Marquer tous les forums
comme lus

Sujets actifs du jour
Voir les nouveaux
messages depuis
votre dernière
visite
AccueilGinetteRéveil printanier... (RP terminé)
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Forum RPG Ewilan école Merwyn RP Ellana Edwin Merwyn Vivyan Ts'Liches Marchombre Al-Poll All-Jeit Dessin Académie jdr Poésie RPG école médiéval fantasy Bottero jeu de rôle jeux de rôle RP forum quête monde salim duom
 

Partagez | 
 

 Réveil printanier... (RP terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Réveil printanier... (RP terminé)   Dim 30 Mar 2008 - 0:13

Le soleil venait à peine de poindre.
Elle était déjà dehors.
Pensait à ce rêve étrange.


*

-Lève bien le bras, comme ceci... plie les genoux... c’est bien.

Quelqu’un lui tenait le poignet et lui apprenait lentement le mouvement qu’elle devait maitriser, placé derrière elle de sorte à pouvoir manœuvrer ses membres sans être gêné.
Sayana souriait, son sabre neuf entre les doigts.
Elle avait à peine seize ans... à la citadelle probablement, d’après les hauts murs et l’odeur de métal. La main de son professeur guidait lentement son avant-bras, et elle comprenait rapidement ce qu’il lui montrait.. put le refaire d’elle-même après une minute.
S’enchaînèrent quelques passes d’armes quand l’homme eut pris son propre sabre. Passes amicales au début...
Etrangement, les mouvements s’accélèrent à un niveau qui devenait plus ardue pour la jeune fille, alors à peine formée, qui devait user de toutes ses maigres connaissances pour ne pas être tranchée en deux.
Le Frontalier utilisait des techniques de haut vol qu’elle ne connaissait pas. Des techniques mortelles...
Elle commençait à peiner. La sueur coulait le long de son front, son souffle en devenait court...
Et le décor changea.
Les couleurs disparurent et en formèrent de nouvelles, plus sombres. Les murs s’effondrèrent, laissant place à un environnement incendié et incandescent.
Les deux combattants étaient entourés par les flammes.
Et autour d’eux.. des dizaines d’hommes masqués, des dizaines de visages invisibles et d’armes étincelantes... des dizaines de Mercenaires du Chaos.
Et cet homme.. masqué aussi ?!
Non, non ! C’est un rêve, réveille-toi Sayana !
Il prenait le dessus..
Sous un coup d’une puissance immense, elle fut envoyée à terre, son sabre disparaissant de son champ de vision.
Et le métal chaud qui appuya sur sa poitrine, lentement…Lui tirant un cri.


*
Secouant la tête pour éviter de revivre ce cauchemar, Sayana continua de marcher en direction du lac, passablement agitée.
Ce rêve revenait bien trop souvent... Il la hantait presque toutes les nuits ces temps-ci. C’était inquiétant et surtout très fatiguant.
En vue du lac, la jeune femme s’arrêta et se laissa mollement tomber dans l’herbe tandis que les premiers rayons de soleil frappaient les murs de l’Académie. Le plan d’eau renvoyait des reflets mordorés agréables. Elle commença lentement à se calmer…
Et la sensation du métal froid à son côté était rassurant, comme d’habitude.
L’apprentie Chantelame se prit la tête dans les mains et laissa ses pensées dériver un instant. Ces nuits blanches l’épuisaient plus qu’elle ne l’admettait réellement, mais elle tentait de rester au top niveau tout de même. Surtout en ce moment de tension où la faiblesse n’était pas admise...
Mais ça se ressentait aux cours, où elle ne donnait plus autant qu’avant, où les progrès se faisaient rares et irréguliers. Bon sang...
Heureusement qu’elle n’avait pas cours en ce jour, ou elle aurait fait un malheur.
Elle profiterait un peu de ce temps libre pour se reposer.
Quoique.
Nan, trop de choses à faire.
Maugréant, Sayana se releva et tira son sabre hors du fourreau qui ceignait ses hanches.
Après quelques étirements douloureux et difficiles au vu de l’heure, elle commença quelques mouvements de base, constatant que le manque de repos affectait ses muscles, qui jeignaient tous à un degré plus ou moins fort.
Après une fente particulièrement mal réalisée, elle décida d’arrêter. Ca ne servait à rien de continuer de toute façon.
Retombant mollement dans l’herbe, le sabre par terre à portée de main, la jeune femme posa sa tête sur les genoux et ferma les yeux.
Envie de dormir..

*
Un mur de flammes, un sabre, un combat.
Douleur, cri, chaleur, froid.
Chaos..

*

Sayana se réveilla. L’écho de son cri résonnait encore sur la surface lisse du Lac. Encore ce rêve... ça devenait infernal !
Encore à moitié endormie, la jeune femme constata que le soleil avait un peu continué sa course... environ une demi-heure, quoi.
Assise sur l’herbe, la guerrière essaya de se reposer les yeux ouverts.
Pas facile.


avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Dim 30 Mar 2008 - 3:33

Qu’est-ce qu’elle aimait ce lac…

A cet endroit, elle avait rencontré des gens importants pour elle ; elle s’était rafraichie quand l’été était devenue presque insupportablement chaud ; elle avait nagé pour oublier et pour se souvenir ; et beaucoup d’autres choses. Il était le lieu où le passé, le présent et le futur s’étaient retrouvés et se retrouveraient.
Le passé, à l’Œil d’Otolep…
Le future qui maintenant était passé, avec Marlyn et Tinuviel…
Le future, encore inconnu…
Et le présent, avec… Sayana.
Sayana était allongée sur la rive, visiblement endormie. Elera s’arrêta à plusieurs mètres. Elle ne connaissait pas vraiment la guerrière. Elles s’étaient parlées une fois, à son arrivée, mais depuis leurs différents enseignements les avaient séparées. C’était comme si elles étaient deux parfaites inconnues maintenant. Elles se connaissaient simplement de nom et de vue. Mais qui sait, peut-être que ça allait changer aujourd’hui…
Elera se rapprocha d’un pas. Puis s’arrêta une nouvelle fois alors que Sayana, qui bougeait comme en plein cauchemar, se réveilla en hurlant. Elera attendit une minute, paralysée par ce cri glacé. Elle attendit immobile pendant une longue minute pour donner à Sayana le temps de reprendre ses esprits seule, puis elle se rapprocha et s’assit à ses côtés.

- Ça faisait longtemps, Sayana…

Elera ne savait pas trop quoi faire maintenant. Elle ne voulait pas faire semblant de ne pas avoir entendu son cri, de ne pas avoir devinée son cauchemar, de ne pas avoir la fatigue sur les traits de la lotra. Mais elle n’avait pas voulu être indiscrète non plus. Elle aurait voulu pouvoir l’aider aussi, mais elle ne savait pas ce qui empêchait Sayana de dormir. Elera ne pouvait pas lui donner la paix… juste lui proposer un bain froid dans le lac pour se réveiller. Mais elle n’était pas sûre que cette proposition serait la bienvenue, aussi elle la garda pour elle-même. A la place, elle proposa à Sayana :

- Si tu veux parler de ce qui t’empêche de dormir, je t’écouterai.

Pas qu’elle pense que Sayana le ferait ; pourquoi le ferait-elle ? Elera n’était pas quelqu’un de proche, encore moins l’une de ses amies. Mais maintenant, elle pouvait parler d’autre chose sans se sentir comme si elle cachait à Sayana le fait qu’elle l’avait entendu hurler. Elle se tourna vers le passé en regardant le lac, calme mais toujours en mouvement. Elle repensait à un autre jour lointain en ce même endroit. Et sans même s’en rendre compte, elle commenca à parler.

- C’est ici que j’ai rencontré Marlyn pour la première fois… J’aurais aimé pouvoir…

Elera s’arrêta net. Qu’est-ce qu’elle racontait ? Elle avait failli dire à Sayana qu’elle voulait aider Marlyn, une Mentai détestée par toute l’Académie. Mais où avait-elle la tête ? En plus, Sayana était une élève modèle. Elle ne compatirait sûrement pas avec une ennemie de l’Académie, même si celle-ci n’était pas vraiment méchante… Juste détruite de l’intérieur par la main des hommes. Elera se mordit la lèvre en espérant que Sayana ne relèverait pas. L’anticipation monta en elle quand elle remarqua que Sayana s’apprêtait enfin à lui adresser la parole. Pourvu qu’elle n’ait pas remarqué son erreur…

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Dim 30 Mar 2008 - 19:22

Le son d’une voix acheva de la tirer de son demi-sommeil vaporeux. Avec un frisson, Sayana releva la tête, plissa les yeux au soleil.
Aperçut enfin la silhouette qui s’approcha d’elle et vint s’asseoir...
Lui apparut enfin, à présent inondé de soleil, le visage d’une jeune fille qu’elle connaissait.
Juste son nom lui échappait.. C’était une lotra d’après l’insigne sur le devant de son uniforme, mais impossible d’en dire plus sur son identité..
Celle-ci commença à lui parler, permettant à Sayana de masquer son trouble pour l’écouter. Ainsi, elle l’avait entendu crier, elle l’avait vu dans sa vision cauchemardesque.. Non, tout mais pas ça mon Dieu. Il ne manquait plus que l’on ne remarque ses troubles.
Quel déshonneur, par la Dame.
Se mordant intérieurement la lèvre, Sayana continua d’écouter ce que la Lotra.. Elera, voilà, avait à dire.
Cependant, ce ne fut pas ce que la jeune femme craignait qui sortit d’entre les lèvres de sa camarade. Une proposition d’aide.. C’était bien gentil, tiens. Mais ce serait non. Pas question d’embêter le monde avec.. un bête cauchemar. Non, pas question.
Le regard d’Elera s’échappa vers le Lac, comme si des souvenirs refaisaient surface dans son esprit. Qu’avait-il bien pu se passer sur ces rives tranquilles.. en apparence ?
De vagues réminiscences de cette jeune fille remontèrent devant les yeux de Sayana. Une vision furtive d’une élève enjouée et volontaire, une idée envolée d’une jeune fille qui souhaitait plus que tout être Marchombre.
Là s’arrêtait leur relation, à vrai dire. Aux cours. Dans le dortoir qui leur était assigné, elles ne se parlaient que rarement ou par monosyllabes avant d’aller se coucher, pensant respectivement à leur journée de cours.
Puis le passage des années les avait presque entièrement séparées, car Sayana passait la plupart de son temps enfermée dans la salle d’armes, contrairement à Elera qui apprenait l’art de chevaucher la brume en haut de la tour avec le Maître Nel’Atan, ou bien sur les rives de la cascade.
Elle aurait bien aimé la connaître un peu plus, maintenant. Et cette matinée serait peut-être l’occasion de faire plus ample connaissance.
Car tout avait changé. Malgré la bonne volonté que l’apprentie Chantelame faisait, elle ne pouvait pas ne pas voir une fugace étincelle morose dans les yeux d’Elera, quand celle-ci était perdue dans ses pensées plus ou moins joyeuses.
Sayana manqua de sursauter en entendant la jeune fille reprendre. Seulement, le ton était bizarre. Comme.. rêveur. Comme.. si elle avait des regrets. Ou alors était-ce des remords ?
Toujours était-il que le nom cité fit qu’elle releva la tête.
Marlyn ? Parlait-elle de Marlyn Til’ Asnil ?
Soudain, Elera stoppa comme si elle regrettait d’avoir parlé de ce qui lui trottait dans la tête.
Sayana s’interrogea. Qu’aurait-elle voulu faire ?
Car après tout, les rumeurs prétendaient que la Félixia était morte des suites de ses blessures, quand elle et sa sœur avaient été attaquées par un tigre des Plaines à la cascade.
Les rumeurs prétendaient…
Et l’apprentie Chantelame n’y croyait pas vraiment à vrai dire. Cela paraissait trop gros. Si un tigre des Plaines avait été signalé, il aurait été traqué par les patrouilles. Or, il semblait s’être volatilisé.
A moins qu’il n’ait jamais existé..
La jeune femme se mordit la lèvre. Il valait mieux ne pas s’imaginer trop de choses à ce sujet. Surtout maintenant que les temps étaient troublées par d’autres rumeurs, de conversion d’élèves, d’attaques chaotiques et autres mauvaises nouvelles.
Oubliant un instant sa camarade, elle se laissa lentement retomber dans l’herbe, les mains sur le front, et murmura pour elle-même :
-Elle est morte, de toute façon.. Et même si ces rumeurs sont fausses, il lui est arrivé quelque chose. Mais quoi..

Alors qu’elle allait continuer son monologue, elle fut coupée par une pensée subite ; Elera l’écoutait.
Merde..
Oh et puis zut hein.
Se redressant, Sayana sourit faiblement, et reprit :

-Je l’aimais bien au début, cette fille. Pas très sociable, mais elle avait du potentiel. Mais après, elle était devenue trop bizarre, elle semblait cacher quelque chose.. et devenait dangereuse. Tu la connaissais, toi ?


Evidemment, qu’elle la connaissait, puisqu’Elera disait l’avoir rencontrée et avoir voulu l’aider. Sa question était donc sans fondement, vraiment. Se mordant à nouveau la lèvre, Sayana regarda droit devant elle le Lac qui s’offrait à leur regard, et recommença :


-Non, je connais déjà la réponse. Tu aurais aimé pouvoir faire quoi ?

avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Lun 31 Mar 2008 - 2:52

Le visage figé en une expression peu commune, Elera n’écoutait déjà plus Sayana que d’une oreille.

- Elle… Elle est morte ?

Marlyn ? Morte ? Non… Elle ne pouvait pas le croire. Pas Marlyn… Elle essaya de cacher le choc que cette révélation venait de lui faire, mais elle savait qu’elle ne tromperait pas Sayana. Elle ne pouvait pas. Sayana avait parlé de rumeurs… pourquoi ne les avait-elle pas entendues ? Pourtant, cela faisait longtemps que Marlyn avait ‘disparue’. Peut-être… peut-être qu’elle ne les avait pas entendues parce qu’elle ne voulait pas les entendre. Elera ferma les yeux. Au moins Sayana ne détestait pas l’ancienne élève de Felixia. Elle pouvait lui parler sans peur.

Morte… C’était peut-être mieux. Après tout, Marlyn n’avait jamais été heureuse pendant sa vie. Torturée par les Mercenaires, fouettée par Slynn, détestée par la plupart des élèves… la seule personne qu’elle aimait était morte et elle en prenait la responsabilité. Elle voulait se venger, détruire le monde… Morte, elle ne pourrait pas faire ça. Mais Elera aurait tellement voulu pouvoir…

- La rendre heureuse… Lui montrer que le monde n’est pas que haine… La protéger de ceux qui l’ont détruits… Peu importe qu’elle soit dangereuse, si je peux lui faire comprendre qu’elle n’est pas seule contre le monde…

Elera fixait le lac maintenant. Morte. Morte. Morte… Non, elle ne pouvait pas le croire. Mais les rumeurs avaient toujours un fond de vérité. Laquelle, ça, c’était plus dur à trouver… Voyons voir. Elle avait disparu. Valen la croyait Mentai. Peut-être qu’elle s’était enfuie après leur discussion dans les cachots ; Elle savait que l’Académie avait des doutes sur elle. Valen aurait ensuite déclaré qu’elle était morte pour ne pas que les élèves au courant ne s’inquiètent, qu’ils pensent que c’était fini. Elera savait qu’il mentait quand il pensait que c’était la meilleure chose à faire. Malheureusement… Mais si elle était vraiment morte ? Non, non, non… Elle devait aller voir Valen. Lui demander la vérité… mais s’il la cachait d’elle aussi ? Elle avait déjà trop de doutes sur lui, elle ne pouvait pas aller le questionner et le lui prouver. Ena, peut-être. Mais serait-elle au courant ? Non, Elera ne pouvait pas demander aux adultes. Même la maitre marchombre. Tous, ils mentiraient pour ‘protéger l’Académie’. Une simple excuse… mais elle n’avait pas d’autorité sur eux. Elle devrait découvrir la vérité par elle-même… Comment, elle ne le savait pas encore. Mais elle le ferait. Peut-être que sa sœur savait quelque chose. Comment s’appelait-elle déjà ? Easlya… oui, c’était ça. Easlya. Elle devrait la chercher. La trouver. Et découvrir la vérité, si possible. Mais plus tard… Pour l’instant, elle était avec Sayana. Et elle avait une question à lui poser…

- Que disent les rumeurs, exactement ? Je devais vivre ailleurs, je ne les ai pas entendues…

Si elle savait ce que les rumeurs disaient exactement, elle aurait plus de chance d’apprendre ce qui c’était passé… Tout en attendant la réponse de Sayana, Elera s’approcha de l’eau, trempant le bout de ses doigts dans le liquide glacé qui la caressait. Leur élément… Calme, mais toujours en mouvement. Et quand le vent soufflait fort, l’eau tournoyait en une danse meurtrière. L’eau ne se mettait pas en colère sans raison ; elle avait besoin que quelque chose l’enclenche. Le vent, par exemple. Mais le reste du temps, l’eau bougeait et jouait avec. Elle glissait et l’acceptait, en harmonie avec l’élément invisible. Elera était comme ça avec les autres, elle aussi…
Marlyn, elle, était comme le feu ; mais comment l’eau pouvait-elle se sentir attirée par le feu ? Et si elle était eau, n’était-elle pas sensée être l’ennemie de Marlyn, quelqu’un avec le pouvoir d’éteindre sa flamme comme une bête bougie ? Non. Même si elle le pouvait, elle ne le voulait pas. Les élèves n’étaient pas vraiment comme les éléments, en vérité… Mais peut-être qu’elle n’y comprenait rien. Peut-être qu’en vérité, l’eau et le feu n’étaient pas deux forces opposées, mais plutôt deux alliés… L’eau qui calmait le feu lorsqu’il devenait trop destructif et qu’il allait vers sa propre fin. Le feu qui faisait fondre la glace pour réchauffer l’eau lorsque son cœur n’en pouvait plus de battre. Elera sourit ; elle préférait cette image là… Si seulement Marlyn était encore vivante, qu’elle puisse prouver que c’était possible…

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Lun 31 Mar 2008 - 20:44

L’interrogation presque surprise d’Elera parut assez étrange à Sayana. Les rumeurs étaient quand même répandues et que sa cadette Lotra ne les ait pas entendues semblait un peu étrange tout de même... Tous les élèves ne parlaient plus que de ça et des autres rumeurs chaotiques, à vrai dire. Dans les couloirs circulaient mille hypothèses de plus en plus abracadabrantes.
Une fois, la Lotra avait entendu dire que l’Empereur lui-même serait un Mercenaire du Chaos.
Non mais n’importe quoi ces gamins vraiment.. Pas étonnant qu’on finisse par ne plus croire aux rumeurs avec le temps tellement celles-ci étaient farfelues.
A vrai dire… Sayana commençait à douter de ses propres mots. Même si elle n’y croyait pas vraiment avant, tout ceci semblait assez bizarre. Un tigre des Plaines qui parvenait jusqu’dans le parc.. Et les Sentinelles, qu’elles possèdent le Don du dessin ou non, qui n’avaient rien vu ni entendu..
Perdue dans ses tergiversations, elle remarqua du coin de l’œil le trouble d’Elera. Cette mort la bouleversait donc pas mal, vu sa réaction… elle semblait ne pas y croire. Ne pas VOULOIR y croire. C’était singulier que quelqu’un d’aussi hostile et distant que Marlyn eut été apprécié par la Lotra. Mais après tout pourquoi pas..

Surtout quand elle exprima ce qui la rongeait.. C’était tellement.. étranger et lointain comme sentiment.. Sayana sentait qu’Elera pensait ce qu’elle disait, mais aurait été incapable de comprendre pourquoi. Aider cette.. fille.
Bien qu’elle n’éprouvât pas d’aversion particulière pour Marlyn, ses sentiments s’étaient refroidis depuis que la jeune fille avait été battue publiquement et commençait à les haïr.
Sayana l’évitait depuis ce temps. Ce regard noir qui semblait la fixer dans le dos… Brrr.
Ca faisait peur.
Et comme tout ce qui faisait peur, c’était dangereux et retors. Elle avait commencé à craindre des actes malveillants de la part de son ancienne amie. Et petit à petit, comme les autres, elle commençait à éviter soigneusement de croiser la Félixia.
Surtout depuis la nouvelle de sa fuite manquée, qui ne l’aurait rendue que plus sauvage et plus imprévisible encore. Non, décidément, Marlyn devenait bien trop étrangère…
Quand la rumeur de sa mort fut répandue, elle n’avait pas été particulièrement affligée.
Plutôt soulagée, même, comme les autres.
Pas comme Elera, apparemment. Peut-être avait-elle compris comment fonctionnait l’esprit ténébreux de cette solitaire aux cheveux noirs, elle... Et pour cela, elle l’enviait presque.
Mais de toute façon, Marlyn avait totalement disparu de la circulation depuis quelques temps et ça arrangeait tout le monde de croire et de dire qu’elle était morte.
Seulement, Elera demanda des précisions ; elle ne croyait pas non plus les rumeurs…



-Les rumeurs.. elles ont évoluées pour la plupart, mais je vais te détailler celle que l’on a entendue en premier :

D’après ce que j’en sais, Marlyn et sa sœur étaient sur les rives de la cascade en pleine nuit. Nul ne savait ce qu’elles y faisaient, qui plus est en violation des couvre-feux. Tout ce qu’on sait, c’est que les Sentinelles ne les remarquèrent pas.
Après, j’avoue que les versions diffèrent. Certains racontent qu’Easlya était revenue totalement affolée et légèrement blessée demander à l’aide, d’autres disent que Slynn avait fini par les repérer mais que c’était trop tard. Un Tigre des Plaines les aurait attaquées peu avant, et Marlyn aurait ététrès gravement blessée en essayant de protéger sa sœur.
Ensuite, la Félixia aurait été emmenée dans une salle à l’écart, dans un endroit de l’Académie inconnu pour y être soignée sans dérangement.
Dans la nuit, elle aurait succombé à ses blessures, probablement d’hémmoragie.
Après, je ne sais pas ce qui aurait été fait de son corps.


Sayana fit une pause pour signifier que son récit était fini mais reprit rapidement :


-Maintenant que tu me le fais raconter.. C’est assez étrange. Easlya est assez bizarre ces temps-ci quand on aborde le sujet.. Comme si elle en voulait à Marlyn pour ce qu’elle aurait fait.
Mais qu’a-t-elle fait... ?
Ou plutôt, que lui-a-t’il été fait, devrait-on dire..
Tu en penses quoi ?


avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Mar 1 Avr 2008 - 2:27

Maintenant elle en était certaine. La rumeur n’était là que pour cacher la vérité ; ou, devrait-elle dire, la raison de la disparition de Marlyn… Plus qu’à expliquer son raisonnement à Sayana.

- Ca à l’air peu probable… Marlyn n’aime pas sa sœur. Enfin, elle ne l’aimait plus quand on a parlé d’elle… pourquoi alors étaient-elles ensemble ? Marlyn voulait l’éviter, il me semble. Mais il s’est peut-être passé quelque chose dont je ne suis pas au courant…

Première chose qu’elle avait remarquée et qui était bizarre. Pas la dernière. C’était possible, mais elle pouvait se poser des questions aussi… Si elle y ajoutait les autres parties douteuses, ca allait faire beaucoup. Elera continua :

- Elle aurait dû pouvoir se défendre avec le Dessin, non ? Ce serait plutôt Easlya qui aurait été en danger… Mettre le Tigre hors d’état de nuire les aurait protégées toutes les deux…

Oui, pourquoi n’avait-elle pas Dessiner une cage autour du Tigre, du feu ou autre chose de ce genre ? Elle était une puissante Dessinatrice. Se défendre n’aurait pas dû la mettre au porte de la mort, pas après son entrainement à l’Académie, pas après qu’elle est appris à se défendre contre la douleur à cause des Mercenaires du Chaos et de Slynn, pas par un Tigre des Plaines, aussi forts qu’ils étaient. Même Sya et Elera s’en était sortit la dernière fois qu’elles avaient eu la malchance d’en croiser un… La seule chose qui l’aurait mis dans l’incapacité de se défendre était la présence d’un gommeur. Mais pourquoi y en aurait-il un autour de la cascade au milieu de la nuit ? C’était tout aussi invraisemblable.

- Si Easlya en veut à Marlyn pour quelque chose… elle ne lui a sûrement pas sauvé la vie. Pourquoi lui en voudrait-elle pour être morte pour elle ? Triste peut-être, si elles étaient plus proches que je ne le croyais… mais pas en colère. Non, ca n’a pas de sens. Et puis, j’ai du mal à imaginer Marlyn donner sa vie pour un autre… même sa sœur. Pas après tout ce que les autres en question lui ont fait. Et son corps ? A chaque fois qu’un élève est mort à l’Académie, il y a eu des funérailles. Le plus probable est qu’ils n’ont pas son corps… et qu’elle n’est donc pas morte sous les griffes d’un Tigre…

Et la dernière anomalie. La plus importante, peut-être… Une coïncidence bien étrange… Elera murmura aussi bas que possible, pour les oreilles de Sayana seulement. Elle n’était même pas sure que celle-ci pouvait l’entendre convenablement, mais malgré l’absence visible de toute autre personne, elle devait rester prudente.

- Tu étais là lorsque les Chantelames se sont réunis pour parler d’elle… Valen croyait qu’elle était Mentaï, et il ne voulait pas la faire disparaitre pour ne pas inquiéter son maitre. Mais les choses se sont peut-être précipitées… Son maitre n’aurait pas voulu qu’elle y reste plus longtemps, elle aurait eu des doutes et se serait enfuie ou quelque chose de ce genre…

*Et si elle est partie d’elle-même, je pense savoir où…*
Arwen. Si elle pouvait trouver l’endroit où elle avait vécu avec Arwen, elle pourrait peut-être retrouver Marlyn ou au moins en savoir plus… Elle avait décidé de ne pas chercher l’ancienne Felixia, mais elle pouvait bien revenir dessus si elle était en danger, non ?
Mais ce n’était pas le moment d’y penser pour l’instant. Elle ne pouvait pas partir seule et sans prévenir, et si elle prévenait Valen, il l’empêcherait de partir pour y aller à sa place. Elera voulait l’éviter à tout prix. L’image de Slynn fouettant Marlyn était encore fraîche dans son esprit, malgré le temps qui s’était écoulé depuis l’événement. Plus tard elle y penserait. Le future lui montrerait bien le chemin…

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Mer 2 Avr 2008 - 22:30

Quelle.. fille, cette Elera ; Sayana l’aurait dit née avec sa loupe à la main !
Tant de logique, de déduction.. et de vérité ? Dans cette jeune fille.. C’était presque impressionant.
Mais certes, tout pouvait être plausible, mais certains faits ne collaient pas avec ce que Marlyn aurait fait. Mais elles étaient toutes les deux en quête de la vérité pour une fille qu’elle n’appréciait même pas. Elle le ferait pour Elera, qui semblait vraiment avoir aimé cette Félixia. Etrange quand même de s’être exposée pour une personne qui aurait pu la tuer froidement dans le dos si l’envie lui en prenait..


-Tu es dans la vérité, je le sens.. mais on n’est pas tout à fait exactes, je pense. Certaines choses m’intriguent, Marlyn comme je la connaissais n’aurait pas fait certaines choses.. ou certaines choses ne se seraient pas produites si tu avances l’idée d’une fuite.

Laissant un peu de temps à la Lotra avant de continuer, Sayana se leva elle-aussi et posa la main sur le pommeau de son sabre. Toute cette fatigue qui lui pesait sur les épaules.. tous ces cauchemars, serait-ce en rapport avec la fille aux cheveux de ténèbres.. ?! Non, improbable, mais plausible tout de même.
L’image du début de la déchéance de Marlyn lui sauta soudain aux yeux alors qu’elle tournait la tête vers la silhouette du clos. Là se dressait une estrade, là se tenait une foule d’académiciens intrigués –excités ?-. Le fantôme d’un poteau de bois simple jaillit sous la lumière crue du soleil, reliquat dernier de son image rèelle.
Avec un peu d’imagination, Sayana discernait un fin trait à mi-hauteur du poteau. Là où les liens avaient arrachés l’écorce quand elle tombait ou se débattait..
Malgré son aversion envers la Félixia, l’apprentie Chantelame ne put s’empêcher de serrer les dents. Comme beaucoup, elle aurait voulu empêcher ça.. Eviter à tout prix que ces cris résonnent.
Car maintenant, elle en était certaine, c’était ces cris-là qu’elle entendait dans son cauchemar.
Cela ne signifiait qu’une seule chose : qu’elle était bien plus attachée à l’ancienne élève qu’elle ne voulait le croire.
Le fantôme du supplice s’évapora dans sa tête. Elle frissona et tenta de chasser les sons claquants du fouet qui mordait la chairs de ses pensées. Une grave erreur avait été commise..
Pourquoi pas une deuxième fois ? Pourquoi pas avoir recommencé.. ce qui expliquerait sa disparition, d’ailleurs..
Soudain, Sayana fut horrifée par ce qui venait de lui traverser la tête. Quelle pensée si.. non ! Ca ne pouvait être. C’était autre chose. Autre chose.
Elle ne put s’empêcher de reculer d’un pas instinctivement.. comme pour se protéger de l’ectoplasme imaginaire de cet.. être ? Humaine ? Marlyn ?


-Elera.. Marlyn n’aurait pas pris le temps de parler à sa sœur avant de partir.. Et Valen n’aurait pas inventé toute cette histoire uniquement pour cela, des solutions plus sûres et moins farfelues existent.. Se pourrait-il que cette rencontre innoportune avec sa sœur ait mal tourné.. ? Ce qui expliquerait pourquoi on a dit un Tigre.
Seulement.. Si il y a eu combat, les Sentinelles l’auraient vu. Et Valen serait arrivé sur le lieu de leur lutte.
Et si tu vois où je veux en venir..

Elle se tut. Impossible de continuer. Elle ne croyait pas à ce qu’elle allait avancer. Elle ne voulait pas croire à ce qu’elle venait de penser. Valen n’aurait jamais fait ça.. pas lui, pas le héros de Gwendalavir et son aversion du sang versé inutilement.. Non. Non !


-Non.. c’est impossible.. Valen n’aurait jamais fait ça.

Sur ces paroles, Sayana sortit son sabre, et l’observa miroiter un moment au soleil, passant lentement le doigt sur la tranche avant de continuer :

-Un Chantelame n’aurait jamais fait ça…ou laissé faire ça... n'est-ce pas ?!

avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Ven 4 Avr 2008 - 3:40

Elera frissonna quand elle comprit enfin ce que Sayana proposait.

- Non. Il m’a promis.

Mais le doute transperçait dans sa voix. Un doute qui la suivait depuis longtemps mais qu’elle n’avait pas encore nommé. Elle avait des doutes sur Valen, mais elle n’avait jamais pris le temps d’y penser… Parce que c’était, comme il l’avait dit lui-même, la meilleure arme des Mercenaires. Le doute les désunissait, les rendait faible. Mais maintenant elle comprenait qu’elle avait tord ; que Valen avait tord en disant cela. Ou plutôt qu’il n’avait pas complètement raison. Si elle ne questionnait pas, elle suivait en aveugle. Et elle n’était pas un chien. Elle suivait seule son chemin. Il était temps qu’elle se réveille…

Il mentait ; souvent. Au nom de l’honneur. Ca, elle le savait. Il tuait pour l’honneur aussi, avec ses sabres barbares. Elera jeta un coup d’œil à celui de Sayana. Etait-elle comme lui ? Non… Non. Elle ne serait pas dégoûtée par l’idée que Marlyn avait été torturé sinon. A l’idée que Valen ait fait ca. Mais lui… elle le savait capable de faire une chose pareille. Elle l’avait entendu parler des traîtres comme s’ils étaient des membres malades à amputer. Elle avait vu Slynn fouetter la Felixia. Elle savait… En fait, Valen utilisait les mêmes moyens que ses ennemis. La manipulation des élèves, la torture, les cachotteries… Elle l’avait respecté, pourtant. Il était le premier guerrier qu’elle n’avait pas regardé comme un barbare. Mais peut-être… peut-être avait-elle eut tord. Peut-être que malgré sa réputation, il n’était pas mieux que les autres… Elle avait voulu y croire. Elle avait cru que Valen était un vrai ‘Chantelame’. Mais ce n’était pas vrai… Alors, la tête basse, le menton posé sur ses jambes repliées, les bras serrés autour d’elles, elle ajouta tristement :

- Mais les promesses peuvent être brisées…

Comme la confiance. Les yeux fermés, Elera sentit une colère sourde monter en elle. Une promesse… Si elle avait un sens de l’honneur, c’était bien en ce qu’elle ne supportait pas qu’on en brise. Valen ne le savait-il donc pas ? Lui qui faisait tout en suivant les mots d’un Code qu’il avait promis de suivre, comment pouvait-il faire ca ? Peut-être ne l’avait-il pas fait ; peut-être allait-elle trop vite. Mais elle savait qu’il avait fait d’autres choses qui étaient inacceptables ; peu importe ses raisons. Si elles menaient à une mauvaise fin, ce n’étaient pas les bonnes. Il devait protéger les élèves, pas les torturer. Mais il avait fait son choix… et cela allait le mener à sa perte. Parce qu’Elera ne le suivait plus… Elle ne pouvait pas le suivre. Elle ne pouvait même pas le laisser faire, et devrait l’empêcher de recommencer si elle le devait. Et elle ne serait peut-être pas la seule… Ouvrant les yeux sur le lac, observant les rayons colorer les vagues de jaune, de bleu et de vert, une nouvelle détermination brillait en elle.
Elle n’était pas pour l’Académie.
Elle n’était pas pour les Mercenaires.
Elle était pour elle-même, pour sa voie, et pour ceux qui lui étaient chers. Peu importait leur camp ; elle serait là pour les aider aussi longtemps qu’ils ne l’empêchaient pas de suivre son rêve et de former son propre chemin. Et Valen avait sûrement poussé Marlyn à se tourner contre sa voie. Elle ne l’accepterait pas ; si elle avait choisi de le suivre et qu’elle choisissait maintenant d’arrêter, la Felixia n’avait pas eu le choix. Torturée… Mais s’ils n’avaient pas son corps, c’est qu’elle avait réussi à partir après… après ce qu’ils lui avaient fait. Etait-elle en sécurité ? Elera l’espérait. Sûrement l’était-elle puisqu’elle n’était plus au milieu de ses ennemis.
*Marlyn, si nos chemins se recroisent un jour… Sache que j’aurais tout fait pour les empêcher de te faire du mal…Je regrette…*
Elle se leva alors, des éclairs brillant dans ses yeux. Le calme qui précédait la tempête était sur le point de se terminer. Les lourds nuages gris obscurcissaient son ciel. L’orage s’apprêtait à commencer sa danse destructive.

- Je reviens.

Et elle commença à s’éloigner. Dans sa tête, elle voyait déjà ce qu’elle allait faire. Entrer dans son bureau, ou plutôt s’y engouffrer comme une rafale. Lui jeter toutes ses accusations à la figure en compagnie d’une dague. Brûler, brûler comme l’éclair… Détruire celui qui avait détruit…

Mais elle s’arrêta ; elle ne savait pas ce qui avait réussi à immobiliser sa colère aussi brutalement. Le regard de Sayana posé sur son dos, une pensée subite, un regret ? Peu importait. Elle s’arrêta. Si un marchombre avait un marché avec un autre, qu’il faisait sa part et que l’autre le trahissait… Il n’irait sûrement pas se jeter chez lui la tête la première. Non… Valen regretterait, mais pas comme ca. A la manière des marchombres… Discrètement… En attendant, la colère resterait en elle. Elle lui en voudrait sûrement jusqu’à la fin… Mais bon, elle ne savait pas lire le future non plus… Elle revint s’assoir près de Sayana dans un silence qui dura quelques minutes. Puis elle affirma simplement :

- Il regrettera. Beaucoup.

Les mots apparurent rapidement sur le sable.

Promesse brisée
Chemin égaré
Trahison

Voie qui diffère
Opposition et colère
Adieu.

Levant les yeux vers Sayana, elle attendit sa réaction.

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Sam 5 Avr 2008 - 15:55

Elle sentait qu’Elera était en train de tourner.
Elle avait entendu dans sa voix cette nuance triste et haineuse.
Elle avait compris que ce mot ‘promesse’ comptait bien trop pour la jeune Lotra. Qu’avait- juré Valen qu’il n’avait pas tenu ?
Les yeux d’Elera se voilaient d’une colère sourde.
Elle n’allait pas tarder à…

Se lever. Vouloir tout détruire. Sayana l’avait prévu inconsciemment, et alors que sa camarade voulut s’éloigner avec fougue et rage, elle la fixa intensément du regard. Non pas un regard compatissant. Le regard froid d’un guerrier, le regard froid qu’aurait eu Valen. Car Sayana ne pouvait pas choisir entre les deux personnes. Elle respectait la Lotra, mais comprenait la Maître d’armes en sa décision. Et elle était bien décidée à calmer la fougue de sa cadette, à lui expliquer.. peut-être par la force si besoin.
Mais elle ne pouvait pas la laisser créer un schisme pour une personne qui avait perdu. Qui avait perdu en essayant de les corrompre. Marlyn était certes une camarade, elle était certes un être humain. Mais si Valen avait dû la torturer, il avait une raison de le faire. Et ça, Elera ne semblait pas le comprendre. On avait tous un choix à faire dans la vie, à un moment ou à un autre. Et le demi-faël n’aurait jamais pris une décision pareille à la légère. Peut-être n’a-t-il pas cautionné cette torture, peut-être était-ce tout l’œuvre de Slynn..
Mais avec des peut-être, on n’avançait pas. Et Elera l’avait oublié aussi dans sa colère.

Cette jeune Marchombre, Sayana la respectait. Car elle ne s’énervait pas. Et là, elle venait de prouver qu’elle savait le faire. L’apprentie Chantelame comptait bien la raisonner. Il le fallait pour la survie de l’Académie. Un schisme en plus ne ferait qu’aggraver les œuvres de cette Marlyn qui aurait ainsi réussi en détournant les opinions. Arriver à faire perdre son calme et à provoquer la haine dans une jeune fille aussi douce qu’Elera relevait d’un apprentissage minutieux du Chaos.
Non.
Elle ne laisserait pas Marlyn réussir, même après la Mort, son œuvre chaotique. Elle ne la laisserait pas détruire Elera. A tout prix.
Car les mots tracés lentement dans le sable étaient le début de la fin. Un Marchombre ne devait jamais douter.. à ce qu’elle en savait. Tout comme les guerriers.
Alors Sayana se releva, la sabre chuintant hors de son fourreau ; posant le plat de sa lame sur la poitrine d’Elera, tout en reprenant :


-Elera, je t’en conjure, réfléchis. Crois-tu que Valen aurait pris cette décision à la légère ? Crois-tu seulement que la survie de l’Académie n’est pas plus important que la vie d’un Mercenaire ? Crois-tu qu’en prenant cette décision, le Maître d’armes n’était pas conscient de ce que cela impliquait ?
Parfois, la vie nous pousse à faire des choix ! Valen a été dans une situation où ses principes s’opposaient à ses engagements.
Regarde seulement les dégâts que cette fille a causés, seulement en étant torturée ! Tu doutes, tu commences à sentir la haine t’envahir ! Tu finiras comme elle, si on ne te raisonne pas.
Alors imagine simplement toute la corruption que Marlyn aurait occasionnée en étant en vie, ou encore à l’Académie ! Elle était devenue dangereuse, Valen a du l’écarter.
Il n’a pas eu le choix.


Elle fit une pause, le temps de tourner son sabre pour que sa pointe effleure la peau qui abritait le cœur de la jeune Lotra. Puis releva le sabre jusqu’à son cou, et enfin le remit à son propre côté.

-Je t’en conjure. Ne tombe pas comme elle. Tu vaux mieux que cette fille.

Sa voix se tut, et elle se rassit lentement. Elle savait qu’à ce moment-là, la cadette devait la haïr pour tenter de la raisonner. Mais si elle devait passer par là pour la sauver, elle continuerait. Contrairement à ce qu’elle ressentait pour Marlyn, Sayana n’avait pas envie que quelqu’un d’aussi bon qu’Elera soit déchu. Elle ne voulait pas qu’il lui arrive la même chose..

-Et en ce moment-même, je suis confrontée à un choix. Je n’ai pas envie de te perdre, Elera. Imagine.. Un jour, si tu te laisses envahir par la haine.. Nous serons ennemies.. Et je devrais te tuer. Le Code l’exige.
Je n’en ai aucune envie et j’espère que tu le sais.
Valen a été dans cette situation. Tu ne peux pas lui en vouloir pour avoir essayé de te protéger du Chaos.

Une idée lui traversa rapidement l’esprit et elle l’exposa :

-Si le demi-faël a choisi malgré lui de torturer Marlyn, il y a une raison. Ne penses-tu pas que Marlyn, puisque tu me dis qu’elle était en froid avec sa sœur, avait tenté de la tuer à la cascade ? Prise ainsi à tenter d’assassiner une élève, il n’y avait qu’une seule solution : la torture et l’éxécution.
J’espère seulement que cette ‘fille’ aura su s’enfuir.. Même si maintenant elle est vermine, il y a peut-être encore une part d’humanité en elle, qui ne méritait pas ce qui lui arrivait. Elle a choisi le mauvais camp.
Elera, choisis-tu la vie de centaines, voire de milliers de personnes, ou la survie du Chaos personnifié ?


avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Dim 6 Avr 2008 - 1:46

Elera ne faisait pas attention à l’épée sur son ventre. Elle savait que Sayana ne la tuerait pas tant qu’elle ne faisait pas quelque chose qui la pousserait à le faire. Alors elle la regarda droit dans les yeux, immobile, écoutant chacun de ses mots. Parce qu’elle écoutait toujours, même lorsqu’elle n’était pas d’accord. Et elle ne dit rien jusqu’à la fin. Mais elle pensait ; elle pensait même très fort… Les mots résonnaient dans son esprit, inaudible pour Sayana mais porteur d’une force énorme pour elle.

…La survie de l’Académie ? Parce que torturer Marlyn pouvait sauver l’Académie d’une menace quelconque ? Ce n’était pas elle, l’ennemi, c’était son maître ! Ils n’avaient pas besoin de lui faire du mal… Ils pouvaient la suivre discrètement, ils pouvaient lui parler, ils pouvaient lui faire comprendre qu’ils avaient eu tort de la fouetter et de la détester, ils pouvaient lui demander de faire passer un message à son maître. Mais pas la renfoncer encore plus dans la haine… Si ‘le Maitre’ était conscient de ce que cela impliquait et qu’il l’avait fait quand même, il avait le cerveau d’un Rai ! N’avait-il pas compris que la tuer ne servirait à rien, que cela ne le mènerait pas au véritable ennemi ? N’avait-il pas compris que Marlyn, si elle s’en sortait, haïrait l’Académie encore plus ? N’avait-il pas compris qu’elle ne cèderait pas en leur répondant, quoi qu’il fasse ? Qu’elle était forte, qu’elle avait déjà survécu aux Mercenaires dans le passé et que leur torture n’était qu’une horrible épreuve de plus, un souvenir où puiser la force de se venger ? A moins qu’ils ne lui aient fait un mal encore plus grand… Non, Marlyn était fière, elle était têtue. Elle n’aurait pas céder, si ? Mais Elera ne savait pas. Là était le problème. Elle soupçonnait, elle était presque certaine, mais elle ne savait pas.

Oui, la vie pousse à faire des choix. Et Valen avait choisi la force ! Il avait prit une décision qu’Elera n’aurait jamais prise. Alors oui, il regretterait. Les mots de Sayana, loin d’éteindre la flamme qui brillait maintenant en elle mais qu’elle avait réussi à mettre sous contrôle en faisant demi-tour, la nourrissait. Elle doutait ? Non, elle ne doutait plus, au contraire. Elle était certaine que jamais, jamais elle n’excuserait et ne protègerait une action pareille, de qui que ce soit, Valen, Mercenaire ou autre. Parce que ce n’est pas avec le mal qu’on s’acquit la confiance des autres. Ce n’est pas avec la torture que Valen pourrait gagner la confiance de Marlyn. Torturer… Ca ne servait à rien, à rien, si ce n’est à aider le ‘Chaos’ à se répandre !

La haine qui m’envahit ?
Cette fois, la stupeur apparut sur son visage, et ses traits se relâchèrent enfin pour montrer sa peine. Non, elle ne voulait pas haïr. Elle ne voulait pas… haïr. Mais après ce que Valen avait fait ? Après qu’il est détruit une personne qu’elle aimait autant que sa sœur, une personne pour qui elle était prête à mourir, comment pouvait-elle ne pas le haïr ? Elle ne savait pas la taille du mal qu’il lui avait fait, mais il l’avait fait, et c’était sûrement terrible. Comment pouvait-elle ? Elle comprenait à présent ce qu’elle avait demandé à Marlyn dans les cachots. Laisser tomber sa haine et sa vengeance, comprendre que d’autres personnes étaient meilleures. Pardonner. Evidemment qu’elle avait refusé… C’était tellement dur… Pardonner à Valen ? Le pouvait-elle seulement ?

Elle n’eut pas le temps de trouver une réponse. Sayana continuait, et Elera écoutait, le regard triste. Sa colère était cachée à la Chantelame sous ses yeux mouillés. Mais elle résonnait encore. Finir comme elle ? Elle ne pourrait pas devenir comme Marlyn. Non seulement parce que choisir de ne pas protéger l’Académie ne voulait pas dire rejoindre les Mercenaires, mais aussi parce que même si elle ne pardonnait pas à Valen, elle savait qu’il lui resterait toujours quelqu’un. Sa sœur. Faryna. Elera ne haïrait pas le monde entier même s’il était fait principalement de torture, de haine et de mal. Parce que même alors il resterait Faryna ; il lui resterait la confiance et la compréhension. Il lui resterait ce que certains appelaient le Bien, mais qu’elle considérait bien autrement. Il lui resterait tout ce qu’elle aimait, et c’était beaucoup.

La corruption que Marlyn aurait occasionnée… Pff… Tout le monde doutait d’elle, personne ne lui parlait. Elle n’aurait eu personne à corrompre… Et si, Valen avait eu le choix. Il avait toujours le choix, même s’il n’en aimait aucun. Mais pourquoi ne pensait-elle qu’à Valen ? Elle ne savait même pas s’il l’avait fait seul. Slynn aussi méritait d’être punie. C’était elle qui avait fouetté Marlyn, le sourire aux lèvres. Qui d’autres ? Qui d’autres aurait suivi Valen, regardé une jeune fille se faire torturer ? Aucun nom ne vint à elle. Valen, Slynn. Valen, Slynn… Mais rien ne la menait à croire qu’ils étaient seuls…

*Non Sayana, tu ne serais pas obligée de me tuer… Tu ne serais pas obligée de suivre ce stupide Code… Valen a bien brisé sa promesse, tu pourrais le faire aussi… Me protéger du Chaos ? Mais il n’a jamais été près de me toucher. Je ne serais jamais au service du Chaos. Je ne serais jamais au service du Bien. Je suis mon chemin. Et si je dois mourir sous les armes d’un Mercenaire du Chaos, alors soit. Je n’ai pas peur de la mort.*

Elle n’en voulait pas à Valen de vouloir protéger l’Académie. Elle lui en voulait pour ses méthodes si proches de celles de ses ennemis. Elle lui en voulait pour avoir torturé une… sœur. Oui, sœur… C’était comment elle voyait Marlyn maintenant. Dommage qu’elle ne puisse le lui dire… Elle aurait tellement aimé qu’elle le sache. Que, quoi qu’il arrive, quoi que soit son chemin, même si elle la détestait, Elera était là. Comme Faryna ; elle n’aimait pas l’idée qu’elle meure pour une autre, mais elle l’aiderait quand même à protéger Marlyn si elle le lui demandait. Si elle était là. Elle ne l’aiderait pas à mourir, bien sûr. Mais à suivre son chemin. Et si elle le pouvait, Elera aurait aidé Marlyn à être heureuse. Mais c’était trop tard, c’était trop tard…

Les dernières paroles de Sayana lui tombèrent dessus comme une douche froide. Mais elle ne les croyait pas. Pourquoi est-ce que Marlyn aurait essayé de tuer sa sœur ? Elle avait dit qu’elle ne le ferait que si celle-ci se mettait sur son chemin. Auquel cas, c’était Easlya qui aurait d’abord essayé de la tuer. Et oui, il y avait encore une part d’humanité en Marlyn. Elera en était certaine ; elle le savait. Elle n’était pas comme l’autre voleur, Shaïlan, qui l’aurait tué sans état d’âme. Elle n’était pas comme les guerriers en général qui fauchaient des vies sur le champ de bataille alors que ce serait tellement mieux sans leurs stupides guerres. Elle n’était pas mauvaise. Elle ne savait pas pardonner, et c’était la seule chose qui l’avait poussé vers le Chaos. Mais le chaos était-il le ‘mauvais camp’, comme le disait Sayana ? Pour Elera, il n’y avait pas de Bon ou de Mauvais camp. Tout dépendait de la perspective. Marlyn pensait sûrement que c’était l’Académie qui incarnait le mal… Non, il n’y avait que des chemins différents. Mais Sayana avait mieux réussi à la raisonner qu’elle ne le croyait elle-même, en fait… Pas avec ses multiples phrases sans queue ni tête sur Marlyn, bien sur ; juste avec la simple mention de la haine qu’elle avait ressenti… Elera répondit lentement à Sayana après un instant de silence, un minuscule sourire au coin des lèvres.

- Tu te contredis. Tu dis qu’il reste de l’humanité en elle, et puis tu dis qu’elle est le Chaos personnifié…

Puis elle s’approcha du lac, marcha quelque peu dans l’eau glacée avec une grimace sur le visage, et plongea. L’eau était froide. Très froide. Elle était folle de s’y jeter comme ca. Mais non seulement l’eau effaçait les larmes qui n’avaient pas coulées, mais elle lui éclaircissait aussi les idées. Elera retourna à la surface, s’essuya le visage et sortit de l’eau, frissonant dans ses vêtements qui lui collaient à la peau. Idiote. Elle était une idiote. Mais dans son élément, à nager tout près du sable, elle s’était sentie mieux. Et elle savait quoi faire à présent. Retournant près de Sayana, elle lui demanda :

- Si tu avais une meilleure amie et qu’elle se faisait tuer, ne voudrais-tu pas la venger ? Pourrais-tu juste pardonner à son meurtrier, ou est-ce que ton Code te pousserait à laver son honneur ? Je ne peux pas lui pardonner, Sayana. Seule Marlyn peut le faire, et ce sera encore plus difficile pour elle.

Pause. Elera fixait le sabre de Sayana, se demandant s’il allait se lever contre elle ou si elle comprendrait. Voyant qu’il restait à sa place, même s’il était dangereusement proche de la main de la Chantelame, elle continua :

- Je choisis de protéger Marlyn. Pas le chaos, pas l’Académie et Valen. Marlyn. L’étincelle de vie qui brille encore en elle malgré les efforts du monde pour l’éteindre et la pousser dans le noir. Je combattrais avec elle contre la haine qu’ils ont forcée en elle. Parce que je suis sûre qu’au fond, elle ne veut pas la torture. Elle ne veut pas être détestée et méprisée. Mais elle a peur de s’ouvrir, parce qu’à chaque fois qu’elle l’a fait quelqu’un était là pour lui faire du mal. Je ferais tout ce qui est en mon possible pour qu’elle puisse leur pardonner, et que je puisse pardonner à Valen en même temps… mais pas avant, parce que je ne peux pas. Je le haïrai jusqu’à ce qu’elle pardonne. Est-ce que ca te va ? Je ne choisis pas le Chaos, au contraire je le combats. Je ne choisis pas la vengeance, je ne choisis pas de le haïr toujours. Je choisis une chance future. Je choisis l’espoir.

Plus calme à présent, certaine d’avoir fait le bon choix quoi qu’en pense Sayana, elle sourit. Si elle avait choisit le Chaos, Sayana serait devenue son ennemie avec toute l’Académie, et elle ne le voulait pas. Si elle avait choisit l’Académie, ou ses centaines d’élèves comme Sayana l’avait dit, son choix aurait été contre sa nouvelle sœur. Mais en choisissant Marlyn… Elle restait en harmonie avec elle-même et ne trahissait personne.

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Lun 7 Avr 2008 - 0:33

-Mais l’humanité, c’est le Chaos…

Sayana se réveilla, regretta presque cette phrase qu’elle venait de prononcer à demi-voix sans y penser, et resongea aux paroles que venait d’émettre Elera. Ce visage qui avait perdu des couleurs à l’annonce de la probable tentative de meurtre de Marlyn. Ce visage qui laissait à présent paraître un mélange fin de colère et de tristesse. Ce visage qui était une représentation parfaite de l’époque trouble que traversait l’Académie et ses occupants… Ce visage qui était celui d’une amie et que pourtant, à l’instant présent, elle ne parvenait pas à comprendre. Tous les mots que la jeune Lotra venait de dire n’évoquaient rien de connu en elle, sinon cette étrange sensation de ne pas être maître de la situation.
Les gouttes qui tombaient lentement de l’habit translucide de la jeune fille éclataient en une multitude d’autres sphères brillantes quand elles touchaient mollement le sol. Un peu comme les pensées des deux jeunes filles… Tirer d’abord une idée vague, la transformer en détails horrifiants et repoussants, puis éclater ces détails en opinions et convictions.. et arriver finalement à des multitudes et des multitudes de pensées confuses, des larmes, des tremblements, des colères… des sentiments. Comme la goutte d’eau qui tombe de l’habit.
Comme les milliers de gouttes d’eau qui tombaient des cheveux d’Elera en ce moment-même...

Secouant brièvement la tête pour chasser de son esprit ces idées fustigeant, Sayana reprit le cours de leur conversation en reprenant pleinement son sabre en main. Les mots mis résonnant encore le long de la lame d’acier brillant. Sa meilleure amie.. était bien cette plaque de métal tranchant, cet excroissance de la mort. Comment son propre sabre pourrait-il se faire tuer.. Bien sûr, on l’avait déchue de ses droits de Chantelame et brisé son sabre, il y a longtemps lors d’un combat qui avait mal tourné. Bien sûr, elle n’avait jamais totalement pardonné à Valen cet acte qu’elle avait jugé presque inutile. Bien sûr que durant cette période elle avait été vide et dépourvu de vie sans son sabre.
Seulement, depuis le jour où elle avait réussi à obtenir le pardon du Maître d’armes, elle avait compris. Compris qu’elle avait été en faute, que fermer les yeux et ne pas pardonner était infantile. Et depuis ce jour, cet état de simili-haine avait disparu et elle avait retrouvé confiance en ce demi-faël. Non, pas pardonné.
Compris.


-Le.. « Code » comme tu dis.. est ce qu’il est. Tu commets une faute, tu subis. Il n’y a rien à venger à cela, ni rien à pardonner. Peux-tu pardonner Valen pour avoir fait son devoir ? Peux-tu vouloir venger quelqu’un qui était en faute ?

Elle s’arrêta, pas sûre que cela suffise à faire comprendre à Elera ce qu’elle ressentait vis-à-vis de leur discussion. Et une phrase lui revint en tête :
« Seul Marlyn peut le faire et ce sera encore plus dur pour elle ».
Là, elle n’avait pas tort. Elle avait même entièrement raison. La tête brûlée qu’était Marlyn quand elle était encore entière n’aurait jamais pardonné quelque chose d’aussi... inhumain à Valen. Mais était-elle seulement humaine ? Ce regard noir et animal quand elle la croisait, ces cheveux qui n’avaient pas vu l’eau depuis des lustres, cette maigreur de l’animal traqué.. Sans oublier cette attirance vers les cachots, cet endroit ténébreux parfait pour l’animal blessé. Oui.. Dans les derniers jours, elle faisait plus figure de bête que d’élève. Et Marlyn ne faisait pas grand-chose pour que l’on pense autre chose d’elle. Ne venant que presque plus en cours, elle s’était attirée une réputation négative qui la suivait. Même si Sayana ne pensait pas de mal de cette fille, elle n’en pensait plus trop de bien les derniers jours.. voire même plus rien du tout. Elle l’avait chassée de son esprit. Et c’était peut-être mieux, car l’annonce de sa mort.. pardon, torture, ne lui faisait plus rien. Quelques semaines plus tôt, elle aurait été aussi effondrée que la jeune Lotra en face d’elle. Mais entre temps elle avait compris que trop se nouer avec les gens finissait par être dangereux.. Elera en était la preuve vivante. Toute cette verve quand elle parlait de Marlyn.. c’en était inquiétant pour les convictions de Sayana. Devrait-elle signaler ce changement de position à Valen ? Non, elle ne ferait pas une crasse pareille à sa cadette.

Et puis cette conviction qu’il restait quelque chose à sauver dans cette fille chaotique.. Rendue nerveuse et tendue par la discussion, la jeune femme se releva et commença à tourner autour de son interlocutrice, avec lenteur. Sans vraiment penser à ce qu’elle faisait, elle était entièrement tournée vers ses pensées… Son regard fixant tout point qui bougeait ; une brindille folle, l’eau qui remuait, les cheveux roux de la Lotra agités par l’alizée.. tout qui rappelait le fantôme, le souvenir de Marlyn. Dans le chuintement de la brise, une malédiction ternie par la souffrance et la haine ; dans le glissement d’une feuille sur une vague, le doux bruit du métal contre la peau ; le silence qui s’opérait, la dernière exhalation de ce corps torturé.. Sayana frissonna. Si même maintenant, plusieurs jours après sa disparition, cette fille lui faisait encore peur, elle avait du souçi à se faire...
Comment Elera pouvait-elle encore la défendre.. souhaiter son bonheur.. alors que le bonheur de cette fille résidait en détruire tout le monde ? ! Comment.. pouvait-on aimait une bête noire, le mouton noir du troupeau.. le mouton galeux du troupeau.
La jeune femme tiqua, mais continua :


-Et que faire si l’espoir que tu pourchasses dans cette fille n’est que mirage… ? Si le Chaos et la torture ont fini de détruire le peu d’humanité qui lui restait ? Que faire si Marlyn, que tu considères comme une sœur, se retrouvait devant toi et te tuait sans état d’âme, aveugle.. ? Que faire si elle n’est plus rien, Rien ?! Car elle n’est plus rien aux yeux du monde. Elle a été effacée de la mémoire de l’Académie, par sa prétendue mort. Pourquoi remuer le couteau dans la plaie, Elera.. ou devrais-je dire le passé dans le présent ? Même si tu tenais à la sauver du mal avec lequel on l’a empoisonnée, il serait trop tard, maintenant. Bien trop tard.

Elle s’interrompit, laissant sa dernière phrase résonner entre elles deux. Quelle conversation de vieux.. il semblait à la jeune femme qu’elle vieillissait de dix ans à chaque argument contre la traquée.. Elle déglutit. L’air se rafraîchissait malgré le soleil maintenant haut dans le ciel. Pour se rassurer, elle invita Elera à venir s’asseoir sur un rocher à fleur d’eau, pour être un peu au calme. Pas forcément mieux, mais au calme..


-Elera, pourquoi serais-tu prête à te sacrifier pour un espoir factice.. Marlyn ne pardonnera jamais.. Imagine seulement.. la torture qui la laisse pour morte. Un corps mutilé, un corps dont elle a honte, un corps qu’elle hait, un corps qui ne lui sert plus à rien. Et crois-tu que celui qui est son Maître la laisserait l’espace d’une seconde douter ? Les Mentaïs sont impitoyables.. soit il l’aura achevée par trop gravement blessée, soit il l’aura plongée plus encore dans sa haine pour qu’elle soit irrécupérable.. et mortellement puissante ! Crois-moi, si Marlyn est encore de ce monde, elle n’est plus « Marlyn ». Elle est une machine, un esclave tout au plus. Mais plus un être humain.


Sayana tremblait presque de sa tirade, mais tentait de dissimuler son trouble. Comment l’évocation d’une disparue pouvait-elle tant la troubler.. Elle secoua la tête. Et de la pointe de son sabre, traça quelques volutes éphémères dans l’eau, pour tromper sa nervosité.. qui se voyait d’ailleurs à ses légers tremblements.

-Je.. je ne comprends pas. Pourquoi ne pas pouvoir pardonner à Valen d'avoir fait son devoir ? Pourquoi ne pas pouvoir pardonner à Valen d'avoir puni quelqu'un en faute ? Car elle était en faute depuis le début...

avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Mar 8 Avr 2008 - 0:46

Sayana ne comprendrait pas ; maintenant, Elera en était certaine. Elle ne comprendrait pas, parce qu’elle était tellement certaine de son Code, de son Maitre. Elle ne comprendrait pas parce qu’elle n’avait jamais aimé quelqu’un comme Elera aimait Faryna, Marlyn, Tinuviel… Elle ne comprendrait pas parce qu’elle ne se posait pas de questions et ne voulait pas s’en poser. Elle ne doutait pas et ne voulait pas douter. Elle voulait juste suivre les traces de son maître…
Elera repoussa une mèche trempée qui venait de lui tomber devant la figure, agacée. Ses sentiments étaient, c’est tout ! Mais personne ne semblait l’accepter… Marlyn dans les cachots, Valen avec son code, Sayana qui lui posait des questions… A croire qu’aucun d’entre eux n’écoutait leurs sentiments. Qu’ils n’utilisaient que leur logique, même si elle leur disait de faire le contraire de ce qu’ils voulaient. Mais n’avaient-ils pas compris qu’elle voulait suivre son cœur ? Elle ne pouvait rien faire contre ses sentiments. Les bloquer lui ferait mal, les opposer serait encore plus douloureux. Elle ne pouvait que les suivre, et c’était parfait ainsi, même s’ils lui disaient d’aider une Mercenaire du Chaos, les pires ennemis des Marchombres. Parce que ce n’était pas les Mercenaires qu’elle protègerait alors, juste une fille qu’elle considérait comme sa sœur. Mais comment l’expliquer à la Chantelame ? Il lui semblait que quoi qu’elle dise, Sayana penserait différemment. Alors elle décida de lui donner rapidement son point de vue. Et si elle ne comprenait pas, tant pis. Après tout, Elera n’essayait pas de la convaincre. Peu lui importait que Sayana continue à penser à Marlyn comme quelqu’un qui méritait sa vie de malheur, comme une machine, comme une esclave, ou qu’elle pense à elle comme un être vivant. Ca ne changerait pas ce qu’elle pensait, elle. Et puis, si elle était heureuse à suivre Valen sans se poser de questions, qu’elle le fasse… Elera répondit donc d’une voix déterminée.

- Ecoute, Sayana. Marlyn peut être sauvée, alors je la sauverai ou je mourrais en essayant. Et je ne pardonnerai pas à Valen avant ca, parce que ce qu’il appelle devoir, j’appelle ca une atrocité. La seule faute qu’elle est commise, c’est celle d’avoir fait confiance à la mauvaise personne. Elle ne méritait pas d’être punie ainsi.

Elera ne précisa pas qui était la mauvaise personne. Elle savait bien que Sayana penserait au Maitre inconnu de Marlyn. Mais elle pensait plutôt à tous ceux qui lui avaient fait du mal. Elle ne pouvait pas juger un maitre qu’elle n’avait jamais vu. Même si elle se doutait qu’il ne pensait sûrement qu’au pouvoir et à la vengeance… Peut-être qu’il était aussi ‘la mauvaise personne’. Mais c’était à Sayana d’interpréter, pas à elle. Elle se comprenait.
Et peu lui importait que sa cause soit perdue d’avance. Elle se battrait quand même. Sayana devrait comprendre ca, non ? Sur le champ de bataille, les siens étaient bien prêts à tout pour gagner, même s’ils savaient qu’ils allaient mourir au combat. Et tant qu’elle combattrait, Marlyn ne serait pas rien. Parce qu’elle n’était pas rien pour elle.
Valen, maintenant. Sayana voulait savoir ce qu’elle ne pardonnait pas ? Elle allait savoir.

- Il dit faire son devoir, punir une faute… Mais ce n’est pas ce qu’il a fait. Il l’a poussé encore plus loin dans la haine, il l’a poussé vers la vengeance. Pourquoi punir une faute, Sayana, si la personne punie ne comprend pas ce qu’elle a fait de mal, et qu’elle le referait même après sa punition ? Pourquoi donner à Marlyn une autre raison de vouloir détruire le monde ? Pourquoi ne pas lui parler, lui expliquer, communiquer… lui faire comprendre que détruire ne rime à rien, qu’elle peut vivre sans être haïe, qu’elle peut pardonner comme on lui pardonne ce qu’on trouve de mauvais en elle… Qu’on l’accepte comme elle est, et non comme on voudrait qu’elle soi… Mais au lieu de ca, il a essayé de la détruire parce qu’elle pouvait détruire. Il lui a donné l’exemple. Il voulait la tuer pour une faute qu’il a commise aussi… Et c’est ca, le Code ?

Elera se doutait que Sayana n’aimerait pas ces mots qui réfutaient sa propre raison de vivre. Mais Sayana lui avait demandé d’expliquer, et c’était ce qu’elle faisait… Après, elle pourrait réfuter ses mots autant qu’elle le voulait. Mais elle saurait.

- Et je devrais lui pardonner ? Lui pardonner d’avoir torturé une jeune fille, de l’avoir détruite mentalement et physiquement pour avoir des informations que non seulement elle ne donnerait sûrement pas de cette façon, mais qu’en plus il aurait pu découvrir d’une manière plus douce ? Pourquoi ne l’a-t-il pas suivi, Sayana, s’il devait vraiment l’utiliser ? Pourquoi ne lui a-t-il pas montré qu’il n’était pas un ennemi, mais un ami ? Pourquoi n’a-t-il pas compris que c’était en partie de sa faute si elle a choisi le camp ennemi ? Après avoir été fouettée… détestée… moi aussi, j’aurais acceptée de suivre un maître qui me promettait de ne plus l’être… Pas toi, Sayana ? Pas toi ? Aurais-tu continué à suivre ton chemin, si partout où tu allais on pointait une épée contre toi ? Qu’on te traitait comme un monstre ? Que plus aucune parcelle de ton corps n’était pas couverte d’une cicatrice ? Ou aurais-tu suivi le premier à te donner une chance d’avoir une vie meilleure, la première lumière que tu aurais croisée ? J’aurai aimé être celle de Marlyn, mais son maître est arrivé avant…

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Jeu 10 Avr 2008 - 0:50

Sayana se releva.

Avec autant de flèches fichées dans son cœur que de mots qui coulaient encore et toujours d’entre les lèvres de cette Lotra. La justesse des paroles… mais leur impossibilité toutefois.
Aucune des deux filles ne parvenait à comprendre l’autre. Aucune des deux ne parvenait à faire comprendre à l’autre son point de vue. Et c’était malheureux... Très malheureux.
Avant même de réfléchir ou tout simplement de penser aux répliques si pures de sa camarade, La Chantelame dégaina dans un chuintement feutré et dressa sa lame à hauteur de poitrine, la pointé tournée vers le ciel. Ouvrit les doigts. Le sabre chut au sol dans un faible bruit mat.
Elle, d’une voix mécanique et sans saveur, sans colère ni compassion, sans douleur ni appréhension, commença :


-Marlyn est condamnée. Tu pourrais crever pour tenter de la sauver, cette fille mourra. C’est navrant de le dire.. mais c’est ainsi. Enfin.. si elle ne l’est pas déjà. Rares sont les guerriers rompus qui survivent à la torture.. imagine une jeune fille dont le corps était déjà dégénéré.
A moins que quelqu’un ne se soit occupé de la soigner ou de la faire soigner dans les plus brefs délais, ce dont je doute fortement tout de même, elle n’aurait même pas passé une nuit sur le chevalet.
Admettons que la Dame a eu la grâce de la faire survivre en cette nuit. Qui nous dit que ce fameux Maître aurait gardé près de lui un élève qui ne serait pas opérationnel pour les semaines à venir ? Il l’aurait sans doute achevée, ou tuée discrètement après. Admettons encore qu’il l’ait gardée en vie pour une raison X ou Y.
Tu connais le Code, Elera.. Marlyn est traître, je le crains.. Si jamais elle revenait dans les environs, dieu l’en garde, elle serait exécutée et ce, sans sommation. Et au vu de sa condition physique probable, si bataille il y avait, elle mourrait. Admettons encore une fois qu’elle y survive. Les Mercenaires du Chaos sont traqués à travers tout Gwendalavir. Un jour ou l’autre, ils la trouveront et elle sera une nouvelle fois éxécutée.


Déglutissant de sa longue tirade, Sayana se mit à genoux, et sans reprendre son sabre passa sa main sur le tranchant dans l’herbe.

-Comme tu le vois, ça fait beaucoup de « peut-être » et de « admettons ». Tu dis que son Maître a été sa lumière avant la tienne. Seulement, cette lumière causera sa mort prochaine.. et tu ne peux qu’être d’accord. Les faits sont là. Le code est là. La loi est là.
Marlyn est déjà morte dans les esprits des élèves. Elle est déjà morte dans les papiers de Gwendalavir. Elle est passible de mort dans les codes ! Pourquoi continuer à s’attacher à une morte ! Elera.. Même si Valen a fait une erreur, même si Valen l’a poussée dans sa haine, même si ce n’est pas de la faute de Marlyn, même si elle ne le méritait pas... elle est condamnée. Elle n’aura jamais, de vie meilleure... pas dans ce monde, en tout cas.


Une nouvelle fois, la jeune femme stoppa sa tirade, sa voix se tut lentement au gré du vent. Un goût de mort dans la bouche. D’une main légèrement tremblante, elle s’empara de la poignée de son sabre, son compagnon et se releva, les genoux de son uniforme tâchés par l’herbe mouillée. Puis, le gardant fermement en main, elle se rapprocha d’Elera, jusqu’à n’être qu’à quelques centimètres du visage de sa cadette. De sa main libre, elle serra le col de l’uniforme de la jeune fille, et murmura :

-Ta cause est peut-être noble, jeune fille.. mais elle est vouée à l’échec. Les dés ont été jetés. Les erreurs commises.. les fautes.. n’ont pas été pardonnées. C’est trop tard. Et ne me dis pas le contraire. Si ce n’était pas trop tard.. pourquoi ne la voit-on donc pas déambuler dans le parc, le sourire aux lèvres et la joie de vivre au cœur ? Pourquoi serions-nous en train d’en discuter ? Pourquoi en suis-je rendue à tenir ainsi ?! Dis-le moi, Elera, que je comprenne ! Aide-moi à comprendre en quoi ce n’est pas trop tard, alors qu’elle est probablement en train de clamser les tripes ouvertes dans la nature ! Ce n’est pas trop tard ça peut-être ?!
Même si cette fille ne méritait pas qu’on lui ouvre la boyautaille, c’est fait ! Et tu ne pourras jamais changer ce qui a été fait ! Elle te haïra parce que tu es à l’Académie, toi aussi.. comme elle me haïra.. tu ne pourras jamais changer ça. Plus maintenant que le pire est advenu.


Elle ouvrit les doigts et lâcha la jeune Lotra que sans s’en rendre compte elle avait soulevé du sol et détourna les yeux. Ce qu’elle allait dire lui coûterait beaucoup, mais il le fallait…


-Je ne cautionne pas le Code.. mais tout comme elle a vendu son âme au Chaos, j’ai prêté mon bras armé au Code.. mais je regrette qu’il soit aussi dur, Elera. On n’a pas toujours le choix dans la vie..Pardonne-moi pour ce qui va s’ensuivre..

Sur ces paroles énigmatiques, Sayana tourna le dos à Elera.. et d’un revers de main la frappa, d’une gifle retenue. Elle savait que les réflexes marchombres de la jeune fille absorberaient une partie du geste.. ce qu’elle fit.


-En faisant cela, ce n’est pas toi que je frappe, sache-le.. mais elle.

avatar

Marchombre
Messages : 1576
Inscription le : 12/08/2007

Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Ven 11 Avr 2008 - 23:21

- Tu as raison. En partie, en tout cas…

Sayana disait la vérité ; les chances étaient grandes qu’il soit déjà trop tard. Marlyn l’avait déjà rejeté dans les cachots et elle ne voulait pas choisir un autre chemin. Un chemin de liberté et d’amitié, de paix et d’harmonie. Pourquoi ? Parce que son maître était arrivé avant ; parce que la torture l’avait poussé trop profondément dans sa haine ; parce qu’Elera n’avait pas su trouver les bons mots avant qu’il ne soit trop tard. Et pourtant…

- Mais si un jour tu te retrouves devant Marlyn, ce sera encore moi qui sentirait la gifle sur ma joue. Je ne te laisserai pas la toucher.

Oui, Sayana avait raison, elle s’attachait à une presque morte. Mais ca ne changeait rien à ses convictions. Si Marlyn était vivante, tant qu’elle était vivante, il resterait un espoir. Elera porta la main à sa joue rougie. Alors que l’eau froide ruisselait sur tout le reste de son corps, la refroidissant même si elle s’en moquait bien, le sang battait sur son visage, le brûlant étrangement. Elera n’avait jamais frappé qui, ou même quoi que ce soit avec l’intention de faire mal. Même si elle en avait eu envie, des fois. Comme quelques minutes plus tôt, contre Valen. Et jamais personne ne l’avait frappé avec l’intention de lui faire du mal auparavant. Jamais personne n’avait posé une main emplie de rage sur son visage. En cours, elle s’entraînait, et son opposent n’essayait pas de la blesser. Il n’y avait aucune violence dirigée contre elle dans ses coups. Il aurait fait la même chose avec un autre adversaire, et elle aussi. Seule dans la nature, elle s’égratignait parfois, mais les rochers et les arbres n’essayaient pas de la blesser non plus ; elle le faisait elle-même. Mais Sayana… Sayana l’avait frappé avec l’intention de la frapper. Ou plutôt, de frapper Marlyn à travers elle. Idée étrange…
Elera avait vu le geste venir. La guerrière avait de la force, mais elle était plus lente que la marchombre. Elle n’aurait pas pu éviter tout le coup, mais plus que ce qu’elle avait esquivé. Pourtant, elle avait à peine bougé. Par réflexe défensif, par pure intuition. Et maintenant, elle écoutait le sang battre en son visage. Marlyn avait subi tellement pire… Elle pouvait bien le supporter pour suivre son chemin, pour protéger sa nouvelle sœur. Elle connaitrait bien pire douleur en avançant… Laissant sa main retomber nonchalamment à ses côtés, elle souffla :

- Et tu veux savoir pourquoi ? Parce que ta réponse est parfaitement logique, mais que je n’écoute pas la voix de la raison… J’écoute celle-là, ajouta-t-elle en mettant la main sur son cœur.

Sa voix. Et sa voie, aussi. Celle qui battait en elle, qu’elle sentait à chaque seconde. Ses sentiments, ses rêves. Et dedans, quelques visages flottants, dont celui de Marlyn. Elle ne voulait pas que quelque chose lui arrive. Elle ne savait pas encore ce qu’elle ferait exactement si elle la croisait un jour, mais elle savait qu’elle ne lui ferait pas de mal. Peut-être qu’elles seraient l’une contre l’autre, qu’elle serait là pour protéger quelqu’un que Marlyn voulait tuer… Mais même alors, Elera remplirait son rôle sans toucher à Marlyn. Elle se débrouillerait ; elle l’avait bien fait jusqu’ici…

- Alors voilà. Je ne tenterai rien contre Valen, même si je refuse de lui pardonner. Tu n’as répondu à aucune de mes questions sur les autres choix qu’il avait, j’en conclue que tu es d’accord que sur ce point il avait tort… Je reste même fidèle à l’Académie et je la protègerai si besoin. Mais si un seul de vous retrouve Marlyn et essaie de lui faire du mal, je deviendrai un mur entre vous et elle. Tu dis que c’est trop tard… mais je crois que, au contraire, il reste encore une lueur d’espoir. Je l’attraperai si j’en ai l’occasion Et puis, peut-être que cette brindille d’espoir n’est pas dans l’Académie, mais ailleurs. Il existe tout un monde derrière ces murs, il me semble… Et pourquoi serait-ce trop tard pour lui pardonner ? Zethic Zac l’a bien été… Si moi je peux lui pardonner, pourquoi pas vous ? Mais c’est plutôt à elle de vous pardonner, elle, elle n’a rien fait de mal. En ce point tu as raison ; je ne pense pas qu’elle en serait capable. Je ne pense pas que j’en serais capable non plus. Mais j’essaierai quand même. Toi aussi tu n’abandonnes jamais, non ? Tant qu’elle est vivante, tant que je suis vivante, il reste une chance, même minime, qu’elle devienne heureuse. Il n’est trop tard seulement lorsqu’on accepte qu’il est trop tard et qu’on arrête d’avancer. Alors moi, je continue.

Pause. Une fois de plus, un voile de tristesse passa sur le visage d’Elera.

- Mais je ne pense pas que nous ayons à nous inquiéter là-dessus, de toute façon. Ca m’étonnerait qu’elle revienne dans les parages.

Elera restait sur ses gardes. Si une gifle n’était pas grand-chose, un coup de sabre pouvait être fatal. Hésitante, car elle ne savait pas comment Sayana réagirait, elle ajouta :

- Tu avais le choix entre suivre le code ou ne pas le suivre. Alors si, on a toujours le choix. Tu as choisi de laisser tomber le droit de diriger ta vie selon ta version du Bien pour celle du Code. Alors maintenant… sois tu assumes, sois tu changes de voie. Tu ressembles plus à Marlyn que tu ne veux le croire, en fait… Elle aussi, elle devra choisir entre ces deux options.

Elera n’attendait pas de réponse sur ce point, son ton le montrait bien. Elle ne voulait pas connaitre le choix de Sayana. Celui de rester, ou celui de changer. Elle ne voulait même pas savoir si la lotra allait y penser ou rejeter ses mots. Elle attendait quand même, parce que si Sayana ne répondait pas à ses derniers mots, elle répondrait sûrement aux autres…

Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   Jeu 8 Mai 2008 - 13:10

Sayana recula d’un pas.

Même si son orgueil en souffrait, elle savait intérieurement que chacune des deux avait raison. Et que chacune des deux ne parviendrait pas à faire comprendre à l’autre son point de vue sur l’affaire. Et pas que sur l’affaire. C’était radicalement deux voies totalement opposées qui s’affrontaient, avec pour armes leur Code –car Elera obéissait aussi à son propre Code, sa prétendue « liberté »- leurs valeurs, leurs manière de penser et leur façon de voir Marlyn. Non pas que cette fille soit des plus importantes dans l’idée que se faisait Sayana du monde et des hommes, mais sa disparition avait engendré bien des remous. Elera semblait tellement tenir à cette personne que même face contre le mur, elle ne verrait jamais que la disparue était irrécupérable. Et quels arguments utilisait la Lotra ? « Pour qu’elle soit heureuse… » . Sayana n’y accordait pas beaucoup d’attention, mais elle pensait que si Marlyn pouvait être un temps soit peu heureuse dans sa vie, ce n’est pas en lui rappelant l’Académie et ce qui lui avait été fait qui allait arranger les choses. Mais comme chacune le savait, elles n’arriveraient pas à se mettre d’accord. Alors mieux valait ne pas trop insister sur une affaire de si maigre importance. D’ailleurs, même si des remous avaient été créés suite à la disparition de la Félixia, aucune réaction de la part des Directeurs n’avait été vue.. ce qui pouvait signifier qu’eux aussi n’accordaient pas une grande importance pour cette histoire.
A envisager cette possibilité qu’ils avaient torturé Marlyn, c’était compréhensible de vouloir étouffer leur acte ; donc de ne pas l’ébruiter. Et c’était réussi. Très peu de personnes étaient au courant de l’histoire ; certains savaient seulement que quelqu’un avait disparu, ce qui était malheureusement trop fréquent ces temps-ci pour être notoire ; d’autres étaient dans l’ignorance la plus totale.

La voie du cœur est peut-être noble, Elera.. mais elle n’est plus aussi belle qu’autrefois. Le Monde a changé, les gens également. Ce qui avant passait pour de l’héroïsme, de la bonté ou de l’espoir n’est plus maintenant que vague pitié. Marlyn a été victime de ce système. Il faut des victimes. Ca a toujours été ainsi. Dans une bataille, les premières lignes sont sacrifiées. Tu pourrais être horrifiée, ça peut se comprendre. Mais si ces premières lignes n’étaient pas là, ce seraient les autres qui se jetteraient au suicide. Nous sommes en guerre. Contre le Chaos, contre les Mercenaires, contre notre destruction. Marlyn était une victime de première ligne, c’est tout.

Vibrant de ce qu’elle venait de dire, Sayana fit une pause. Elle savait parfaitement qu’Elera ne la croirait pas, trouverait un argument pour la contrer... mais n’était-ce donc pas le but, que de faire se croiser leurs points de vue pour avancer ensemble vers la vérité ?
Même si la vérité avait bien peu d’importance en ces temps sombres, il était toujours mieux de savoir un temps soit peu ce qui se tramait dans les murs de sa propre école.

-Je sais très bien que tu ne penses pas ça. Mais comme tu l’as dit plus tôt, aucune de nous ne renoncera. La discussion tourne en rond.

Cependant, même si elle avait l’intention de terminer cette discussion et de passer à autre chose, elle devait mettre au point une dernière chose qui l’avait surprise. Qu’on la compare à Marlyn... idée effroyable. En quoi avait-elle des similitudes avec un esprit si faible que la premier Mentaï venu a réussi à pervertir et à corrompre, un esprit torturé et violent ? En quoi pouvait-elle ressembler à une jeune fille qui avait brisé toutes les règles, violé tous les Codes et piétiné ses propres convictions ? Car c’était bien cela, à la base… Marlyn haïssait les Mercenaires à la base. C’était tellement absurde de sa part de les avoir rejoint aussi facilement. Soit cela démontrait un esprit rendu particulièrement influençable par la douleur, soit elle était bel et bien stupide. Mais là n’était pas la question.

Sayana n’eut pas le temps de demander des explications à Elera qu’une cloche retentit au loin. Ils n’avaient pas cours ce jour-là pourtant, que pouvait bien signifier cet appel ? D’après ce qu’elle pouvait percevoir, le son venait de la salle du Conseil. Un Conseil, si rapidement ? C’était étrange...


-Tu sais ce que cela signifie ? dit-elle en se tournant, étonnée, vers Elera.

Au vu de l’expression de cette dernière, elle ne savait pas non plus ce qui avait provoqué un Conseil aussi rapide, sans qu’ils fussent prévenus. Et pourtant, il n’y avait à présent plus aucun doute. La Cloche avait cette tonalité si particulière... La vibration funeste d’un glas, la vibration d’une volée de cloches, l’annonce de quelque chose de néfaste...
Et tous les élèves qui convergeaient à présent en masse vers l’intérieur de l’Académie pour se rendre à l’appel, et tous ces jeunes gens qui suivaient docilement un son de cloche... Les deux Lotra ne pouvaient pas y échapper non plus. Alors elles s’y rendirent, se jetant parfois des regards dans l’espoir que l’une d’entre elles saurait ce qui se tramait.

[Encore meaaaa culpa pour l'affreux retard ><]
==> Salle du conseil (je te laisse poster Razz)

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Réveil printanier... (RP terminé)   



 
Réveil printanier... (RP terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires
-
» Un réveil difficile - Terminé
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Le réveil du chat
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Académie de Merwyn :: Partie RP :: 2008-