de la pitié et de la compassion pour ses âmes qui venaient de s’en aller.
« un jour tu comprendra la mort », « elle n’est pas si effrayante », « fait’ en une amie, plutôt qu’une phobie », « libération », « pénitence », « elle est différente pour tous… » « L’important c’est que toi », tu la comprennes. »

Se levant, Julia se détourna du corps presque paisible maintenant, tout comme elle. Allait-elle vomir maintenant ? Etre dégoutée de son geste, de cette platitude qui l’avait envahi en abattant cet homme ? Quelque chose en elle lui disait que ça avait était son temps à cet homme. C’était ce soir qu’il devait partir. Et surtout, c’était soit lui, soit elle.

Arrivé devant Locktar blessé et Elicia terrorisée, son visage ne changea nullement d’expression. Distraitement elle sorti un mouchoir et entreprit d’essuyer ses lames une par une, avant de les ranger à leur place.


_Il ne vaut mieux pas rester ici les tourtereaux. La belle est sauvée mais le mal non vaincu. Il serait désagréable d’avoir à nouveau une visite inattendue. Locktar lève toi, il n’est pas temps de jouer au souffrant, vous devriez rentrer et aller à l’infirmerie au plus vite.

Sa voix était paisible comme jamais, elle ne se reconnaissait pas. Un moment elle eu peur de s’être perdu. Le fossé entre elle et son corps se creusait de jour en jour, elle eut peur que ce qui venait de surgir d’elle, ce qui l’avait transportée dans ses déplacements, ne soit un résultat néfaste pour tout ce qu’elle était. Elle eu peur un instant d’avoir perdu aussi sa sensibilité d’âme et de cœur, mais se souvint du sentiment de compassion qui tamisait ses pensées.
Patiemment elle attendit de voir ce que les deux autres voulaient finalement faire.



_______________
Chacune de nos vies est importante, ne l'oublions jamais.
[Youhouuuhouu!! mon avatar est reeee, mon avatar est ree!!!!! :DMerci Beaucoup Ama!!]
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Nuit d'insomnie [Terminé]   Aujourd'hui à 6:46



 
Nuit d'insomnie [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires
-
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» La nuit au cimetière [Terminé]
» Mission intrigue : La nuit ça change tout la nuit, c'est merveilleux la nuit [Livre II - Terminé]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 2] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'Empire de Gwendalavir :: La cité d'Al-Poll et ses environs :: La rue marchande-