Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteDuncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres)
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez
 

 Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Duncan Cil' Eternit

Maître des légendes et d'animisme et primat d'Aequor
Messages : 250
Inscription le : 13/07/2008
Age IRL : 26


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres)   Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres) Icon_minitimeDim 13 Juil 2008 - 2:29


Description générale


- Nom : Cil’ Eternit

- Prénom : Duncan

- Race :
Humain

- Age : 35 ans

- Alignement :
Loyal neutre

- Classe :
Enseignant

- Enseignement dispensé : Civilisation / Lettres (?)


Description physique et mentale

- Description physique :


Globalement, Duncan est un homme d’une taille inférieure à la moyenne, doté d’un corps sans grandes capacités, qu’il n’a d’ailleurs pas cherché à développer ; n’en ayant pas le besoin. Une touffe de cheveux noirs en pétard relève un front légèrement bombé et des yeux vert bouteille. Malgré cette apparente négligence, cette coiffure est plus sophistiquée qu’il n’y parait. Sous un nez court et légèrement relevé, il dissimule son menton fuyant sous un bouc entretenu avec soin tous les matins. Son visage ne possède pas beaucoup d’angles, et les pommettes sont à peine saillantes. Bien qu’il semble à l’aise dans son apparence, Duncan exècre son manque de virilité, et garde le bouc en conséquence.
L’homme, d’une trentaine d’années, fait toujours très attention à son image et prend soin de rehausser ses yeux de fard. Il possède des mains pâles, aux doigts longs et aux articulations saillantes, au bout desquels il entretient des ongles propres et bien taillés. D’un naturel peu sportif, il n’a pas un corps démesurément développé et pallie ce manque de virilité par une élégance et une distinction nuancée.
Généralement vêtu d’habits noirs et blanc dont il a fait faire la coupe par des tailleurs renommés, Duncan a toujours une démarche légère, mais rapide, et possède une allure générale droite et studieuse. Souvent, son expression est légèrement souriante, lorsqu’il n’est pas froissé ou séducteur.

- Description du caractère :

D'un naturel généralement calme, Duncan est doté d'une curiosité qui le pousse à étudier tout ce qui touche au domaine de l'histoire, de la littérature ou simplement de l'abstrait. Fervent défenseur de la lecture et de l'ouverture spirituelle, l'homme maudit les guerriers et autres roturiers trop barbares pour saisir toutes les nuances que peut apporter une plume. Cependant, malgré ses allures studieuses et littéraires, se cache un homme névrosé, et complexé par sa petite taille et son apparent manque de virilité. Avec l'âge, il réussit cependant à effacer ce trait de son caractère pour redevenir l'intellectuel passionné.
Malgré tout cela, son éducation fait de lui un homme peu enclin à l'ouverture sur le monde prosaïque, et assez tourné sur lui-même. Il fait toujours attention à son apparence et se soucie en permanence du regard que les autres lui portent. En revanche, s'il se sent en confiance avec une personne, il s'ouvrira de lui-même et discutera de sujets qui l'intéressent.
Depuis qu'il est adulte, l'homme constate à regret que les arts littéraires ne sont que très peu enseignés, et s'emploie à trouver un travail qui lui permettrait de pouvoir dispenser sa passion. Est-ce seulement à titre égoïste, pour trouver enfin de l'importance dans la société, ou alors une grande cause pour laquelle il est prêt à lutter corps et âme ? Un mélange des deux, sans nul doute.


- Principale(s) qualité(s) : Assidu, studieux et volontaire

- Principal(s) défaut(s) :
Complexé, téméraire et égoïste

- Particularité(s) :
//


Vécu et histoire sociale

- Situation familiale : Dernier né d'une famille de trois enfants, élevé par ses deux parents

- Situation sociale :
Petite bourgeoisie

- Histoire :

Né dans une petit manoir aux allures de château, Duncan est le troisième fils d’Etéocle et Clytemnestre Cil’ Eternit. Bien que le nom comporte la particule généralement attribuée à la haute noblesse, la famille, les Cil’ Eternit se sont endettés depuis plusieurs générations et n’appartiennent plus qu’à une bourgeoisie mineure, en mal de luxures. Dès sa plus jeune enfance, Duncan est baigné dans une vie facile et littéraire, passant la plupart de ses journées dans la bibliothèque du manoir, à apprendre à lire. Sachant que la population des classes plus miséreuses ne sait pas lire, il s’investit dans son travail et déchiffre ses premiers caractères à l’âge deux ans ; pour ensuite continuer à apprendre à lire avec entrain et bonne humeur. Il ne fréquente que peu l’extérieur et n’a donc par conséquent que très peu d’amis de son âge, préférant la compagnie de manuscrits à l’odeur vieillie, à la turbulence de ses petits camarades. Dès qu’il est en âge d’être éduqué, ses parents lui paient un tuteur, pour qu’il puisse parfaire son éducation chez lui, dans cette bibliothèque qu’il apprécie tant. Toute son enfance se passe à apprendre, se révélant un élève intéressé et attentif, bien qu’un peu trop perfectionniste. L’histoire de Gwendalavir et ce qu’il appelle « la science littéraire » deviennent ses sujets de prédilection, et des dizaines de livres traitant de ces sujets lui passent entre les mains.
Peu à peu, il acquiert cette fierté propre aux gens instruits, qui consiste à dénigrer les rustres et les roturiers, trop barbares pour être dignes d’écoute ou d’attention.

Aussi, Duncan, un jeune adolescent à la verbe bien plus correcte que la plupart des jeunes de son âge, ne fréquente que les intellectuels des bibliothèques les plus réputés de Gwendalavir, mettant de côté le côté relationnel. A cet âge, il commence à devenir égoïste et ne porte alors plus beaucoup d’attention aux autres personnes que lui, sauf si celles-ci peuvent l’instruire sur l’histoire de Gwendalavir ou les tournures de la langue.
Duncan devient un jeune homme plein d’ambitions et de rêves, et quitte le manoir familial –non sans regrets pour la bibliothèque- et va s’installer dans une demeure à Al-Jeit, où il vit seul avec ses études. Ses parents, persuadés qu’il possède le don du dessin, lui payent une analyse, où il va sans grande conviction. Comme il le pensait, il ne possède pas une miette de Don et repart légèrement plus amer que d’ordinaire ; certainement à cause de la moue de l’analyste, ou la future réaction de ses parents.
Dès lors, le jeune homme ne se consacre plus qu’aux matières qui l’intéressent et ne prend plus de nouvelles de ses parents, pas plus qu’il n’établit de relations parmi le monde des mortels. Peu à peu, à mesure de ses vagabondages dans les rues d’Al-Jeit ou de ses voyages philosophiques, Duncan fait une constatation bien malheureuse : le savoir se perd de plus en plus, au profit des armes et de la violence ; quelle belle excuse que la menace chaotique. Aussi, il lui vient une nouvelle ambition, que son égoïsme entretient soigneusement : réapprendre l’éducation à ces barbares, en faire des êtres lettrés et raffinés, changer le cours de la tendance, et pourquoi pas changer le monde, après tout, c’était tout à fait possible, avec un peu de bonne volonté !
Vient alors le seul moment trouble qu'il ait eu à affronter dans sa vie jusqu'à présent. Alors qu'il devait se fiancer à une jeune fille de bonne famille, qu'il aimait, celle-ci décède, quelques jours avant les fiancailles. Emportée par un N' Ralaï, alors qu'un an plus tôt, les deux amants avaient été attaqués par une bande de voleurs avides, et que Cëcilya avait été blessée à l'abdomen. Sur la tombe fleurie du seul être qui lui avait ouvert le coeur, Duncan jure d'apprendre tout ce qu'il sait aux jeunes, qu'ils n'aient pas à subir cela.
Dès qu’il finit ses études, Duncan entreprend alors l’art fastidieux d’être enseignant. Il obtient un poste stable à l’Académie d’Al-Jeit, où il enseigne sa passion avec ferveur, séparant l’élite de la plèbe, faisant des heures supplémentaires pour les élèves qu’il jugeait digne de recevoir cette science divine. Il connaît alors sur le bout des doigts la plupart des légendes et évènements important de l’histoire, et sait discerner les nuances des textes les plus ardus de l’Empereur. Non content d’enseigner, il se met également à écrire, sans grand succès, mais avec la conviction qu’un jour, les arts seront les principaux moteurs de la société.
Duncan arrive à l’âge de trente-deux ans sans difficultés, et une nouvelle ambition s’empare de lui : aller enseigner à l’Académie de Merwyn, l’école la plus réputée de tout Gwendalavir. Il avait entendu parler de tout cet art guerrier qui y était dispensé et comptait bien mettre un peu d’ordre dans les caboches de ces rustres !


Autres


- Comment avez-vous connu ce site ? Google power, comme dirait la génération d'aujourd'hui Smile



_______________
Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres) Duncan12

"“Je manquais de mémoire - plus encore de l'habitude d'une mémoire
qui fut prégnante, à cran et à croc, apte à extravaser dans ma gorge,
pour salive, le sang des moments vécus ensembles."


Marlyn Til' Asnil | Duncan Cil' Eternit | Einar Soham
Amjad Ottam

Mentaï
Messages : 218
Inscription le : 25/09/2007
Age IRL : 80


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres)   Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres) Icon_minitimeDim 13 Juil 2008 - 17:24

Bonjour et bienvenue sur l'Académie de Merwyn

C'est bon, tout est ok Very Happy Bon jeu !


_______________
~Au soleil couchant, je suis l'homme qui attend ♪
 
Duncan Cil' Eternit (Maître des légendes et des lettres)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» [Archive 2011] Trolls & Légendes IV - 22, 23, 24 avril
» North, Santa Claus (Les 5 légendes) [LIBRE]
» Le pote de Takuma a sorti sa BD!
» Les Croisades d'unord - Le Festival Troll & Légendes
» Eryl Faelan [cartographe][Tius]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Arrivée à l'Académie :: Présentations - Répartitions :: Présentations terminées :: Anciennes présentations et répartitions validées-