Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteParce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 138
Inscription le : 26/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Mar 11 Nov 2008 - 22:15

Premier cours. Une occasion en or de cerner les Dessinateurs. La veille, elle avait fait un bruit impossible dans les Spires que tous les Dessinateurs présents à l’Académie avaient dû entendre ; cours de Dessin demain matin en bas de l’escalier principal ! Ceux qui n’avaient pas entendu devaient être complètement sourds… Elle avait décidé de changer un peu ses plans. Lors de sa rencontre avec Jehan, elle avait prouvé ne pas être facilement intimidée, malgré la nouveauté. Aussi se montrerait-elle tout aussi sûre d’elle-même avec ses élèves, et ne montrerait pas de faiblesse, même si c’était la première fois qu’elle donnait des cours… Elle deviendrait celle en qui ils se confieraient, celle dont ils n’auraient pas peur de l’opinion. Elle aurait l’air d’être celle qui les unissait, alors que ce serait tout le contraire… C’était ainsi qu’elle avait décidé d’agir pour le moment, mais elle devait d’abord savoir à quoi ressemblaient ses élèves. Alors en milieu de matinée, elle s’était assise sur la troisième marche de l’escalier principal, attendant les retardataires qui se joindraient bientôt au groupe en bas. Lorsqu’elle pensa avoir assez attendu, elle se releva et se présenta :

- Bonjour à tous ! Je suis Neela Selyan, et je partagerai les cours avec Vivyan Ril’ Lake à partir de maintenant. Vous vous demandez sûrement pourquoi un cours aurait place dans un endroit pareil...

Ses yeux passèrent sur l’escalier, le seul qui soit droit dans toute l’Académie, et l’étage du dessus, placé à une hauteur peu commune. Sans escalier, il ne serait pas facile de monter… Regardant à nouveau les élèves, elle leur sourit avant de continuer.

- Vous savez déjà que, pour Dessiner, trois facteurs sont nécessaires. Le pouvoir, la volonté et la créativité… Mais lorsque vous Dessinez, vous ne les utilisez pas forcément au maximum de votre potentiel. Vous pouvez, par exemple, Dessiner dans les basses spires alors que vous êtes capable de monter plus haut. Aujourd’hui, c’est votre créativité qui sera éprouvée pour cerner vos limites.

Quelques secondes de silence, pour faire monter le suspense, puis, posant sa main sur la rampe, elle expliqua enfin ce qu’elle attendait d’eux.

- Je veux que vous vous retrouviez à l’étage supérieur sans prendre l’escalier. Utilisez votre Don pour monter, peu importe comment. Si vous avez quelque problème que ce soit, demandez-moi, je vous aiderai. Pour le moment, je veux juste savoir ce que vous pouvez faire. Allez-y !

Elle se plaça sur le côté, observant les élèves. Elle était curieuse de savoir ce qu’ils imagineraient. Et de découvrir lesquels pourraient lui être utiles…


_______________
Maya Nil' Shaya, alias Myra, Dame Eclipsiste

avatar

Sentinelle
Messages : 426
Inscription le : 09/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Mer 12 Nov 2008 - 13:59

Ciléa commençait à se familiariser avec l'académie et s'est pour ça qu'elle arriva à l'heure en cours.
Depuis l'attaque des Rais ,il lui semblait qu'elle ne vivait pas vraiment…elle survivait…elle s'alimentait et ses nuit quoique toujours hantaient de cauchemars n'était pas pires que celle qu'elles avait passés jusqu'ici ,mais toutes ses actions étaient mécaniques,encrassées par l'habitude,la véritable boucherie qu'avait était le combat la perturbait plus qu'elle n'essayait de s'en persuadé et elle noyait son angoisse dans l'études du dessin,continuant de s'entraîner avec acharnement et profitant des cours pour se perfectionner à chaque fois.


Elle nota le changement de professeur,une femme,noble d'après son maintient et ses habits,d'un dynamisme qui contrastait avec l'aura mystérieuse de Vyvian ril'Lake mais qui n'était pas désagréable .Elle se présenta rapidement et leur expliqua ce qu'elle attendait d'eux.
Neila Selyan,elle n'était donc pas noble,pensa La Felixia avec un petit froncement de sourcil imperceptible.Mais son attention fut vite détournée par l'objectif du cours:Tester les limites de la créativité. L'exercice n'était pas à son avantage:,si ses souvenirs étaient bon,dans le résultat de son analyse Le cercle bleu de sa créativité était le plus petit des trois.

Elle réfléchi un instant,Un pas de coté était exclu,elle ne savait pas faire…Créer une corde peut etre?accrocher au plafond,elle lui servirait à grimper jusqu'en haut. Mais elle n'avait pas un niveau assez elevé pour faire apparaître un objet solide durablement et avec une petite grimace en pensant à ce qui se passerait si le dessin se dématérialiser pendant qu'elle grimpait elle écarta cette hypothèse,une autre idée germa dans son esprit.

Elle monta dans les spires et une plante grimpante ,solide vint l'enserrer d'anneaux en lianes;se concentrant,plus ciléa fit pousser la plante de manière accélèrer,ce qui la pouvait la faire monter à une vitesse convenable jusqu'au palier suivant.arrivée au milieu,la Felixia sentit la puissance de son dessin diminuer,il fallait pourtant qu'elle tienne jusqu'en haut si elle ne voulait pas s'écraser par terre,serrant les dent,elle força sur son dessin pour qu'il le porte jusqu'en haut,quelques mètre encore et elle y serrait,elle allait y arriver…
Elle se mit à trembler et sentit des larmes monter de ses yeux avec une sensation de tournis comme à chaque fois qu'elle forçait trop sur son don…Avançant de plus en plus lentement la plante finit quand même par la poser sur le pallier suivant. Se redressant du mieux qu'elle pu,exténuée par l'effort elle ragea intérieurement contre sa faiblesse. Elle avait pourtant un don exceptionnel,comme d'ailleurs la plupart des élèves présents,pourquoi était-t-elle de le maîtriser correctement?


avatar

Messages : 42
Inscription le : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Mar 18 Nov 2008 - 17:37

Hier soir, alors qu'elle était dans le dortoir des filles, Isha avait perçu quelque chose d'anormal. Dans les spires. Elle n'avait pas tardé à comprendre que quelqu'un cherchait à la joindre. En fait, ce quelqu'un voulait joindre tous les élèves dessinateurs à l'académie et indiquait l'heure et la date du prochain cours. Isha s'était dépêchée d'aller voir sur place où le cours se passerait, pour ne pas être en retard le jour J. Elle s'était endormie. Le matin, à7 heures, elle était debout. Elle se lava, prit sa petite besace et enfila sa tunique verte.
Elle courut jusqu'à la salle du cours. Elle n'était pas en retard. Ouf! Elle s'assit sur un banc mis à leur disposition. La professeur commença son cours., en disant qu'ils allaient travailler sur la créativité. Ca, c'était le point fort d'Isha...enfin si elle s'entraînait. La professeur demanda d'inventer un moyen pour arriver en haut des escaliers, sans monter les marches. A l'instar de plusieurs élèves qui étaient ici, Isha ne savait pas faire un pas sur le côté. Une foule d'idées commençèrent à germer dans son esprit. Elle pensa d'abord à une corde, mais se dit que ce n'était pas très origninale. Puis, l'idée d'une balançoire germa dans son esprit. Elle la retînt, se demandant si elle pouvait y arriver. A vrai dire, elle avait déjà créer des balançoires, mais elle étaient toutes petites. Et puis, comment faire pour faire monter une balançoire en haut d'un escalier. Elle se souvient alors des tyroliennes quand elle étaient petites...oui c'était ça. Une tyrolienne assez puissante qui lui permettrait de monter jusqu'en haut. Elle s'immergea dans les spires. Pour les quitter aussitôt. Elle inspira profonfèment et s'élança à nouveau. Elle monta dans les spires. Assez haut pour trouver ce qu'ele cherchait. Elle avait eu un peu de mal à arriver jusquà là, et son cerveau tournait à 100 à l'heure. Quand elle vit donc une tyrolienne, à peu près comme elle cherchait, elle fut donc contente. Elle quitta les spires, pour voir son dessin. Oui, c'était ça. Elle prit la tyrolienne en main sans regarder autre part. Elle avait crée une tyrolienne capable de monter les escaliers très vite. Elle s'élança donc, le siège sous ses fesses. Le début avait été rapide, mais à la moitié de sa montée, la tyrolienne s'immobilisa et commença à redescendre. Isha paniquée, entra dans les spires pour chercher une solution. Elle créa des petits anneaux qu'elle suspendit sur la corde de la tyrolienne. A la force des mains, elle put donc monter les escaliers, mais en s'aidant des anneaux. Quand elle arriva sur le palier, elle était épuisée, et se dit que la tyrolienne était un peu riquée....


avatar

Messages : 345
Inscription le : 06/07/2007
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Sam 22 Nov 2008 - 20:00

Tornade de cheveux roux feu. Kushumaï courait dans les couloirs de l'Académie, dérapait sur plusieurs mètres avant de prendre un raccourci sur la gauche. Elle allait être en retard, en retard...ses mots résonnèrent dans sa tête, telle une sentence inévitable.
Elle eut une idée lumineuse, elle se jetta dans les Spires.
Si elle arrivait à mettre son dessin comme elle le voulait, elle avait des chances de ne pas arriver en retard à son cours de Dessin.
Une planche rudimentaire en bois apparu, munie de roulettes, la jeune dessinatrice sauta dessus et poussa un petit cri, faillant tomber. Elle hésita à fermer les yeux mais renonça.
Les murs des couloirs défilaient très vite et elle fut fière d'avoir pensé à cette petite planche qui est tout de même bien pratique.
Elle était fière....jusqu'à ce qu'elle pointe le doigt sur un point important.
Elle ne pouvait pas s'arrêter.
Elle ouvrit ses yeux, effrayée de sa propre invention diabolique sur lequel elle n'avait aucun contrôle.
Elle voyait la porte de la salle arrivait en vitesse.
Grande vitesse.
Au dernier moment, elle effaça son dessin et fut projetté avec force sur la porte.
Celle ci s'ouvrit à la volée et Kushumaï n'évitait pas la chute.
Chute douloureuse, elle s'écrasa contre les dalles de pierres en un bruit sourd.
Au moins elle était à l'heure...
Une fois qu'elle eut entendu l'exercice, elle grimaça. Elle regarda l'immense escalier qui la séparait du professeur et soupira. Quelle idée ! Idée absurde et folle, mais quelle idée ! Elle était impatiente de commencer.
Elle réfléchit un moment tout en grimaçant, toute courbaturée de sa chute récente. C'est en posant le regard sur sa bague de fiancailles qu'une idée lui vint à l'esprit.
Elle s'avança sur le mur et se jetta dans les Spires, monta monta. Sur le mur se déssinait deux cordes, elle monta sur celle la plus basse et s'empara de l'autre avec ses mains. Elle commença l'ascension, plus elle avançait, plus elle effaçait son dessin derrière elle et dessinait la continuation de la corde devant. C'était un travail immense et très ardu, d'autant plus qu'elle ne se retenait qu'avec la force des bras sur des cordes qui pouvaient disparaître à tout moment...
Sa corde était accrochée au mur par des anneaux métalliques.
Ses mains étaients rapées par la rudesse de la corde, ses bras la déchirait, d'autant plus qu'elle avait déjà mal avant son ascension, vu la chute qu'elle avait subie à la suite de sa planche infernale.
Courage, plus que quelques mètres...


_______________


avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 138
Inscription le : 26/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Jeu 27 Nov 2008 - 0:06

Neela observa la première élève à essayer d’accomplir l’exercice, Ciléa, prête à faire apparaître un matelas au sol en cas de problème, mais il n’y en eut pas. Cette élève devait être assez puissante pour pouvoir Dessiner une plante comme celle-là… et en ce qui concernait sa créativité, elle se débrouillait parfaitement pour le moment. Elle n’avait même pas attendu de voir ce que feraient les autres, ne pouvant donc pas utiliser d’autres idées. Cela venait du fond d’elle-même… Un très bon départ qui lui serait bien utile. Par contre, sa plante avait disparu juste après qu’elle soit arrivée en haut… elle avait donc du mal à garder les objets ancrés dans la réalité. Problème de volonté ? Elle ne devait pas s’entraîner assez. Si elle savait utiliser son Don, elle ne connaissait pas encore ses limites, ou avait du mal à rester concentrée dans l’Imagination. Isha, une élève de Lotra, fut la suivante. Elle utilisa un système compliqué avec une corde et un siège qui y glissait en la tirant vers le haut… pas mal. Elle aussi semblait avoir du mal à ancrer son Dessin dans la réalité, aussi Neela décida de lui donner le même exercice que Ciléa. Entrant dans les spires, Neela effleura leurs esprits. Les autres ne devraient pas entendre, à moins qu’ils ne tendent leur oreille mentale, ce qui ne la dérangeait absolument pas.

- Ciléa et Isha, tous les soirs, je veux que vous Dessiniez une sphère noire, toujours la même. Je sais que vous en êtes capable, après ce que vous venez de faire aujourd’hui. Votre objectif sera de la garder dans la réalité aussi longtemps que possible. Quand vos Dessins resteront présents le triple de votre temps présent, prévenez-moi.

Elles devraient ainsi s’améliorer… Elles progresseraient rapidement, Neela voyait bien qu’elles avaient le potentiel. Sortant un morceau de parchemin de son sac, Neela commença à prendre des notes, gardant un œil sur les autres élèves. Elle décrirait les habilités de tout le monde, visiblement pour elle-même, réellement pour les Mercenaires… Ce fut au tour de Lupus de montrer la créativité de sa maison, et Neela remarqua sans peine que cette élève devait s’entrainer depuis plus longtemps que les autres. Elle était douée… Puis elle monta elle-même, faisant d’abord apparaître un long drap blanc qu’elle tint par les coins, puis cherchant parmi les plus hautes spires ou elle avait accès un courant d’air qui souffla dedans par en bas… Elle plana jusqu’en haut et posa les pieds sur le palier.

- Bien ! Maintenant, traversez le couloir sans toucher le sol en attendant que les autres se décident à monter…

Pendant cet exercice, moins dangereux, elle comptait ajouter une mince difficulté. Entrant elle-même dans les Spires, elle se prépara à suivre ses élèves… pour annuler leurs créations avec l’une des siennes quelque temps après qu’elles aient basculé dans la réalité. Ils devraient agir vite s’ils voulaient réussir l’exercice, et ils ne réussiraient pas tous du premier coup ; au moins, ils apprendraient le danger de se battre contre un autre Dessinateur…


_______________
Maya Nil' Shaya, alias Myra, Dame Eclipsiste

avatar

Sentinelle
Messages : 426
Inscription le : 09/05/2008
Age IRL : 25


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Jeu 27 Nov 2008 - 19:09

- Ciléa et Isha, tous les soirs, je veux que vous Dessiniez une sphère noire, toujours la même. Je sais que vous en êtes capable, après ce que vous venez de faire aujourd’hui. Votre objectif sera de la garder dans la réalité aussi longtemps que possible. Quand vos Dessins resteront présents le triple de votre temps présent, prévenez-moi.

Ciléa acquiesça mentalement,faire un dessin d'une simplicité enfantine et le garder le plus longtemps possible …Jamais il ne lui était venu une idée pareille mais ça lui semblait logique maintenant qu'elle y pensait. Pendant ses entraînements en solitaire elle avait toujours travaillé son Pouvoir,essayant d'atteindre les hautes Spires le plus vite possible,quitte à garder son dessin pendant quelques secondes seulement. Elle avait toujours considérés la partie Volonté de son don comme acquise et ne l'avait pas travaillé autant que son Pouvoir ou sa créativité…Grossière erreur! Elle s'en rendait compte aujourd'hui.
Néanmoins si son dessin s'était effacé aussi vite aujourd'hui,c'était seulement parce que la plante était complexe,placée un peu trop haut dans les Spires pour la débutante qu'elle était…
Avec une sphère,elle n'avait aucun doute : son dessin "tiendrait" plus longtemps

leur jeune professeur les rejoint avec une maitrise et une grace qu'on pouvait difficilement ne pas envier.


- Bien ! Maintenant, traversez le couloir sans toucher le sol en attendant que les autres se décident à monter…

La plante avait sapé une partie de ses forces et quand le professeur leur demanda de traverser le couloir elle se demanda pendant combien d'exercices de ce genre elle pourrait tenir.
Elle commença à dessiner lentement de grosses prises tout le long du mur du couloir.
Elle grimpa sur la première mais sentit quelque chose pénétrer son dessin. Quelqu'un essayait de prendre possession de sa création. Elle lutta de toute ces force,utilisant toute la volonté de son don pour résister
et réussit pendant un cours instant à opposer une résistance. Mais son dessin finit par exploser et elle se retrouva par terre,étourdit par la douleur mentale…
Ciléa comprit vite son erreur. C'était Neela Selyan qui avait prit possession de son dessin et elle ne s'attendait sûrement pas à ce qu'une élève lui résiste. Le professeur voulait sûrement qu'elle creé autre chose au lieu de s'épuiser bêtement à essayer de garder intacte sa création.
Revenant au bout du couloir,Ciléa réfléchie à une autre façon de traverser ,s'accordant quelques minutes de repos…Ses dessins étaient maintenant comptés…elle n'aurait pas le droit à d'autres erreurs…


avatar

Messages : 42
Inscription le : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Sam 29 Nov 2008 - 16:30

Après que tous les élèves furent passées, la voix de la professeur retentit dans la tête d'Isha, lui disant qu'il fallait qu'elle s'entraîne à reproduire une sphère noire toute simple tous les jours, pour s'entraîner. Puis, elle annonça le prochain exercice: traverser le couloir sans toucher pied à terre. Isha réfléchit, mais pas trop longtemps. Elle avait une idée...la jeune fille passée avant elle n'avait pas réussi à traverser le couloir sans toucher le sol, alors qu'elle était très bien partie avec sa crétion! Mais Isha ne s'en inquiéta pas plus que ça. Elle alla dans les spires, et en ressortit au bout d'une vingtaine de secondes, elle était montée plus haut que prévu...un filet grossier pendait au plafond...un grand filet fait de cordes assemblées les unes avec les autres...Isha avait laissé pendre le filet par terre, pour qu'elle puisse grimper...elle monta donc souplement sur le filet, et la tête en bas, comme les singes, elle entreprit la traversée. Soudain, elle sentit que quelque chose n'allait pas...elle s'arrêta quelques secondes, les épaules tombant vers le bas, et ses cheveux pendants. Elle ne tarda pas à comprendre ce qui lui arrivait...quelqu'un était en train d'entrer dans son dessin et faisait tout pour qu'il ne tienne plus. Le sang battant dans ses tempes, elle essaya de se ressaisir et lutta pendant une dizaine de secondes, immobile. Au bout de ses dizaines de secondes, elle n'avait plus de force dans les bras, et elle sentait que sa tête allait exploser si elle continuait à résister. Dans un ultime effort de volonté, elle redressa la tête et entra dans l'Imagination, dessina des prises au mur, et sauta violemment contre le mur. Elle se cogna la tête. Le souffle court, et les doigts rouges de tant d'efforts, elle tourna la tête et vit que son filet avait disparu. Elle resta accrochée au mur, le souffle court, et épuisée, traversa le couloir...elle avait compris après que c'était la professeur qui était entrée dans son dessin...si elle n'avait pas eu autant de volonté, elle n'aurait pas pu résisté 3 secondes, et serait tombée...mais, dans ces càs-là, se dit-elle , la professeur aurait sûrement créer un matelas en quatrième vitesse. Arrivée au bout du couloir, elle leva la tête et poussa un grand soupir...

avatar

Messages : 105
Inscription le : 03/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://night-heaven.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Sam 29 Nov 2008 - 23:56

Elle observa attentivement les trois-quatre autres élèves avant de réfléchir elle-même à son épreuve. Ses yeux évaluèrent rapidement les risques, rencontrant le matelas soigneusement disposé afin de prévenir toute blessure dûe à une chute, et se tournèrent ensuite vers le professeur qui dictait les consignes suivantes.

Néo ferma les yeux et oublia tout. Le temps, les autres élèves, leurs créations... Elle se coupa du monde exterieur et s'enferma dans sa bulle, sûre de ne pas être dérangée. Elle réfléchissait.

Quel moyen employer pour se retrouver en haut ?... Pas sur le côté ? Non, la distance était bien trop grande pour une simple débutante comme elle, et puis le travail se basait sur la créativité. En chaque matière, on avait un point fort... Quel était le sien, en dessin ? Quel élément pouvait-elle imaginer le mieux ? La réponse s'offrit à elle en l'espace de quelques secondes passées à fouiller dans les tréfonds de sa mémoire : l'eau.
Mais l'eau ne lui serait d'aucune utili... si, bien sûr que si ! De l'eau liquide, non, mais de la glace, elle pourrait parfaitement l'utiliser ! Elle avait l'élement de base... Mais qu'allait-elle faire avec cette glace ? C'était pourtant simple... Refaire un escalier.
Un escalier en glace... Oui, sauf que ça glissait, et elle risquait de se retrouver sur le matelas, ce que ses os fragiles ne supporteraient que durement. Qu'est-ce qui lui permettrait d'adhérer à son escalier ?
Quelque chose qui collait... Elle le savait, elle en était sûre... Du... du sel ! Il suffisait qu'elle glace la semelle de ses bottes, qu'elle y mette du sel et le tour était joué.
Restait à savoir si elle en était capable.

Néo ouvrit les yeux et se projeta dans l'Imagination, ne prenant même pas le temps de regarder ce qu'il s'était passé autour d'elle.
Des multitudes de chemins s'ouvrirent à elle, plus beaux les uns que les autres et s'ouvrant sur des infinis de possibles. Elle dédaigna les basses Spires pour monter vers les hautes à une vitesse fulgurante, son pouvoir lui permettant de passer ces épreuves sans grandes difficulté, et s'engagea dans l'une d'elles, puis dans une autre, zigzangant un peu partout.
Elle dessinait l'escalier de glace avec des précisions incroyables, le rendant à chaque instant un peu plus réel... Son talent créatif s'exprimait librement, corrigeant un trait par-ci, taillant de fines ciselures par-là, traçant sur la matière des ornements magnifiques, formant peu à peu ce qu'elle attendait. Et puis plus rien.
Elle l'avait créé mais ne parvenait pas à le faire basculer. Sa volonté lui faisait défaut...

Néo se concentra sur ce seul point, tentant de trouver ce qu'il manquait, analysant toute erreur possible. Son énergie y passait en quantité phénoménales, l'affaiblissant à chaque seconde. De lourdes gouttes de sueur vinrent se former sur son front, ses tempes, ses bras... Elle n'y parvenait pas, l'escalier était là pourtant, bien présent dans son esprit !
Il apparut sans prévenir, la prenant au dépourvu. Elle chancela, un énorme poids ayant soudainement quitté ses épaules, et ses yeux papillonèrent devant le chef-d'oeuvre de glace qu'elle venait de matérialiser. Chef-d'oeuvre qui allait disparaître si elle ne faisait pas vite.

Dessiner une plaque d'eau gelée et du sel sur ses semelles ne lui demanda pas plus de trois secondes et elle entama son ascension avec le sentiment de se tenir au bord d'un gouffre. Exténuée par son exercice, elle progressait lentement en s'épuisant encore à maintenir son dessin dans la réalité et devait s'arrêter toutes les trois marches pour reprendre son souffle. Ses problèmes respiratoires ne s'arrengeaient pas...

Elle arriva tant bien que mal au bout et tandis que toutes ses créations disparaissaient, elle s'assit sur le sol dur et mesura son pouls avec une grimace. Il fallait absolument qu'elle reprenne un rythme régulier ou elle serait en danger. Et elle ne recommencerait pas l'expérience de sitôt...

La deuxième épreuve lui tombait déjà dessus alors qu'elle parvenait à peine à respirer normalement. Traverser le couloir sans toucher le sol... Néo sourit en songeant à l'idée de remplir la salle d'eau pour y nager et s'imagina en train de flotter comme un bouchon sur les vagues douces tandis que le professeur se trouvait affublée d'une queue de poisson et... bullait de rage.
Elle reprit son sérieux et observa une fois de plus les autres avant de réfléchir. Un pas sur le côté n'était même pas envisageable et un nouvel escalier non plus... Ses inconditions physiques ne lui laissaient décidément guère le choix.
Elle cherchait encore lorsque l'image de l'une de ses camarades lui revint en tête. Une plante... Et celle qui venait de passer s'était servie du plafond. Un sourire prit possession de ses lèvres nacrées et elle entra une fois de plus dans l'Imagination.
Après quelques minutes d'effort intenses, une voûte florale s'étendant jusqu'au bout du couloir se matérialisa au plafond, prenant racine sur le sol marbré. Elle avait encore une fois misé sur l'importance de son dessin et non du temps qu'elle parviendrait à le maintenir... et elle ne comprit son erreur qu'une fois arrivée en haut, lorsqu'elle sentit clairement le don de la maître dessinatrice tenter de le détruire.
Déjà qu'elle avait eu du mal à le matérialiser... Mais si sa volonté était défaillante, son pouvoir, lui, était bien présent. Elle se concentra sur ce point fort et continua à ramper dans le deuxième plafond végétal, luttant de toutes ses forces contre le professeur. Malgré elle, de larges gouffres se formaient déjà derrière et seuls ses efforts concentrés sur son dessin parvenaient à ralentir le processus.

Et le couloir qui n'en finissait pas... Vidée de ses forces, Néo lâcha tout. La voûte disparut et elle tomba.


_______________


"Il aimait la mort, elle aimait la vie,
Il vivait pour elle, elle est morte pour lui"


[Shakespeare]
avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Dim 30 Nov 2008 - 13:21


- Waïe !


Quelle créature était done capable d’émettre un cri de la sorte ? Un Duncan écrasé, il n’en faisait pas l’ombre d’un doute. Un Duncan écrasé, me direz-vous ? Oui ! Car alors que l’homme de lettres passait dans un couloir pour descendre dans la grande salle, le regard tourné vers le sol et la tête vers ses pensées philosophiques et pédago-éducatives, il venait de se faire lourdement écraser par.. par.. Euh.. Impossible d’identifier. Foxtrot Bravo, demande identification d’objet contendant ayant heurté Charlie Delta, ASAP. Alors.. Ca avait un uniforme. Un élève, peut-être. Il pleuvait des élèves, maintenant ?! Décidément, cette Académie était tout sauf normale.. Il faudrait peut-être qu’il songe à sortir dans l’établissement avec un parapluie, ça lui éviterait de se retrouver comme un sac de pommes de terre devenues purée, les quatre fers en l’air, avec un élève sur le ventre et la tête plaquée au sol par.. une jambe ? Oui, ça devait être un jambe. Dans un grans « Hmmmpf.. », le digne professeur parvint à se dégager de l’Objet Chutant Non Identitifié, dépliant sa courte silhouette en époussetant son habit frappé du blason du corps professoral de l’Académie.
Une œillade plus tard,et Duncan Cil’ Eternit reconnut Neo Lil’ Sia, une élève de Lotra. Pourtant, les loutres, ça ne savait pas voler, normalement..Etrange-egnarte, tout ça.. Oh ! Au bout du couloir, il aperçut Neela.. Neela.. quelque chose. Une nouvelle enseignante qui était arrivée depuis peu, et à qui il n’avait pas encore eu l’occasion de souhaiter la bienvenue. Laissant par terre ses divers livres qui avaient volé de ses bras lorsqu’il avait été violemment plaqué au sol par une Lotra ailée, espérant qu’ils n’étaient en rien abîmés, il se dirigea d’un pas irrité vers la professeur, et lança vigoureusement !


- Comment ! On s’amuse à regarder voltiger ses élèves, et on ne met même pas de panneau triangulaire au bout du couloir avec « Attention, risque de traversée d’élèves migrateurs » ?! C’est inadmissible ! Regardez dans quel état je me trouve, Mademoiselle ! C’est une honte, une aberration ! Un pic, un cap, une péninsule !

Se calmant à mesure qu’il versait dans les vers –Verser, vers, ahahah !- qu’il connaissait sur le bout des doigts, le professeur retrouva un peu de son sérieux, et reprit d’un ton plus calme :


- Je serai cependant curieux de savoir pourquoi vos élèves se prennent pour des cochons-araignées il peut marcher au plafond !. M’autorisez-vous à assister à votre.. « cours » ? Cela peut s’avérer amusant, finit-il en voyant certaines jeunes filles adossées contre un mur, à bout de souffle ou de nerfs. Et si nous pouvons être utile en quelque chose, mes livres ou moi, n’hésitez pas, je veux bien aider à faire avancer le schmilblikla science !

[ Désolé, je ne pouvais pas m'en empêcher angel Si ça dérange, je supprimerai, et ce post doit pas empêcher les autres élèves de poster Rolling Eyes Wala, en direct de Duncan-Land Very Happy ]


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Messages : 105
Inscription le : 03/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://night-heaven.forums-actifs.com
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Dim 30 Nov 2008 - 15:48

Néo n'en revenait pas. Etait-ce une illusion, ou son professeur de lettres se trouvait bel et bien dans le hall, écumant de rage, ses précieux livres éparpillés un peu partout... autour d'elle ?

- Oups.

Oui, oups, et même gloups et autres borborygme traduisant la gêne et la peur.

- Comment ! On s’amuse à regarder voltiger ses élèves, et on ne met même pas de panneau triangulaire au bout du couloir avec « Attention, risque de traversée d’élèves migrateurs » ?! C’est inadmissible ! Regardez dans quel état je me trouve, Mademoiselle ! C’est une honte, une aberration ! Un pic, un cap, une péninsule !

Si nous nous trouvions à la bonne époque et dans le bon monde, Néo aurait sûrement reconnu les vers du célèbre Cyrano, sauf que non, alors elle se demanda plutôt qu'est-ce que le prof avait fumé. Quoique non plus, en fait elle s'interrogea juste sur sa santé mentale.

- Je serai cependant curieux de savoir pourquoi vos élèves se prennent pour des cochons-araignées. M’autorisez-vous à assister à votre.. « cours » ? Cela peut s’avérer amusant. Et si nous pouvons être utile en quelque chose, mes livres ou moi, n’hésitez pas, je veux bien aider à faire avancer la science !

Bon, après tout aucune raison de s'inquiéter, c'était Maître Cil' Eternit... La jeune dessinatrice épousseta ses vêtements en se rendant compte avec horreur que s'il n'avait pas été là, elle ne serait pas sortie sans mal de cette chute.
Elle ramassa les opus éparpillés en grimaçant - Rhumatisme précoce du dos... Ah ces jeunes. - et vérifia l'état de chacun, un énorme poids quittant ses épaules lorsqu'elle eut la certitude qu'ils étaient tous sains et saufs. La seule idée que le professeur trouve une page cornée et la tienne pour responsable la faisait frémir...
Elle s'approcha de lui à pas furtifs et attendit quelques secondes avant de se manifester.

- Excusez-moi ?...

Le Maître se retourna et elle lui tendit les livres empilés sur ses bras pâles.

- Désolée de vous être tombée dessus.

[Hm... Si Duncan se met à poster partout, je te dis pas comment les posts vont pleuvoir Cool]


_______________


"Il aimait la mort, elle aimait la vie,
Il vivait pour elle, elle est morte pour lui"


[Shakespeare]
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 138
Inscription le : 26/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Lun 1 Déc 2008 - 3:36

Seule Ciléa avait compris l’exercice, visiblement. Pourtant, il n’y avait pas de brouillard dans le couloir scratch Tous ses élèves, mis à part Kushumaï peut-être, étaient incapable de retenir leur Dessin dans la réalité alors qu’elle en prenait contrôle. Le but était de Dessiner aussi vite que possible, pour pouvoir passer à la suite et l’étonner avant qu’elle ne réussisse à prendre contrôle des Dessins… Surtout qu’elle ne faisait pas la course avec eux sinon elle se prendrait les pieds dans sa robe , elle leur laissait du temps. Ah, Isha venait de comprendre, réussissant l’épreuve avant tous les autres… Avare de compliments, Neela ne lui dit pourtant rien. Elle venait pourtant de gagner des points pour sa maison… Neela fut aussi heureuse des diverses créations de ses élèves, aucun ne copiant l’un sur l’autre. Elle leva par contre les sourcils en voyant celles de Neo ; la lotra, visiblement, avait un grand pouvoir… mais cela ne voulait pas dire qu’elle devait se fatiguer à toujours grimper dans les hautes spires. Des solutions plus simples existaient bien plus bas, ce qui lui garderait de la force et pourrait lui sauver la vie, dans un combat, si elle pouvait être endurante en plus de puissante… Plus qu’à la prévenir, pour qu’elle puisse suivre ses conseils…

Mince, pas le temps, elle tombait ! Neela se jeta dans l’imagination pour Dessiner un matelas, mais remarquant Duncan Cil’ Eternit qui passait en dessous, elle crut qu’il allait la rattraper… raté. Ils s’étalèrent tous les deux par terre, les pantoufles de Duncan dégringolant les escaliers juste derrière , mais Neela ne bougea pas, voyant qu’ils n’étaient pas blessés. Enfin, pas physiquement, du moins. Face aux cris du digne professeur, elle répondit d’un air malicieux :


- Mais j'ai mis un panneau, cher collegue, vous ne l'avez tout simplement pas vu…

En effet, elle venait de Dessiner ce que le professeur venait de decrire, le placant juste derriere lui, et elle rit sous cape lorsqu'il se retourna et lu ce qui y etait ecrit. Elle fit disparaitre le panneau puis, repartant dans les Spires, contacta Neo qui rendait ses livres au professeur. *Reste dans les basses spires à partir de maintenant. Travaille ton originalité avec peu de ressources, pas ton pouvoir…* Puis elle pensa quelques secondes à la proposition du professeur, et un sourire carnassier apparut sur ses lèvres.

- Et bien, puisque votre aide est donnée de si bon cœur… J’espère que vous ne le regretterez pas… Mes élèves sont visiblement fatigués de ces exercices difficiles, et l’une d’entre elle l’a déjà réussi, alors passons à quelque chose de plus amusant… Voulez-vous bien vous tenir de ce côté du couloir, Sir ?

Les élèves se placèrent en ligne de l’autre côté, à une dizaine de mètres, puis Neela donna les consignes, toujours cet air malicieux sur le visage. Les élèves allaient bien s’amuser. L’autre professeur… peut-être moins. Mais il n’avait qu’à pas se retrouver au milieu du couloir pendant son cours, ni proposer son aide ! A présent, il ne pouvait blâmer que lui-même…

- Vous allez Dessiner tous les objets mous, petits et de la couleur de votre maison qui vous passent par la tête… Cela peu être n’importe quoi, du moment que cela ne puisse faire de mal à personne ! Vous les jetterez ensuite sur Maître Cil’ Eternit, qui devra danser pour les éviter… Je n’ai pas besoin de vous dire que, pour réussir, il vous faudra vous dépêcher ! Deux points pour votre maison à chaque fois que vous le touchez…

Neela recula, évitant le regard… horrifié ? amusé ? de son collègue, et se plaça hors du rayon de tir… Elle ne comptait pas se retrouver cible elle aussi !

[ Edit by Duncan : N'oubliez pas, chers élèves, que vous serez à dix mètres de mon corps frêle, et que toucher un homme de guingois et gigotant en tous sens n'est pas simple ! Alors pas de super-héroïsme-oeil-d'aigle-précision-du-faucon et bla et bla, hein..
What a Face T'manière, je trouverai une manière imparable de résister à vos assauts Cool .. mais ce n'est pas à mon tour de poster Very Happy ]


_______________
Maya Nil' Shaya, alias Myra, Dame Eclipsiste

avatar

Messages : 42
Inscription le : 01/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Mer 3 Déc 2008 - 12:29

Quand Maya annonça l'exercice, Isha fut d'abord surprise. Puis, c'est avec joie
qu'elle chercha quelque chose de facile à jeter sur Duncan. Elle se lança dans les spires, et en ressortit avec une balle de plastique en caoutchouc bleue qu'elle lança sur Duncan...et qu'elle rata n'étant pas très bonne lanceuse. Elle se lança dans les spires et créa alors une multitude de balles en caoutchouc bleues qu'elle maintient en l'air et jeta sur le professeur. Une moitié le rata, mais l'autre moitié frôla ses bras. Malgré ça, Duncan gigotait avec souplesse et Isha avait du mal à le toucher. Elle eut alors une idée...elle monta dans les spires, se concentra fort et créa une avalanche de balles bleues qui se déversèrent sur la tête de Duncan....ou plutôt qui aurait dû...elle s'était concentrée au maximum, mais l'avalanche de balles tomba à 1 mètre de Duncan et roula jusqu'à ses pieds. Avec un grognement de rage, Isha, épuisée, alla dans les spires. Elle monta faiblement dans les spires et en ressortit avec une petite limace bleue gluante dans les mains ( un jouet bien sûr). Isha se mit en position de lancer, visant le torse de Duncan...qu'elle rata de peu. Elle était plutôt fière de son lancer qui avait failli aboutir, mais elle n'avait pas encore réussi (à part les balles) à toucher le professeur, qui était très à l'aise. Elle se dit tout d'un coup que ce n'était peut-être pas plus mal que Duncan n'ait pas reçu la limace gluante...fatiguée, elle s'arrêta deux minutes.


Edit by Maya: je rappelle que vous devez Dessiner des objets de la couleur de votre maison, donc rouge pour felixia, bleu pour lotra et vert pour lupus... Question de coherence, sinon les projectiles des eleves ne pourraient pas etre differencies et il faut bien que Duncan puisse compter les points en se faisant toucher Cool

avatar

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 24


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Sam 20 Déc 2008 - 3:04

Keuwaaaaaaaaa ?!
Ha non non non. Ha n(-net)on. Et scarabée, même. Voire cafard, scolopendre ! Mérinos, pour reprendre ce cher confrère à la barbe fournie et aux ancêtres ayant possédé des bateaux à licorne. [Celui qui ne retrouve pas la référence exquise, je le tape. Impie.] Mille sabords et sab-argents, elle n’allait pas oser ! Quelle honte, Ô, pô(i)vre de Duncan, Ô sel de Duncan..


Jeux de mots dès les premières lignes : fait.
Post sérieux : Tentative en cours.

Duncan Cil’ Eternit pâlit. Certes, il avait proposé son aide pour le cours, songeant à quelque chose du style les-élèves-doivent-lui-rendre-ses-livres-à-l’autrd-bout-du-couloir-sans-les-toucher.. mais là.. Il n’était plus si sûr que cela de vouloir se dévouer pour la bonne cause. Après tout, il restait un professeur, que diable ! Comment osait-on le ridiculiser comme cela devant ses élèves, et qui plus était, des élèves qu’il connaissait ! ( Il fallait avouer qu’il avait un peu de mal à retenir les noms et les visages, mais à force, il avait au moins retenu la couleur de cheveux de certaines.) Enfin, de toute manière, il n’avait plus vraiment le choix, se débiner maintenant. Il ne connaissait pas encore cette nouvelle professeure, Neela il-ne-savait-plus-quoi-et-n’avait-d’ailleurs-jamais-su, et ne pouvait pas juger ses capacités pédagogiques dans une telle situation sans être horriblement.. subjectif ? Non parce que bon, servir d’épouvantail à des manchots sortis du lit.. merci bien. Bref.
Prenant son courage et ses livres à deux mains ( Zeugme ! Bwahahahah. ), le professeur concerné par cette expérience plus que fâcheuse se dirigea d’un pas traînant vers le fond du couloir. Vint alors une préparation mentale intense, digne de Rambo avant le match de sa vie, lequel match de sa vie a lieu dans tous les films, mais Duncan, c’est pas le match de sa vis, c’est le match de son clou.
Et le clou du spectacle fut que, malgré ses craintes, il parvint à se trémousser devant les premiers projectiles avec adresse et code postal, tel un serpent devant le joueur de flûte de Hamelin.. ou pas.
D’ailleurs, il soupçonnait secrètement Neela de jouer du pipeau lorsqu’il avait le dos tourné.. parce que pour l’instant, rien ne le touchait ! Enfin, il fallait dire qu’à dix mètres de distance, il y avait de quoi, certes, mais tout de même, Duncan n’était pas connu pour ses médailles d’Or aux jeux olymviriens, catégorie gymnastique.
Aussi, plusieurs fois, certaines balles, limaces et autres objets non identifiés frôlèrent sa robe de professeur, sans le toucher cependant. Fier de lui durant ces premières secondes, Duncan Cil’ Eternit passa les mains sur ses hanches, imitant les hoolahoopeurs ( s’écrit comme ça ? :suspect : ) avec une grâce, digne de la Dame.
Cependant, ce qui devait arriver.. arriva. Non pas que le téléphone portable de Duncan se mit à sonner en pleine trajectoire d’un objet, l’obligeant à faire ce choix crucial : répondre au boss ou éviter l’objet ; mais il se prit les pieds dans sa robe.
Et *Splarf*, une crêpe de Duncan. Encore au sol, vaillamment, il trouva le moyen de rouler, de s’aplatir, d’esquiver, de se soulever.. bref, d’éviter tout projectile lancé en sa direction. Mais le pauvre combattant était à bout de souffle, ayant tout de même heurté le sol avec suffisamment de puissance pour lui couper douloureusement le souffle.
Il se releva, se tenant la poitrine d’une main, et continua vaillamment, pour ne pas changer, à danser. Mais soudaine..
*Aaïe !* retentit dans tout le couloir, alors qu’une balle (en mousse) heurta son front, à un moment où il ne s’y attendait pas. D’une colère factice, il éructa, brandissant l’objet de malheur, rouge :


- Que le coupable se dénonce ! Que l’instrument de Lindörm soit réduit en miettes ! Que je sois indemnisé ! Que l’élève soit renv—

C’est alors qu’une véritable pluie d’objets lui tomba sur le corps. Silence radio quelques secondes, depuis le tas d’objets qui s’était formé au dessus du corps inanimé ( à savoir quatre malheureuses balles de mousse ). Trois balles bleues, une balle verte..
Scrognegneu. Ca allait pas se passer comme ça. Toc. D’un mouvement leste, la cible mouvante s’empara de ses livres, de la statue qui traînait dans le couloir, des tableaux, des tapis, des élèves.. et s’érigea un rempart. Et toc. Ils pouvaient plus l’atteindre maintenant. Toc. Il n’était protégé. Na.


Post sérieux : échec.

[ Lotra : 6 points / Lupus : 2 points / Félixia : 2 points, je vous laisse décider de qui a lancé tout ça :p Maya, tu mettras les points aux sabliers à la fin du cours ?]


_______________


"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
avatar

Primat de Kaelem et Maître dessinateur
Messages : 138
Inscription le : 26/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   Sam 10 Jan 2009 - 21:40

L’ombre d’un sourire apparut sur le visage de Maya devant la défense du professeur. Les balles continuèrent à fuser quelques instants, les bleues plus particulièrement, ce qui était normal puisque les lotras formaient la majorité de ses élèves… Ciléa réussit le premier jet, puis Isha toucha deux fois, les autres une. Mais après cette première offensive en force, plus aucun objet volant non identifié ne réussit à passer les fortifications du grand chevalier Cil’ Eternit ! Les Dessinateurs commençaient à fatiguer, les balles se firent plus rares… Le siège tenait, et il pourrait tenir longtemps encore. Entrant dans l’Imagination, Maya monta lentement sur les chemins des possibles, cherchant un peu au hasard quelque chose qui conviendrait. Son esprit s’arrêta finalement sur un morceau de tissu violet. Juste un mouchoir de soie, quelque chose d’une facilité déconcertante. Sauf qu’elle voulait qu’il apparaisse à un endroit spécifique, et là entrait la difficulté. Se concentrant, elle finit par faire balancer sa création dans la réalité… L’étoffe chuta comme une plume à travers le vide où il était apparu et la tête du professeur. Et voilà ! Le professeur des légendes avait maintenant un chapeau bien original sur le sommet de son crâne, dernière preuve qu’il y a toujours un moyen de briser les barrières, que ce soit par en haut, en bas, à gauche, à droite, et puis parfois par la porte ca marche aussi. Elle se tourna ensuite vers les élèves épuisés qui feraient bien de la prendre pour paragon.

- Je suis fière de vous, vous vous êtes toutes bien débrouillées. Vous êtes libres à présent, le cours est terminé. J’aimerai que vous réfléchissiez à ce que vous avez accompli aujourd’hui pour la prochaine fois. Voyez quels exercices vous ont causés le plus de problèmes, et entraînez-vous ! Sir Cil’ Eternit, merci pour votre aide hors du commun… Je vous offre ce chapeau en guise de remerciement, mais évitez de l’utiliser un jour de pluie, il risque de vous jouer un mauvais tour !

Une dernière pointe d’ironie pour finir sa tirade, le mouchoir allant disparaître dans peu de temps, puis elle laissa les Académiciens s’enfuir comme des lapins dans les couloirs. Pour un premier cours, cela s’était bien passé… Elle n’avait pas eu autant de participants qu’elle l’aurait souhaité, c’était vrai ; elle s’était attendue à beaucoup plus de Dessinateurs dans l’Académie que dirigeait le meilleur d’entre eux, mais il était vrai que mélanger combattants, marchombres et Dessinateurs ne rendait pas l’orientation traditionnelle majoritaire. Au moins, elle en avait beaucoup appris… Elle avait aussi fait la connaissance d’un collègue hors du commun, et elle ne doutait pas qu’il lui serait utile. Pour commencer, il avait l’air d’être très proche de ses élèves. Etant professeur de lettres, il devait en recevoir de toutes les orientations, et puisqu’il était là depuis plus longtemps qu’elle, il serait la source parfaite de ses informations…


_______________
Maya Nil' Shaya, alias Myra, Dame Eclipsiste

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]   



 
Parce qu’escalier rime avec créativité [Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Sujet libre - Quand s'amuser rime avec tuer
» Quand "Tingapour" rime avec "nid de blurps"... [PV Lya, Nybelus, Shinzô, Keylo et Kirya'tylanhem]
» Quand frapper rime avec jouer [PV Caleb]
» Quand bar rime avec bagarre! [Elijah - Logan]
» Parce que Pilier rime avec Piller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: L'aile principale de l'Académie :: Le rez-de-chaussée :: Les escaliers de l'aile principale-